• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
UN POISSON DANS l'EAU
Paris, le 5 octobre 2020

Loris Baz sur les talons des deux champions du World Superbike à Magny-Cours

Loris Baz talonne les deux champions du World Superbike à Magny-Cours

La météo chagrine de ce week-end a bel et bien sublimé le World Superbike à Magny-Cours ! Outre la victoire de Mahias en Supersport, les courageux spectateurs français ont acclamé les deuxièmes places de Baz derrière Rea puis Redding, les deux meilleurs pilotes du WSBK 2020...

Imprimer

Ce week-end à Magny-Cours, Jonathan Rea pouvait décrocher son sixième titre en World Superbike. Hélas pour le "Number One" de la discipline, son team Kawasaki d'usine et leurs fans, Scott Redding a été suffisamment solide - fluide, prudent, incisif, téméraire ! - aux commandes de sa Ducati pour rester dans la course au titre jusqu'au bout, jusqu'à l'exceptionnelle finale programmée du 16 au 18 octobre 2020 à Estoril (Portugal)

Vainqueur de la première manche française et de la course Superpole mais "seulement" quatrième de la seconde course, le quintuple champion du monde quitte la France avec un total de 340 points, contre 281 pour le champion en titre de British Superbike (5ème, 4ème et 1er ce week-end). Mathématiquement donc, le n°45 peut encore déloger le "dieu" Rea de son trône.

Conquis dès ses premiers tours de roues par le nouvel asphalte du circuit nivernais et nullement refroidi par les conditions météo fraiches et - très - humides, notre compatriote Loris Baz a mené la vie dure aux deux vedettes britanniques du championnat du monde Superbike 2020.

 Loris Baz talonne les deux champions du World Superbike à Magny-Cours

Auteur du meilleur chrono au cumul des trois séances d'essais libres, "Bazooka" a malheureusement manqué de temps pour attaquer un ultime tour rapide en Superpole et défendre son statut de pilote le plus rapide cette année à Magny-Cours (Laverty a finalement décroché la pole mais s'est fait fauché par son futur ex-coéquipier Sykes dans le premier virage de la première course...)

Contraint de partir d'une lointaine et incohérente huitième place sur la grille de départ, le "Guépard haut-savoyard" a formidablement bien rebondi en première manche, doublant tous ses adversaires sauf un. Le n°1 justement, Jonathan Rea.

 Loris Baz talonne les deux champions du World Superbike à Magny-Cours

Remonté dans la roue arrière de l'impitoyable "JR" en fin de course, Loris n'a bénéficié d'aucun trou de souris pour glisser hisser sa Yamaha Ten Kate en tête. Le n°76 était toutefois ravi de sa deuxième place, son meilleur résultat depuis la finale du World Superbike au Qatar... en 2014, lorsqu'il courrait sur la Kawasaki officielle !

Plus savoureux encore, Loris Baz montait sur son premier podium à Magny-Cours... en championnat du monde Superbike, car les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de mémoire vive que les autres - se souviennent que notre géant, alors vert, avait remporté le Bol d'Or 2013 sur la même piste.

 Loris Baz talonne les deux champions du World Superbike à Magny-Cours

Moins à l'aise hier midi lors de la course Superpole, Loris Baz a du partir de la sixième place en seconde manche. Et cette fois, Loris est parvenu à faire plier Jonathan... alors devancé par son grand rival Scott ! Conscient qu'il ne pourrait lui contester la victoire, Baz a préféré assurer une nouvelle deuxième place. Magnifique.

Fort et fier de ces deux podiums devant les siens - devant les courageux spectateurs qui ont affronté de front le coronavirus et la tempête Alex pour soutenir leurs idoles ! -, Loris Baz totalise 135 points et vise toujours le "titre" de meilleur pilote indépendant face au pilote Michael Rinaldi (Ducati Barni) qui cumule 166 points... Gaz Baz !

Déclarations pilotes WSBK 2020 à Magny-Cours

Loris Baz, samedi (2ème en première manche) :
"Je suis très heureux de cette journée ! Nous avons très bien commencé notre week-end. Vendredi, je n’étais pas pleinement satisfait de mon feeling, même si mon rythme était rapide. Mais nous avons progressé ce matin. Je suis simplement déçu de ma Superpole, car j’ai tenté de chausser le pneu mixte, lequel me semblait être le bon choix. Mais je suis passé tout juste sous le drapeau à damier et je pensais avoir encore un tour. J’étais en avance sur la pole dans le premier secteur, mais j’ai reçu l’information sur mon dashboard comme quoi la séance était terminée… J’étais dégoûté ! En course, je voulais remonter dans la hiérarchie rapidement, car je savais que Jonathan, Garrett et moi avions un rythme un peu plus soutenu. Je me suis vite retrouvé deuxième et j’ai tenté de mettre la pression sur Jonathan. Garrett est ensuite tombé, donc j’étais plus serein. Rea et moi étions très rapides dans ces conditions… il a commis deux petites erreurs, mais j’en ai aussi commis une en glissant de l’arrière sur un vibreur. Après avoir perdu le contact, j’ai alors essayé de conserver cette deuxième position. C’est mon premier podium à Magny-Cours et je suis très heureux d’y être parvenu devant les spectateurs qui ont fait le déplacement malgré une météo difficile. Un grand merci à Yamaha et au team de m’avoir donné une moto rapide ! Je tiens également à présenter mes sincères condoléances à toute la famille et aux proches d’Éric de Seyne suite à la disparition de son père.

 Loris Baz talonne les deux champions du World Superbike à Magny-Cours

Loris Baz, dimanche (6ème en course Superpole et 2ème en seconde manche) : "Encore une super journée ! Nous avons réalisé un très bon warm-up qui s’est avéré crucial pour la suite. J’ai choisi le pneu soft pour la Course Superpole, mais il n’y avait pas suffisamment d’eau par rapport à samedi et je ne me suis pas senti aussi à l’aise. Je patinais beaucoup. Pour la deuxième manche, les conditions étaient similaires, mais mon chef mécanicien a réglé ma moto de façon à pouvoir chausser le pneu dur. Une piste humide et pas, ou peu de pluie… ce sont des conditions que je n’aime pas du tout, mais la course s’est très bien passée. Je n’ai pas pris de risques dans le premier tour, car j’avais des doutes quant au comportement du pneu, mais une fois en confiance, j’ai rapidement imprimé mon rythme et j’ai réussi à remonter. Quand j’ai passé Jonathan, une partie de moi voulait tout donner pour revenir sur Scott, mais j’ai préféré rouler le plus calmement possible. Je pense que Scott avait un petit truc en plus aujourd’hui. À mon avis, j’avais plus de chance de gagner hier. C’est super de pouvoir terminer à nouveau deuxième à la maison devant quelques fans qui ont bravé cette météo difficile. Un grand merci à mon équipe, à tous mes mécaniciens… la moto a été parfaite dès la FP1 et c’est un plaisir de courir dans ces conditions".

 Loris Baz talonne les deux champions du World Superbike à Magny-Cours

Jonathan Rea (1er, 1er et 4ème)
"J'ai l'impression d'être un peu vieux avec mes 300 courses en WorldSBK, mais c'était une belle course Superpole car Alex m'a donné du fil à retordre. L'écart était très stable et j'ai dû me concentrer au maximum. Nous avons réalisé un petit changement dans les réglages par rapport à hier et j'ai senti que cela m'avait vraiment aidé, surtout dans les derniers tours avec l'usure des pneus. En seconde manche, étant donné les conditions météorologiques à Magny-Cours, il fallait s'attendre à tout : nous avons vu tout le week-end que lorsqu'il n'y avait pas beaucoup d'eau en surface, nous avions du mal... Au warm-up ce matin et durant la session Superpole, par exemple, surtout au niveau de la traction en sortie de virage. Je perdais trop à la sortie du virage 5 (Adelaide, NDLR). Mais les réglages de la moto étaient assez bons dans les chicanes et à tous les endroits où il fallait être agressif avec la moto. C'était plutôt bien, mais à la sortie de ce virage "stop-and-go", l'antipatinage marchait trop fort et je patinais trop. C'était une course très amusante parce que la moto bougeait beaucoup et que je roulais à la limite, mais je n'ai malheureusement pas atteint le podium qui était mon objectif".

Scott Redding (5ème, 4ème et 1er)
"C'était une bonne (dernière) course. J'ai attaqué au maximum, dès le premier tour, en essayant de trouver immédiatement le ressenti avec la moto. Ce fut un week-end difficile et c'est pourquoi je suis extrêmement heureux de ce résultat. Pendant la course Superpole, j'ai réalisé que je perdais de précieux centièmes dans deux virages du circuit. Je l'ai dit à mon équipe : "si vous pouvez peaufiner ces deux détails, je suis sûr que je peux gagner". Ils l'ont fait, et je les en remercie".

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

24 Heures Motos 2024 : une parade et moins de pétarades

Pour la première fois en 47 éditions, les motos engagées aux 24 Heures du Mans 2024 vrombiront dans les rues du Mans, le mercredi 17 avril entre 15 et 16 heures. A l'inverse, le public sera prié de la mettre en sourdine chaque nuit entre minuit et 8 heures du matin. Explications.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Horaires du Grand Prix des Amériques MotoGP 2024

Certes l'an dernier à Austin, Marc Marquez était absent et de nombreux pilotes n'avaient pas vu le drapeau à damier : Bagnaia, Martin, A.Espargaro, Miller, Binder, etc. Mais le podium composé de Rins sur Honda (remplacé par Zarco en 2024...), Marini sur Ducati et Quartararo sur Yamaha faisait plaisir à voir. Il est enthousiasmant même, pour cette année. Programme !
MotoGP 2024 1 commentaire
Comment remplir un constat amiable après un accident de moto ?

Un constat européen d'accident - ou constat amiable - doit être transmis à son assureur dans les cinq jours après un accident de circulation afin de déterminer les responsabilités. Les conseils Moto-Net.Com et de la Mutuelle des Motards pour bien remplir ce formulaire crucial pour la prise en charge des dégâts. Suivez le guide !
Fabio Quartararo reste sur la Yamaha M1 d'usine en 2025 et 2026 !

Depuis quelques semaines, la rumeur enflait dans le paddock MotoGP : Fabio Quartararo pourrait passer chez Aprilia l'an prochain… L'annonce est tombée ce matin : Fabio Quartararo est fidèle à son employeur Yamaha ! Les Bleus restent soudés et convaincus qu'ils peuvent redevenir champions. Explications.
MotoGP 2024 16 commentaires
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Fin des vignettes et cartes vertes, le mémo assure le relais

Ce n'était pas un poisson d'avril : depuis hier, les motards - scootéristes, automobilistes, etc. - n'ont plus à poser le papillon vert sur leur véhicule, ni à plier l'attestation annuelle dans leur portefeuille. Il faut en revanche conserver un "mémo véhicule assuré" à sortir en cas de pépin. Explications.
  • En savoir plus...