• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TESTS SAN MARIN JOUR 1
Paris, le 30 août 2019

Quartararo et Yamaha mènent la première journée d'essais MotoGP à Misano

Quartararo et Yamaha mènent la première journée d'essais MotoGP à Misano

Les pilotes MotoGP préparent la 13ème course de la saison avec deux journées d'essais sur le circuit de San Marin, où se disputera justement le prochain Grand Prix de San Marin le 15 septembre. Et de nouveau, c'est le jeune débutant français Fabio Quartararo qui a été le plus rapide à se mettre dans le rythme devant Morbidelli et Marquez ! Débrief.

Imprimer

Déçu mais pas abattu par sa chute dans le premier tour du GP de Grande-Bretagne, Fabio Quartararo continue à mettre du gros gaz sur sa Yamaha M1 privée : le débutant niçois est le seul à être descendu sous la barre des 1'33 (1'32.996) pendant la première journée d'essais à Misano (Italie).

Le n°20, déjà le plus rapide lors de la dernière séance de tests officiels en République tchèque, devance d'une très courte tête son coéquipier Franco Morbidelli (+ 0,023 sec !). Marc Marquez, troisième à 0,203 sec, s'est brièvement porté en haut de la feuille des temps avant d'en redescendre suite à l'accélération des M1 Petronas et à une chute sans conséquences.

Le champion du monde en titre avait de nouveau plusieurs Honda RC213V à sa disposition, chacune avec différentes configurations d'un châssis renforcé au carbone. Marquez poursuivra seul aujourd'hui le travail de développement : son coéquipier Jorge Lorenzo, 21ème à Silverstone pour son retour de blessure, a jeté l'éponge à la mi-journée en raison de grosses douleurs...

Lorenzo explique avoir ravivé les lésions de ses vertèbres, endommagées en forçant pour boucler les 20 tours du Grand Prix de Grande-Bretagne où il reprenait le guidon après deux mois de convalescence. Il estime désormais avoir besoin de "10 à 15 jours pour réduire l'inflammation". Soit jusqu'au prochain Grand Prix à San Marin le 15 septembre.

Nouveau moteur sur les Yamaha officielles

En forme durant cette première journée, Yamaha place quatre de ses motos dans le Top 5  avec Maverick Viñales et Valentino Rossi aux 4ème et 5ème places. Les deux pilotes officiels avaient du pain sur la planche puisque le blason d'Iwata leur a confié pas moins de trois motos différentes !

 

Rossi a notamment évalué - et approuvé - un nouveau bras oscillant renforcé au carbone, tandis qu'une inédite double sortie d'échappement a été aperçue sur les M1 d'usine. Cette configuration dédoublée renvoie directement à celle de la Suzuki GSX-RR, seule autre moto du plateau à partager une architecture de type 4-cylindres en ligne. 

Yamaha a également fourni un moteur aux performances améliorées, a priori plus satisfaisant que celui étrenné cet été à Brno. L'objectif est toujours le même : retrouver la vigueur mécanique sacrifiée cet hiver pour améliorer la motricité. Un choix doublement pénalisant pour les pilotes Yamaha, toujours en proie à des problèmes d'adhérence mais de surcroît désormais régulièrement crédités des moins bonnes vitesses de pointe du plateau MotoGP !

Zarco cède la place à... Pedrosa

Sur la KTM RC16 officielle, Pol Espargaro signe un encourageant sixième temps à 0,592 sec, juste devant son futur ex-coéquipier Johann Zarco. Le programme du français s'arrête à cette unique journée pour une raison évidente : KTM n'a pas envie de révéler ses pistes d'améliorations pour 2020 à un pilote qui courra peut-être pour une marque concurrente l'an prochain... Le n°5 - dont on attend toujours de connaître les projets d'avenir - est donc remplacé aujourd'hui par le pilote d'essais Dani Pedrosa.

Autre pilote KTM mis sur la touche : le malheureux Miguel Oliveira, qui n'a bouclé que quelques tours sur sa RC16 Tech3 avant de renoncer à poursuivre. Le débutant portugais souffre à l'épaule depuis sa malheureuse chute à Silverstone, où il a été fauché par l'intérieur lors d'un dépassement raté de Johann Zarco. Une manoeuvre qui a passablement irrité Hervé Poncharal, ancien patron du pilote français à l'époque de ses débuts avec Yamaha...

"Je suis très triste et aussi très déçu car cela ne devrait pas arriver entre des pilotes d'expérience, particulièrement de la même marque", s'indigne le team manager de Tech3 : "c'est quelque chose que je ne peux pas digérer", malgré les excuses immédiates de son ancien poulain.

Bizarrement, le président de l'IRTA ne tenait pas le même discours lorsque Zarco jouait virilement des coudes en début de saison 2017 (avec Rossi, notamment), ni quand il avait percuté Marquez à plus de 300 km/h dans le premier virage de Phillip Island (Australie) l'automne dernier...

Retour en douceur pour Doviziosio 

A noter enfin la douzième place d'Andrea Dovizioso, qui reprend gentiment ses marques suite à son spectaculaire crash dans le premier tour du GP de Grande-Bretagne : sa GP19 s'était littéralement envolée sur la Yamaha de Fabio Quartararo, parti en high side juste devant lui... 

Le pilote italien, victime d'un gros choc et d'une amnésie temporaire, précède Michel Pirro et Francesco Bagnaia. Son coéquipier Danilo Petrucci, complètement perdu depuis sa première victoire au GP d'Italie, signe le 20ème chrono à 1,648 sec. "Petrux" va devoir redresser la barre avant que Ducati ne regrette sa décision de le prolonger en 2020 sur la moto officielle !

Résultats de la première journée d'essais officiels MotoGP à Misano

  1. QUARTARARO, Fabio Petronas Yamaha SRT 1:32.996 
  2. MORBIDELLI, Franco Petronas Yamaha SRT 1:33.019 0.023
  3. MARQUEZ, Marc Repsol Honda Team 1:33.222 0.226
  4. VIÑALES, Maverick Monster Energy Yamaha MotoGP 1:33.247 0.251
  5. ROSSI, Valentino Monster Energy Yamaha MotoGP 1:33.296 0.300
  6. ESPARGARO, Pol Red Bull KTM Factory Racing 1:33.588 0.592  
  7. ZARCO, Johann Red Bull KTM Factory Racing 1:33.690 0.694
  8. MIR, Joan Team SUZUKI ECSTAR 1:33.763 0.767
  9. NAKAGAMI, Takaaki LCR Honda IDEMITSU 1:33.777 0.781
  10. MILLER, Jack Pramac Racing 1:33.802 0.806
  11. ESPARGARO, Aleix Aprilia Racing Team Gresini 1:33.842 0.846 
  12. DOVIZIOSO, Andrea Ducati Team 1:33.854 0.858  
  13. PIRRO, Michele Ducati Team 1:33.940 0.944
  14. BAGNAIA, Francesco Pramac Racing 1:33.945 0.949
  15. RINS, Alex Team SUZUKI ECSTAR 1:34.134 1.138
  16. RABAT, Tito Reale Avintia Racing 1:34.242 1.246  
  17. IANNONE, Andrea Aprilia Racing Team Gresini 1:34.243 1.247
  18. CRUTCHLOW, Cal LCR Honda CASTROL 1:34.411 1.415  
  19. SYAHRIN, Hafizh Red Bull KTM Tech 3 1:34.599 1.603 
  20. PETRUCCI, Danilo Ducati Team 1:34.644 1.648 
  21. BRADL, Stefan HRC Team 1:34.774 1.778
  22. PEDROSA, Dani Red Bull KTM Factory Racing 1:34.976 1.980

Non classés 

  • ABRAHAM, Karel Reale Avintia Racing  
  • OLIVEIRA, Miguel Red Bull KTM Tech 3  
  • LORENZO, Jorge Repsol Honda Team

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Triumph propose sa Street Triple 765 R ''A2'' aux nouveaux motards !

C'est une petite modification qui risque de faire grand bruit chez les nouveaux permis moto : à la rentrée prochaine (septembre 2024), il sera possible de se rôder sur une Street Triple 765 R ! En limitant son 3-cylindres à 95 chevaux et grâce à un kit 35 kW (47,5 ch), le ''roadstar" de Triumph devient compatible avec le permis A2. Yummie !
Les petites vieilles Yamaha de GP roulées par Rossi, Rea et compagnie

Fondé en 2021, le Yamaha Racing Heritage Club a pour objectif de protéger et célébrer le riche patrimoine de Yamaha en Grand Prix moto, World Superbike, Motocross et Rallye Raid. Certaines machines, présentes à Jerez pour les Yamaha Racing Experience, ont été pilotées par de grands champions : Rossi, Rea, Cadalora, Canepa, etc. Retour en vidéo !
La relève du champion turc Toprak Razgatlioglu est déjà assurée !

Zayn a déjà énormément de succès sur Instagram : le fils de Kenan ''quintuple champion de World Supersport'' Sofuoglu avait notamment fait sensation sur internet en pilotant seul une Goldwing à 3 ans, en conduisant une Ferrari à 4 ans… Cette année, le mini n°54 vient de remporter ses premières victoires à moto et en kart. Ça promet...
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan22 septembre : GP Kazakhstan (annulé !)
GP moto de San Marin 22 septembre : GP d'Emilie-Romagne
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...