• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PETITS CONSEILS D'AMIS
Paris, le 30 décembre 2020

Melandri critique l'obstination de Rossi à rester en MotoGP

Melandri critique l'obstination de Rossi à rester en MotoGP

Face au triste bilan de sa saison MotoGP 2020, Valentino Rossi devrait-il quitter la piste à l'aube de ses 42 ans ? Pour son ancien rival Marco Melandri en tout cas, la fin de carrière du n°46 est indigne de son immense palmarès... Ambiance.

Imprimer

Depuis ses débuts en Grands Prix en 1996, jamais Valentino Rossi n'était descendu aussi bas : 15ème avec seulement 66 points, l'italien réalise en 2020 sa pire saison en 25 ans d'exercice - dont 21 en catégorie reine. Même ses périodes les plus rouges noires chez Ducati s'étaient mieux terminées, respectivement aux 6ème et 7ème places en 2011 et 2012...

Certes, le Docteur n'a été aidé ni par sa Yamaha ni par le sort : casse moteur dès la première course - premier indicateur de l'inquiétante faiblesse mécanique des M1 -, abandon sur de mystérieux problèmes techniques au GP d'Europe et deux courses à l'isolement après avoir contracté la Covid 19...

Rossi porte toutefois une large responsabilité dans ce sombre bilan avec ses trois chutes successives aux GP d'Émilie-Romagne, de Catalogne et de France, où il touche littéralement le fond - du bac graviers - en se faisant piéger dès les premiers mètres par le bitume mouillé du Mans. Un comble pour ce pilote habituellement adroit sous la pluie !

Seulement une course sur deux dans les points !

Soit un total - consternant - de sept courses sans aucun point sur quatorze disputées : jamais le nonuple champion du monde n'avait connu un tel taux d'échec (50% !), même en 2010 lorsque sa fracture de la jambe l'avait tenu à l'écart pendant quatre courses. Sur les sept Grands Prix dont il a vu l'arrivée, un seul podium est à mettre à son actif au GP d'Andalousie.

 

Hélas, cette troisième place à Jerez (Espagne) n'était qu'un feu de paille : Rossi ne réapparaîtra plus sur le podium en 2020, y compris sur des circuits pourtant favorables aux Yamaha comme Misano et Barcelone. Son élève et futur coéquipier Franco Morbidelli s'est à l'inverse illustré sur des pistes réputées difficiles pour la M1 avec ses victoires à Aragon 2 puis Valence 1 !

Le compte n'y est pas et de loin pour le grand pilote de l'ère moderne des Grands Prix, au point de s'interroger sur les bénéfices - sportifs - à attendre de son transfert vers le team satellite Yamaha SRT-Petronas à 42 ans... Rappelons que Valentino Rossi ne s'est plus imposé depuis le Grand Prix des Pays-Bas en juin 2017, soit déjà 58 courses sans victoire.

Pour Marco Melandri, l'affaire est entendue : le Docteur aurait dû raccrocher les gants plutôt que s'accrocher aux souvenirs de sa gloire passée. Et le moins que l'on puisse dire est que Melandri parle en connaissance de cause, puisqu'il s'est arrêté fin 2019 après avoir plutôt mal négocié ses dernières années en World Superbike ! 

Ce que veulent les fans...

"Est-ce la fin de carrière que les fans désiraient pour Valentino ?", s'interroge le Hérisson de Ravenne auprès de nos confrères de Tuttomotoriweb. "Je pose la question, mais à titre personnel je ne le pense pas, même s'il peut certainement faire encore de bonnes courses". 

 

Marco Melandri - désormais consultant pour des médias sportifs italiens - enfonce le clou en annonçant des difficultés d'adaptation avec le changement de statut de son compatriote : en 2021, le n°46 perdra sa place de pilote d'usine - au profit de Fabio Quartararo - pour la première fois en deux décennies.

"Changer pourrait lui faire du bien", estime Melandri avec - enfin ! - une pointe de positif... avant de ressortir l'artillerie : "mais il sera désormais dans la situation d’un pilote normal : si ça se passe mal, il se retrouvera confronté à une réalité qu'il ne connaît pas et à laquelle il n'est pas habitué".

Le boss, c'est toujours Rossi !

Des propos certes non dénués d'un certain fondement, mais qui traduisent aussi l'amertume d'un ancien rival maintes fois battu et incapable d'une telle longévité : Marco Melandri a échoué voila quinze ans à succéder à son compatriote, terminant vice-champion du monde MotoGP en 2005 sur sa Honda n°33 ci-dessous - pourtant sacrément aboutie.

 

Valentino Rossi n'est certainement plus le redoutable dominateur d'autrefois, mais quel autre pilote peut se targuer de s'être suffisament réinventé pour mater plusieurs générations d'adversaires - Biaggi, Gibernau, Pedrosa, Lorenzo, Stoner... - tout en déplaçant les foules pour l'acclamer, victoire ou pas ? Aucun. Et assurément pas Marco Melandri !

Ce statut d'icône de Rossi lui confère justement le privilège de décider du moment de sa retraite, quand ses pairs sont généralement remerciés sans autre forme de procès... Melandri, comme d'autres, est conscient de cet ultime coup d'éclat : si le n°46 s'obstine à courir contre des rivaux deux fois plus jeunes, c'est aussi parce qu'il le peut. Na-na-na-nère !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Instrumentations et démarrages des GSX-S1000GX et Tracer 9 GT+

En direct de son nouveau Duel de motos routières, Moto-Net.Com jette un coup d'oeil aux instrumentations de l'inédite GSX-S1000GX et de la récente Tracer 9 GT+. MNC jette aussi un "coup d'oreille" en démarrant le 4-cylindres Suzuki et le 3-cylindres Yamaha qui développent respectivement 152 et 119 ch...
Duel vidéo : Yamaha Tmax 560 Vs Honda X-ADV 750

Moto-Net.Com oppose les deux meilleures ventes dans la catégorie des maxi-scooters : le Yamaha Tmax 560 en version haut de gamme Tech Max et le Honda X-ADV 750. Lequel choisir en 2024 ? Réponses dans notre duel vidéo complet !
Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le point sur la grille provisoire MotoGP 2025

Sur 22 guidons disponibles en MotoGP l'an prochain, dix sont déjà attribués après sept courses disputées. Moto-Net.Com fait le point sur la situation du marché des transferts 2025 au terme du Grand Prix d'Italie.
Les bleus, champions des ventes de gros cubes en mai 2024

Malgré les jours fériés en plein milieu de semaine et une météo déprimante, les concessionnaires moto et scooter ont connu un mois de mai 2024 pas aussi mauvais que redouté (-1,8%). Ce cinquième mois est même bon pour Yamaha qui se classe premier des ventes de grosses cylindrées... Bilan.
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Instrumentations et démarrages des GSX-S1000GX et Tracer 9 GT+

En direct de son nouveau Duel de motos routières, Moto-Net.Com jette un coup d'oeil aux instrumentations de l'inédite GSX-S1000GX et de la récente Tracer 9 GT+. MNC jette aussi un "coup d'oreille" en démarrant le 4-cylindres Suzuki et le 3-cylindres Yamaha qui développent respectivement 152 et 119 ch...
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan 22 septembre : GP du Kazakhstan
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...