• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#QATARGP COURSE
Paris, le 6 mars 2022

GP du Qatar : première victoire en MotoGP pour Enea Bastianini !

GP du Qatar : première victoire en MotoGP pour Enea Bastianini !

Deuxième des qualifs hier et premier du warm-up, Enea Bastianini vient de remporter le premier Grand Prix de la saison 2022 ! Longtemps leader, Pol Espargaro visait lui aussi un premier succès en MotoGP mais termine derrière l’inattendu Brad Binder. Zarco pique à Quartararo une frustrante 8ème place sous le drapeau à damier.

Imprimer

Cet après-midi au warm-up, Bastianini a confirmé sa grande forme en enregistrant le meilleur chrono de la séance (1’ 54,519) alors que le poleman Jorge Martin a du se satisfaire du 7ème temps et que Marc Marquez, troisième sur la grille, a chuté heureusement sans gravité.

Deuxième de cet échauffement dominical à un petit dixième de seconde du "bestial rital", Johann Zarco redonne espoir à ses nombreux supporters français ! Les espagnols se réjouissent quant à eux du troisième temps d’Aleix Espargaro, les portugais congratulent leur unique pilote Miguel Oliveira !

Premier au championnat MotoGP 2021, mais seulement 11ème des qualification de ce premier GP de la saison 2022, Fabio Quartararo boucle le Top 5 à un souffle du "podium" et à un quart de seconde de la première place du warm-up. Mais cette belle prestation importe peu. Elle ne rapporte d’ailleurs aucun point au championnat.

Ce qui compte uniquement pour les 24 pilotes de la catégorie reine de la vitesse moto mondiale, c’est la course de 22 tours qui s’apprête à démarrer sous les projecteurs de la piste de Losail, sans un pet de vent, 23° dans l’air et 28° sur la piste. Les pilotes ont sélectionné leurs pneus Michelin, fermé leur combi (n’est-ce pas Fabio ?!) et bouclé leur casque... C’est parti !

Départ : La GP22 de Jorge Martin se cabre à l’extinction des feux puis manque de percuter la GP21 d’Enea Bastianini ! Cela permet à Marquez de faire le holeshot mais le n°93 est un peu trop large pour rester devant... son coéquipier qui prend le commandement !

Très bien parti également, Brad Binder loge sa KTM dans le sillage des deux Honda. Le n°33 sud-africain devance devant Enea Bastianini, Aleix Espargaro, Joan Mir, Fabio Quartararo, Jorge Martin (!), Jack Miller, et Alex Rins pour ce qui est du Top10. Johann Zarco sombre en 19ème position devant Maverick Vinales, vainqueur l’an dernier... sur Yamaha !

Les deux officiels du HRC s’isolent légèrement durant le 1er tour. Marquez (Marc) fait les freins à Espargaro (Pol) au bout de la ligne droite... mais il élargit à nouveau et doit laisser repasser son lieutenant. Binder qui retrouve la roue arrière du n°93, est désormais talonné par Mir. Bastianini cède un peu de terrain à ce Top 5.

L’Aprilia n°41 et la Ducati n°89 sont en retrait mais comptent quelques longueur d’avance sur la Yamaha n°20 - de notre Numéro Un mondial ! - menacé par la GSX-RR n°42. Rins justement, dépasse Quartararo dans la ligne droite : la Suz marche effectivement plus fort que la Yam !

En tête, Pol Espargaro imprime son rythme, sans être à nouveau inquiété par Marquez. Le Top 10 forme à nouveau un peloton assez dense... et dont sont curieusement absents Bagnaia et Miller. L’Australien en particulier, ne cesse de perdre des places... cela va profiter à Zarco, remonté en 16ème position.

Dans le 4ème tour, Rins et sa Suzuki se rapprochent du record du tour en course instauré en 2021 par le vainqueur Bagnaia sur sa Ducati. Mir sur la seconde - première ! - Suzuki tient la dragée haute à Bastianini dans la ligne droite : les motoristes d’Hamamatsu prouvent qu’un 4-en-ligne peut défier un V4 en performances pures, y compris celui de Bologne...

Dans le 6ème tour, Binder profite d’un nouvel écart de Marquez dans le virage 1 pour le passer ! Brad cible Pol Espargaro qui semble alors vouloir s’échapper... Un tour plus tard, Bastianini éjecte Marquez du podium provisoire. Mir se loupe légèrement au freinage en bout de ligne droite, mais reste devant Aleix Espargaro.

En l’espace de deux tours, la physionomie de la course est bouleversée ! Le n°44 espagnol s’éloigne de ses trois poursuivants et parait filer vers une première victoire en MotoGP. Un duel s’ouvre entre ses compatriotes aux n°41 et n°36... La première chute de la saison 2022 est enregistrée (par Bezzechi) puis le premier abandon dans la foulée (Miller).

Au milieu du 10ème tour, le solide Pol Espargaro compte une demi-seconde d’avance sur le surprenant Brad Binder. Son coéquipier, le malheureux Miguel Oliveira chute à son tour. Le revenant Marc Marquez s’accroche au dosseret du jeune Bastianini tandis que le vieux Aleix Espargaro améliore le record en piste. Joan Mir tente de rester au contact...

Au - très gros - freinage du premier virage, Pecco Bagnaia entre littéralement en contact avec son confrère Jorge Martin ! Le cauchemar s’assombrit pour Ducati dans la nuit qatarie... Zarco profite toutefois de cette double élimination pour intégrer le Top 10. Il pique même sa neuvième place à Takaaki Nakagami.

Le 13ème tour voit Bastianini et Marquez coller la pression à Binder ! L’italien passe à l’attaque dans la longue ligne droite et conserve la deuxième place au freinage. Le n°23 va devoir cravacher sa Ducati pour reprendre la seconde d’avance que possède Pol Espargaro... et contenir Marc Marquez, toujours placé dans sa roue arrière ?

Derrière ce groupe de chasse, Aleix Espargaro conserve un rythme impressionnant qui lui permet de distancer Joan Mir et, surtout, de se rapprocher de Marc Marquez ! Au troisième plan, Alex Rins, Fabio Quartararo et Johann Zarco poursuivent leur longue traversée du désert...

La RS-GP n°41 rejoint la RCV n°93 à six tours de la fin. Or l’italienne ne tarde pas à passer la japonaise ! Aleix Espargaro se trouve alors à une seconde et demi de Brad Binder, lui même à une seconde et demi du duo de tête : Enea Bastanini et Pol Espagaro qui luttent tous deux pour un premier succès en MotoGP !

Le n°23 italien se révèle clairement plus rapide que le n°44 espagnol... plus rapide que n’importe quel pilote durant cette course, même ! Mais le champion de Moto2 attend sagement la ligne droite pour s’emparer des rênes de la course ! Au freinage suivant, Pol semble perturbé par l’aspiration de la Ducati désormais en tête et sort de la piste... Il rejoint le circuit dans le sillage de la KTM n°33.

Monté sur la troisième marche du podium de Misano lors des deux courses disputées l’an dernier (en raison de la pandémie de Covid-19), Enea Bastianini n’a plus que deux tours à boucler - sans la moindre erreur - pour monter tout en haut du podium de Losail !

La grosse seconde d’avance que le leader italien comptait à un tour du drapeau à damier fond à vue d’oeil au fil des ultimes kilomètres ! Finalement, Bastianini franchit la ligne d’arrivée un tiers de seconde avant Brad Binder et permet à son équipe Gresini de renouer avec la victoire en catégorie reine !

Pour mémoire, la dernière victoire du team de Fausto Gresini - tristement emporté par le Covid-19 il y a un an - date de 2006, au GP du Portugal, lorsque Toni Elias sur sa Honda privée avait devancé de deux millièmes de seconde Valentino Rossi sur sa Yamaha d’usine !

Chargée d’aligner les Aprilia officielles jusqu’à l’an dernier, l’écurie Gresini ne regrette déjà pas son transfert hivernal chez Ducati. La firme de Borgo Panigale se félicite elle aussi de ce nouveau partenariat puisque Bastianini compense à lui seul les contre performances des pilotes officiels : Bagnaia (chute), Miller (abandon), Martin (collision), Marini (13ème) et Zarco... 8ème !

Longtemps neuvième, Johann Zarco a en effet dépossédé Fabio Quartararo de "sa" huitième place dans les tous derniers mètres de ce premier Grand Prix de la saison 2022 (7 millièmes de seconde d’avance !). Nos deux français terminent à un peu plus de 10 secondes du vainqueur alors qu’ils avaient signé un historique doublé lors de l’exceptionnel "GP de Doha" en début de saison dernière... Dur, dur.

Notre champion du monde en titre repart du Qatar avec sept points, soit quatre de moins que le sextuple champion de MotoGP Marc Marquez et trois de moins que le champion 2020 Joan Mir. Ce n'est pas si catastrophique que cela, d'autant que le redoutable Pecco Bagnaia entame l’année avec une bulle, tout comme le malchanceux Martin (déclaré "apte au service" après un examen médical, ouf !).

La prochaine distribution de points aura lieu sur le tout nouveau circuit de Mandalika en Indonésie. Les pilotes ont eu l’occasion d’y rouler trois jours à la mi-février : Quartararo avait terminé deuxième des tests à un souffle de Pol Espargaro (encore lui...). Zarco s’était classé 10ème, à 007 millièmes de seconde (décidément !) de Marc Marquez et à un dixième de la 4ème place. Chaud !

GP du Qatar 2022 : résultat de la course

GP du Qatar : première victoire en MotoGP pour Enea Bastianini !

Classement MotoGP 2022 après le GP du Qatar

GP du Qatar : première victoire en MotoGP pour Enea Bastianini !

Historique des Grands Prix du Qatar MotoGP

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Le Conseil d'État rejette la demande de suspension du contrôle technique moto de la FFMC

La Fédération française des motards en colère (FFMC) avait déposé deux recours en décembre 2023 auprès du Conseil d'État pour contester la mise en place du contrôle technique pour les motos et scooters à partir de ce lundi 15 avril. Requête rejetée par la plus haute autorité juridique, sans grande surprise…
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Johann Zarco en difficulté technique au GP des Amériques

Johann Zarco espérait trouver un bon élan sur le Circuit Of The Americas (COTA), fort de la victoire l'an passé de son prédécesseur chez LCR Alex Rins sur la Honda. Hélas, le Grand Prix des Amériques a tourné à la punition pour les quatre pilotes en RC213V, avec deux résultats blancs pour le pilote cannois.
Quartararo déçu de son rythme, mais content des évos au GP des Amériques

Fabio Quartararo sauve la 12ème place en course principale du GP des Amériques malgré un tout-droit dans le premier tour. Le niçois estime qu'une meilleure position était accessible même si son déficit de rythme n'autorisait pas l'accès au groupe de tête. 
Comment remplir un constat amiable après un accident de moto ?

Un constat européen d'accident - ou constat amiable - doit être transmis à son assureur dans les cinq jours après un accident de circulation afin de déterminer les responsabilités. Les conseils Moto-Net.Com et de la Mutuelle des Motards pour bien remplir ce formulaire crucial pour la prise en charge des dégâts. Suivez le guide !
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
  • En savoir plus...