• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP ASSEN - ROSSI S'EXPLIQUE
Paris, le 26 juin 2017

GP des Pays-Bas MotoGP - Rossi (1er) : "Je sens que je suis désormais en mesure de piloter à ma manière"

GP des Pays-Bas MotoGP - Rossi (1er) : Je sens que je suis désormais en mesure de piloter à ma manière

Valentino Rossi confirme à Assen ce qu'il avait raté de peu au Mans : sa capacité toujours intacte de s'imposer en MotoGP à 38 ans, comme si le poids des années n'avait pas de prise sur le génie des Alpages ! La victoire du Docteur au Grand Prix des Pays-Bas 2017 est d'autant plus marquante qu'elle coïncide avec la chute de son coéquipier Maverick Viñales, qui cède la tête du championnat à Andrea Dovizioso... Déclarations et analyse MNC.

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha-Movistar (4ème en qualifs et 1er en course) :  "Je suis très heureux à plus d'un titre ! D'abord parce que c'est une victoire importante pour le championnat, mais surtout parce que la sensation procurée par le fait de revenir au sommet après plus d'un an est fantastique. Sincèrement, je cours pour ce que je ressens durant les cinq ou six derniers tours. C'est toujours génial, en particulier après une année sans victoire (son dernier succès remonte à Barcelone le 5 juin 2016, NDLR)".

"Ce fut une excellente course et la lutte face à Petrucci et les autres l'était tout autant. Je suis également ravi d'un point de vue technique, car nous avons beaucoup travaillé sur la moto et changé le châssis. Je sens que je suis désormais en mesure de piloter à ma manière. Tout est ouvert et cette année nous avons découvert que tout peut changer d'un circuit à l'autre. Nous devons maintenant attendre la semaine prochaine pour essayer d'être aussi compétitifs au Sachsenring". 

L'analyse Moto-Net.Com : Il fallait des nerfs d’acier et une confiance aveugle dans sa moto pour s’imposer au GP des Pays-Bas 2017, disputé sous un ciel couvert dont se sont échappées quelques gouttes de pluie à huit tours de l’arrivée... Valentino Rossi avait réuni ces deux conditions, fort des bonnes sensations retrouvées sur sa Yamaha avec le nouveau cadre étrenné lors des tests à Barcelone (Espagne). Sans oublier une attaque optimale face à un Danilo Petrucci impressionnant de pugnacité sur sa Ducati privée ! Forza Italia !

Avec cette victoire, le Docteur efface ses déconvenues des quatre courses précédentes (10ème à Jerez, chute au Mans, 4ème au Mugello et 8ème en Catalogne) et porte son solde victorieux à l’impressionnant total de 115 succès toutes catégories confondues, à seulement 7 longueurs du record absolu détenu par Agostini (122) ! Autre chiffre qui donne le tournis : cela fait 20 ans et 313 jours que "Vale" gagne des courses en championnat du monde. Une longévité record pour le génie des alpages de 38 ans, qui prend aussi sa revanche sur sa chute survenue l'an passé à Assen alors qu'il menait la course !

Et dans la mesure où son contrat avec Yamaha court jusqu’à fin 2018, le n°46 peut se prendre à rêver de continuer à monter sur le podium une année supplémentaire... avant de passer le guidon de sa M1 officielle à Johann Zarco ?! Ce dernier, justement, n’a pas facilité la tâche de Rossi dans sa quête de son 10ème succès dans la "Cathédrale "d’Assen : le débutant français a de nouveau sorti les griffes pour contrer l’expérimenté italien dans le virage 3, égratignant le cuir de l’officiel Yamaha dans une manoeuvre discutable...

"Aujourd’hui, comme à Austin, Johann a tenté quelque chose d’impossible", analyse le nonuple champion du monde, un peu agacé que le pilote Tech3 justifie sa tentative par un écart du n°46. "Je n’ai pas élargi, j’étais sur ma ligne", estime Rossi. "Il doit faire attention aux distances entre les motos : quand on essaye de dépasser un autre pilote, il faut aussi prendre en compte le fait que l’autre ne va pas disparaître"

"Il est agressif, mais c’est aussi ça le MotoGP : tout le monde doit être agressif. C’est OK... tant que tout se finit bien !", a-t-il ajouté pour clore le débat, sous-entendant que la donne aurait pu être très différente si le contact provoqué par Johann s’était soldé par la mise au tapis des deux Yamaha... Dans un tel cas de figure, qui sait même si les chances du n°5 de récupérer la M1 du n°46 fin 2018 n’auraient pas été compromises ?

Toujours est-il que Rossi revient avec sa victoire à Assen au 3ème rang du classement provisoire avec 7 points de retard sur le leader Dovizioso, passé aux commandes suite à la chute de Viñales. Résultat : alors que la saison atteindra le cap de sa moitié le week-end prochain en Allemagne, les quatre premiers pilotes du classement - Dovizioso, Viñales, Rossi et Marquez - se tiennent en seulement 11 points ! Rarement une saison MotoGP n'aura été aussi disputée à ce stade. Qui s'en plaindra ?

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La saison MotoGP 2024 sera la dernière d'Aleix Espargaro

Aleix Espargaro a décidé de raccrocher le cuir à la fin de cette saison MotoGP 2024. Le pilote espagnol de 34 ans vient de l'annoncer en amont du Grand Prix de Catalogne, sur le circuit auprès duquel il a grandi et sur lequel il a remporté une mémorable et troisième victoire sur l'Aprilia n°41, devant son coéquipier Maverick Vinales.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Horaires du Grand Prix de Catalogne MotoGP 2024

Exceptionnellement décalé en septembre, le GP de Catalogne 2023 avait été dominé par les deux Aprilia officielles ! Cette année, le deuxième Grand Prix espagnol (sur quatre !) retrouve sa date traditionnelle... et sera gagné par une Ducati ? Martin est favori chez lui devant Bagnaia, Marquez et Bastianini, mais Vinales, Acosta et Binder sont chauds aussi.
Catalogne 2 commentaires
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Ça roule pour le marché français des - grosses - motos en avril 2024

En avril, remonte les files ! Malgré la mise en œuvre du contrôle technique, la prolifération et diversification des radars, certaines interdictions de rouler ou de stationner gratuitement, les français perçoivent encore et toujours la moto comme une solution, et non comme un problème. La preuve ? Ils en achètent toujours plus ! Bilan.

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 22 septembre : GP d'Inde
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...