• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DITES DONC, MESSIEURS LES COMMISSAIRES
Paris, le 28 juin 2022

Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Yamaha fulmine contre la sanction de Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !

Imprimer

"Lin Jarvis, directeur général de Yamaha Motor Racing et directeur de l'équipe Monster Energy Yamaha MotoGP, exprime sa déception face à la pénalité de Long Lap pour le prochain Grand Prix de Grande-Bretagne Monster Energy que Fabio Quartararo a reçue du panel des commissaires FIM MotoGP à la suite d'un incident de course avec Aleix Espargaró au tour 5 de la course TT Assen", fait savoir le team officiel Yamaha dans un communiqué.

Cette réaction intervient au surlendemain du Grand Prix des Pays-Bas durant lequel le champion du monde en titre et actuel leader au championnat s'est raté en dépassant par l'intérieur son plus proche rival au provisoire, Aleix Espargaro, ce qui s'est soldé par passage dans les graviers pour le pilote Aprilia et une - première - chute pour Fabio.

Le pilote niçois avait aussitôt reconnu sa faute dans ce qui apparaît comme un fait de course, certes fâcheux pour son adversaire mais absolument pas prémédité : "c'était une erreur de débutant", admet piteusement le n°20, conscient d'avoir confondu vitesse et précipitation alors que la course n'en était qu'à ses débuts.

Aleix Espargaro, pourtant victime de cette mauvaise appréciation, avait sportivement accepté les excuses de Fabio sans exprimer davantage de rancune : le n°41 était surtout déçu d'être passé à côté d'une victoire qui lui tendait les bras, preuve en est sa spectaculaire remontée et son incroyable double dépassement sur Miller et Binder pour décrocher la 4ème place !

Fabio Quartararo étant par ailleurs rarement impliqué dans des accrochages, l'affaire semblait close… Sauf que la direction en a décidé autrement et lui inflige une sanction de tour rallongé (avec passage obligatoire dans un dégagement prévu à cet effet) ! "Désormais, tu ne peux plus essayer de doubler car ils pensent que tu es trop ambitieux", s'est aussitôt insurgé le n°20 sur les réseaux sociaux.

Son patron Lin Jarvis en rajoute une couche et n'hésite pas à remettre en cause l'intégrité sportive des commissaires de course : "Nous sommes déçus de voir l'inégalité avec laquelle les pénalités sont appliquées par le panel des commissaires FIM MotoGP", fulmine le dirigeant londonnien qui souligne "l'incohérence avec laquelle les pénalités sont appliquées par le panel des commissaires".

Une inconhérence qui porte atteinte à "l'équitité du MotoGP" !

Jarvis fait référence à certaines actions restées impunies, parfois à l'incompréhension générale : Bagnaia qui fauche Martin au Qatar, Miller qui balaie Mir au Portugal, Nakagami qui harponne Rins (encore !) et élimine Bagnaia en Catalogne. MNC note que Fabio faisait justement partie des pilotes qui reprochaient aux commissaires l'absence de sanctions contre Nakagami : doit-on y voir la réponse du berger à la bergère ?

"Yamaha MotoGP considère cela comme un incident de course", poursuit son employeur, qui rappelle que son pilote "a la réputation d'être un coureur propre, sans antécédents d'incidents antérieurs. C'était une erreur honnête sans intention malveillante".

Lin Jarvis reconnaît l'erreur d'appréciation de son pilote vedette et son impact négatif sur le déroulement de la course de son rival Espargaro, mais estime cependant "que le panel des commissaires FIM MotoGP mesure la gravité des incidents de course en se basant sur des normes subjectives incohérentes".

Cette incohérence porte selon lui "atteinte à l'équité du MotoGP et à la confiance dans la compétence des commissaires", accuse carrément Lin Jarvis, qui s'est tourné vers tous les moyens à sa disposition pour faire appel de cette sanction. La rareté de cette démarche et la force des propos en disent long sur le mécontentement de la marque japonaise !

"Nous avons voulu faire appel de la décision des commissaires sportifs dimanche sur le circuit d'Assen, mais ce type de sanction n'est pas sujet à discussion ni appel", regrette-il. "Nous avons ensuite souhaité soulever la question, par principe, auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), mais une telle question n'est pas non plus susceptible d'appel".

"C'est précisément pour ces raisons que des décisions correctes, équilibrées et cohérentes doivent être prises et exécutées par les commissaires sportifs dans un délai correct et raisonnable", estime le dirigeant du service compétition de Yamaha Motor.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Triumph propose sa Street Triple 765 R ''A2'' aux nouveaux motards !

C'est une petite modification qui risque de faire grand bruit chez les nouveaux permis moto : à la rentrée prochaine (septembre 2024), il sera possible de se rôder sur une Street Triple 765 R ! En limitant son 3-cylindres à 95 chevaux et grâce à un kit 35 kW (47,5 ch), le ''roadstar" de Triumph devient compatible avec le permis A2. Yummie !
Les petites vieilles Yamaha de GP roulées par Rossi, Rea et compagnie

Fondé en 2021, le Yamaha Racing Heritage Club a pour objectif de protéger et célébrer le riche patrimoine de Yamaha en Grand Prix moto, World Superbike, Motocross et Rallye Raid. Certaines machines, présentes à Jerez pour les Yamaha Racing Experience, ont été pilotées par de grands champions : Rossi, Rea, Cadalora, Canepa, etc. Retour en vidéo !
La relève du champion turc Toprak Razgatlioglu est déjà assurée !

Zayn a déjà énormément de succès sur Instagram : le fils de Kenan ''quintuple champion de World Supersport'' Sofuoglu avait notamment fait sensation sur internet en pilotant seul une Goldwing à 3 ans, en conduisant une Ferrari à 4 ans… Cette année, le mini n°54 vient de remporter ses premières victoires à moto et en kart. Ça promet...
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan22 septembre : GP Kazakhstan (annulé !)
GP moto de San Marin 22 septembre : GP d'Emilie-Romagne
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...