• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ARGENTINAGP ESSAIS QUALIFS
Paris, le 3 avril 2022

GP d’Argentine : pole historique pour Aprilia avec Aleix Espargaro

GP d’Argentine : pole historique pour Aprilia avec Aleix Espargaro

Privé de piste vendredi à cause de problèmes logistiques, les pilotes du MotoGP ont enchaîné essais libres et qualifs ce samedi sur le circuit Termas de Rio Hondo. Ce "Super samedi" a souri aux Aprilia et confirmé la force de Ducati. Fabio Quartararo se qualifie sixième, Johann Zarco neuvième.

Imprimer

Première séance d’essais libres à 12h35, la seconde à 15h40, puis première phase des qualifications à 17h05 et la seconde à 17h30... Après avoir bullé vendredi en attendant l’avion-cargo transportant les dernières malles de l’Intercontinental Circus, les pilotes du MotoGP n’ont pas chômé samedi après-midi en Argentine !

Ce "Super samedi" n’était évident pour personne. Comme si ce format ultra-condensé ne suffisait pas, il faut rappeler que le circuit Termas de Rio Hondo accueillait les Grand Prix moto pour la première fois en trois ans : pour mémoire, la dernière édition du GP d’Argentine remonte à 2019 (avant le Covid-19 donc).

Contrairement au Grand Prix d’Argentine 2019 qui avait été outrageusement dominé par le champion Marc Marquez, celui de 2022 est très, très ouvert. Preuve irréfutable, les écarts de chronos à l’issue de la Q2 qui sont habituellement extrêmement serrés, sont bien plus importants et démontrent que les pilotes n’ont pas encore atteint leur meilleur niveau.

Le long warm-up de ce dimanche matin (10h20 heure locale, 15h20 heure française) sera à ce titre décisif : les écuries disposent de 40 minutes pour peaufiner - continuer à dégrossir ? - les réglages de leurs motos, explorer de nouvelles pistes, tenter de radicaux changements...

Chez Aprilia, les RS-GP ne devraient recevoir que d’infimes changements : Maverick Vinales a signé un satisfaisant cinquième chrono en qualifications... et son coéquipier Aleix Espargaro s’est adjugé la pole position, sa troisième en MotoGP sur une troisième machine ! Du jamais vu depuis l’avènement des 4-Temps (2002).

Parti en tête du Grand Prix des Pays-Bas en 2014 sur sa Yamaha (team satellite Forward), puis du Grand Prix de Catlogne l’année suivante sur sa Suzuki (usine), le n°41 espagnol récidive pour ce Grand Prix d’Argentine 2022 au guidon de son Aprilia officielle.

Pour la firme de Noale aussi, cette pole est la troisième de son histoire en catégorie reine. Mais il faut remonter à l’ère des 2-Temps pour voir des Aprilia RSW s’imposer lors de qualifications : en 1999 avec Tetsuya Harada au GP d’Italie (mamma mia !) et en 2000 avec Jeremy McWilliams au GP d’Australie.

La marque sportive du groupe Piaggio parvient ainsi à battre la marque deux-roues du groupe VolksWagen : comme lors des deux premières épreuves 2022, Ducati place deux de ses Desmosedici au premier rang. Et comme au Qatar et en Indonésie, ces deux machines sont alignées par des teams privés.

En pole à Losail et deuxième des qualifs à Mandalika, Jorge Martin était le seul à accompagner Aleix Espargaro sous les 1’ 38 ce samedi après-midi. Le n°89 de l’équipe Pramac espère surtout rejoindre la ligne d’arrivée ce dimanche car il manque de réussite en course : son compteur affiche toujours zéro point !

Disposant lui aussi d’une GP22 (livrée sur le circuit le matin même à 6h !), Luca Marini est la super surprise de ce "Super samedi". Le n°10 italien qui s’était déjà illustré en signant le meilleur chrono de la deuxième journée des tests d’intersaison à Mandalika, reproduit son exploit de l’an dernier pour "son" GP d’Émilie-Romagne. Pour rappel, le demi-frère de Valentino Rossi était parti troisième à Misano, arrivé neuvième.

Cette première et unique journée d’essai a été moins réjouissante pour Fabio Quartararo. Notre champion du monde en titre et sa M1 ne signent "que" le sixième temps des qualifs, à une grosse demi-seconde du leader mais à un petit dixième de Pol Espargaro et sa Honda n°44 qui mènent le deuxième rang (après s’être sorti de la Q1).

Derrière les deux Suzuki d’Alex Rins et Joan Mir - oui, dans cet ordre -, Johann Zarco et sa GP22 se classent neuvièmes. Excellent finisseur, le double champion de Moto2 doit améliorer ses départs afin de monter plus sereinement sur le podium voire, un jour c’est sûr, remporter sa première course en catégorie reine !?

Enfin, le "Super samedi" s’est avéré super frustrant pour Jack Miller : tombé en Q2 et onzième temps derrière le chanceux Takaaki Nakagami (forfait mercredi, le japonais est bien là ce week-end !), le pilote australien a écopé d’une pénalité pour avoir gêné son copain Quartararo. Il partira finalement de la 14ème place.

Avant même le départ de la course - qui sera donné à 15h en Argentine, et à suivre à 20h chez nous en clair sur la huitième chaîne de la TNT - , "Jackass" est donc doublé par Brad Binder et sa RC16, Enea Bastianini et sa GP21 (leaders au provisoire !), Francesco Bagnaia et sa propre GP21/22... "What The Flûte !"

GP d’Argentine 2022 : la grille de départ

GP d’Argentine : pole historique pour Aprilia avec Aleix Espargaro

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
3 événements majeurs: tous les essais en 1 journée, les économies réalisées risquent de faire école (sauf qu'il n'y aurait plus de marge en cas de pb logistique), Aprilia avec un grand A, et la fin de s relations privilégiées entre Miller et Fabio. J'espère que Jojo aura passé une bonne nuit ...

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La Suzuki du SERT remporte les 24H Motos du Mans 2024

Suzuki accroche un nouveau record sur la classique de l'endurance au Mans avec sa 15ème victoire aux 24H Motos 2024 ! La n°12 du SERT Yoshimura termine avec un tour d'avance sur la BMW officielle et cinq sur la Yamaha du Yart, championne du monde en titre. Résultats.
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 9 commentaires
  • En savoir plus...