• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TRANQUILITÉ GARANTIE
Paris, le 10 février 2023

Garantie moto : le point sur la durée et les conditions des constructeurs

Garantie moto : le point sur la durée et les conditions

La durée de la garantie constructeur est devenue un puissant critère d'achat pour une moto ou un scooter, au point d'inciter les marques à proposer des extensions. Quelle est la durée légale de garantie ? Comment fonctionnent ces offres de prolongations ? Combien de temps chaque constructeur prend en charge ses motos et scooters ? Le point dans notre guide pratique MNC.

Imprimer

Il suffit de se rendre en concessions moto pour le constater : la durée et les conditions de garantie sont scrutées de près au moment de l'acte d'achat. La cause ? D'une part la multiplication d'offres d'extension de garanties, soit des formules optionnelles qui allongent la durée de prise en charge par les constructeurs en cas de panne ou de défaut.

Mais c'est bel et bien Honda France qui a rebattu les cartes et incité les motards à porter davantage d'attention à leurs garanties. Depuis le printemps 2020, la filiale française prend à sa charge une extension de garantie de 3 ans (36 mois) sur "tout véhicule vendu et immatriculé par l’intermédiaire du réseau Honda France".

Soit cinq ans de garantie par ailleurs assortis d'un programme d'assistance "24 heures sur 24 et 7 jours sur 7", explique la marque ailée, qui est à ce jour la seule à assumer gratuitement une période de garantie aussi longue ! Argument certainement en faveur de son actuelle réussite commerciale : la marque japonaise est depuis deux ans leader du marché français devant Yamaha.

Réglementairement, chaque moto et scooter neuf vendu en Europe bénéficie d'une garantie légale de deux ans depuis 1999 : cette garantie dite "constructeur" couvre toutes les pannes et soucis rencontrés avec le véhicule pendant les 24 mois qui suivent son immatriculation. Défaut de conception et fonctionnement anormal d'un élément mécanique ou de partie cycle sont pris en compte.

Cette garantie inclut - sans exception possible - le remplacement des pièces par des éléments d'origine de la marque, ainsi que les frais de main d'oeuvre. Elle se présente souvent sous la forme "Garantie 2 ans, pièces et MO" sur les étiquettes en concessions et… les fiches techniques MNC !

La garantie constructeur est dite "cessible" ou "transmissible", ce qui signifie qu'elle se poursuit après un changement de propriétaire : si vous revendez votre moto au bout d'un an, l'acheteur profite d'encore un an de garantie. 

Restrictions des garanties constructeur

Sans surprise, cette garantie réglementaire exclut les pièces d'usure : pas question de la solliciter pour changer ses pneus ou ses plaquettes de frein ! De manière générale, aucun consommable n'est couvert : ampoule, huile, pneus, batterie, câbles, chaîne, pignon, couronne, courroies. Les disques d'embrayage et le catalyseur d'échappement sont aussi écartés, dans la plupart des cas.

Par ailleurs, les constructeurs se déchargent de toute modification apportée à la moto par le biais d'accessoires ou de pièces non d'origine. Les casses liées à un accident de la route sont - logiquement - exclues du dispositif, tout comme celles rattachées aux motos utilisées en compétition.

Enfin, la plupart ne prennent pas en charge les motos ou scooters utilisés à des fins professionnelles comme les moto-taxis, les motos de location ou encore les livreurs... Des conditions particulières sont généralement mises en place pour ces cas spécifiques.

Dernier détail, et non des moindres : la garantie légale ne fonctionne qu'à condition que le véhicule soit entretenu dans le réseau du constructeur, avec respect des intervalles de révision préconisés dans le livret d'entretien. Aspect à vérifier soigneusement avant de craquer sur une occasion récente ! 

Extensions des garantie constructeur

Tous les constructeurs ou presque proposent des extensions de garantie, sous la forme d'offres payantes pour prolonger la durée légale de un à trois ans selon les marques. Ces formules fonctionnent de la même façon que la garantie constructeur de deux ans… sauf qu'elles sont à la charge de l'acheteur !

Ces extensions de garantie peuvent généralement s'activer dès l'achat, ou plus tard dans la limite des 24 mois de la garantie initiale. Dans ce cas de figure, un kilométrage maximum est souvent imposé : Aprilia, par exemple, n'accepte de prolonger la garantie qu'en dessous de "50 000 km" pour une extension d'un an et "60 000 km" pour une prolongation de deux ans.

Attention : les règles peuvent varier selon chaque constructeur, puisque non soumises à un cadre réglementaire commun. Autrement dit : chaque marque peut appliquer ses propres conditions (cessible ou pas, valable en France ou en Europe, etc.). A étudier de près avant de souscrire un an ou deux ans de garantie payantes supplémentaires !

Illustration avec BMW, qui exige de se positionner très rapidement : "les extensions de garantie ne pourront être souscrites qu’au cours des trois premiers mois après la date de première immatriculation", détaille la marque d'outre-Rhin dans ses conditions générales (oui : celles que l'on ne lit jamais !).

Extensions renouvables et motos d'occasion

Quelques constructeurs proposent par ailleurs des prolongations renouvelables chaque année comme Ducati, Harley-Davidson ou KTM. La garantie des motos Orange peut ainsi être portée "jusqu'à 12 ans à compter de l'immatriculation initiale ou jusqu'à un kilométrage total de 80 000 km", révèlent les autrichiens.

Depuis peu, certains garantissent aussi leurs motos d'occasion comme Kawasaki et Harley-Davidson. La firme de Milwaukee propose le programme "H-D Certified", qui comprend une garantie d'un an pour les motos de "moins de 15 ans et avec moins de 80 000 km", précise la marque américaine. 

Cette garantie constructeur dédiée à l'occasion peut être portée à deux ans pour les Harley de "moins de 10 ans et avec moins de 80 000 km". Elle intervient après une révision complète dans le réseau avec "110 points de contrôle".

Retrouvez ci-dessous les durées et conditions de garanties des principaux constructeurs de motos et scooters. Cette liste MNC contient aussi les prix des d'extension de garantie, quand ces informations sont disponibles. A noter que ces formules sont des leviers de négociation intéressants : à vous d'en tirer parti à l'achat !

Aprilia 

La marque italienne s'en tient à la garantie légale de deux ans, pièces et main d'oeuvre. Son programme d'extension de garantie "X-Care" permet d'ajouter une à deux années supplémentaires, soit jusqu'à quatre ans en tout. Bon à savoir : ces extensions ne s'appliquent pas sur les 50 cc de la marque du groupe Piaggio.

BMW 

Le constructeur allemand est récemment passé d'une garantie constructeur de deux à trois ans, pièces et main d'oeuvre incluses. BMW propose aussi des extensions de un an ou deux ans supplémentaires, soit jusqu'à cinq ans en tout. Tous ses modèles sont éligibles, y compris électriques, à l'unique exception de la "pistarde de luxe" HP4 Race. 

Les prix de ces formules vont de 100 euros pour une extension d'un an sur la gamme monocylindre (G310) à 240 euros pour les six-cylindres (K1600). Comptez le double pour une extension de deux ans : 280 euros pour une extension de deux ans sur la R1250GS, par exemple.  Ces extensions sont sans limitation de kilométrage, valables dans le monde, et transférables au nouveau propriétaire à la revente. 

Ducati 

Ducati assure la garantie légale de deux ans, puis propose des extensions via son programme "Ever Red" (1 à 3 ans supplémentaires). Ces prolongations de garantie s'activent soit à l'achat, soit jusqu'à la fin de la garantie légale de deux ans "dans une limite de 20 000 km". 

Comme la plupart des constructeurs, cette prestation est externalisée : dans le cas présent, "CarGarantie Vesicherungs-AG, un leader en Europe depuis presque 50 ans", gère les extensions de garantie pour Ducati. A noter que toutes les Superleggera (V2 et V4) sont exclues du dispositif.

Les prix vont de 320 euros pour 12 mois d'extension sur des motos "jusqu'à 850 cc" à 436 euros pour les motos "au-delà de 850 cc". Ces montants passent à respectivement 472 euros et 655 euros pour deux ans d'extension, puis à 667 euros et 932 euros pour trois ans.

Harley-Davidson 

Le constructeur américain opte aussi pour la garantie minimum de deux ans pièces et MO. Son programme d'extensions "Harley Optimum Warranty" s'adresse aux motos neuves et d'occasion, comme expliqué ci-dessus.

Ses offres de prolongation de garantie vont de un an à trois ans supplémentaires, soit jusqu'à cinq ans en tout. Elles s'activent dès six mois et pendant les deux ans de garantie légale, tant que la moto n'a pas parcouru "30 000 km".  Des offres de renouvellement d'un an sont également disponibles.

Honda 

Honda garantit tous ses deux-roues pendant cinq ans depuis le 1er mai 2020, avec trois ans pris en charge par la filiale française (voir explications ci-dessus). Aucune limitation kilométrique n'est imposée pour cette rassurante garantie, par ailleurs transmissible à un nouveau propriétaire.

En revanche, elle n'est valable qu'en France métropolitaine, "Andorre, Principauté de Monaco et Outre-Mer (Martinique, Guadeloupe, Réunion et Guyane)", précise la filiale française qui est derrière ce dispositif.  

Kawasaki

Le constructeur d'Akashi se contente de la garantie de deux ans pièces et main d'oeuvre. Son programme d'extension optionnelle "K-Care" et sa "GarantiePlus" proposent 24 mois de garantie supplémentaires, soit quatre ans en tout. 

Cette prolongation doit être activée pendant les premiers 24 mois de mise en service de la moto et ne fonctionne qu'en Europe. Le kilométrage est illimité : "la quantité ou le montant des demandes de garantie faites dans le cadre de ce plan ne sont pas limités", précisent par ailleurs les Verts.

KTM

Le constructeur autrichien est également au format deux ans pièces et main d'oeuvre, avec extensions possibles de garantie de 12 ou 24 mois supplémentaires, soit de trois à quatre ans de prise en charge. 

Ses offres de prolongation sont activables pendant la durée légale de deux ans et renouvelables chaque année "jusqu'à 12 ans à compter de l'immatriculation initiale ou jusqu'à un kilométrage totale de 80 000 km". Ces extensions sont cessibles et valables "dans toute l'Europe".

Moto-Guzzi

Moto-Guzzi applique la politique commune aux marques de son propriétaire Piaggio : deux ans de garantie pièces et main-d'oeuvre. Comme Aprilia, cette durée légale peut être prolongée d'un ou deux ans via le service payant "X-Care" à condition que la moto ne dépasse pas "50 000 km" pour une extension de 12 mois et "60 000 km" pour 24 mois.

Suzuki 

Les motos et scooters Suzuki sont garantis deux ans pièces et main d'oeuvre. Un service d'extension de garantie est mis en place pour un an ou deux ans supplémentaires, kilométrage illimité. 

Son prix : 229 euros pour prolonger d'un an la garantie des Suzuki de "125 à 750 cc" (soit trois ans en tout). 259 euros pour les motos de "plus de 750 cc". Ces montants passent à respectivement 389 euros et 389 euros pour une prolongation de garantie de 24 mois, soit quatre ans en tout.

Triumph 

Triumph garantit ses motos deux ans pièces et main d'oeuvre. Ses extensions de garantie s'étalent sur "12, 24 ou 36 mois", informe Triumph France. Elles sont valables en Europe, cessibles, et peuvent s'acitver durant les "23 mois qui suivent la première mise en circulation" avec une limite de "10 000 km" au compteur.

"Le remboursement des frais de main-d’œuvre et de matériel ne pourra pas excéder la valeur vénale de la moto (à dire d’expert) au moment du sinistre", prévient la marque anglaise dans les conditions générales de son offre.

Yamaha 

Le constructeur d'Iwata n'offre que la garantie légale de deux ans pièce et main d'oeuvre sur ses motos et scooters, qui "couvre tous les coûts de pièces et de main-d'œuvre dans le cas peu probable où votre Yamaha nécessiterait des réparations imprévues", précise-t-il par ailleurs avec confiance.

La marque aux diapasons propose également des extensions de garantie payantes… dont MNC n'a pas été mesure de se procurer les conditions au moment de boucler ce dossier. Interrogée par nos soins, la filiale française nous communiquera tous les détails "dès que possible"... Restez connectés !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Yamaha MT-09 2024 : notre essai complet en vidéo

La MT-09 s'est vendue à près de 200 000 exemplaires dans le monde en 10 ans. Malgré ce succès retentissant, le roadster Yamaha est devancé en France par la Z900, rattrapé par la Street Triple 765… Pour bien attaquer 2024 et ses rivales, la firme d'Iwata fait évoluer sa moto une troisième fois : essai !
Les Journées K-awasaki en tournée sur trois circuits en 2024 !

Limitées depuis 2018 à une simple mais prestigieuse étape sur le circuit Bugatti du Mans, les Journées K se rendront en 2024 sur deux circuits supplémentaires et pas moins intéressants : Alès et Dijon-Prenois. Organisés sur deux jours, ces roulages sont ouverts aux clients Kawasaki… et à leurs copains !
La Virée Auvergnate Dunlop remet le couvert en 2024

La Virée Auvergnate Dunlop repart pour un tour ! Comme prévu à l'issue de sa première édition réussie, la randonnée trails et maxitrails organisée par Greg Fayard avec le soutien du manufacturier anglais est reconduite pour 2024 avec de nouveaux itinéraires notamment... et une inscription à gagner sur le stand AXA Passion au Salon de Lyon !
Il y a 10 ans : Ducati choisit la catégorie Open

Souvenez-vous, il y a 10 ans jour pour jour, MNC publiait : "C'est désormais officiel : Ducati renonce à la catégorie Factory du championnat du monde Moto GP 2014 pour s'engager en Open, une "sous-catégorie" dont le règlement offre davantage de souplesse". Or en 2024, les Desmosedici sont devenues les armes fatales du plateau... Même Marc Marquez a craqué pour un vieux modèle !
Petit test MNC : la Kawasaki Eliminator 500 en 6 minutes

Pas le temps de visionner notre essai complet de l'Emiminator 500 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Quatre minutes seulement (bon, six en l'occurence, désolé...) pour vous placer au guidon du petit custom Kawasaki en allant directement à l'essentiel.
Guide pratique du Salon du 2 Roues de Lyon 2024

Le plus grand salon 2-roues de France s'apprête à ouvrir ses portes, le jeudi 7 mars ! Durant quatre jours, des milliers de motards vont essayer de nouvelles motos et scooters, tester des équipements, rencontrer des pilotes, participer à des concours, assister à des shows, voir des expositions... Demandez le programme !
Le permis de conduire se dématérialise en 2024

Le célèbre papier rose cartonné peut désormais se doubler d'une version numérique, à télécharger sur son téléphone via l'application officielle France Identité. Ce permis de conduire dématérialisé se déploie progressivement en France depuis le 14 février. Explications.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...