• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 19 avril 2016

Moto GP : Lorenzo chez Ducati en 2017, c'est officiel !

Moto GP : Lorenzo chez Ducati en 2017, c'est officiel !

Ce n'était plus un secret pour personne : le champion du monde MotoGP en titre, Jorge Lorenzo, roulera bien en rouge l'an prochain, troquant sa fidèle Yamaha M1 contre la Ducati Desmosedici GP pour les saisons 2017 et 2018 (lire notamment MNC du 12 avril : Yamaha se prépare au départ de Lorenzo ).

Imprimer

Ce n'était plus un secret pour personne : le champion du monde MotoGP en titre, Jorge Lorenzo, roulera bien en rouge l'an prochain, troquant sa fidèle Yamaha M1 contre la Ducati Desmosedici GP pour les saisons 2017 et 2018 (lire notamment MNC du 12 avril : Yamaha se prépare au départ de Lorenzo).

Réussir là où Rossi a échoué…

A l'aube de la trentaine (29 ans le 4 mai prochain), Lorenzo relève le plus grand défi de sa carrière en tentant de rejoindre Valentino Rossi, Eddie Lawson, Casey Stoner et Giacomo Agostini dans le - très petit - cercle des pilotes titrés en catégorie reine avec deux marques différentes.

Le majorquin - ouvertement lassé de ne pas recevoir plus d'égards de la part de Yamaha, notamment face à Rossi -, fait un choix auquel tout le monde s'attendait depuis le début de la saison au Qatar, quand il a refusé de signer la prolongation de son contrat avec Yamaha contrairement à son coéquipier.

Pourtant décrite par l'intéressé lui-même comme la "meilleure" jamais proposée, l'offre de reconduction de contrat du blason d'Iwata a été laissée de côté par Lorenzo, déjà à cette époque à demi tourné vers Ducati qui lui tendait un pont d'or : 12 millions par saison sur deux ans, selon la rumeur. A noter que Ducati avait déjà approché le majorquin par le passé et que Marquez aurait aussi reçu une offre pour piloter la Desmosedici cette année...

Souhaitant couper les ponts avec une équipe qu'il sent partagé quant à son attitude lors du "SepangClash" opposant Rossi et Marquez, Jorge Lorenzo referme un long chapitre entamé en 2008 avec Yamaha, lors de son arrivée en MotoGP

Par ailleurs, le quintuple champion du monde (deux titres en 250 cc en 2006 et 2007 puis trois en MotoGP en 2010, 2012 et 2015.) vise un objectif bien précis en quittant Yamaha pour Ducati : poussé par sa forte ambition, Lorenzo frétille littéralement à l'idée de parvenir à faire gagner la Desmosedici, réussissant là où beaucoup de ses rivaux se sont cassés les dents... dont son propre coéquipier Valentino Rossi, avec qui il est en froid depuis la fin de saison dernière !

"Yamaha souhaite tout le meilleur pour son futur (de Lorenzo, NDLR) et entend bien se concentrer sur les quinze manches restantes pour aller ravir un quatrième titre avec son porte-drapeau", fait savoir de son côté le constructeur japonais, qui devrait probablement laisser Lorenzo découvrir sa nouvelle moto lors des tests post-GP à Valence (Espagne) en fin de saison.

Tout réapprendre chez Ducati

A ce jour, Lorenzo comptabilise 36 pole positions, 99 podiums (son numéro de course) et 41 victoires sur l'YZR-M1, la seule MotoGP qu'il a jamais pilotée depuis ses débuts en catégorie reine… Une moto performante et homogène, avec laquelle Lorenzo peut exprimer toute sa stupéfiante vélocité en courbes. Plus puissante, la Desmosedici GP n'est pour l'instant pas aussi évidente à piloter, malgré des progrès dans ce domaine.

Le majorquin aura donc tout à (ré)apprendre chez Ducati, qui annonce en toute logique briguer le titre mondial avec son nouveau top pilote, titre après lequel la marque de Bologne court depuis celui de Stoner en 2007

Pour l'y aider, Lorenzo retrouvera chez Ducati le très compétent Luigi Dall’Igna, véritable artisan du renouveau de la marque de Bologne ces deux dernières saisons. 

Les deux hommes se connaissent bien (Dall'Igna bossait chez Aprilia et Derbi à l'époque où Lorenzo a remporté ses titres en 250 cc) et il ne fait aucun doute sur le fait que la présence de l'ingénieur italien a pesé favorablement dans la décision de Lorenzo de rejoindre les Rouges.

Deux questions restent désormais en suspens : par qui Yamaha va-t-il remplacer Lorenzo (Viñales, Pedrosa...) et quel Andrea (Iannone ou Dovizioso) Ducati va-t-il sacrifier pour l'accueillir dans son team officiel ? Aucun indice ne permet de se prononcer à ce stade, mais une chose est certaine désormais : 2017 sera une saison très intéressante, avec des cartes rebattues grâce à ces importants transferts. A suivre naturellement de près sur MNC : restez connectés !

      .

      .

      Commentaires

      Ajouter un commentaire

      Identifiez-vous pour publier un commentaire.

      .

      Les derniers essais MNC

      Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
      Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
      Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
      Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

      A lire aussi sur le Journal moto du Net

      HJC commercialise le casque de Quartararo au GP de France 2024 

Ce n'est pas une grande surprise : les hordes de supporters de Fabio Quartararo ont adoré le casque que leur idole portait pour ''son'' Grand Prix de France 2024. Comme en 2023 donc, HJC tire une série limité du Rpha 1 Quartararo Le Mans Special peint en bleu et rose, avec diablotin qui tire la langue...
      Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
      Horaires du Grand Prix de Catalogne MotoGP 2024

Exceptionnellement décalé en septembre, le GP de Catalogne 2023 avait été dominé par les deux Aprilia officielles ! Cette année, le deuxième Grand Prix espagnol (sur quatre !) retrouve sa date traditionnelle... et sera gagné par une Ducati ? Martin est favori chez lui devant Bagnaia, Marquez et Bastianini, mais Vinales, Acosta et Binder sont chauds aussi.
      Catalogne 1 commentaire
      Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
      Ça roule pour le marché français des - grosses - motos en avril 2024

En avril, remonte les files ! Malgré la mise en œuvre du contrôle technique, la prolifération et diversification des radars, certaines interdictions de rouler ou de stationner gratuitement, les français perçoivent encore et toujours la moto comme une solution, et non comme un problème. La preuve ? Ils en achètent toujours plus ! Bilan.

      Calendrier MotoGP 2024

      Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

      GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
      GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
      GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
      GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
      GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
      GP de France moto 12 mai : GP de France
      GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
      GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
      GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
      GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
      GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
      GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
      GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
      GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
      GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
      GP moto d'Inde 22 septembre : GP d'Inde
      GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
      GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
      GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
      GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
      GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
      GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

      SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

      • En savoir plus...