• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ARGENTINAGP PREVIEW
Paris, le 29 mars 2023

Horaires et objectifs du GP d'Argentine MotoGP 2023

Horaires du GP d'Argentine MotoGP 2023

Le Grand Prix d'Argentine accueille la deuxième course MotoGP 2023 sur le circuit de Termas de Rio Hondo après une entame spectaculaire dimanche dernier au Portugal, quatre pilotes forfaits à la clé ! Le champion en titre Pecco Bagnaia s'inscrit en logique favori, tandis qu'une réaction est attendue du coté de Yamaha et Fabio Quartararo. Programme, horaires et objectifs des pilotes : attention au décalage horaire de 5 heures !

Imprimer

Nouvelle donne pour le MotoGP en 2023 : le programme est radicalement modifié avec l'introduction de courses Sprint le samedi après-midi, soit des épreuves dont la durée et les points distribués sont équivalents à la moitié de la course principale du dimanche. Objectif : drainer plus de spectateurs et téléspectateurs.

Au regard du premier Grand Prix au Portugal le week-end dernier, peut-on considérer que la mission est remplie ? MNC en doute… Certes le Sprint de samedi a donné lieu à de sacrés bagarres dans les reliefs de Portimao. Soyons honnête : voir les pilotes gaz en grand - sans se préoccuper des pneus et du carburant - est récréatif, voire jouissif ! Mais à quel prix ?

Fracture de l'omoplate pour le nouveau pilote officiel Ducati Enea Bastianini - fauché par Marini dans les premiers tours du Sprint -, mâchoire cassée et trauma pulmonaire pour Pol Espargaro pendant les essais, puis l'hécatombe pendant la course principale avec la manoeuvre optimiste de Marc Marquez. Bilan du "raté" du n°93 : Miguel Oliveira est forfait à cause de lésions aux tendons et Jorge Martin a l'orteil cassé.

En tout, quatre pilotes manquent à l'appel pour la deuxième course MotoGP prévue dimanche en Argentine : Bastianini, Espargaro (P), Oliveira et Marquez (M), qui s'est fracturé la main droite après s'être envolé dans l'Aprilia et devra observer un double Long Lap (voir encadré ci-dessous)… Une course, quatre pilotes au tapis : de mémoire MNC , jamais une manche d'ouverture reine n'avait fait autant de dégâts en catégorie reine depuis la création des Grands Prix moto en 1949. Excusez du peu !

A cela, les organisateurs rétorqueront que "l'incident" impliquant Marc Marquez et les infortunés Oliveira et Martin s'est produit pendant la course principale, et non pendant le Sprint. Exact. Mais on ne peut nier un rapport de cause à effet : tous les pilotes étaient sur des charbons ardents pour cette manche d'ouverture, quitte à repousser des limites déjà constamment frôlées...

Fabio Quartararo - qui décrit la course Sprint comme une "jungle" - l'avait prédit dès le samedi soir : "il y a aura bientôt des accidents graves, très bientôt". Le pilote niçois se trompait : ce n'est pas un, mais quatre pilotes qui terminent le week-end à l'hôpital au nom du spectacle. Show must go on ? Ça se discute… 

Bagnaia pour confirmer 

Reste que cette deuxième course en Argentine sera suivie de près par tous les passionnés - MNC en pole -, pour notamment confirmer l'état de grâce dans lequel semble se trouver le champion en titre Francesco "Pecco" Bagnaia". L'officiel Ducati - vainqueur du Sprint et du Grand Prix du Portugal - n'a laissé que des miettes à ses adversaires, comme à la grande époque de Valentino Rossi qui l'a aidé à éclore dans son VR46 Team.

Maverick Viñales et Marco Bezzecchi, respectivement 2ème et 3ème de la course principale sur leur Aprilia et Ducati respective, sont aussi attendus au tournant pour déterminer si leur entame enthousiasmante n'est pas un coup d'éclat. Idem pour Jack Miller, impressionnant pour ses débuts sur la KTM officielle.

Johann Zarco, excellent 4ème à Portimao, s'est d'ores et déjà rassuré sur son niveau : le cannois s'est montré diablement consistant dans son dernier tour, en passant de la 7ème à la 4ème position à la faveur de superbes dépassements. On en redemande, Jojo !

Son compatriote Fabio Quartararo, 8ème de la course principale, doit pour sa part éviter de se faire piéger au départ comme ce fût le cas au Portugal afin d'exprimer sa vitesse. A condition toutefois que la relative lenteur de sa Yamaha - à la réaccélération, surtout - ne casse pas le rythme et le mental du "bon 20" français… 

Mauvais joueurs chez Honda ?

Suite à l'accrochage provoqué par Marc Marquez dans le 3ème virage du GP du Portugal dimanche dernier, une pénalité de double "Long Lap" a été attribuée au pilote Honda pour "manoeuvre irresponsable". Soit deux passages dans l'échappatoire prévu à cet effet pour rallonger la distance à parcourir.

Problème : la direction de course avait au préalable mentionné que cette pénalité s'exercerait à la prochaine course en Argentine... où Marquez s'est un peu plus tard déclaré forfait à cause de sa fracture à la main ! Dit autrement : l'espagnol pouvait sur la papier échapper à sa sanction, puisqu'il ne disputera pas le Grand Prix désigné pour sa pénalité !

Une bévue - de plus - de la part des organisateurs, qui ont corrigé le tir le lendemain : "compte tenu de la blessure et de la non-participation de Marc Márquez, pilote n°93, au Grand Prix d'Argentine, et en vue de se conformer à l'intention qui a présidé à la décision prise par le Collège des commissaires FIM MotoGP, la double pénalité long-lap sera purgée par le pilote lors de la prochaine course MotoGP à laquelle il sera en mesure de participer".

Modification logique a priori, mais pas pour le HRC : l'équipe officielle Honda réagit ce mercredi à travers un communiqué qui estime que "cette modification émise par la FIM deux jours après que la sanction initiale définitive n'est pas conforme à la réglementation actuelle de la FIM pour le Championnat du Monde MotoGP". Le team Honda-Repsol fait donc appel de cette modification et entend activer "tous les moyens de recours offerts par la réglementation en vigueur pour défendre ses droits et intérêts légitimes, qu'elle considère violés du fait de la dernière résolution adoptée". 

Horaires du GP d'Argentine MotoGP 2023 (heure de Paris)

Vendredi 31 mars

Moto 3 – Essais 1 de 14h00 à 14h35

Moto 2 – Essais 1 de 14h50 à 15h30

MotoGP – Essais 1 de 15h45 à 16h30

Moto 3 – Essais 2 de 18h15 à 18h50

Moto 2 – Essais 2 de 19h05 à 19h45

MotoGP – Essais 2 de 20h00 à 21h00

 

Samedi 01 avril

Moto 3 – Essais 3 de 13h40 à 14h10

Moto 2 – Essais 3 de 14h25 à 14h55

MotoGP – Essais 3 de 15h10 à 15h40

MotoGP – Qualifications 1 de 15h50 à 16h05

MotoGP – Qualifications 2 de 16h15 à 16h30

Moto 3 – Qualifications 1 de 17h50 à 18h05

Moto 3 – Qualifications 2 de 18h15 à 18h30

Moto 2 – Qualifications 1 de 18h45 à 19h00

Moto 2 – Qualifications 2 de 19h10 à 19h25

MotoGP – Course Sprint à 20h00

 

Dimanche 2 avril

MotoGP – Warm Up de 14h45 à 14h55

Moto 3 – Course à 16h00

Moto 2 – Course à 17h15

MotoGP – Course à 19h00

Horaires du GP d'Argentine MotoGP 2023 (heure locale)

Historique du Grand Prix d'Argentine MotoGP

Horaires du GP d'Argentine MotoGP 2019

 

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Triumph propose sa Street Triple 765 R ''A2'' aux nouveaux motards !

C'est une petite modification qui risque de faire grand bruit chez les nouveaux permis moto : à la rentrée prochaine (septembre 2024), il sera possible de se rôder sur une Street Triple 765 R ! En limitant son 3-cylindres à 95 chevaux et grâce à un kit 35 kW (47,5 ch), le ''roadstar" de Triumph devient compatible avec le permis A2. Yummie !
Les petites vieilles Yamaha de GP roulées par Rossi, Rea et compagnie

Fondé en 2021, le Yamaha Racing Heritage Club a pour objectif de protéger et célébrer le riche patrimoine de Yamaha en Grand Prix moto, World Superbike, Motocross et Rallye Raid. Certaines machines, présentes à Jerez pour les Yamaha Racing Experience, ont été pilotées par de grands champions : Rossi, Rea, Cadalora, Canepa, etc. Retour en vidéo !
La relève du champion turc Toprak Razgatlioglu est déjà assurée !

Zayn a déjà énormément de succès sur Instagram : le fils de Kenan ''quintuple champion de World Supersport'' Sofuoglu avait notamment fait sensation sur internet en pilotant seul une Goldwing à 3 ans, en conduisant une Ferrari à 4 ans… Cette année, le mini n°54 vient de remporter ses premières victoires à moto et en kart. Ça promet...
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan22 septembre : GP Kazakhstan (annulé !)
GP moto de San Marin 22 septembre : GP d'Emilie-Romagne
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...