• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ARGENTINAGP 2019 - DÉCLARATIONS
Paris, le 1er avril 2019

Les pilotes s'expliquent après le GP d'Argentine MotoGP 2019

Les pilotes s'expliquent après le GP d'Argentine MotoGP 2019

Vous avez suivi les principaux faits de course du GP d'Argentine Moto GP 2019 hier en direct sur MNC Live et dans notre compte rendu complet : le Journal moto du Net vous présente aujourd'hui le débriefing des pilotes qui se sont illustrés pendant cette deuxième épreuve du championnat du monde.

Imprimer

Marc Marquez, Honda Repsol (1er en qualifs et 1er en course)

"C'était une journée parfaite ! J'étais hyper concentré dès les FP1 et tout s’est bien déroulé à part un petit contretemps en FP4 (bris de chaîne sur sa première moto, NDLR). Mais nous avons continué à attaquer et attaquer encore..."

"En course, je savais que mon point fort était les cinq premiers tours", poursuit le champion du monde en titre et leader du classement 2019. "J'ai tout donné et j'ai vu l'écart se créer : une seconde, puis deux secondes, puis trois, alors je me suis installé dans mon rythme et j'ai un peu moins attaqué. J'ai géré les pneus et la moto et j'avais un feeling très doux avec la moto".

Pole position, record du tour en course et victoire avec presque 10 secondes d'avance : force est de constater que Marc Marquez réalise un spectaculaire carton plein au GP d'Argentine 2019 ! Le bilan est en revanche moins glorieux pour son coéquipier Jorge Lorenzo, seulement 12ème...

Valentino Rossi, Yamaha Monster (4ème en qualifs et 2ème en course)

Andrea Dovizioso, Ducati (3ème en qualifs et 3ème en course)

"Je suis bien sûr satisfait du podium, c'était notre objectif pour cette manche sur un circuit historiquement difficile pour nous. En revanche, je ne suis pas particulièrement satisfait de la performance du pneu arrière car nous ne pouvions pas attaquer en fin de la course, contrairement à ce que nous espérions après les essais".

Andrea Dovizioso, Ducati (3ème en qualifs et 3ème en course)

"Dans le dernier tour, je ne pouvais pas me débarrasser de Rossi ni le redoubler, ça aurait été trop risqué Nous avons des données intéressantes que nous analyserons en profondeur avant la prochaine course. Austin est une piste encore plus délicate pour nous théoriquement, notre objectif sera donc d’essayer  de monter une nouvelle fois sur le podium".

Alex Rins, Suzuki (16ème en qualifs, 5ème en course)

"C'était une course incroyable ! Je n’ai commis aucune erreur, ce qui est fantastique vu la difficulté de la piste et le manque d'adhérence".

Alex Rins, Suzuki (16ème en qualifs, 5ème en course)

"Il faut vraiment que j'améliore ma position sur la grille de départ lors des prochaines courses. Je vise donc de meilleures séances de qualifications car ma position de départ m'a vraiment coûté cher aujourd'hui, mais je suis heureux de remporter un Top 5 pour moi et pour l’équipe !"

Jack Miller, Ducati Pramac (5ème en qualifs et 4ème en course)

"Je suis évidemment satisfait de ce résultat en Argentine, même si j'ai quand même manqué d'un peu d'expérience. Je me suis beaucoup battu avec Petrucci et Morbidelli et ça m'a fait perdre le contact avec les pilotes de tête. Mais tout bien considéré c'est OK, car aujourd'hui on a beaucoup appris. On travaille très bien et je remercie l'équipe pour ça".

Danilo Petrucci, Ducati (10ème en qualifs et 6ème en course)

"Je suis content car après quelques erreurs en qualifications, nous avons réussi à donner le meilleur de nous-mêmes en piste. Si j'étais parti un peu plus près de l'avant, j'aurais probablement pu me battre pour le podium jusqu'à la toute fin, mais Je devais demander beaucoup aux pneus pour remonter dans le peloton. Lors des derniers tours, je me débattais vraiment avec l’arrière au freinage et j’ai donc dû abdiquer".

"Je suis néanmoins satisfait car nous avons bien travaillé ici. Je m'améliore de jour en jour et je veux maintenir cette tendance à Austin, où je dois avant tout être plus fort en qualifications. Notre objectif est de rouler constamment aux avant-postes et de marquer des points, ce sera crucial dans une saison aussi longue".

Fabio Quartararo, Yamaha SRT Petronas (7ème en qualifs et 8ème en course)

Jorge Lorenzo, Honda-Repsol (12ème en qualifs et 12ème en course)

Cal Crutchlow, LCR Honda (8ème en qualifs et 13ème en course)

Johann Zarco, KTM (18ème en qualifs et 15ème en course)

Maverick Vinales, Yamaha Monster (2ème en qualifs et abandon en course)

"J'ai vu la rediffusion de l'incident avec Franco et ce n'était rien. C'était le dernier tour, nous avions tous essayé de faire le maximum, alors c'est juste une erreur et rien de plus. Peut-être que lors de la prochaine course ce sera moi qui ferai la même erreur. C’est quelque chose de compréhensible et ce n’est pas un problème".

Maverick Vinales, Yamaha-Monster (2ème en qualifs et abandon en course)

"Les pneus tendres étaient assurément la bonne décision (Viñales est le seul à être parti en soft à l'avant et à l'arrière, NDLR) : dans le premier tour, même si je n'étais pas bien parti, j'ai pu doubler beaucoup de pilotes. Finalement à la fin du premier tour, je crois que j'étais troisième ou quatrième : ce n'était donc pas mauvais comme stratégie" (si la course durait un tour, oui... mais il faut en couvrir 25, NDLR !).

"Cependant, ma moto ne fonctionnait pas parfaitement et nous devons donc continuer à travailler et voir si nous pouvons résoudre nos problèmes pour la prochaine course. Honnêtement, je me sens bien sur tous les circuits et nous montrons un bon potentiel. C'est toujours en course que nous avons un problème. Mais quand la moto est là, je suis toujours dans le top 3", conclut le coéquipier de Rossi.

Franco Morbidelli, Yamaha SRT Petronas (6ème en qualifs et abandon en course)

"La course s’est très bien déroulée pour nous et on s'est battu pour les premières positions, comme prévu.  Je me sentais très fort dans certaines parties du circuit. Je me suis bien amusé avec Rossi, Miller et Crutchlow et ce fut une très bonne course jusqu'au dernier tour"...

Franco Morbidelli, Yamaha SRT Petronas (6ème en qualifs, abandon en course)

"Je me battais pour la sixième position quand j'ai rattrapé Viñales. Je ne voulais pas essayer de le doubler, mais je ne pouvais pas freiner correctement en raison de la double aspi. C’est peut-être ça, combiné à sa tentative de couper pour dépasser Petrucci, qui nous a conduits à la chute tous les deux. C'est dommage pour nous deux, mais heureusement nous allons bien. Il est important de retirer les points positifs de cette course, afin de pouvoir rester au même niveau et continuer à progresser. Yamaha et l’équipe ont très bien travaillé tout au long du week-end : c'est ce que je retiendrai de cette course".

Joan Mir, Suzuki (19ème en qualifs et abandon en course)

"Nous sommes toujours en train de vérifier ce qui s'est passé aujourd'hui, mais je ne me sentais pas bien avec le grip à l'arrière dès le début de la course. J'ai pris un bon départ et quand j'étais derrière Alex, j'étais prêt à le suivre pour remonter dans le peloton. J'aurais pu apprendre de lui. C'est la première fois de ma carrière que je m'arrête au stand, mais je ressentais vraiment quelque chose d'étrange à l'arrière"...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

L'équipe française Tech3 vise le titre Moto3 pour GasGas en 2024

Un an après leurs collègues en MotoGP, les membres de l'écurie française Tech3 en Moto3 revêtent le rouge GasGas ! L'objectif de leur pilote de pointe Daniel Holdago sur la (KTM) RC4 est le titre mondial qui lui a glissé des gants en 2023. L'espagnol est rejoint par l'australien Jacob Roulstone, nouvelle pépite de la filière Red Bull. Présentation.
Yamaha MT-09 2024 : notre essai complet en vidéo

La MT-09 s'est vendue à près de 200 000 exemplaires dans le monde en 10 ans. Malgré ce succès retentissant, le roadster Yamaha est devancé en France par la Z900, rattrapé par la Street Triple 765… Pour bien attaquer 2024 et ses rivales, la firme d'Iwata fait évoluer sa moto une troisième fois : essai !
L'Europe rejette la visite médicale pour le permis de conduire, mais...

Après le contrôle technique pour rouler à moto, le contrôle médical pour conserver son permis ? Les eurodéputés ont majoritairement votés non, considérant que les conducteurs doivent eux même évaluer leur aptitude à conduire. En France toutefois, l'idée n'est pas abandonnée, bien au contraire. Explications...
Les Journées K-awasaki en tournée sur trois circuits en 2024 !

Limitées depuis 2018 à une simple mais prestigieuse étape sur le circuit Bugatti du Mans, les Journées K se rendront en 2024 sur deux circuits supplémentaires et pas moins intéressants : Alès et Dijon-Prenois. Organisés sur deux jours, ces roulages sont ouverts aux clients Kawasaki… et à leurs copains !
La Virée Auvergnate Dunlop remet le couvert en 2024

La Virée Auvergnate Dunlop repart pour un tour ! Comme prévu à l'issue de sa première édition réussie, la randonnée trails et maxitrails organisée par Greg Fayard avec le soutien du manufacturier anglais est reconduite pour 2024 avec de nouveaux itinéraires notamment... et une inscription à gagner sur le stand AXA Passion au Salon de Lyon !
Petit test MNC : la Kawasaki Eliminator 500 en 6 minutes

Pas le temps de visionner notre essai complet de l'Emiminator 500 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Quatre minutes seulement (bon, six en l'occurence, désolé...) pour vous placer au guidon du petit custom Kawasaki en allant directement à l'essentiel.
Guide pratique du Salon du 2 Roues de Lyon 2024

Le plus grand salon 2-roues de France s'apprête à ouvrir ses portes, le jeudi 7 mars ! Durant quatre jours, des milliers de motards vont essayer de nouvelles motos et scooters, tester des équipements, rencontrer des pilotes, participer à des concours, assister à des shows, voir des expositions... Demandez le programme !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

Calendrier MotoGP 2023

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2023

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2023

GP moto du Portugal 26 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  2 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 16 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 30 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 14 mai : GP de France
GP moto d'Italie 11 juin : GP d'Italie
GP moto d'Allemagne 18 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 25 juin : GP des Pays-Bas
GP moto du Kazakhstan 9 juillet : GP du Kazakhstan
GP moto de Grande-Bretagne 6 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 20 août : GP d'Autriche
GP moto de Catalogne 3 septembre : GP de Catalogne
GP moto de San Marin 10 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 24 septembre : GP d'Inde
GP moto du Japon 1er octobre : GP du Japon
GP moto d'Indonésie 15 octobre : GP d'Indonésie
GP moto d'Australie 22 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 29 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 12 novembre : GP de Malaisie
GP moto du Qatar 19 novembre : GP du Qatar
GP moto de Valence 26 novembre : GP de Valence


SAISON 2023   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...