• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COURSE SUPERSPORT
Paris, le 9 juin 2019

WSSP Espagne : Cluzel remet la pression sur Krummenacher et Caricasulo

WSSP Espagne : Cluzel remet la pression sur Krummenacher et Caricasulo

Parti à la faute en qualifications en essayant de suivre le rythme de Krummenacher et Caricasulo, Jules Cluzel s'est rattrapé en course. Le n°16 de l'équipe GMT94 a été le seul à se battre jusqu'au bout contre les Yamaha Bardahl n°21 et 64. Il les accompagne sur le podium et reste au contact au championnat du monde avec... 94 points !

Imprimer

En bouclant le circuit de Jerez en 1' 41.586 samedi après-midi, Federico Caricasulo pensait détenir sa seconde pole position de la saison 2019, la sixième de sa carrière. Malheureusement pour lui, l'attentive étude de son meilleur tour a conduit la direction de course à le pénaliser "pour avoir ignoré les drapeaux jaunes".

Grâce à son deuxième chrono, l'italien n°64 décroche tout de même la deuxième place sur la grille de départ, sa quatrième de suite ! La pole espagnole est finalement attribuée à son coéquipier Randy Krummenacher qui a parcouru les 4423 mètres du tracé andalou en 1' 41.775.

Pour la troisième fois consécutive donc, les membres du team Yamaha Bardahl monopolise les avant-postes. Les R6 bleu et jaune partent d'autant plus favoris pour cette sixième course de l'année qu'elles ont tourné nettement plus vite que leurs concurrentes...

La première n'est autre que la ZX-6R n°44 de notre compatriote Lucas Mahias qui porte un casque en hommage à Niki Lauda ce week-end ! Relégué à une demi-seconde du suisse n°21, notre champion du monde 2017 va devoir se cracher dans les gants pour espérer renouer avec la victoire qui lui échappe - tout comme le podium - depuis le Qatar, en clôture du championnat 2018.

Tombé au milieu des qualifications à grande vitesse dans le dernier droit du circuit, Jules Cluzel s'est heureusement relevé indemne, mais n'a pas pu repartir et doit se contenter du 8ème temps. Le n°16 du GMT94 partira au milieu du troisième rang derrière son ancien coéquipier Gradinger, son remplaçant chez MV Agusta De Rosa, le second Kawasaki Okubo et le vétéran Badovini.

Blessé à la clavicule à Imola le mois dernier, Corentin Perolari a chuté vendredi en deuxième séance d'essais libres, puis s'est fait percuté en fin de session qualif. Fort heureusement, le n°94 Yamaha ne s'est pas davantage fait mal, ouf ! Il s'élancera de la 11ème place.

Tombé lui aussi en attaquant dans les derniers instants - comme Mahias d'ailleurs, qui n'a pas tout à fait le "Marquez Style" ! -, Jules Danilo place sa Honda n°95 juste derrière, en tête du 5ème rang. Loic Arbel (pilote franc-comtois engagé en championnat espagnol 2019) partira de la 22ème place, Gaetan Matern (Superstock européen) de la 27ème.

Départ : Mahias prend un départ canon et plonge dans le premier virage devant les deux Bardahl attaquées par Gradinger et De Rosa ! Derrière Okubo se trouvent Cluzel et Perolari ! Jules élargi dans l'épingle n°6 et se fait doubler par Corentin. Jules Danilo chute dans le dernier virage du 1er tour...

Lucas Mahias entame le 2ème tour avec une avance d'une demi-seconde mais Randy Krummenacher le ramarre progressivement. Federico Caricasulo ne quitte pas le dosseret de son coéquipier. Raffaele de Rosa, Thomas Gradinger, Jules Cluzel (!) et Hikari Okubo s'accrochent ! Corentin Perolari se bat dans un second groupe, derrière Isaac Vinales et devant Peter Sebestyen.

Krummenacher prend l'aspiration de Mahias en traversant pour la troisième fois la longue ligne droite en descente de Jerez. Le suisse s'impose sans mal au freinage. Caricasulo ne veut pas laisser s'échapper son coéquipier et dépasse Mahias dans l'enchainement suivant.

Après Danilo et Smith, Loic Arbel chute dans le 3ème tour. Gaetan Matern occupe la dernière place, à 22 secondes déjà du leader... Krummenacher mène toujours mais ne s'envole pas seul en tête : Caricasulo a fait la jonction, entrainant Mahias et De Rosa dans son sillage.

Auteur du meilleur tour en course, Cluzel se maintient dans le groupe de chasse, derrière Gradinger et devant Okubo... Juste devant eux, Mahias attaque Caricasulo au dernier freinage du 4ème tour, mais l'italien réplique dès le premier freinage du 5ème tour !

Lucas est attaqué coup sur coup par Raffaele et Hikari. La hache de guerre serait-elle officiellement déterrée ? Dans la 6ème boucle, "Julo" double Lucas et Thomas Gradinger dans le même virage ! Un formidable duel débute alors entre nos deux compatriotes pour la quatrième place.

Bien moins dissipés, Krummenacher, Caricasulo et De Rosa profitent de la bataille entre Mahias et Cluzel pour s'offrir une petite seconde d'avance. Au début du 7ème tour cependant, Caricasulo déclenche une attaque sur Krummenacher et prend le commandement !

C'est au tour des hommes de tête de croiser leurs trajectoires... et de perdre un peu de temps ! Jules se trouve dans la roue arrière de Lucas mais ne lance pas d'offensive, espérant sans doute que la Kawasaki n°44 a les capacités de rattraper la MV Agusta n°3 et surtout, les Yamaha n°21 et 64...

Le cap de la mi-course est franchi : Krummenacher, Caricasulo et De Rosa sont rejoint pas Mahias et Cluzel, conformément au machiavélique plan aux espoirs de "Julo".... Gradinger se retrouve à plusieurs longueurs, Okubo à deux secondes. Perolari pointe à neuf secondes du leader suisse, toujours coincé entre Vinales et Sebestyen.

Les six hommes de têtes tournent tous dans des 1' 43.5... en mode "économie" ? Caricasulo plonge à l'intérieur de Krummenacher dans l'épingle n°6 et accélère soudainement. L'italien creuse un léger écart sur la fin de parcours. Cluzel enclenche à son tour le mode "attaque" : il double Mahias à la toute fin du 11ème tour, De Rosa au tout début du 12ème !

Le n°16 se loge dans la roue arrière de Caricasulo, rattrapé et doublé par Krummenacher. Les trois Yamaha de tête sont toujours poursuivis par la MV Agusta n°3, la Kawasaki n°44 et la Yam n°36. "Julo" attaque Federico à la fin du 13ème tour et conserve sa deuxième place au bout de la ligne droite des stands...

Caricasulo parvient toutefois à dépasser notre compatriote dans la plus longue ligne droite de milieu de tracé... Au début du 15ème tour, le n°64 italien attaque le n°21 suisse dans le virage n°1 et ouvre la porte au n°16 français ! De Rosa, Mahias et Gradinger sont toujours aux premières loges pour assister au spectacle, mais n'y participe pas.

Cluzel repasse Caricasulo en toute fin du tracé ! Le poulain de Christophe Guyot fait galoper sa R6 tant qu'il peut mais se fait de nouveau doubler dans la ligne droite opposée. Son rival italien hausse le tempo dans le 16ème tour et grappille une demi-seconde d'avance...

Krummenacher dépasse Cluzel au bout de la longue ligne droite et se lance à la poursuite de son coéquipier. De Rosa et Gradinger se battent pour la quatrième place, abandonnant Mahias. Perolari est toujours en bagarre contre Vinales et Sebestyen !

Federico Caricasulo effectue un dernier tour digne d'une fin de séance qualif : le pilote italien efface le meilleur chrono de la course détenu par notre cher Cluzel et remporte la course avec une seconde d'avance sur son coéquipier Randy Krummenacher, incapable de le suivre en cette toute fin de course.

Jules Cluzel décroche une solide et encourageante troisième place : dominé durant les essais, le pilote de pointe du GMT94 semble avoir trouvé une solution au warm-up, il a été le seul à inquiéter les Yamaha Bardahl durant la course et à rester au contact avec elles jusqu'au bout.

Sixième de la course, Lucas Mahias doit surtout retenir qu'il s'est longtemps battu avec les hommes de tête et ne termine qu'à cinq secondes du vainqueur. Le remplaçant de Sofuoglu chez Kawasaki n'est plus très loin du compte ! Il relègue son coéquipier japonais Hikari Okubo à 12 secondes.

Un mois tout juste après s'être cassé la clavicule, Corentin Perolari termine cette course à une 9ème place plutôt inespérée. Le n°94 marque 7 points importants (41 en tout) : comme en course, il est encadré au championnat par Vinales (45) et Peter Sebestyen (33). Danilo reste le compteur bloqué à 22 (13ème).

Caricasulo freine légèrement la marche de Krummenacher vers le titre mondial : le suisse totalise 135 points (sur 150 maxi) contre 118 pour son coéquipier. Cluzel qui n'était plus monté sur le podium depuis sa victoire en Thaïlande reste au contact avec 94 points, clin d'oeil involontaire à son team ! Mahias est septième avec 50 points.

Résultat de la course WSSP 2019 à Jerez

WSSP Espagne : Cluzel remet la pression sur Krummenacher et Caricasulo

Classement World Supersport 2019 après six courses

WSSP Espagne : Cluzel remet la pression sur Krummenacher et Caricasulo

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Triumph Daytona 660 : le Petit test MNC en 5 minutes

Pas le temps, le courage ou le besoin de visionner notre essai complet de la Daytona 660 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer au guidon de la nouvelle sportive - de route - Triumph en allant directement à l'essentiel.
Essai MT-09 2024 : Yamaha révolutionne son roadster

La MT-09 a soufflé cet hiver ses 10 bougies ! Yamaha lui offre comme cadeau une profonde mise à jour 2024 pour fêter ce cap important…. Et pour lui permettre surtout de régner sur le segment des roadsters "maxi-mid-size" composé notamment des Z900, Street Triple 765 et 990 Duke. Test MNC !
Nouveautés 2024 2 commentaires
Essai Honda CBR600RR 2024 : C'est Bon de la Revoir !

Retirée du catalogue européen en 2017, la Honda CBR600RR fait son retour avec son 4-cylindres en ligne de 121 ch et son silencieux sous la selle caractéristique. Comme au bon vieux temps du Supersport ! Moto-Net.Com l'a (re)découverte sur le circuit de Portimao (Portugal)... sous la pluie. Essai.
Essai vidéo Honda CBR1000RR-R Fireblade SP 2024

Honda met un peu d'eau dans son vin pour déradicaliser son incendiaire CBR1000RR-R 2024... Manque de bol : l'eau en question s'est écoulée jusqu'au circuit de Portimao où Moto-Net.Com s'est mouillé pour amadouer les 217,6 ch de la Fireblade haut de gamme SP, avec gestion électronique de l'amortissement Öhlins ! Récit dans notre essai vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Horaires du Grand Prix d'Espagne MotoGP 2024

Deux semaines après sa démonstration à Austin (Texas, USA), Maverick Vinales pourra-t-il confirmer à Jerez où l'an dernier, son coéquipier chez Aprilia avait signé la pole position ? Les pilotes espagnols sont nombreux à vouloir briller à domicile : MNC attend notamment Marc Marquez et Pedro Acosta au tournant… ou plutôt dans le dernier virage !
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 9 commentaires
  • En savoir plus...