• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
FRIENDS
Paris, le 19 décembre 2022

Lorenzo critique les titres MotoGP de Mir, Quartararo et Bagnaia

Lorenzo critique les titres MotoGP de Mir, Quartararo et Bagnaia

Jorge Lorenzo estime que la traversée du désert physique de Marc Marquez facilite l'obtention des titres MotoGP depuis 2020. Mir, Quartararo et Bagnaia apprécieront à coup sûr cette analyse de l'ancien champion… toujours en pole position de la critique ! Explications.

Imprimer

Comment se porte Jorge Lorenzo depuis son départ du MotoGP fin 2019 ? Le majorquin de 35 ans coule une confortable retraite, heureux de pouvoir désormais "profiter beaucoup plus des plaisirs de la vie"... L'occasion aussi de s'essayer à la course auto en Porsche Carrera Cup, "mais sans se mettre de pression".

L'ancien quintuple champion du monde des Grands Prix reste surtout un observateur avisé de la catégorie reine, dont l'avis est régulièrement sollicité - comme chroniqueur pour DAZN Espagne, notamment - au nom de son expérience collectée chez Yamaha (de 2008 à 2016), Ducati (2017 et 2018) puis Honda (2019). 47 victoires et 3 titres en MotoGP, ça ne discute pas comme expertise !

Mais est-ce suffisant pour juger la légitimité des derniers titres MotoGP ? Là, ça se discute beaucoup plus…  "Loren-show" - actuellement en "congés" à Bali - s'estime en tout cas en position d'affirmer à nos confrères de Solo Moto que Joan Mir, Fabio Quartararo et Francesco Bagnaia "ont eu la tâche beaucoup plus facile" avec les déboires de Marc Marquez.

"Avec Marc à 100%, certains titres n'auraient pas été gagnés"

"Selon moi, le meilleur pilote du plateau - Marc Marquez - n'était pas là", analyse Jorge Lorenzo à  propos du déroulement des trois saisons passées. "Or, avec un Marc à 100% en piste, c'est évident que certains de ces titres n'auraient pas été gagnés", balance le majorquin, lui-même écrasé par Marquez dès son arrivée en 2013 et 2014, puis de 2016 à 2019.

Pour Lorenzo - qui vient d'être intronisé "Legend du MotoGP" -, les absences répétées du chef de file Honda ont grandement facilité le sacre de ses successeurs. Rappelons que Marc Marquez s'était gravement blessé au bras à Jerez (Espagne) lors de la première course 2020, saison remportée par Mir sans que le n°93 ne reprenne une seule fois la piste.

Marquez revient en 2021 mais sans sa vitesse et sa fougue habituelles, malgré des coups d'éclats sur "ses" circuits fétiches (Allemagne et États-Unis) ainsi qu'à San Marin (Italie). Puis l'officiel Honda est de nouveau mis hors course par un souci de diplopie - vision double - qu'une chute à l'entraînement a fait réapparaître. 

Pour Lorenzo, Marquez est "meilleur" que ses successeurs

Fabio Quartararo succède pendant ce temps à Joan Mir pour devenir le premier français titré en catégorie reine. Démarre ensuite une nouvelle campagne chaotique pour Marquez, forfait sur les deux premières courses 2022 puis incapable de jouer devant... Fin mai, frustré par ses limites physiques, le pilote HRC quitte pour la troisième fois la compétition pour l'opération "de la dernière chance"… 

L'espagnol est absent des circuits pendant un peu plus de trois mois, jusqu'au GP d'Aragon (Espagne) : aucun espoir de prétendre participer à la lutte pour le titre qui s'apprête à se disputer entre Fabio Quartararo et Francesco Bagnaia. L'italien aura finalement le dernier mot sur sa Ducati.

"Je ne sais pas si Marc aurait gagné les trois titres (2020, 2021 et 2022, NDLR)", observe Lorenzo dans sa grande sagesse. "Mais je crois qu'un Marc en bonne condition aurait pu les remporter : il est toujours le meilleur, tant d'un point de vue technique, physique - enfin pas en ce moment avec sa blessure - et mental", assure l'ancien n°99.

"Mir, Quartararo et Bagnaia méritent leur titre"

Qu'en pense le principal intéressé ? Pour Marc Marquez, l'analyse est aussi limpide que sensée : "nous commençons tous avec zéro point à la première course : les blessures, les problèmes sur la moto, des contacts, tout le monde y est exposé. Peu importe ce qu'il se dit : Mir, Quartararo et Bagnaia méritent leur titre".

"J'ai beaucoup de respect pour eux", poursuit l'ancien taulier du MotoGP. "Décrocher un titre n'est jamais facile : avoir la vitesse comme "Pecco"  ou Quartararo l'année d'avant donnent bien plus possibilités. Ce sont des titres mérités", affirme Marc Marquez avec la sportivité et l'humilité... qui semblent toujours faire défaut à son compatriote Lorenzo !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

HJC commercialise le casque de Quartararo au GP de France 2024 

Ce n'est pas une grande surprise : les hordes de supporters de Fabio Quartararo ont adoré le casque que leur idole portait pour ''son'' Grand Prix de France 2024. Comme en 2023 donc, HJC tire une série limité du Rpha 1 Quartararo Le Mans Special peint en bleu et rose, avec diablotin qui tire la langue...
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Horaires du Grand Prix de Catalogne MotoGP 2024

Exceptionnellement décalé en septembre, le GP de Catalogne 2023 avait été dominé par les deux Aprilia officielles ! Cette année, le deuxième Grand Prix espagnol (sur quatre !) retrouve sa date traditionnelle... et sera gagné par une Ducati ? Martin est favori chez lui devant Bagnaia, Marquez et Bastianini, mais Vinales, Acosta et Binder sont chauds aussi.
Catalogne 1 commentaire
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Ça roule pour le marché français des - grosses - motos en avril 2024

En avril, remonte les files ! Malgré la mise en œuvre du contrôle technique, la prolifération et diversification des radars, certaines interdictions de rouler ou de stationner gratuitement, les français perçoivent encore et toujours la moto comme une solution, et non comme un problème. La preuve ? Ils en achètent toujours plus ! Bilan.

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 22 septembre : GP d'Inde
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...