• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#AMERICASGP 2019 - DÉCLARATIONS
Paris, le 15 avril 2019

Les pilotes s'expliquent après le GP des Amériques MotoGP 2019

Les pilotes s'expliquent après le GP des Amériques MotoGP 2019

Vous avez suivi les principaux faits de course du GP des Amériques Moto GP 2019 hier en direct sur MNC Live et dans notre compte rendu complet : le Journal moto du Net vous présente aujourd'hui le débriefing des pilotes après cette troisième épreuve du championnat du monde.

Imprimer

Tombé dans le 9ème tour alors qu'il menait largement, Marc Marquez n'a pas remporté la "passe de sept" sur le Circuit of The Americas (COTA) lors du GP de Amériques 2019... La victoire revient à Alex Rins, qui signe son premier succès en MotoGP malgré l'intense pression exercée par Valentino Rossi. Jack Miller complète le podium de cette troisième course de la saison sur sa Ducati-Pramac. Voici les déclarations des principaux protagonistes.

Alex Rins, Suzuki officielle n°42 (7ème en qualifs et vainqueur en course)

"C'est incroyable ! Je suis vraiment content d’avoir gagné la course ici ! Au warm-up on a essayé un nouveau réglage qui n'a pas fonctionné comme nous l'espérions, donc pour la course on est revenu à la configuration habituelle et on a gagné, c'est super ! Je n'ai pas de mots !"

Alex Rins, Suzuki Ecstar (7ème en qualifs et vainqueur en course)

"J'ai bien géré la pression, même si j'ai eu un peu de mal dans les derniers tours (avec Rossi à ses trousses, on peut facilement l'imaginer, NDLR). Quand j'ai franchi la ligne, toutes mes émotions m'ont assailli d’un coup ! Je veux adresser un grand merci à toute mon équipe, à tout le monde au Japon et à tous ceux qui m'entourent !"

Valentino Rossi, Yamaha officielle n°46 (2ème en qualifs et 2ème en course)

Jack Miller, Ducati Pramac n°43 (4ème en qualifs et 3ème en course)

"Je suis très content de ce résultat. Les sensations sur la moto étaient très bonnes pendant tout le week-end. J’ai réussi à prendre un bon départ qui m’a tout de suite permis d’être dans le groupe de tête. Je remercie l’équipe pour leur super boulot, pas seulement ce week-end mais depuis le début de la saison".

Andrea Dovizioso, Ducati officielle n°4 (13ème en qualifs et 4ème en course)

"Je suis content de ce résultat, surtout en étant parti 13ème sur la grille, même si avec une moitié de tour supplémentaire j'aurais probablement terminé sur le podium".

Andrea Dovizioso, Ducati officielle n°4 (13ème en qualifs et 4ème en course)

"Ce fut une course vraiment difficile. Dès le début j'avais du mal avec l'avant et je n'avais pas le rythme pour garder le contact avec les leaders, mais j'ai réussi à rester calme et concentré. Tour après tour j'ai repris confiance et mon rythme sur la fin était très compétitif, à tel point que j'ai presque rattrapé Miller".

"On a aussi eu de la chance car il y a eu des chutes, mas ça arrive quand on roule à la limite. On est de retour en tête du classement pilotes et constructeurs et mon feeling avec la moto s'est amélioré depuis l'an dernier, mais ce n'est pas suffisant. Il y a de nombreux concurrents donc il faut continuer à progresser".

Franco Morbidelli, Yamaha SRT Petronas n°21 (10ème en qualifs et 5ème en course)

"C’était une excellente course ici à Austin et je suis très heureux. Les qualifications s'étaient montrées compliquées, mais je savais que le potentiel était là. J'ai pu gagner des positions pendant la course et obtenir mon premier Top 5 dans la catégorie reine".

"J’ai malheureusement dû ralentir vers la fin de la course, mais j’estime que nous travaillons très bien, que nous progressons et que nous nous rapprochons des premières positions. Merci à l'équipe et à tous ceux qui travaillent avec moi. Je me sens bien et j’ai hâte d’arriver à Jerez".

Danilo Petrucci, Ducati officielle n°9 (8ème en qualifs et 6ème en course)

"Terminer sixième après tous les problèmes qu'on a eus pendant les essais, peut être considéré comme u bon résultat pour nous au Texas. Je veux évidemment faire mieux, mais on a quand m^me pris des points importants et je garde la cinquième place au championnat".

Danilo Petrucci, Ducati officielle n°9 (8ème en qualifs et 6ème en course)

"Ce fut une course longue et épuisante. A un moment donné je reprenais du terrain sur Dovizioso et Morbidelli et j'ai même pensé que je pouvais les rattraper, mais j'ai bloqué l'avant plusieurs fois et j'ai préféré ne pas prendre trop de risques. Quoi qu'il en soit, je suis heureux. Mon équipe a vraiment fait un travail fantastique. Ce n'était pas un circuit facile pour nous mais je pense qu'on a obtenu le meilleur résultat possible aujourd'hui. Maintenant on se dirige vers des circuits plus favorables et j'ai hâte d'être à Jerez pour commencer la partie européenne de la saison".

Fabio Quartararo, Yamaha SRT n°20 (9ème en qualifs et 7ème en course)

Maverick Vinales, Yamaha officielle n°12 (6ème en qualifs et 11ème en course)

"J’ai un peu mal compris la pénalité, mais en dehors de cette erreur c’était un bon week-end de course pour nous. Nous avons montré un très bon rythme de course et après le ride through je roulais facilement dans les 2’04".

"Nous devrons réessayer à Jerez et être plus forts qu'ici. J’ai commis une erreur au départ alors que je m'élançais vraiment bien tout le week-end... Cet après-midi j’ai essayé de faire la même chose, mais sur la grille la moto a eu un peu plus chaud : elle a commencé à rouler avec l'embrayage engagé".

Maverick Vinales, Yamaha officielle n°12 (6ème en qualifs et 11ème en course)

"C'est dommage, car je me sentais vraiment bien pendant la course. Je savais dès les premiers tours que je risquais de prendre une pénalité et c'est ce qui s'est passé. Je pensais que je devais faire un long tour, mais j’ai ensuite vu "Ride Through" et me suis dit "OK, je dois le faire".

"La bonne nouvelle, c'est que la moto fonctionnait très bien. Nous avions un bon réglage. Il faut continuer à travailler et trouver une meilleure façon d'appréhender le départ, même si cette fois je n’ai perdu aucune position et j'ai pu essayer de dépasser. On verra ce qui se passera sur les prochaines courses".

Andrea Iannone, Aprilia-Gresini (17ème en qualifs et 12ème en course)

"La position finale n'est pas mauvaise, mais plus important encore, nous avons ajouté un nouveau "cran" à notre ceinture en termes de croissance et d'expérience accumulée. Ma seule déception est que je n'ai pas réussi à maintenir le rythme dans les sept derniers tours. La moto bougeait beaucoup et devenait difficile à piloter".

"Sans cette baisse de performance, nous aurions pu jouer dans le Top 10. De plus, nous aurions alors réduit la distance par rapport aux leaders (il termine à 34,778 sec du vainqueur Rins, NDLR). Car pour l'instant, l'important n'est pas le résultat brut : nous devons surtout réduire l'écart avec les leaders".

Johann Zarco, KTM officielle n°5 (19ème en qualifs et 13ème en course)

Joan Mir, Suzuki officielle n°36 (14ème en qualifs et 17ème en course)

"Je suis déçu par ce faux départ, la vidéo montre que j'ai bougé une fraction de seconde avant les feux mais ça ne m'a rien fait gagner. Quoi qu'il en soit, la pénalité est un passage au stand (ride through, NDLR)".

"C'est vraiment dommage car sans ça j'aurais pu faire un bon résultat, mais je suis quand même content de mon rythme et de mes sensations sur la moto : les deux étaient parfaits ce week-end. Je veux aussi féliciter Alex (Rins, son coéquipier, NDLR) qui a fait un travail incroyable ! Toute l'équipe va continuer à travailler pour être encore plus compétitif".

Marc Marquez, Honda officielle n°93 (1er en qualifs et chute en course)

Marc Marquez, Honda officielle n°93 (1er en qualifs et chute en course)

Jorge Lorenzo, Honda officielle n°99 (11ème en qualifs et abandon en course)

"C'était un week-end difficile, avec la météo et tout… Je n'ai pas pris un excellent départ, mais j'ai pu remonter et j'ai commencé à gagner des places. Malheureusement, j'ai eu un problème avec la moto et j'ai dû abandonner la course. C'était un problème différent de celui d'hier" (Lorenzo était déjà tombé en panne pendant les qualifs mais le HRC reste muet sur la nature des ces problèmes et assure qu'une enquête est en cours, NDLR).

Jorge Lorenzo, Honda officielle (11ème en qualifs et abandon en course)

"Le point positif, c'est qu'en course je me sentais plutôt bon sur un circuit qui me pose d'habitude des problèmes. Maintenant je me concentre sur Jerez, un circuit que j'aime et où j'espère pouvoir être plus fort".

Cal Crutchlow, Honda LCR n°35 (3ème en qualifs et abandon en course)

"Evidemment, je suis très déçu de ce résultat. J’ai pris un bon départ et j’ai réussi à garder le rythme des leaders, Marc avait une petite avance mais je me sentais bien à ma place. Malheureusement, j’ai commencé à avoir des problèmes pour faire tourner la moto. Le pneu avant ne me donnait pas un bon ressenti et quand j’ai chuté, je pense que j’ai fait une erreur car le moteur claquait au freinage. J’ai bloqué l’avant dans le virage 11 vers la ligne droite et c’en était fini de ma course".

"C’est ma première erreur de la saison et je suis déçu de l’avoir faite ici car on aurait pu engranger de gros points au championnat. Mais je dois me focaliser sur Jerez, une autre circuit génial où on espère faire mieux qu’ici. Je remercie mon équipe pour m’avoir mis à disposition une super moto pendant tout le week-end et on essaiera de progresser à Jerez".

Aleix Espargaro, Aprilia-Gresini (16ème en qualifs et abandon sur chute en course)

"Compte tenu de la façon dont la course s'est déroulée aujourd'hui, c'est sans doute une occasion ratée de prendre des points importants (Aleix fait référence aux chutes et pénalités qui font "mécaniquement" gagner des positions, NDLR).

"Mais malheureusement, dès le warm-up, la moto n'était pas aussi constante que lors des autres séances. Je n'avais pas un bon feeling avec le contrôle de traction et en course, c’était la même chose. Je me suis retrouvé en high side quand j’ai ouvert les gaz et nous devons comprendre pourquoi".

"Nous devons améliorer la moto et les tests prévus lundi seront dans ce sens importants. Nous devons surtout améliorer l'adhérence : à l'heure actuelle, c'est le principal objectif et j'espère que nous pourrons faire quelques pas en avant".

Prochain rendez-vous prévu le 5 mai à Jerez avec le Grand Prix d'Espagne 2019, première course disputée en Europe après trois manches sur des circuits atypiques : restez connectés !

Cal Crutchlow, Honda LCR (3ème en qualifs et abandon en course)

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Triumph propose sa Street Triple 765 R ''A2'' aux nouveaux motards !

C'est une petite modification qui risque de faire grand bruit chez les nouveaux permis moto : à la rentrée prochaine (septembre 2024), il sera possible de se rôder sur une Street Triple 765 R ! En limitant son 3-cylindres à 95 chevaux et grâce à un kit 35 kW (47,5 ch), le ''roadstar" de Triumph devient compatible avec le permis A2. Yummie !
Les petites vieilles Yamaha de GP roulées par Rossi, Rea et compagnie

Fondé en 2021, le Yamaha Racing Heritage Club a pour objectif de protéger et célébrer le riche patrimoine de Yamaha en Grand Prix moto, World Superbike, Motocross et Rallye Raid. Certaines machines, présentes à Jerez pour les Yamaha Racing Experience, ont été pilotées par de grands champions : Rossi, Rea, Cadalora, Canepa, etc. Retour en vidéo !
La relève du champion turc Toprak Razgatlioglu est déjà assurée !

Zayn a déjà énormément de succès sur Instagram : le fils de Kenan ''quintuple champion de World Supersport'' Sofuoglu avait notamment fait sensation sur internet en pilotant seul une Goldwing à 3 ans, en conduisant une Ferrari à 4 ans… Cette année, le mini n°54 vient de remporter ses premières victoires à moto et en kart. Ça promet...
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan22 septembre : GP Kazakhstan (annulé !)
GP moto de San Marin 22 septembre : GP d'Emilie-Romagne
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...