• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP FRANCE - PEDROSA S'EXPLIQUE
Paris, le 22 mai 2017

GP de France MotoGP - Pedrosa : "Toute la nuit, j’ai pensé à la manière dont j'allais négocier la Dunlop"

MOTOGP FRANCE - PEDROSA S'EXPLIQUE

L'incroyable remontée de Dani Pedrosa au Grand Prix de France (de la 13ème à la 3ème place !) se solde par son troisième podium de la saison MotoGP 2017 et par un bond de la quatrième à la deuxième position au classement provisoire. Avec Viñales, "Pedro" est l'homme fort du moment ! Déclarations et analyse MNC.

Imprimer

Dani Pedrosa, Honda-Repsol (13ème en qualifs et 3ème en course) : "Le début de course s'annonçait compliqué. Toute la nuit, j’ai pensé à la manière dont j'allais négocier cette chicane Dunlop (pour gagner le plus de positions possibles dès le premier virage, NDLR). Elle est si étroite qu'il est difficile de ne pas se toucher ou de commettre une erreur en partant de si loin. Qui plus est, les écarts ont tendance à se creuser très vite, même si vous êtes rapides. Gagner du terrain n'est donc pas une mince affaire. Je savais toutefois que j'avais le rythme au regard de mes chronos du samedi. Cela m’a donné confiance, mais en même temps il fallait que je passe à travers cet enchainement de virages".

 

"Je suis resté concentré et au final mon départ fut correct, j’ai pu effectuer quelques dépassements. Au premier passage, je n’étais d'ailleurs pas si loin des leaders. Dès lors je me suis focalisé sur mon rythme. C’était délicat face à Dovizioso, car il était rapide en sortie de courbes et incisif sur les freins. La manœuvre sur Cal était limite, je l'admets. Mais il a commis une petite erreur, je me suis dit que c'était le moment pour le passer. Malheureusement il est revenu sur la trajectoire et nous nous sommes touchés (vidéo ci-dessous)... Heureusement personne n’est tombé, mais je tiens à dire qu'il n'y avait aucune mauvaise intention".

"J’ai ensuite rejoint Marc. Enfin, dans les derniers tours, j’ai souffert de dribble et je ne pouvais pas revenir davantage. Et puis il y a eu ce "cadeau" de Valentino à la fin... C’est un sentiment fantastique d’être sur le podium aujourd’hui après m’être élancé de la 13ème position !"

L'analyse Moto-Net.Com : Depuis la troisième place à Austin de Dani Pedrosa suivie de sa victoire à Jerez (Espagne), Viñales, Rossi et Marquez s'accordent à dire que le pilote catalan est de nouveau à considérer comme un sérieux client pour le titre. Le n°26 - ci-dessous avec son coach Sete Gibernau juste derrière lui - n'a pas fait mentir ses rivaux en décrochant une troisième place inespérée et inestimable. 

Inespérée, car en partant de la 13ème place sur la grille, la partie était loin d'être gagnée pour "Pedro" : l'officiel Honda a beaucoup souffert des conditions mixtes le samedi, à cause de ses difficultés à faire chauffer ses pneus slicks sur du bitume froid et/ou humide. "Mon gabarit et mon poids ne m'avantagent pas dans ces conditions, quand il faut fortement solliciter les pneus pour les amener à température dans le froid", expliquait-il, sans se lamenter pour autant, après les qualifications.

Inestimable, car cette troisième place au Mans se combine avec les chutes de Marquez et Rossi au Mans pour propulser Pedrosa au deuxième rang du classement provisoire, à 17 points du leader Viñales ! Une excellente opération pour l'officiel HRC puisqu'il gagne deux places d'un seul coup, non sans s'être donné les moyens de briller. L'espagnol - troisième pilote le plus rapide en course derrière Viñales et Rossi - a fait preuve d'audace dans ses dépassements sur Dovizioso et surtout Crutchlow lors de sa remontée, d'où ses sincères excuses présentées après la course. Talentueux, courageux et gentleman : trois qualités dont est pétri Dani Pedrosa. 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La Suzuki du SERT remporte les 24H Motos du Mans 2024

Suzuki accroche un nouveau record sur la classique de l'endurance au Mans avec sa 15ème victoire aux 24H Motos 2024 ! La n°12 du SERT Yoshimura termine avec un tour d'avance sur la BMW officielle et cinq sur la Yamaha du Yart, championne du monde en titre. Résultats.
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 9 commentaires
  • En savoir plus...