• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#GERMANGP COURSE
Paris, le 19 juin 2022

Quartararo, nouveau "SachsenKing", fait le break devant Zarco au GP d'Allemagne

Quartararo, nouveau "SachsenKing", fait le break

MNC l'avait prédit quatre jours avant le Grand Prix d'Allemagne : Fabio Quartararo est le digne successeur de Marc Marquez au Sachsenring ! L'officiel Yamaha prend le large au championnat grâce à cette victoire savoureuse, de nouveau partagée avec Johann Zarco sur le podium ! Compte rendu et résultats.

Imprimer

Ni le rhume ni la pression n'ont ralenti Fabio Quartararo pendant cette dixième course 2022 : l'officiel Yamaha - gêné par un coup de froid à son arrivée au Sachsenring - s'adjuge sa troisième victoire de la saison et sa deuxième de rang au terme d'une nouvelle échappée solitaire.

Le champion en titre renforce son actuelle domination au championnat du monde et succède par ailleurs avec la manière à Marc Marquez, invaincu dans la Saxe depuis 2013 en MotoGP. Victoire d'autant plus savoureuse qu'elle permet à Yamaha de renouer avec le succès outre-Rhin pour la première fois depuis le GP d'Allemagne 2009 remporté par Rossi.                   

Rappelons que Marc Marquez est de nouveau hors course suite à sa quatrième opération à l'humérus droit, toujours pas remis de sa fracture début 2020. En son absence, plusieurs de ses rivaux avaient l'opportunité de devenir le nouveau "SachsenKing" : Fabio, favori MNC, Aleix Espargaro et Francesco Bagnaia, redoutablement rapide depuis les premiers essais…

Mais la course du pilote officiel Ducati ne s'est pas du tout déroulée comme prévue : "Pecco" est parti à la faute dans le virage n°1, alors que l'italien forçait pour rester au contact de Fabio Quartararo ! Le français a appliqué sa stratégie préférée : partir comme une balle, holseshot à la clé, et attaquer fort dès les premiers tours.

Fabio fait plier Bagnaia et le championnat !

Ce départ bille en tête était pourtant risqué au regard des conditions : le "tourniquet" allemand met les pneus à rude épreuve pendant 30 tours, soit environ cinq de plus que sur les circuits habituellement plus long. La forte chaleur (35°C dans l'air et 52°C sur la piste !) aggrave encore cette dégradation pneumatique.

Mais Fabio se savait en mesure de contrôler ce paramètre à condition de prendre d'emblée le commandement pour suivre ses propres trajectoires : la preuve avec son choix osé de s'élancer avec un pneu médium à l'arrière, quand la plupart de ses rivaux - sauf Viñales et Espargaro - ont préféré "assurer leur arrière" avec une gomme dure.

Pari gagnant pour le n°20, qui n'a pas hésité à jouer des coudes avec Bagnaia à la fin du premier tour quand Bagnaia a tenté de lui subtiliser les commandes au premier freinage ! Contact également juste derrière entre Aleix Espargaro et Johann Zarco, qui vient "tasser" l'Aprilia pour lui chiper la troisième place. 

Est-ce le rythme appliqué par Fabio ou sa volonté farouche de rester devant qui prennent de court Francesco Bagnaia ? Toujours est-il que l'Italien perd l'arrière de sa Desmosedici après être entré dans le premier virage légèrement hors trajectoire ! Quatrième résultat blanc pour le n°63, qui voit probablement s'envoler ses dernières chances de prétendre au titre…

"Pecco" est rejoint dans les graviers quelques secondes plus tard par Joan Mir, qui se fait à son tour piéger dans le même virage sur sa Suzuki ! Jack Miller observe pendant ce temps sa pénalité "Long-lap" : l'australien a chuté sous drapeaux jaunes en essais libres 4, ce qui lui vaut cette sanction puisque les pilotes ont obligation de couper leur effort sous drapeaux jaunes et donc de rouler suffisament lentement pour éviter la chute.

Fabio Quartararo - averti de la chute de son principal rival - enchaîne plusieurs tours rapides pour se mettre à l'abri d'un retour de Zarco, à 1,3 sec de la Yamaha. Aleix Espargaro, troisième, est repoussé à 2,5 sec devant son équipier Viñales. Catastrophe pour Honda-LCR avec le double abandon d'Alex Marquez et Takaaki Nakagami…

Miller se retrousse les manches pour le podium 

Au douzième tour, la première KTM est au 8ème rang grâce à Brad Binder devant Luca Marini et Miguel Oliveira. La troisième place commence à faire l'objet d'une lutte interne : Maverick Viñales se fait pressant sur son coéquipier Aleix Espargaro, pour la première fois depuis son arrivée chez Aprilia.

Le cap de la mi-course (15 tours sur 30) voit Fabio Quartararo accroître légèrement son avantage sur Johann Zarco (+1,7 sec), lui-même désormais à l'abri d'un potentiel retour des deux Aprilia derrière lui : Aleix Espargaro et Maverick Viñales sont roue dans roue à plus de cinq secondes. Ils devancent les Ducati de Miller, Di Giannantonio et Martin.

Jack Miller, justement, parvient à refaire la jonction avec les Aprilia : l'australien prend même l'ascendant sur Viñales à 13 tours de l'arrivée, alors que le n°12 se fait surprendre par sa moto dans un gauche et doit redresser. "Mack" est hélas contraint à l'abandon car son souci est d'origine mécanique : la suspension arrière de sa RS-GP reste bloquée en position basse...

Bradl, dernier, seul pilote Honda à l'arrivée !

Puis c'est au tour de Pol Espargaro d'abandonner et de rejoindre le stand Honda-Repsol : quel revers pour le HRC, invaincu dans la Saxe en MotoGP depuis dix ans (Dani Pedrosa en 2012 puis Marc Marquez de 2013 à 2021) ! Une seule RCV est encore en piste : celle du pilote essayeur Stefan Bradl, 16ème, qui remplace Marc Marquez suite à sa quatrième opération. 

Aleix Espargaro perd sa place sur le podium à trois tours de l'arrivée : le catalan retarde tellement son freinage dans le premier virage qu'il est contraint d'élargir et de laisser le champ libre à Jack Miller ! 

Fabio Quartararo déroule pendant ce temps dans son dernier tour : le champion en titre passe le drapeau à damiers avec 4,939 sec d'avance sur Johann Zarco, après avoir un moment porté cet écart à 5,4 sec. Total contrôle pour le n°20, qui remporte sa deuxième victoire consécutive après la Catalogne.

Jack Miller complète le podium malgré le temps perdu par sa pénalité en début de course : sacrée perf' pour le futur pilote officiel KTM. L'australien - ravi d'être de retour sur la boîte - taquine gentiment Zarco car le cannois accuse le coup physiquement : "je suis très fatigué", admet Johann, le plus essoufflé et trempé de sueur du trio. La faute à ses 31 ans contre 23 ans pour Quartararo et 27 ans pour Miller ?

Le(s ) point(s) au championnat MotoGP

Fabio Quartararo réalise une superbe opération au cap de la mi-saison, alors que le MotoGP se dirige par ailleurs vers la pause estivale prévue après la prochaine course qui se déroulera dans une semaine aux Pays-Bas. Le tricolore renforce son leadership au général et voit également diminuer la menace Bagnaia, son dauphin en 2021.

Le pilote officiel Yamaha - 172 points au compteur - porte à 34 unités son avance sur Aleix Espargaro (138 pts), tandis que Johann Zarco récupère la troisième place jusqu'ici occupée par Enea Bastianini. Autrement dit : Johann est le premier pilote Ducati du classement provisoire, avec 61 points de retard sur le leader ! 

De quoi conforter la marque Rouge de le maintenir chez Pramac, renouvellement qui serait validé à "99%" selon de récentes déclarations du directeur sportif de Ducati. Bastianini, 10ème en Allemagne, recule d'un rang devant Brad Binder : le sud-Africain se maintient dans le Top 5, davantage grâce à sa régularité que par ses résultats bruts (7ème ce dimanche). 

Le meilleur représentant KTM devance Francesco Bagnaia, qui voit son retard sur Fabio Quartararo passer de 66 à… 81 points : un peu plus de trois courses d'écart, soit un déficit qui paraît à ce stade difficile à combler à la régulière en dix Grands Prix. Le n°63 doit impérativement gagner en constance pour prétendre au titre.

 

Jack Miller suit à la 7ème place au provisoire grâce à son podium en Allemagne, son troisième cette saison. L'australien profite également du forfait d'Alex Rins - qui souffrait trop de son poignet blessé en Catalogne - et de la chute de Joan Mir : double peine pour Suzuki, dans une mauvaise dynamique depuis l'annonce de son retrait du MotoGP. 

Miguel Oliveira - annoncé chez Ducati-Gresini - est dixième de ce classement provisoire au cap de la mi-saison 2022. Au classement constructeurs, Ducati conserve l'ascendant grâce à sa fréquence sur les podiums avec 221 points contre 172 pour Yamaha, 139 pour Aprilia, 110 pour KTM, 93 pour Suzuki et… 81 pour Honda. 

Résultats MotoGP du Grand Prix d'Allemagne 2022

 

Classement provisoire MotoGP 2022 après le GP d'Allemagne

 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai MT-09 2024 : Yamaha révolutionne son roadster

La MT-09 a soufflé cet hiver ses 10 bougies ! Yamaha lui offre comme cadeau une profonde mise à jour 2024 pour fêter ce cap important…. Et pour lui permettre surtout de régner sur le segment des roadsters "maxi-mid-size" composé notamment des Z900, Street Triple 765 et 990 Duke. Test MNC !
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Programme des 24H Motos 2024, courses annexes et animations

Le départ de la 47ème édition des 24 Heures Motos sera donné ce samedi 20 avril 2024. Mais le spectacle ne se limite pas à la course d'endurance : 125 et 250 de GP 2-temps, pilotes handicapés (PMR Cup) et Sidecar arpenteront aussi le circuit Bugatti du Mans. Animations et concerts sont aussi au programme !
Horaires et statistiques du World Superbike 2024 à Assen (Pays-Bas)

Le championnat du monde Superbike (WSBK) fait étape dans la "Cathédrale" d'Assen pour le troisième rendez-vous 2024 après les courses d'ouverture en Australie puis en Catalogne. Nicolo Bulega tentera d'y accroître son avance sur son coéquipier Alvaro Bautista, champion en titre Ducati, tandis qu'Alex Lowes et Toprak Razgatlioglu sont à l'affût sur leur Kawasaki et BMW respective.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Comment remplir un constat amiable après un accident de moto ?

Un constat européen d'accident - ou constat amiable - doit être transmis à son assureur dans les cinq jours après un accident de circulation afin de déterminer les responsabilités. Les conseils Moto-Net.Com et de la Mutuelle des Motards pour bien remplir ce formulaire crucial pour la prise en charge des dégâts. Suivez le guide !
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
  • En savoir plus...