• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ARGENTINAGP DÉCLARATIONS
Paris, le 4 avril 2022

Réactions des pilotes MotoGP au mémorable Grand Prix d’Argentine 2022

Réactions des pilotes MotoGP au mémorable Grand Prix d’Argentine 2022

Pole, victoire et record du tour : Aleix Espargaro se souviendra longtemps de son premier succès en Grand Prix moto, lors d’un GP d’Argentine 2022 écourté d’une journée ! De plus, le n°41 Aprilia partage le podium avec son petit protégé Jorge Martin et leur camarade Alex Rins. Déclarations du Top 10 et plus...

Imprimer

Aleix Espargaro, Aprilia officielle n°41, 1er :

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

"Je suis très fier de cette étape que nous avons franchie. Nous avons parcouru un long chemin pour en arriver là, mais nous l'avons enfin fait ! C'était un week-end fantastique, mais ce n'était pas une course simple. Aux essais, j'étais extrêmement rapide, ainsi qu'au warm-up, mais en course, j'ai eu un peu lutté contre un manque de grip. Je n'ai pas perdu courage. J'ai essayé de changer les réglages électroniques à plusieurs reprises pour surmonter ces problèmes et, au final, j'ai réussi à m'améliorer. J'étais plus rapide que Martin de quelques dixièmes de seconde, mais ce n'était pas du tout facile de le dépasser, en partie parce que c'était une situation nouvelle pour moi. Je n'avais jamais été en position de me battre pour la victoire en MotoGP. C'était vraiment excitant, surtout le dernier tour. Je suis extrêmement heureux pour Aprilia, pour moi, et pour ma famille. Nous le méritons. Je voudrais encore remercier toute l'équipe, qui travaille dur à Noale, et le groupe Piaggio pour son soutien. Nous sommes maintenant en tête du championnat, mais nous allons essayer de profiter de ce moment positif, en continuant à nous amuser et en gardant bien les pieds sur terre".

Jorge Martin, Ducati Pramac n°89, 2ème:

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

"Je suis super contnegt de ma performance aujourd’hui ! Je pense d’ailleurs que j’ai réalisé le meilleur week-end de ma carrière en MotoGP car j’étais très concentré, je travaillais seul, j’essayais d’être le plus constant possible si bien qu’en course, c’était presque "facile" de garder le rythme. Nous n’allions pas super vite car les conditions étaient très difficiles après la course Moto2, le grip était bien moindre que sur les autres week-ends. J’ai vu sur le panneau qu’Aleix Espargaro revenait donc j’ai essayé de rester régulier, de ne pas commettre d’errueur. Nous avions du mal sur les accélérations, dans les virages 3 et 4, et notre vitesse de pointe n’était pas élevée. Il faudra améliorer cela à l’avenir. En revanche sur les freins j’étais très compétitifs, il a eu du mal à me dépasser. J’ai tenté de le pousser à la faute, mais ça n’a pas fonctionné. Je suis très content, surtout après deux DNF Did Not Finish, NDLR). Je suis très heureux pour Aleix car il m’a beaucoup aidé quand j’étais jeune, il m’a hébergé, fourni du matériel, nourri... Il m’a toujours soutenu jusqu’ici".

Alex Rins, Suzuki Ecstar n°42, 3ème :

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

"Je suis tellement heureux d'obtenir la troisième place et d'être de retour sur le podium, surtout ici en Argentine. C'est un excellent résultat, mais je dois mieux me qualifier pour me donner plus de chances. Ce n'était pas une course facile, car le niveau de tous les pilotes est très élevé et vous devez rester calme et faire des dépassements propres. À la fin, j'étais proche des deux premiers pilotes, mais pas tout à fait assez. La troisième place me fait tout de même du bien et je suis excité à l'idée d'aller à Austin avec l'esprit clair pour essayer de répéter ma performance : c'est une autre piste que j'aime bien !"

Joan Mir, Suzuki Ecstar n°36, 4ème :

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

"J’ai pris un bon départ mais sur les deux premiers tours, je n'ai pas réussi à faire beaucoup de dépassements. Je suis parti plus ou moins sur le milieu de la piste, ce qui n'est jamais terrible, parce que si vous êtes d'un côté ou de l'autre, vous avez un peu plus d'opportunités de dépassement dans les premiers virages. Mais quoi qu'il en soit, la course a été bonne, j'ai été capable d'être régulier, et j'ai pu montrer un bon rythme. Dans les derniers tours, j'ai eu l'impression d'être fort, mes sensations étaient bonnes, et c'est le plus important. Nous nous dirigeons maintenant vers Austin, et nous allons essayer de faire un pas de plus avec la moto et les réglages, même si cette piste ne convient pas très bien à mon style, je vais essayer d'être compétitif et de continuer à batir de bonnes bases avant d'arriver en Europe".

Francesco Bagnaia, Ducati Lenovo n°63, 5ème:

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

"En partant de si loin derrière, l'objectif aujourd'hui était de finir dans le Top 5. Nous l'avons atteint, donc je suis assez satisfait. Ce matin, nous avons eu un warm-up de 40 minutes pendant lequel nous avons fait un changement qui m'a aidé en course, et j'ai pu retrouver les mêmes sensations que l'année dernière avec la moto, ce qui me rend heureux. J'espère que je pourrai enfin lancer ma saison et continuer sur ma lancée le week-end prochain au Texas".

Brad Binder, KTM Red Bull n°33, 6ème :

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

"J'attendais plus de ce week-end, mais il faut garder à l'esprit que nous sommes partis de la 11ème position et que nous avons réussi à terminer 6ème, ce qui est une belle remontée. J’en voulais plus et j'en attendais plus mais je n'avais pas le rythme aujourd'hui. Chapeau à l'équipe parce que ce n'était pas un GP facile et nous avons tous fait un excellent travail en considérant que nous n'avions que le samedi pour nous préparer. Nous avons empoché quelques grs points et nous avons ramené la moto à la maison. Nous avons maintenant l'opportunité d'appliquer ce que j'ai appris de cette course et de faire encore mieux au COTA (Circuit Of The Americas)".

Maverick Vinales, Aprilia n°12, 7ème :

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

"C’était un grand résultat pour nous tous aujourd'hui. Je suis extrêmement heureux pour toute l'équipe et pour Aleix. Nous avons travaillé dur pendant l'hiver et nous le méritons. Je savais qu'Aleix pouvait gagner parce qu'aux essais, il avait quelque chose de plus que tous les autres. Nous espérions tous beaucoup car cette victoire est extrêmement importante : c'est une grande source de confiance pour tout le monde. En ce qui concerne ma course, je me suis retrouvé à me battre avec beaucoup de rivaux, perdant du temps dans des dépassements et ripostes, et cela a également eu un impact sur les pneus. Mais je ne peux pas me plaindre. C'est génial d'être de retour dans le Top 10, surtout parce que je pense que j'aurais pu finir encore mieux. De plus, mon rythme en course s'est beaucoup amélioré et j'ai trouvé un bon feeling de base avec la moto. Durant cette course, nous cherchions à confirmer les réglages essayés lors du warm-up en Indonésie, et nous l'avons fait. Je suis convaincu que nous serons capables de nous améliorer encore davantage".

Fabio Quartararo, Yamaha Monster n°20, 8ème :

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

"Nos gros problèmes étaient le grip arrière et la vitesse de pointe. Nous savions déjà que nous manquions de vitesse de pointe, mais le manque d'adhérence arrière était surprenant. Les premiers tours ont été un cauchemar : je perdais des positions. Dès qu'il y a eu plus de gomme sur la piste, la situation s’est amélioré. Mais les dépassements étaient vraiment difficiles. J'ai fait de mon mieux, mais j'ai utilisé mon pneu arrière plus que prévu, et j'ai terminé en huitième position. C'est frustrant car je n'ai pas fait de grosses erreurs. Je cédais du terrain simlement à cause du manque de grip. Nous verrons si nous pourrons en trouver plus à Austin".

Marco Bezzecchi, Ducati Mooney VR46 n°72, 9ème :

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

"Je suis heureux, je ne m'attendais pas à une telle course ! C’est dommage pour le premier virage, j’ai élargi large et j'ai beaucoup perdu. Ensuite j'ai bien géré les pneus, j'ai fait plusieurs dépassements et j'ai été fort et régulier : cétait la clé du week-end. Merci à toute l'équipe, ils ont vraiment tout donné ces jours-ci. Merci à Valentino et à l'Académie".

Enea Bastianini, Ducati Gresini n°23, 10ème:

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

"Nous ne sommes pas satisfaits du déroulement de la journée. Nous n'étions pas à l'aise avec la moto, et nous avons perdu le bon feeling que nous avions lors du warm-up ce matin. Nous n'avons vraiment pas bien compris cette course. J'avais un bon rythme, mais j'étais trop souvent à la limite. Peut-être qu'avec un week-end plus 'traditionnel', nous aurions eu un peu plus d'options, mais l'objectif était très différent. Nous avons eu trop de problèmes avec l'arrière de la moto. Nous avons marqué quelques points, alors pensons positif et projetons-nous vers le Texas".

Johann Zarco, Ducati Pramac n°5, chute:

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

"C’était juste une petite glisse, j’ai eu une petite hésitation dans le virage 2, je suis arrivé assez serré en essayant de remonter sur Nakagami mais je ne m’attendais pas à perdre l’avant. Je n’ai peut-être pas assez chargé l’avant, ou bien j’avais trop d’angle ? C’est dommage car les sensations n’étaient pas si mauvaises. Je dois bien travailler avec l’équipe. Nous avons fait de beaux progrès, qui n’ont clairement pas payé".

Pol Espargaro, Honda Repsol n°44, chute :

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

"La course avait bien commencé, j'avais pris un bon départ et j'étais dans le groupe de tête. Je me sentais bien mais une erreur a permis à Rins de me passer devant. J’ai atatqué pour le rattraper, lui et es deux leaders. Nous avons connu un week-end en dents de scie, mais nous avons fait un bon pas en qualifications. Nous avons fait une bonne course ensuite, c'est une course que j'aurais dû terminer, même à la quatrième place car cela représentait de gros points. Mais quelques tours plus tard, je suis tombé dans le virage 2, j’attaquais beaucoup pour remonter et c'est dommage d’avoir chuté. Notre potentiel cette année est vraiment élevé, bien loin des quatre petits points récoltés en deux courses. Heureusement, nous pouvons retenter notre chance dans une semaine".

GP du Qatar 2022 : résultat de la course

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

Classement MotoGP 2022 après le GP du Qatar

Réactions des pilotes au mémorable Grand Prix d'Argentine 2022

Historique des Grands Prix du Qatar MotoGP

.

.

.

Les derniers essais MNC

Triumph Daytona 660 : le Petit test MNC en 5 minutes

Pas le temps, le courage ou le besoin de visionner notre essai complet de la Daytona 660 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer au guidon de la nouvelle sportive - de route - Triumph en allant directement à l'essentiel.
Essai MT-09 2024 : Yamaha révolutionne son roadster

La MT-09 a soufflé cet hiver ses 10 bougies ! Yamaha lui offre comme cadeau une profonde mise à jour 2024 pour fêter ce cap important…. Et pour lui permettre surtout de régner sur le segment des roadsters "maxi-mid-size" composé notamment des Z900, Street Triple 765 et 990 Duke. Test MNC !
Nouveautés 2024 2 commentaires
Essai Honda CBR600RR 2024 : C'est Bon de la Revoir !

Retirée du catalogue européen en 2017, la Honda CBR600RR fait son retour avec son 4-cylindres en ligne de 121 ch et son silencieux sous la selle caractéristique. Comme au bon vieux temps du Supersport ! Moto-Net.Com l'a (re)découverte sur le circuit de Portimao (Portugal)... sous la pluie. Essai.
Essai vidéo Honda CBR1000RR-R Fireblade SP 2024

Honda met un peu d'eau dans son vin pour déradicaliser son incendiaire CBR1000RR-R 2024... Manque de bol : l'eau en question s'est écoulée jusqu'au circuit de Portimao où Moto-Net.Com s'est mouillé pour amadouer les 217,6 ch de la Fireblade haut de gamme SP, avec gestion électronique de l'amortissement Öhlins ! Récit dans notre essai vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Horaires du Grand Prix d'Espagne MotoGP 2024

Deux semaines après sa démonstration à Austin (Texas, USA), Maverick Vinales pourra-t-il confirmer à Jerez où l'an dernier, son coéquipier chez Aprilia avait signé la pole position ? Les pilotes espagnols sont nombreux à vouloir briller à domicile : MNC attend notamment Marc Marquez et Pedro Acosta au tournant… ou plutôt dans le dernier virage !
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 9 commentaires
  • En savoir plus...