• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP LOSAIL 2017 - ANALYSE
Paris, le 27 mars 2017

GP du Qatar MotoGP - Marquez : "Avec le pneu avant dur, j'aurais pu gagner"

Grand Prix du Qatar 2017 - Marquez s'explique

Entame laborieuse au Qatar pour le champion MotoGP en titre Marc Marquez, victime d'un changement de pneu avant mal inspiré sur la grille de départ. L'officiel Honda termine déçu par sa quatrième position à 6,7 sec du vainqueur Viñales, mais néanmoins satisfait de marquer des points importants. Déclarations et analyse.

Imprimer

Marc Marquez, Honda-Repsol (3ème en qualifs et 4ème en course) : "Nous savions que nous étions un peu en difficulté sur ce tracé, mais nous avons toujours voulu adopter une attitude positive, sachant que si tout se déroulait correctement il y avait un moyen de se battre pour le podium et peut-être même pour la victoire. Je pense que nous avons très bien travaillé tout au long du week-end, nos idées étaient claires pour dimanche. Nous avions prévu d’utiliser le pneu dur avant, mais la pluie survenue au moment du départ et les reports nous ont fait douter".

"Au final, nous avons décidé de partir avec un pneu medium afin de réduire les risques de chute, mais ça s’est avéré être notre plus grosse erreur ce week-end. J’ai lutté toute la course avec mon pneu avant, je ne pouvais pas freiner fort et après quelques tours il commençait déjà à s’user. Nous avions quelques petits soucis encore à l’accélération, mais j’avais malgré tout un bon feeling avec la moto. Néanmoins ce choix de pneu ne me permettait pas de gagner au freinage, ce qui est normalement mon point fort. Je me suis donc dit : "OK, terminons la course, ça sera différent en Argentine".

L'analyse Moto-Net.Com : Marc Marquez abordait l'ouverture au Qatar avec une certaine appréhension née de ses cinq chutes durant la dernière séance de tests officiels sur ce même circuit... Pas encore convaincu par son nouveau moteur "Big Bang" et mal à l'aise avec l'électronique rugueuse de sa RCV, le tenant du titre savait qu'il risquait de souffrir sur ce tracé qui nécessite une exploitation de la puissance parfaitement gérée.

Pour autant, les premières séances d'essais l'ont partiellement rassuré en mettant en évidence un bon rythme de course, au point que l'officiel n'écartait pas l'idée de remporter la course en fonction des (contre)performances de ses rivaux. "Avec le pneu avant dur, j'aurais pu gagner", regrette le natif de Cervera (Espagne), franchement désappointé de s'être laissé convaincre par Michelin d'opter pour un pneu moins dur à quelques minutes du départ...

Beau joueur, l'officiel HRC reconnaît néanmoins que s'il se serait montré plus compétitif avec la gomme dure - notamment au freinage où il excelle -, sa marge d'erreur aurait été nettement plus réduite qu'avec le médium. "Et puis c'est facile à dire maintenant que la course est terminée", admet-il avec honnêteté, annonçant devoir surtout "continuer à travailler sur la moto". 

Le n°93 n'a pas tort car des progrès sont à attendre sur la Honda : la RC213V officielle avait toutes les peines du monde à contenir la Suzuki de Iannone dans la ligne droite des stands et se faisait littéralement déposer par la Ducati de Dovizioso (+ 6,1 km/h en faveur de la GP17). Dans ces conditions, malgré son talent, l'espagnol ne semble pour l'instant pas le mieux armé pour défendre son titre : "on perd du temps à chaque bout de droit, faute de pouvoir passer la puissance au sol", déplore-t-il.

Rappelons toutefois que le Qatar réussit peu aux Honda, comme à Marquez, plus à l'aise sur des tracés tortueux. Depuis ses débuts en MotoGP en 2013, le coéquipier de Dani Pedrosa ne s'est imposé qu'une seule fois à Losail, lors de son exceptionnel début de saison, au GP du Qatar 2014. Cette victoire marquait alors le coup d'envoi d'une incroyable série de dix succès consécutifs qui s'est arrêté cinq mois plus tard en République tchèque !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La Suzuki du SERT remporte les 24H Motos du Mans 2024

Suzuki accroche un nouveau record sur la classique de l'endurance au Mans avec sa 15ème victoire aux 24H Motos 2024 ! La n°12 du SERT Yoshimura termine avec un tour d'avance sur la BMW officielle et cinq sur la Yamaha du Yart, championne du monde en titre. Résultats.
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 9 commentaires
  • En savoir plus...