• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#SPANISHGP - ANALYSE ZARCO
Paris, le 21 juillet 2020

Johann Zarco espérait mieux pour sa première course sur Ducati à Jerez

Johann Zarco espérait mieux pour sa première sur Ducati

La splendide victoire de Fabio Quartararo au GP d'Espagne 2020 fait de l'ombre à un autre évènement attendu par le clan tricolore : la première course de notre compatriote Johann Zarco sur la Ducati-Avintia ! Verdict ? Quelques difficultés d'acclimatation synonymes d'une lointaine 11ème place pour l'ancien pilote KTM... Débriefing.

Imprimer

Johann Zarco, Ducati-Avintia (19ème en qualifs et 11ème en course) : "Je termine cette première course de la saison à la 11ème place... J’espérais me sentir plus à l’aise pendant la course, mais le rythme était dur à maintenir. La base est solide, et maintenant je suis content de courir encore la semaine prochaine sur cette même piste pour comprendre encore plus notre travail et les améliorations ! Je dois accepter les petites étapes pour revenir parmi les meilleurs".

L'analyse MNC : Johann Zarco ne s'en cache pas : ses ambitions pour la première course de la saison étaient plus élevées que sa 11ème place finale, à quelque 25 secondes du vainqueur Fabio Quartararo. Une victoire tricolore qui doit par ailleurs le faire cogiter, même s'il se réjouit publiquement de ce retour au premier plan de la France en catégorie reine...

"Fabio Quartararo a gagné aujourd’hui : je suis heureux pour lui et les amoureux français de la moto !", s'exclame le n°5 en réaction à la course fantastique de vitesse et de maîtrise de notre compatriote. Rappelons que Fabio est le quatrième pilote français seulement à s'imposer en catégorie reine, une distinction qui n'aurait évidemment pas déplu à Johann !

Surtout que le cannois de tout juste 30 ans a lui aussi brillé sur une Yamaha satellite en MotoGP en 2017 et 2018, avant de basculer dans l'ombre sur la KTM officielle... Désormais aligné sur la Ducati semi-officielle Avintia, Johann ne rêve que d'une chose : revenir au premier plan de la scène MotoGP pour accéder à un guidon d'usine chez les Rouges ! Et pourquoi pas celui de Dovizioso, si d'aventure le n°4 ne renouvelait pas son contrat ?!

"Si Johann veut la Ducati officielle, il doit la mériter"

"Johann essaiera certainement de passer dans l’équipe officielle Ducati", entrevoit le team manager d'Avintia, Ruben Xaus. Interrogé par Sky Sports, l'ancien fougueux pilote espagnol prévient toutefois sa nouvelle recrue : "S’il veut cette moto, il doit la mériter. Si vous ne gagnez pas, vous n’êtes personne ici : celui qui commande, c’est celui qui est devant". Ambiance...

"Je pense que vendredi il a sous-estimé ses rivaux : il l’a dit publiquement, il pensait que c’était plus facile et finalement vous voyez ce qui s’est passé", analyse-t-il avec fermeté, sans cacher un certain agacement, comme pour appeler son pilote à davantage de pondération... 

L'affaire paraissait pourtant bien engagée pour Johann : 11ème des essais libres FP1 puis 8ème en FP2, le tricolore s'est offert le luxe de terminer la première journée en tant que premier pilote Ducati ! Les choses se sont corsées le lendemain : 15ème des FP3, le n°5 n'est pas parvenu à suivre la hausse de rythme, petite chute à la clé.

11ème à l'arrivée, mais loin au chrono

Les qualifications ont, hélas, validé ce manque de vitesse : le nouveau coéquipier de Esteve "Tito" Rabat s'est qualifié à une anonyme 19ème place sur la grille, à à 1,401 sec de la pole record de son compatriote Fabio Quartararo (1'38.106 contre 1'36.705). Johann le reconnaît volontiers : comprendre la Ducati et exploiter ses qualités lui demandera encore du temps.

 

Le français a finalement terminé à la 11ème place devant Alex Marquez, Brad Binder, Tito Rabat et Bradley Smith : une position tout à fait honorable pour une première course sur une moto privée, par ailleurs réputée difficile. 

Rappelons néanmoins qu'il manquait du "beau monde" à l'arrivée : Rins et Crutchlow ont déclaré forfait sur blessure, Rossi a abandonné sur panne, tandis que Marquez et Mir ont chuté. Autre motif d'agacement pour Johann : son ancien coéquipier Pol Espargaro termine aux portes du Top 5 - voir du Top 4 puisque seulement 3 dixièmes séparent la KTM du 4ème, Jack Miller ! - avec 18,162 sec d'avance sur le n°5.

Pas d'inquiétude toutefois : notre compatriote possède le talent et la ressource nécessaires pour revenir au niveau de ses ambitions, tandis que Ducati lui apporte d'ores et déjà un soutien technique officiel. De quoi espérer rebondir dès dimanche prochain sur ce même circuit pour le GP d'Andalousie. Restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Triumph propose sa Street Triple 765 R ''A2'' aux nouveaux motards !

C'est une petite modification qui risque de faire grand bruit chez les nouveaux permis moto : à la rentrée prochaine (septembre 2024), il sera possible de se rôder sur une Street Triple 765 R ! En limitant son 3-cylindres à 95 chevaux et grâce à un kit 35 kW (47,5 ch), le ''roadstar" de Triumph devient compatible avec le permis A2. Yummie !
Les petites vieilles Yamaha de GP roulées par Rossi, Rea et compagnie

Fondé en 2021, le Yamaha Racing Heritage Club a pour objectif de protéger et célébrer le riche patrimoine de Yamaha en Grand Prix moto, World Superbike, Motocross et Rallye Raid. Certaines machines, présentes à Jerez pour les Yamaha Racing Experience, ont été pilotées par de grands champions : Rossi, Rea, Cadalora, Canepa, etc. Retour en vidéo !
La relève du champion turc Toprak Razgatlioglu est déjà assurée !

Zayn a déjà énormément de succès sur Instagram : le fils de Kenan ''quintuple champion de World Supersport'' Sofuoglu avait notamment fait sensation sur internet en pilotant seul une Goldwing à 3 ans, en conduisant une Ferrari à 4 ans… Cette année, le mini n°54 vient de remporter ses premières victoires à moto et en kart. Ça promet...
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan22 septembre : GP Kazakhstan (annulé !)
GP moto de San Marin 22 septembre : GP d'Emilie-Romagne
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...