• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GP DE FRANCE 2010
Le Mans, le 21 mai 2010

La pression et les températures montent dans la Sarthe...

La pression et les températures montent dans la Sarthe...

Une fois n'est pas coutume, le GP de France devrait se disputer sous le soleil ! Un scénario idéal pour les passionnés de vitesse tricolores qui commencent déjà à affluer en masse pour la troisième manche du championnat MotoGP 2010. Mise en bouche.

Imprimer

Après une édition 2009 particulièrement marquée par les intempéries (lire MNC du 18 mai 2009 : compte rendu complet du GP de France 2009), le Continental Circus a pris ses quartiers dans la Sarthe sous un soleil éclatant.

Théâtre de la troisième épreuve de la saison 2010, le Grand Prix de France Moto devrait tenir toutes ses promesses en termes de spectacle, d'autant que la pression en tête du championnat est déjà très intense !

Horaires du Grand Prix de France 2010

Vendredi 21 mai

  • 12h40-13h40 : 1ère séance d'essais libres 125
  • 13h55-14h55 : 1ère séance d'essais libres MotoGP
  • 15h10-16h10 : 1ère séance d'essais libres Moto2

    Samedi 22 mai

  • 09h00-9h40 : 2ème séance libre 125
  • 09h55-10h55 : 2ème séance libre MotoGP
  • 11h10-12h10 : 2ème séance libre Moto2
  • 13h00-13h40 : séance de qualification 125
  • 13h55-14h55 : séance de qualification MotoGP
  • 15h10-15h55 : séance de qualification Moto2

    Dimanche 23 mai

  • 08h40-9h00 : warm up 125
  • 09h10-9h30 : warm up Moto2
  • 09h40-10h00 : warm up MotoGP
  • 11h00 : course 125 (24 tours)
  • 12h15 : course Moto2 (26 tours)
  • 14h00 : course MotoGP (28 tours)
  • 4 points d'avance pour Lorenzo

    Leader du championnat du monde provisoire avec quatre points d'avance sur Valentino Rossi, Jorge Lorenzo a déjà donné un large aperçu de sa motivation lors d'une fin de course spectaculaire à Jerez (lire MNC du 2 mai 2010 : Lorenzo sur le fil et MNC du 3 mai 2010 : analyse complète du GP d'Espagne) !

    L'espagnol ne cache pas son ambition de transformer l'essai ce week-end au Mans, où il s'était magistralement imposé en 2009... "Disputer autant de courses en si peu de temps sera dur physiquement parce qu’on est en permanence sur la moto et qu’on n’a pas le temps de s’arrêter pour se reposer, mais c’est bien pour les pilotes parce que courir chaque week-end est notre raison de vivre !", déclare Lorenzo en référence à la série de cinq épreuves en sept semaines que lance la course française.

    "Nous avons testé des systèmes électroniques à Jerez après la course et il y a des choses qui amélioraient nos premiers tours, mais nous avons surtout travaillé sur les départs. J’ai dû attaquer très fort cette année pour rattraper la distance perdue sur les départs et c’est le domaine dans lequel nous voulons progresser !", ajoute le n°99.

    Rossi motivé !

    Une fois de plus approché par Ducati pour la saison 2011 (mais aussi Ferrari qui ne désespère pas d'engager une troisième F1 aux couleurs du Docteur !), Valentino Rossi n'a pas souhaité revenir sur les nombreux bruits de couloirs concernant le marché des transferts (à l'instar du n°46, Lorenzo, Stoner et Pedrosa arrivent en effet en fin de contrat à la fin de la saison 2010). Il s'est cependant montré rassurant sur les douleurs que lui inflige sa blessure à l'épaule "Mon épaule va beaucoup mieux. Je ne suis évidemment pas encore à 100%, mais c’est déjà beaucoup mieux qu’à Jerez", explique l’italien qui s’est déjà imposé trois fois au Mans en catégorie reine mais qui reste sur une humiliante seizième place lors de l'édition 2009 (lire MNC du 18 mai 2009 : la longue descente aux enfers de Valentino Rossi)...

    Les dix derniers vainqueurs
    MotoGP en France

  • 2009 : Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha)
  • 2008 : Valentino Rossi (ITA/Yamaha)
  • 2007 : Chris Vermeulen (AUS/Suzuki)
  • 2006 : Marco Melandri (ITA/Honda)
  • 2005 : Valentino Rossi (ITA/Yamaha)
  • 2004 : Sete Gibernau (ESP/Honda)
  • 2003 : Sete Gibernau (ESP/Honda)
  • 2002 : Valentino Rossi (ITA/Honda)
  • 2001 : Max Biaggi (ITA/Yamaha)
  • 2000 : Alex Criville (ESP/Honda)
  • "J’ai eu toutes sortes de résultats au Mans (lire encadré ci-contre). J’ai fait de bonnes courses et eu de belles victoires, mais j’ai aussi manqué de chance et fait de mauvais résultats. L’an dernier, c’était le pire week-end de ma saison : je n’étais pas suffisamment rapide pour rester devant et j’ai terminé dernier de la course... C’était assez décevant !", poursuit le Docteur, ajoutant que "cette piste est toujours un peu piège parce qu’il faut trouver des réglages bizarres pour avoir une bonne stabilité en freinage. Il y a toujours un problème de wheelie à l’accélération qui suit l’épingle, mais il faut aussi avoir une moto rapide et agile pour la dernière section"...

    150ème Grand Prix pour Pedrosa

    Suite à sa seconde place à Jerez et après des essais post-GP positifs, Dani Pedrosa se prépare pour son 150ème Grand Prix sur un circuit où il s'est déjà illustré en 250 cc mais jamais en MotoGP.

    "D’un côté c’est une piste très rapide, et de l’autre elle est très difficile parce qu’il y a beaucoup de freinages durs et beaucoup de points de dépassement", résume le pilote catalan. "Il y a toujours une bonne compétition ici et c’était assez animé ces dernières années, parce que nous avons dû changer de moto ou bien parce que la météo était instable. C’était plutôt fun !"

    Stoner en difficulté ?

    Actuellement huitième du classement MotoGP 2010 suite à sa chute au Qatar et à sa modeste cinquième place à Jerez, Casey Stoner veut se rattraper ce week-end sur une piste qui n'a jamais souri aux Ducati. Concentré, l'australien a lui aussi repoussé toutes les questions concernant son avenir en MotoGP...

    Un avenir que certains annoncent déjà au HRC où son ex team manager, Livio Suppo, ferait des pieds et des mains pour faire embaucher le champion du monde 2007 !

    "A cause de la nature "saccadée" du circuit, il faut avoir une moto très stable sur les freinages mais aussi assez agile et rapide dans les sorties de virage, notamment dans les sections lentes", explique Stoner. "Nous avions déjà réussi à être rapides et devant par le passé, mais nous n’avons jamais obtenu les résultats que nous souhaitions. Cette année, je pense que nous avons des objectifs plus importants que ces deux dernières saisons et nous ferons de notre mieux pour les atteindre", pronostique le pilote Ducati.

    Randy de Puniet : ce Grand Prix devrait offrir quelques surprises !

    Enfin Randy de Puniet, plutôt à l'aise sur le circuit du Mans en 250 puisqu'il était monté sur le podium à quatre reprises entre 2002 et 2005, aborde sa course nationale d'autant plus confiant qu'il a signé le quatrième chrono des essais post-GP à Jerez.

    Arrivé dans la Sarthe hier, le seul pilote français en catégorie reine a passé l'après-midi auprès des enfants malades au Centre hospitalier du Mans, en compagnie de Ben Spies (Tech 3) et Marco Simoncelli (Moto2).

    "C’était une bonne expérience pour moi et pour les enfants, je crois que tout le monde est content", s'est réjoui Randy. Ce n’est pas facile de venir ici et de voir des enfants qui vont mal, mais j’espère que tout le monde a passé une bonne journée".

    Actuellement premier pilote privé du classement MotoGP et sixième au général, Randy devra faire face à une pression supplémentaire ce week-end au Mans devant son public... Auteur d'un début de saison encourageant, il espère bien "décrocher une moto officielle l'année prochaine" et rappelle que son objectif reste d'être "capable un jour de (se) battre pour un titre de champion du monde" !

    Ce Grand Prix de France doit avoir une saveur particulière pour vous, seul représentant hexagonal en MotoGP?
    Randy de Puniet : Il y a toujours un peu de pression quand on roule à la maison. Jusqu'à présent mes résultats en MotoGP n'ont pas été très bons, contrairement à mes courses en 250 cc (4 podiums entre 2002 et 2005, NDLR). Cette année, ma saison a bien débuté et il n'y a pas de raison pour que cela s'interrompe ici. En outre j'espère avoir tout le public derrière moi pendant la course !

    Mais pour quelqu'un comme vous qui adore les grandes courbes, le Bugatti n'est pas un cadeau.
    Randy de Puniet : En effet c'est un circuit de freinages et d'accélération que je n'affectionne pas particulièrement, mais je m'y sens toujours à l'aise. Auparavant j'avais des soucis de grip et de motricité, mais on a beaucoup travaillé sur cet aspect cette année sur la Honda et je pense qu'on va être pas mal.

    Votre objectif demeure d'être le premier pilote privé derrière les écuries officielles?
    Randy de Puniet : Oui. Pour l'instant, avec cette sixième place provisoire au championnat du monde, j'y suis. Il ne reste plus qu'à le rester jusqu'à la fin de la saison. Evidemment avec LCR nous n'avons pas les moyens dont disposent nos adversaires et ne bénéficions pas de tous les développements en cours de saison, mais mon objectif est d'être devant eux au moins au cours des essais, de me montrer et d'être le plus proche d'eux en course.

    Votre regard est déjà un peu tourné vers 2011?
    Randy de Puniet : A moi de faire une belle saison pour décrocher une moto officielle l'année prochaine. Mon objectif demeure d'être capable un jour de me battre pour un titre de champion du monde.

    Certains font déjà état de rumeurs concernant des transferts parmi les pilotes de pointe. Qu'en pensez vous ?
    Randy de Puniet : Au bout de deux courses, c'est un peu n'importe quoi. Pour ce qui me concerne, mon contrat avec LCR, qui a débuté en 2008, doit arriver à échéance en fin d'année. Je serai peut-être encore avec eux la saison prochaine ou chez Yamaha, Suzuki, Honda, Ducati. Peut-être même à la maison!! Je n'en sais rien encore.

    Excellent week-end à tous nos lecteurs !

    En attendant cette belle bagarre qui s'annonce sur le circuit Bugatti, le Journal moto du Net souhaite un excellent week-end à tous ses lecteurs qui seront au Mans, et particulièrement aux 15 premiers titulaires de la nouvelle Carte Premium Moto-Net.Com qui ont reçu en cadeau de bienvenue un Pass 3 jours en Tribune pour en profiter dans les meilleures conditions !

    Vous aurez 30 ans en février prochain. Une pression supplémentaire avec l'arrivée des jeunes loups ?
    Randy de Puniet : Tous les ans il faut se remettre en question, mais il est vrai que cette saison est importante pour moi, comme l'an dernier car je sortais d'une très mauvaise passe. En 2009 j'ai fait une super première moitié de saison et je me casse la cheville, je finis mal l'année sans pouvoir atteindre mes objectifs. Cette année je dispose d'un meilleur matériel, j'ai bien progressé cet hiver physiquement, je me sens mieux armé. Tout cela me permet d'être plus performant. Ce Grand Prix devrait offrir quelques surprises !

    A suivre en direct sur Moto-Net.Com pour vivre en "live" le Grand Prix de France moto 2010 : restez connectés !

    .

    .

    .

    Les derniers essais MNC

    Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
    Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
    Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
    Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

    A lire aussi sur le Journal moto du Net

    La saison MotoGP 2024 sera la dernière d'Aleix Espargaro

Aleix Espargaro a décidé de raccrocher le cuir à la fin de cette saison MotoGP 2024. Le pilote espagnol de 34 ans vient de l'annoncer en amont du Grand Prix de Catalogne, sur le circuit auprès duquel il a grandi et sur lequel il a remporté une mémorable et troisième victoire sur l'Aprilia n°41, devant son coéquipier Maverick Vinales.
    Catalogne 1 commentaire
    Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
    Horaires du Grand Prix de Catalogne MotoGP 2024

Exceptionnellement décalé en septembre, le GP de Catalogne 2023 avait été dominé par les deux Aprilia officielles ! Cette année, le deuxième Grand Prix espagnol (sur quatre !) retrouve sa date traditionnelle... et sera gagné par une Ducati ? Martin est favori chez lui devant Bagnaia, Marquez et Bastianini, mais Vinales, Acosta et Binder sont chauds aussi.
    Catalogne 2 commentaires
    Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
    Ça roule pour le marché français des - grosses - motos en avril 2024

En avril, remonte les files ! Malgré la mise en œuvre du contrôle technique, la prolifération et diversification des radars, certaines interdictions de rouler ou de stationner gratuitement, les français perçoivent encore et toujours la moto comme une solution, et non comme un problème. La preuve ? Ils en achètent toujours plus ! Bilan.

    Calendrier MotoGP 2024

    Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

    GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
    GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
    GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
    GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
    GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
    GP de France moto 12 mai : GP de France
    GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
    GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
    GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
    GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
    GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
    GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
    GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
    GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
    GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
    GP moto d'Inde 22 septembre : GP d'Inde
    GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
    GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
    GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
    GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
    GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
    GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

    SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

    • En savoir plus...