• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Saint-Paul-de-Vence (06), le 15 avril 2016

Essai Tiger Sport 2016 : le Triumph de l'éclectisme

Essai Tiger Sport 2016 : le Triumph de l'éclectisme

Est-ce que vous êtes très pour l'éclectisme ? Triumph oui, puisque depuis 2007 le Tiger 1050 combine coeur de roadster et attitude de trail routier. Une dose de sport a été ajoutée en 2013 et le nouveau Tiger Sport 2016 se veut encore plus complet. Essai.

Imprimer

Les Anglais nous la font à l'envers...

L'éclectisme ? La séduisante Nathalie du sketch culte des Inconnus "Tournez ménages" en a fait quand elle était jeune, mais a du arrêter car "le saut en longueur tout ça c'est fatiguant". Triumph en revanche le pratique encore et toujours avec sa Tiger Sport ! Le constructeur anglais nous propose d'ailleurs en 2016 la nouvelle version de sa moto capable de tout faire...

Ah, ces Anglais... Ils ne font décidément rien comme tout le monde. Pour le lancement presse de cette Tiger Sport 2016 justement, les responsables Triumph ont choisi de programmer la traditionnelle conférence de présentation après le roulage des journalistes !

Tiger Sport : disponibilité, coloris et tarif

  • Disponibilité : début mai 2016 dans le réseau Triumph
  • Coloris : Gris "Aluminium" ou Noir "Jet"
  • Tarif : 12 490 € (ABS de série)

Pour une fois - la première en 17 ans, en fait -, Moto-Net.Com va donc tester une moto à l'aveugle ou presque, puisque les informations livrées en avant-première avaient été rares (lire MNC du 11 février 2016 : Triumph dévoile son nouveau Tiger Sport 2016 à Londres). L'une des infos était même carrément fausse !

En effet, le petit doigt de Moto-Net.Com croyait savoir que les poignées chauffantes seraient montées de série sur la nouvelle Tiger Sport : mauvaise pioche ! Cet équipement reste optionnel en 2016, contrairement à la bulle haute - fumée et réglable ! -, aux protège-mains et au régulateur de vitesse qui font, eux, effectivement partie de la dotation d'origine.

La principale information dévoilée en février est aussi confirmée : le "trail-routier-sportif" de Triumph hérite bien de la dernière génération du 3-cylindres de 1050 cc installé dans la nouvelle Speed Triple (lire notre Essai MNC de la Triumph Speed Triple R 2016). Conforme à la norme Euro 4, la Tigresse sera donc directement vendue "Full power" en France. Miaou miam !

Comme annoncé sur le Journal moto du Net cet hiver, le "Tripeul" de la Tiger Sport se distingue toujours de celui monté dans le roadster d'Hinckley : moins puissante (moins de 140 chevaux donc), cette déclinaison est censée être mieux remplie dans les mi-régimes.

En nous confiant les clés de notre moto d'essai, les responsables Triumph refusent toutefois de nous communiquer les valeurs exactes développées par leur nouvelle moto : "à vous d'estimer la puissance du moteur et son couple lors de votre essai. Vous verrez ce soir si vous êtes tombé juste !", nous lancent-ils amusés. Ils sont marrants, ces Anglais !

Au bout de quelques kilomètres au guidon de la nouvelle Tiger Sport, Moto-Net.Com rit toutefois jaune : le moteur de la Tiger Sport semble curieusement étouffé alors que ses vocalises à l'arrêt, un peu plus sonores et feutrées que sur le précédent modèle, étaient pourtant enthousiasmantes...

Le "big" Triple est toujours aussi souple, pas de mauvaise surprise à ce niveau là puisqu'il repart sans hoqueter dès le ralenti sur la sixième vitesse ! Mais il tarde ensuite à hausser le ton, même sur les rapports intermédiaires : il faut attendre 5500 tr/min pour bénéficier de reprises dignes d'un "mille".

En tirant vers les hauts régimes, la déception guette à nouveau : la nouvelle Triumph Tiger Sport n'allonge plus autant sa foulée, comme si elle était bridée ! Se pourrait-il que l'homologation Euro4 et le "tuning" des ingénieurs Triumph aient à ce point castré le 3-cylindres ? "What the flute ?"

Ce n'est qu'au premier arrêt photo que le Journal moto du Net perce le mystère : notre moto est réglée sur "Rain" ! La précédente version de la Tiger Sport étant dépourvue de modes de cartographie d'injection, Moto-Net.Com n'avait pas pensé à vérifier ce point en partant... Grrrr.

En enclenchant le mode "Road", la Tigresse anglaise retrouve toute sa vigueur. Ouf ! Le Triple se montre même un soupçon plus rond. En haut en revanche, la puissance semble inchangée : les 140 chevaux du Speed Triple 2016 en tous cas ne sont pas tous présents et MNC se demande si Triumph n'a pas simplement conservé les 125 chevaux du précédent moulin.

Le soir, Moto-Net.Com voit son diagnostic confirmé : la Tiger Sport 2016 n'a gagné qu'un cheval par rapport aux millésimes 2013-2015 (126 ch donc : voir la fiche technique en dernière page). "Notez que la puissance est 4 à 6% plus importante entre 5000 et 7000 tr/min", soulignent toutefois nos hôtes, courbes à l'appui.

Question couple, la hausse de la valeur maxi est elle aussi limitée : 106 Nm atteints à 7000 tr/min en 2016, contre 104 Nm à 4300 tr/min auparavant. De nouveau, les ingénieurs anglais insistent sur les valeurs à mi régime : "aux alentours de 5200 tr/min, le couple du nouveau moteur est supérieur de +4%".

Au delà de ces données invérifiables, les lecteurs de Moto-Net.Com doivent retenir que le moteur de la Tiger Sport n'a pas été dénaturé : il tracte bien dès 4000 tr/min, grogne - de la boîte à air - et pulse avec vigueur passé 6500 tr/min, puis continue de rugir jusqu'au rupteur situé à 10 250 tr/min.

Souple et docile, notre Tiger Sport 2016 nous a ainsi permis d'attaquer dans les gorges du Verdon en restant sur le 3ème rapport à l'aller, puis d'enrouler rapidement pour distancer la pluie sur le 4ème rapport au retour. L'agréable boîte de vitesses est loin d'être surexploitée !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle d'origine
  • Parcours : 200 km
  • Routes : Ville et petites routes
  • Pneus : Pirelli Angel ST
  • Conso moyenne : non mesurée (ordi 6,8l/100km)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS TIGER SPORT

 
  • Protection en nette amélioration
  • Caractère(s) du Triple conservé(s)
  • Equipement et finition en hausse
  • Tarif contenu par rapport à 2015
 
 
 

POINTS FAIBLES TIGER SPORT

 
  • Poids toujours élevé et haut
  • Béquille centrale en option
  • Rayon de braquage limité
  • Pas de pack GT proposé
 
 
 

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !