• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COURSE
Paris, le 18 septembre 2023

La YART n°7 titrée au Bol d’Or : les Bleus sont champions du monde !

La YART n°7 titrée au Bol d’Or : les Bleus sont champions du monde !

Oui, la Suzuki n°12 du team Yoshimura SERT Motul s’est imposée avec panache sur ce 86ème Bol d’or, devant la Honda Viltaïs n°333 et la BMW d’usine n°37. Mais en assurant la quatrième place, les Bleus du YART (et leur R1 en noir, blanc, rouge !) deviennent champions EWC 2023 ! En Superstock, la coupe revient à la Kawa n°33, et non la Honda n°55... Compte-rendu.

Imprimer

Le championnat du monde de Rugby d’Endurance moto se concluait ce week-end sur le circuit Paul Ricard au Castellet (Var). En tant que grande finale, le 86ème Bol d’Or permettait d’engranger jusqu’à 85 points sur le week-end : 5 dès le vendredi pour la pole et 80 durant la course de 24 heures...

Classée deuxième sur la grille - file ! - de départ, la Suzuki n°12 occupait la tête de la course samedi soir à 23h malgré une petite glissade de Gregg Black en début de soirée. Le SERT récoltait ainsi 10 points supplémentaires, contre 9 pour le YART et 8 pour le champion 2022 FCC TSR Honda France. Le trio de tête bouclait alors le même 240ème tour.

À un simple tour des leaders, le poleman BMW n°37 marquait 7 points et inscrivait dans sa 112ème révolution le meilleur chrono de la course : 1’ 52,898, soit six gros dixièmes de seconde plus vite que la GSX-R ! Vainqueur du Bol d’Or 2022 (centenaire !), Honda Viltaïs récoltait 6 points à l’issue du premier tiers de course...

La YART n°7 titrée au Bol d’Or : les Bleus sont champions du monde !

La Ducati n°6 en revanche, a du abandonner avant même que ne sonne la toute première heure. Tirant partie de sa monte de pneus intermédiaires sur la piste séchante, Chaz Davies s’est illustré lors de son premier, court mais rapide relais. Xavi Forès a été moins brillant sur slicks : en élargissant un peu sur une portion restée humide, l’espagnol a chuté...

Malgré une jambe douloureuse, le pilote espagnol est parvenu à rejoindre son box, où les mécaniciens du team ERC ont immédiatement commencé à désosser la Panigale V4R mais se sont vite aperçus que le cadre était fissuré. "Le remplacement de cette pièce maîtresse était formellement interdit par le règlement", rapporte l’équipe contrainte à l’abandon. "Mamma mia" !

La YART n°7 titrée au Bol d’Or : les Bleus sont champions du monde !

Réputé pour l’extrême fiabilité de ses motos, Honda a du faire face à un douloureux forfait au coeur de la nuit : victime d’une casse moteur, la n°1 n’a pu défendre son titre jusqu’au bout, alors qu’elle occupait la troisième place en course et paraissait en mesure de conserver sa couronne mondiale.

La Fireblade n°1 s’incline en finale

"On était bien partis pour être champions, mais c’est la course", regrette Mike di Meglio, néanmoins fier de leur victoire au Mans et de leurs podiums à Spa et Suzuka : "notre rythme était encore meilleur que l’année dernière. Nous gagnons ou perdons tous ensemble, on prendra notre revanche l’année prochaine", prévient le champion EWC 2022... et GP125 2008 !

Au lever du jour, la Gex du team Yoshimura SERT Motul comptait un petit tour d’avance sur la R1 du YART... et comptait 10 points de plus au championnat (récompense après 16h de course) ! À sept tour de la n°12, la Fireblade du team Viltaïs complétait le podium provisoire mais devait notamment se méfier de la ZX-10R du Tati Team Beringer, de la M1000RR officielle, de l’autre Ninja Webike Trickstar, de l’autre Béhème LRP Poland, etc.

La YART n°7 titrée au Bol d’Or : les Bleus sont champions du monde !

À 11h20, la belle ronde du Bol d’Or s’interrompait brusquement avec la chute de huit concurrents, dont le leader ! La GSX-R1000 est heureusement sortie indemne de sa glissade, Gregg Black et Etienne Masson poursuivant ensuite à son guidon leur magnifique duo (Sylvain Guintoli n’a pu effectuer que ses cinq premiers relais en raison de violentes crampes d’estomac).

Après 24 heures (une minutes et 35 secondes) de course, la Suzuki n°12 sortait finalement victorieuse de ce 30ème bol d’eau au ricard Bol d’Or sur le circuit du Castellet. Grand victorieuse même, puisqu’elle empochait en tout 84 des 85 points mis en jeu !

La YART n°7 titrée au Bol d’Or : les Bleus sont champions du monde !

Avec un total de 161 points, l’écurie nippo-sarthoise arrache ainsi le "titre" de vice-champion du monde... Troisième de cette finale avec 60 points, le team BMW Motorrad World Endurance se classe également troisième du championnat EWC 2023, à un petit point de la deuxième place, mais à 21 longueurs du nouveau champion !

Le YART qui alignait exceptionnellement une R1 aux couleurs historiques de Yamaha en compétition vitesse (noir, blanc, rouge !) atteint afin son objectif : remporter le championnat du monde d’Endurance moto, quatorze ans après leur sacre avec l’ancienne génération de Superbike d’Iwata !

La YART n°7 titrée au Bol d’Or : les Bleus sont champions du monde !

"Qu'est-ce que je peux dire ?", s’interroge incrédule le patron des Bleus (autrichiens) ; Mandy Kainz. "C'est un sentiment très spécial. Nous sommes passé si près du but à de nombreuses reprises, mais il arrivait toujours quelque chose. Nous avons même perdu un championnat dans la dernière heure de la course finale".

Le YART célèbre dignement les 25 ans de la R1 !

Deuxième des 24H du Mans en ouverture de saison, vainqueur des 24H de Spa puis 22ème des 8H de Suzuka, le trio Nicolo Canepa, Marvin Fritz et Karel Hanika est sacré grâce à une quatrième place au Bol d’Or rudement acquise. "Ce fut une course difficile pour nous, car notre moto semblait beaucoup plus lente que les autres", admet Herr Kainz.

Pour éviter de surchauffer leur CP4, les pilotes ont été contraint de se brider dans l’interminable ligne droite du Mistral : "ce circuit est très dur envers les moteurs, et cela signifiait que nous perdions 30 km/h par rapport à certaines motos dans la ligne droite, ce qui équivaut à 0,6-0,7s sur chaque tour", traduit le team manager. "Nous avons fait cela pour être sûrs de pouvoir terminer la course".

La YART n°7 titrée au Bol d’Or : les Bleus sont champions du monde !

Une autre équipe a eu beaucoup moins de bol (huhuhu) : Honda National Motos a été victime d’une panne mécanique à une demi-heure du lever du drapeau à damier, alors qu’elle occupait une magnifique sixième place au scratch, la première dans sa catégorie Superstock !

La victoire revient au Team 33 Louit April Moto dont la Kawasaki était logé en embuscade, dans le même tour que la malchanceuse Fireblade n°55. Deuxième STK avec un tour de moins au compteur, l’équipage de la Honda Chromeburner RAC 41 a soulevé la Coupe devant les 67 0000 spectateurs de l’événement... mais a été prié de la rendre quelques heures plus tard !

La YART n°7 titrée au Bol d’Or : les Bleus sont champions du monde !

"C’est le coer lourd que je vous annonce que nous avons était disqualifié du Bol d'Or 2023 pour une non conformité de capacité de réservoir, pour 0,15 litre sur la moyenne des 4 mesures", annonce Julien Diguet, chef d’équipe complètement dévasté, totalement fair-play et extrêmement reconnaissant.

"Je tiens à féliciter nos concurrents qui ont été redoutables, la 55 National Moto qui mérite autant que nous cette victoire et particulièrement la 33 de Fréderic Louit Moto pour leur titre mais surtout pour leur soutien face à cette désillusion", témoigne le sympathique team manager.

La YART n°7 titrée au Bol d’Or : les Bleus sont champions du monde !

Alors que l’équipe Kawasaki a dignement célébré sa toute première victoire en compétition, elle n’a pas annoncé la la tardive disqualification de la 41 qui lui offre le titre STK 2023 : "hier, ils ont pris la décision de ne pas communiquer dessus car il ne le trouve pas légitime. C’est ça la force de l’Endurance : le respect entre nous", se console Julien Diguet. "Car même si officiellement nous ne gardons pas la couronne mondiale tout le monde sait que nous l’avons gagné". Nah !

De son côté, le blason ailé se console - partiellement - de la perte de la plaque n°1 en EWC de son team FCC TSR Honda France, du relatif échec de Honda National Motos (victorieux des "23H30 du Castellet") et de cette coupe STK furtivement brandie, grâce à son titre constructeur en "catégorie reine" EWC.

Certes (SERT?), la GSX-R1000R s’est imposée avec panache lors de ce 86ème Bol d’Or, les Bleus d’Iwata sont sacrés champions du monde grâce à leur écurie de pointe YART, et la R1 offre à Yamaha le titre constructeur en Coupe du Monde Superstock. Mais en catégorie EWC, la Fireblade demeure la référence !

Bol d’Or 2023 : résultat final

Pos. No. Team Bike Cat. pos. Cat Laps Gap 1st B. Lap In lap T. Pit Total pit time
1 12 YOSHIMURA SERT MOTUL SUZUKI 1 EWC 717 - 1:53.508 105 27 45:02.177
2 333 HONDA VILTAiS RACING HONDA 2 EWC 710 7 Lp. 1:54.686 111 28 43:54.428
3 37 BMW MOTORRAD WORLD ENDURANCE TEAM BMW 3 EWC 709 8 Lp. 1:52.898 112 27 53:22.842
4 7 YART Yamaha Official EWC Team YAMAHA 4 EWC 705 12 Lp. 1:53.612 124 28 1:02:26.628
5 11 Kawasaki Webike Trickstar KAWASAKI 5 EWC 701 16 Lp. 1:54.130 123 27 1:27:21.249
6 33 TEAM 33 LOUIT APRIL MOTO KAWASAKI 1 SST 697 20 Lp. 1:56.177 166 27 45:07.077
7 18 TEAM 18 SAPEURS POMPIERS CMS MOTOSTORE YAMAHA 2 SST 693 24 Lp. 1:56.622 121 30 47:33.789
8 14 MACO RACING TEAM YAMAHA 6 EWC 693 24 Lp. 1:56.921 518 27 46:26.669
9 86 PITLANE ENDURANCE - JP3 YAMAHA 3 SST 691 26 Lp. 1:56.880 111 31 56:53.763
10 90 Team LRP Poland BMW 7 EWC 691 26 Lp. 1:56.472 83 28 50:08.977
11 24 BMRT 3D MAXXESS NEVERS KAWASAKI 4 SST 691 26 Lp. 1:56.466 34 28 47:20.158
12 777 Wójcik Racing Team STK YAMAHA 5 SST 690 27 Lp. 1:56.158 533 31 55:20.759
13 36 3ART BEST OF BIKE YAMAHA 6 SST 689 28 Lp. 1:56.736 473 28 53:43.866
14 8 TEAM BOLLIGER SWITZERLAND #8 KAWASAKI 8 EWC 687 30 Lp. 1:55.512 357 32 1:10:29.828
15 96 TEAM MOTO AIN YAMAHA 9 EWC 686 31 Lp. 1:55.114 313 29 1:14:13.885
16 99 KM 99 YAMAHA 10 EWC 685 32 Lp. 1:54.239 110 29 1:39:58.926
17 55 NATIONAL MOTOS HONDA HONDA 7 SST 684 33 Lp. 1:56.014 50 28 52:06.188
18 27 TRT27 BAZAR 2 LA BECANE SUZUKI 8 SST 680 37 Lp. 1:57.019 37 30 1:52:45.320
19 65 Motobox Kremer Racing #65 YAMAHA 11 EWC 679 38 Lp. 1:57.644 97 28 1:07:32.452
20 30 TEAM GT ENDURANCE HONDA 9 SST 679 38 Lp. 1:58.035 512 26 50:38.379
21 85 TONE RT SYNCEDGE 4413 BMW BMW 10 SST 678 39 Lp. 1:56.562 388 30 1:26:16.332
22 112 LCR ENDURANCE YAMAHA 11 SST 667 50 Lp. 1:57.580 311 29 1:15:05.726
23 72 JUNIOR TEAM LMS SUZUKI SUZUKI 12 SST 667 50 Lp. 1:57.860 75 27 2:11:32.891
24 83 TCP YAMAHA 13 SST 663 54 Lp. 1:58.941 103 32 59:04.559
25 101 Team Aviobike YAMAHA 14 SST 655 62 Lp. 1:58.563 168 28 1:49:38.892
26 13 OG MOTORSPORT WORLD ENDURANCE TEAM YAMAHA 15 SST 655 62 Lp. 1:55.626 130 27 2:23:46.640
27 42 GREENTEAM 42 LYCEE SAINTE CLAIRE YAMAHA 16 SST 650 67 Lp. 1:59.599 110 26 1:45:05.580
28 34 JMA RACING ACTION BIKE SUZUKI 17 SST 635 82 Lp. 1:58.637 88 32 2:51:49.933
29 74 SEIGNEUR MOTORSPORT TEAM MONT-BLANC BMW 18 SST 633 84 Lp. 1:59.948 49 26 1:29:43.494
30 16 HOLLAND MOTORSTORE RACING YAMAHA 19 SST 629 88 Lp. 2:01.128 117 34 2:24:57.013
31 82 UNISERV MOTO82 TEAM KAWASAKI 20 SST 613 104 Lp. 2:00.529 153 28 2:57:22.164
32 22 TEAM 202 YAMAHA 21 SST 588 129 Lp. 2:03.834 55 29 3:34:38.948
                       
     RETIRED                  
33 45 METISS METISS 1 EXP 615 102 Lp. 1:57.177 126 25 46:32.581
34 4 TATI TEAM BERINGER RACING KAWASAKI 12 EWC 579 138 Lp. 1:55.141 114 22 34:08.026
35 98 CAP ENDURANCE YAMAHA 22 SST 543 174 Lp. 2:02.956 71 25 1:33:52.412
36 3 TEAM ROSSO DUCATI 2 EXP 428 289 Lp. 1:57.714 422 25 1:11:05.383
37 1 F.C.C. TSR HONDA FRANCE HONDA 13 EWC 358 359 Lp. 1:53.707 121 14 17:51.193
38 43 TEAM FMR34 LYCÉE PIERRE MENDES FRANCE YAMAHA 3 EXP 313 404 Lp. 1:58.578 33 13 2:37:56.045
39 97 ADSS 97 KAWASAKI 23 SST 310 407 Lp. 1:57.683 93 17 49:02.027
40 119 SLIDER ENDURANCE YAMAHA 24 SST 257 460 Lp. 1:57.995 156 13 1:10:24.652
41 121 FALCON RACING YAMAHA 25 SST 226 491 Lp. 1:58.342 102 10 18:15.044
42 44 HONDA NO LIMITS HONDA 26 SST 103 614 Lp. 1:56.552 88 5 2:10:40.563
43 113 TEAM VIP MOTO / DYNOPERF HONDA 27 SST 70 647 Lp. 1:58.333 59 3 5:28.785
44 6 ERC ENDURANCE DUCATI DUCATI 14 EWC 21 696 Lp. 1:55.496 21 1 1:24.454
45 9 TECMAS-MRP BMW RACING TEAM BMW 28 SST 16 701 Lp. 1:57.423 15 1 1:36.462
46 77 WÓJCIK RACING TEAM EWC YAMAHA 15 EWC 1 716 Lp. - 0 0 1:42:56.944
                       
     DISQUALIFIED                  
47 41 CHROMEBURNER-RAC 41-HONDA HONDA 29 SST 696 21 Lp. 1:56.078 109 28 46:05.396

La YART n°7 titrée au Bol d’Or : les Bleus sont champions du monde !

Championnat EWC 2023 : classement final

Rang Participant FMN Const. Total FRA BEL JPN FRA
1 YART Yamaha Official EWC Team AMF Yamaha 181 54 64 7 56
2 YOSHIMURA SERT MOTUL FFM Suzuki 161 23 43 11 84
3 BMW MOTORRAD WORLD ENDURANCE TEAM FMB BMW 160 39 46 15 60
4 F.C.C. TSR Honda France MFJ Honda 149 63 54 21 11
5 HONDA VILTAIS RACING FFM Honda 127,5 36 20 8 63,5
6 Kawasaki Webike Trickstar FFM Kawasaki 106,5 23 33 9 41,5
7 TATI TEAM BERINGER RACING FFM Kawasaki 57 33 13 - 11
8 MACO RACING Team SMF Yamaha 54,5 10 12 - 32,5
9 Team LRP Poland PZM BMW 49,5 9 9 - 31,5
10 KM 99 FMB Yamaha 48,5 - 27 0 21,5
11 Motobox Kremer Racing #65 DMSB Yamaha 46 10 18 2 16
12 ERC Endurance Ducati DMSB Ducati 39 38 - - 1
13 Team Bolliger Switzerland #8 FMS Kawasaki 38,5 16 - - 22,5
14 TEAM MOTO AIN FFM Yamaha 38,5 2 17 - 19,5
15 Team HRC with Japan Post MFJ Honda 35 - - 35 -
16 SDG Honda Racing MFJ Honda 26 - - 26 -
17 AutoRace Ube Racing Team MFJ Suzuki 19 - - 19 -
18 HONDA Dream RT SAKURAI HONDA MFJ Honda 17 - - 17 -
19 Wójcik Racing Team EWC PZM Yamaha 17 17 - - -
20 Honda Asia-Dream Racing with SHOWA MFJ Honda 14 - - 14 -
21 S-PULSE DREAM RACING -ITEC MFJ Suzuki 13 - - 13 -
22 Astemo Honda Dream SI Racing MFJ Honda 12 - - 12 -
23 Team ATJ MFJ Honda 11 - - 11 -
24 TTSRacing MurayamaUnso HondaDream MFJ Honda 7 - - 7 -
25 SANMEI Team TARO PLUSONE MFJ BMW 6 - - 6 -
26 Honda Sofukai Suzuka Racing Team MFJ Honda 5 - - 5 -
27 TEAM KODAMA MFJ Yamaha 4 - - 4 -
28 TOHO Racing MFJ Honda 3 - - 3 -
29 Honda Soyukai Tochigi Racing & Koyokai DREAM Racing Team MFJ Honda 1 - - 1 -

Bol d’Or 2023 : les points clé

  • Date : du 14 au 17 septembre 2023 (essais privés le 12)
  • Adresse : RDN8 - 2760 Route des Hauts du Camp 83330 Le Castellet, France
  • Circuit : Paul Ricard
  • Longueur : 5,673 kilomètres
  • Durée : 24 heures
  • Record du tour en qualification : BMW Motorrad World Endurance Team - Illya Mykhalchyk 1’ 51,641 (2022)
  • Record du tour en course : ERC Endurance-Ducati - Xavi Forés 1’ 52,979s (2022)

Vainqueurs des précédents Bol d’Or (au Castellet)

.

.

.

Les derniers essais MNC

Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Interview de Pierre-Yves Bian, prêt pour le TT 2024 malgré sa blessure

Pierre-Yves Bian n'avait pas pris son pied (blessé) lors des essais du Tourist Trophy 2023, mais cela n'avait pas empêché le pilote français de terminer deuxième en catégorie Supertwin ! Cette année, le poulain de Peter Hickman débarque sur l'Ile de Man avec une clavicule fragilisée, mais se sent mieux... Interview MNC.
La 93ème victoire de Ducati au Mugello… avec Marc Marquez ?

Pecco Bagnaia est le grand favori du Grand Prix d'Italie 2024. Mais il se pourrait qu'un autre pilote Ducati s'impose, comme en France ou au Portugal ! À Portimao justement, Jorge Martin avait signé la 89ème victoire de la firme de Bologne en MotoGP, sur sa Desmosedici n°89… Or ce week-end, Ducati vise son 93ème succès. Simple hasard ?
Italie 2 commentaires
Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.

  • En savoir plus...