• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#SPANISHGP - ANALYSE ROSSI
Paris, le 21 juillet 2020

Valentino Rossi et Yamaha en panne au Grand Prix d'Espagne 2020...

Valentino Rossi et Yamaha en panne au Grand Prix d'Espagne

Mauvais départ pour Valentino Rossi, victime d'un mystérieux souci technique sur sa Yamaha M1 pour la première course de la saison 2020 à Jerez... Week-end à oublier pour le doyen du plateau MotoGP qui n'a jamais été dans le rythme pendant ce Grand Prix d'Espagne. Débriefing.

Imprimer

 Valentino Rossi, Yamaha Factory (11ème en qualifs et abandon en course) : "Ce fut un week-end difficile, car nous avons beaucoup souffert des températures élevées avec le pneu arrière. Nous n'avons pas été en mesure de faire fonctionner le pneu arrière de la bonne manière. En course, je n’étais pas très rapide et je n’avais pas le rythme du groupe qui se battait pour le podium".

"Après quelques tours, j'ai eu un problème avec le pneu arrière et j'ai perdu beaucoup d'adhérence et de performances. Après cela, malheureusement, j'ai ensuite eu un problème avec la moto : une alarme rouge s'est allumée dans la ligne droite, et j'ai dû me retirer. C'est une situation très étrange surtout que nous allons courir ici deux fois de suite... D'un autre côté, nous pouvons utiliser nos données pour essayer d'améliorer les choses".

L'analyse MNC : Quel contraste entre Fabio Quartararo (21 ans), à l'attaque absolue sur sa Yamaha pendant tout le week-end et Valentino Rossi (41 ans), visuellement sur la défensive avec sa M1 d'usine. Des guidons qu'ils s'échangeront par ailleurs l'an prochain.

Alors que le n°20 posait les fondations de sa première victoire en MotoGP dès les essais libres avant de signer une pole record à Jerez, le n°46 apparaissait en fâcheuse posture à une inquiétante 20ème place en FP2... Rossi - assez raide et peu mobile : voir comparaison ci-dessus avec Viñales dans le même virage - sauvera finalement la 11ème place en qualifications. Mais sa mine défaite le samedi soir trahissait toute son inquiétude...

En cause : un manque de motricité rédhibitoire, phénomène récurent chez Yamaha. Sauf que l'italien est - pour l'instant ? - le seul à s'en plaindre : ni Viñales (2ème dimanche), ni Morbidelli (5ème) et encore moins Quartararo (1er !) n'ont rencontré des tels soucis. "Mack" et Fabio ont même signé les 2ème et 3ème meilleurs chronos en course, à respectivement 0,073 sec et 0,177 sec de Marc Marquez, qui a affolé la pendule avant de chuter pendant sa remontée.

Certes, comme tous les pilotes du plateau, tous les "Yamaha boy's" ont déploré la faible adhérence offerte par la piste andalouse chauffée à blanc (53°C dimanche !) : c'est la raison pour laquelle l'intégralité du plateau s'est élancée avec un pneu arrière tendre, quitte à manquer de constance en fin d'épreuve.

Rossi en panne... d'idées pour aller vite

Face au constat d'échec de son manque de vitesse à Jerez, Valentino Rossi a même tenté le pari du slick "Soft" à l'avant comme son coéquipier Maverick Viñales. Un choix audacieux, pas spécialement au goût de Michelin, qu'ils seront les seuls à tenter. Problème : si le pilotage Viñales est suffisamment fluide pour épargner le composé tendre, c'est loin d'être le cas de celui de Rossi.

 

L'espagnol négocie les courbes avec beaucoup de vitesse et de fluidité - comme Fabio Quartararo d'ailleurs - quand l'italien conserve une approche (en) deux-temps : freinage de trappeur, puis forte ré-accélération ! Le n°46 a par conséquent rapidement dégradé son pneu avant (on le voit très endommagé lorsqu'il pose sa moto sur le muret du bord du piste), tout en souffrant d'un manque de grip à l'arrière

Ajoutez à cela un souci technique dont Yamaha est en train de chercher l'origine, et vous obtenez une première course très décevante. Rossi ne marque aucun point pour cette manche d'ouverture, comme Marquez, Crutchlow et Rins qui se sont blessés. Embêtant dans la mesure où le calendrier provisoire ne compte pour l'instant que treize rounds...

 "Valentino a connu une course difficile et a finalement dû abandonner en raison d'un problème technique : nous en sommes très déçus", commente le directeur du team officiel, sans donner davantage de détails sur cette mystérieuse panne... "Nous devons travailler dur la semaine prochaine pour obtenir de meilleurs résultats", prévoit Massimo Meregalli. Un bel euphémisme !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Nouvelle victoire renversante pour Honda aux 8 Heures de Suzuka 2024

La Fireblade n°30 a remporté hier la 45ème édition des 8H de Suzuka, confirmant l'expertise de Honda sur son tracé. Mais cette emblématique victoire a failli lui glisser des jantes à cause d'une pénalité… et de la R1 du YART qui a parcouru 220 tours elle aussi (record battu) et monte sur le podium devant sa grande rivale EWC 2024, la GSX-R Yoshimura SERT Motul… Compte-rendu(s).
Triumph propose sa Street Triple 765 R ''A2'' aux nouveaux motards !

C'est une petite modification qui risque de faire grand bruit chez les nouveaux permis moto : à la rentrée prochaine (septembre 2024), il sera possible de se rôder sur une Street Triple 765 R ! En limitant son 3-cylindres à 95 chevaux et grâce à un kit 35 kW (47,5 ch), le ''roadstar" de Triumph devient compatible avec le permis A2. Yummie !
La Guerrilla 450 de Royal Enfield déclare la guerre aux roadsters

Très apprécié en France pour ses petites motos basiques et ''vintage'', Royal Enfield entend révolutionner le segment du roadster en proposant une moto adaptée aux motards d'aujourd'hui, ni plus ni moins. Sa Guerrilla 450 se veut simple mais efficace sur le plan mécanique, et à la page électroniquement... Présentation.
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan22 septembre : GP Kazakhstan (annulé !)
GP moto de San Marin 22 septembre : GP d'Emilie-Romagne
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...