• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COURSE SUPERSPORT
Paris, le 24 février 2019

WorldSSP Australie : Cluzel marque (20 gros points face à) Krummenacher

WorldSSP Australie : Cluzel marque (20 gros points face à) Krummenacher

Comme en 2018, la première course du World Supersport 2019 comprend un passage aux stands afin que les pilotes changent de pneu arrière, par sécurité ! Cela va générer quelques surprises : bonnes pour Cluzel et Krummenacher, mauvaises pour Mahias et Caricasulo...

Imprimer

Federico Caricasulo a empoché samedi la première pole position du World Supersport à Phillip Island ! La nouvelle recrue du team Yamaha Bardahl qui était sagement restée dans la roue de son coéquipier Randy Krummenacher lors des tests officiels en début de semaine, devance - de 79 millièmes de seconde ! - son coéquipier suisse.

En dépit d'un chrono nettement inférieur - une demi-seconde moins vite -, Jules Cluzel hisse la R6 n°16 du GMT94 sur le premier rang. Le deuxième est composé des MV Agusta de Raffaele de Rosa et Federico Fuligni, puis de la R6 de Thomas Gradinger.

Il faut attendre le troisième rang pour voir la première Kawasaki : Hikari Okubo place sa ZX-6R derrière la Yamaha d'Hector Barbera. Lucas Mahias sur sa propre Ninja se qualifie à une inconfortable 9ème place. Il va falloir prendre un bon départ... et assurer dans les stands à mi-course !

Comme l'an dernier en effet, les pilotes du Supersport sont contraint de changer de pneu en raison de l'endurance trop limitée du Pirelli arrière sur l'exigeant circuit australien... Qui sait, ce format original permettra peut-être à Jules Danilo (12ème sur sa Honda) ou Corentin Perolari (14ème sur sa GMT94 n°... 94 !) de briller sous le magnifique soleil australien ?

Départ : Cluzel décolle très bien de sa troisième place sur la grille et plonge dans la première courbe devant Caricasulo. Moins bien parti de sa pole, Krummenacher devance ensuite Gradinger, De Rosa, Okubo, Vinales (le cousin !), Mahias (notre champion), Barbera (le suceur de roue professionnel) et Danilo qui vise un Top 10.

Notre rookie sur sa Honda n°95 perd une place au milieu du 1er tour, puis une autre avant de passer pour la première fois devant les stands. C'est notre quatrième compatriote, Corentin Perolari qui grimpe en onzième position en ce tout début de course...

Dans la même première ligne droite, les deux Yamaha Bardahl dépassent "Julo" ! Randy bondit en tête devant son coéquipier Federico. De Rosa, Gradinger, Vinales et Okubo se crachent dans les gants pour rester au contact du trio de tête tandis que Mahias essaie de s'éloigner du gros du peloton.

Auteur du meilleur tour en course, De Rosa part dans un vilain high-side à la sortie de Southern Loop. Gradinger l'évite de justesse tandis que Vinales trace tout droit dans l'herbe. L'italien se relève et parvient à redémarrer sa MV Agusta. L'espagnol rejoint la piste à une lointaine 19ème place...

Les trois hommes de tête bénéficient dès le 3ème tour d'une confortable avance : Cluzel fait tout son possible pour rester dans le sillage des deux Yamaha bleu et jaune. Il devance son ancien coéquipier Gradinger de deux secondes. Barbera et Okubo se disputent la cinquième place.

Mahias espère profiter de cette bataille pour remonter sur son coéquipier japonais... tout comme Perolari, logé dans l'aspiration de la Kawasaki n°44 ! Danilo se bat contre Cresson pour le gain de la onzième place. Le coéquipier de Jules D, Peter Sebestyen, se trouve à une demi-seconde.

Krummenacher et Cluzel sont les premiers à rentrer aux stands. Le pilote suisse espère profiter d'un peu de piste libre pour distancer son encombrant coéquipier : à la fin de ce 6ème tour, le n°21 ne cachait pas son exaspération devant la ténacité du n°84... Comme si Federico devait sagement rester derrière !

Jules Cluzel quant à lui, rentre aux stands afin de marquer au plus près celui qu'il considère sans doute comme le mieux armé pour remporter la victoire, et le plus dangereux au championnat... Les deux hommes redémarrent en même temps...

Un tour plus tard, Caricasulo, Perolari et Danilo (entre autres) effectuent leur changement de pneumatique arrière. Federico repart rapidement de son box... Un peu trop même, puisqu'il entraine avec lui sa béquille ! L'italien doit s'arrêter et attendre qu'un de ses mécanos le débarrasse de l'encombrant outil pour repartir pour de bon...

Lucas Mahias s'arrête le tour suivant. À son retour sur la piste, notre champion du monde 2017 pointe à une belle quatrième place. Mais Caricasulo est juste derrière lui ! Tous les pilotes sont désormais passés par les stands, on peut donc faire le point sur les positions...

À six tours de la fin, Krummenacher mène solidement la course : Randy compte deux secondes d'avance sur Jules Cluzel et tourne une grosse demi-seconde plus vite que lui. Caricasulo se trouve six secondes derrière notre n°16 inter-national. l'italien doit encore fulminer de rage après l'erreur grossière de son team.

Lucas Mahias ne peut se maintenir devant Hector Barbera, pilote le plus rapide dans le 11ème tour... Averti du retour du n°80, Federico Caricasulo accélère dans le tour suivant. Lucas va certainement devoir se contenter de la cinquième place. Il est cependant le premier pilote "non-Yamaha"...

Aux commandes de sa R6 n°94, Corentin Perolari compte deux secondes de retard sur notre Ninja n°44 préféré. Mais le poulain de Christophe Guyot doit avant tout se battre contre Thomas Gradinger (Yamaha Kallio n°36). Danilo et Cresson luttent toujours, mais pour le Top 10.

Krummenacher enchaine les tours parfaits et ne se permet de rendre - très légèrement - les gaz qu'à deux boucles de la fin, alors qu'il dispose d'une avance de plus de cinq secondes sur Cluzel. Jules au contraire, cravache toujours autant sa propre R6 car il est sous la pression de Federico Caricasulo qui tourne une seconde plus vite...

Le n°16 du GMT94 est également sous la menace d'une pénalité, à l'instar de Lucas Mahias : nos deux compatriotes n'ont apparemment pas respecté le temps minimum dans les stands au changement de pneu... Le rookie néerlandais Glenn Van Straalen est lui aussi ressorti trop tôt.

Au final, Randy Krummenacher remporte une victoire quasiment aussi nette qu'Alvaro Bautista en première manche Superbike aux commandes de sa Panigale V4 R (nous reviendrons lundi sur les trois courses WSBK). Le n°21 suisse ne pouvait rêver mieux pour son anniversaire !

Deuxième sur la piste, Jules Cluzel écope d'une pénalité de 1,365 seconde (soit le temps gratté à la sortie des stands, multiplié par cinq) qui ne remet heureusement pas en question sa deuxième place, très satisfaisante car de son propre aveu "inespérée", face au deux pilotes du team Bardahl, imbattables en début de semaine aux tests officiels comme ce week-end en course.

Bien qu'il monte sur le podium australien, Federico Caricasulo est naturellement dépité : le jeune et fougueux italien sait qu'il avait les moyens de remporter la course d'ouverture de cette saison 2019... Il cède neuf points à son chef de file. Chef de file sur le papier et au classement, mais pas sur la piste ?

Lucas Mahias est également furieux de perdre 19,565 secondes (presque vingt secondes, oui !) à cause d'un bête point réglementaire. Alors qu'il avait réussi à sauver la cinquième place in extremis sur la ligne d'arrivée face à Gradinger, il est finalement classé douzième. De quoi être vert... de rage !

Coretin Perolari et Jules Danilo grimpe en conséquence d'une position : le n°94 termine septième de sa première course à l'autre bout du monde (il ne roulait pas encore en WSSP il y a un an pile) et le n°95 achève sa toute première course en World Supersport à la neuvième place, un centième de seconde devant Loris Cresson !

Rendez-vous lundi pour les déclarations des principaux acteurs de cette course très particulière. Moto-Net.Com fera également le point sur le championnat du monde Superbike : restez connectés !

Résultat de la course WSSP 2019 à Phillip Island

WorldSSP Australie : Cluzel marque (20 gros points face à) Krummenacher

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Premier semestre 2024 excellent pour les gros cubes, lent pour les 125

Le marché français du motocycle est stable, avec 110 257 immatriculations enregistrées au premier semestre 2024 (-0,8%)... Certes, mais sur la même période les 125 cc ont baissé de -7,5 % tandis que les grosses cylindrées résistent à +1,8 %. Bilan !
Et si Marc Marquez ne gagnait plus en MotoGP ?

Deux ans et huit mois séparent Marc Marquez de sa dernière victoire en MotoGP, décrochée sur Honda lors du Grand Prix de San Marin 2021. Désormais sur Ducati, l'octuple champion du monde est de retour sur le podium… mais pas encore sur la plus haute marche, même sur son circuit du Sachsenring !
Allemagne 6 commentaires
Remontée de files à moto : l'expérience sans fin

Huit ans (!) déjà que l'État botte en touche sur la remontée de files à moto et scooter au lieu de légaliser cette pratique indispensable à la fluidification du trafic. Huit ans (!!) que la Circulation interfiles (CIF) fait l'objet d'une expérimentation grandeur nature dans plusieurs départements... de nouveau reconduite jusqu'au 15 septembre 2024 !
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire
  • En savoir plus...