• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GP DU QATAR - ROSSI ET MORBIDELLI S'EXPLIQUENT
Paris, le 29 mars 2021

GP du Qatar : Rossi et Morbidelli ratent le coup d'envoi du MotoGP 2021

GP du Qatar : Rossi et Morbidelli ratent le coup d'envoi

Valentino Rossi et Franco Morbidelli démarrent du mauvais pied la nouvelle saison au GP du Qatar : le n°46 a patiné de la 4ème à la 12ème place pour sa première course comme pilote satellite chez Petronas-SRT, alors que son coéquipier et protégé finit avant-dernier en raison de soucis techniques. Déclarations et analyses MNC.

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha Petronas-SRT (4ème en qualifs et 12ème en course) : "On s'attendait à mieux après les qualifications, mais j'ai eu du mal en course... J'ai rencontré un problème avec les pneus, surtout à l'arrière, comme vendredi. On espérait que ça serait moins problématique avec des températures plus fraîches, mais malheureusement la sensation était similaire".

"J'ai cependant l'impression d'avoir pris un bon départ par rapport aux autres Yamaha, mais d'autres se sont montrés encore plus forts, donc c'est un point sur lequel nous devons progresser. Nous essaierons maintenant de nous améliorer pour conserver de l'adhérence la semaine prochaine".

Franco Morbidelli, Yamaha Petronas-SRT (7ème en qualifs et 18ème en course) : "Ce fut une course très difficile... Nous avons rencontré un problème sur la grille, mais nous avons quand même décidé de tenter le coup et de disputer la course. J'ai tenu à terminer cette épreuve à la fois par respect pour mon équipe, mais aussi pour mieux comprendre ce problème".

"C'est quelque chose que nous devons approfondir car nous avons déjà rencontré ce souci à d'autres moments du week-end, mais il est clair que quelque chose n'allait pas du tout pendant la course. Le côté positif est que nous avons des données à analyser pour comprendre ce qui s'est passé : j'espère que nous pourrons régler cela pour la semaine prochaine".

L'analyse MNC : Week-end à oublier - déjà ! - pour la structure privée de Razlan Razali, qui voit ses deux pilotes terminer loin des objectifs espérés : Rossi finit sa première course sur une Yamaha satellite à la 12ème position à presque 11 secondes du vainqueur, tandis que Morbidelli n'apparaît qu'à l'avant-dernière place à 23,8 sec... 

Contre-performances d'autant plus amères que la victoire revient à une Yamaha : celle de Maverick Viñales, qui est identique à ce stade à celle de son ancien coéquipier Valentino Rossi. Si ce dernier invoque par ailleurs un souci de grip, rappelons que son successeur Fabio Quartararo est parvenu à sauver la cinquième place malgré des problèmes d'adhérence a priori similaires...

Le "Doctor" en convient : ses réglages lui permettent d'aller vite quelques tours mais se révèlent ensuite destructeurs pour son pneu, à plus forte raison avec la gomme tendre plébiscitée ce week-end. L'italien et son coéquipier ont bien tenté de contourner le problème en chaussant le slick dur pendant les essais, avant d'abandonner l'idée faute de compétitivité au chrono.

Le génie des Alpages projette désormais de se plonger dans les données de Maverick Viñales afin de comprendre comment l'espagnol est parvenu à associer vitesse et constance, notamment dans la deuxième partie quand "Mack" a passé la surmultipliée pour foncer vers le succès. A noter que Fabio veut pour les mêmes raisons étudier de près les "datas" de son nouveau voisin de box !

Une course mal amortie pour Morbidelli

Mais si la déconvenue de Valentino Rossi semble pouvoir être vite effacée - l'expérience, sans doute ?! -, la désillusion vécue par Franco Morbidelli paraît autrement plus conséquente à digérer.  Le n°21 est passé de la 7ème à la... 18ème position (!) après s'être trouvé confronté à des problèmes techniques apparus dès les essais libres.

Bien que Yamaha n'ait pas officiellement confirmé l'information, son souci pourrait provenir du système de blocage mécanique de la suspension arrière : le fameux "Holseshot device" introduit depuis quelques saisons par Ducati, qui permet de verrouiller l'amortissement depuis le guidon pour "asseoir" la moto en vue de réaliser un départ canon. 

"Notre holeshot device s'activait seul, de façon inexplicable, sur la grille de départ : l'amortisseur se dégonflait petit à petit", se désole Franco Morbidellli, qui avait pour rappel déjà essuyé une casse mécanique en début de saison dernière. "Nous avons résolu ce souci et cela semblait aller mieux en course, mais les sensations n'étaient pas bonnes du tout comme si l'amortisseur n'avait plus d'hydraulique".

Autre phénomène difficile à expliquer pour "Franky" : son rythme pâtit du rafraîchissement des températures lors des roulages de nuit à Losail, alors que c'est exactement - et logiquement - l'inverse pour ses rivaux ! Le n°21 se montre étrangement plus à l'aise pendant les sessions caniculaires de jour : la preuve avec son meilleur chrono en essais FP1 et FP3.

"Quand il fait très chaud, je suis très compétitif et je me sens bien car je n'ai pas trop de mal à être rapide", confie-t-il. "Alors que de nuit, je rencontre plus de difficultés et je dois commencer à prendre beaucoup de risques. De jour, je suis aussi rapide voire plus rapide que les premiers, mais je deviens plus lent en nocturne".

"Je sais que je ne suis pas en haut de la liste de Yamaha pour le moment, alors je ne sais pas avec quelle urgence ils vont se saisir de ce problème, mais j'espère qu'ils vont le traiter avec beaucoup de sérieux", prévient l'italo-brésilien, sans cacher son ressentiment d'être considéré comme la "4ème roue" du carrosse Yamaha malgré son statut de "vice-champion du monde".

Rappelons que Franco Morbidelli est le seul pilote Yamaha à rouler sur une ancienne génération de M1, malgré tout le forcing réalisé pendant l'intersaison par son équipe pour lui ouvrir l'accès au moteur 2020 - les mécaniques sont gelées en 2021 - et au nouveau châssis développé cet hiver.

Maigre consolation pour le romain : Morbidelli est malgré tous ses problèmes parvenu à éviter la chute, contrairement à Alex Marquez et Takaaki Nakagami chez Honda-LCR et Danilo Petrucci chez KTM-Tech3...

Résultats du Grand Prix MotoGP du Qatar 2021

  1. Maverick VIÑALES Yamaha 42'28.663
  2. Johann ZARCO Ducati +1.092
  3. Francesco BAGNAIA Ducati +1.129
  4. Joan MIR Suzuki +1.222
  5. Fabio QUARTARARO Yamaha +3.030
  6. Alex RINS Suzuki +3.357
  7. Aleix ESPARGARO Aprilia +5.934
  8. Pol ESPARGARO Honda +5.990
  9. Jack MILLER Ducati +7.058
  10. Enea BASTIANINI Ducati +9.288
  11. Stefan BRADL Honda +10.299
  12. Valentino ROSSI Yamaha +10.742
  13. Miguel OLIVEIRA KTM +11.457
  14. Brad BINDER KTM +14.100
  15. Jorge MARTIN Ducati +16.422
  16. Luca MARINI Ducati +20.916
  17. Iker LECUONA KTM +21.026
  18. Franco MORBIDELLI Yamaha +23.892
  19. Lorenzo SAVADORI Aprilia +46.346

Non classés

  • Alex MARQUEZ Honda 9 Tours
  • Takaaki NAKAGAMI Honda 16 Tours
  • Danilo PETRUCCI KTM 0 Tour

Classement provisoire MotoGP 2021

  1. Maverick VIÑALES Yamaha 25
  2. Johann ZARCO Ducati 20
  3. Francesco BAGNAIA Ducati 16
  4. Joan MIR Suzuki 13
  5. Fabio QUARTARARO Yamaha 11
  6. Alex RINS Suzuki 10
  7. Aleix ESPARGARO Aprilia 9
  8. Pol ESPARGARO Honda 8
  9. Jack MILLER Ducati 7
  10. Enea BASTIANINI Ducati 6
  11. Stefan BRADL Honda 5
  12. Valentino ROSSI Yamaha 4
  13. Miguel OLIVEIRA KTM 3
  14. Brad BINDER KTM 2
  15. Jorge MARTIN Ducati 1

.

.

.

Les derniers essais MNC

Duel vidéo : Yamaha Tmax 560 Vs Honda X-ADV 750

Moto-Net.Com oppose les deux meilleures ventes dans la catégorie des maxi-scooters : le Yamaha Tmax 560 en version haut de gamme Tech Max et le Honda X-ADV 750. Lequel choisir en 2024 ? Réponses dans notre duel vidéo complet !
Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Davey Todd gagne la Senior TT 2024 par double KO !

Vainqueur de la première - et seule - course Superstock, Davey Todd avait perturbé les cadors du Tourist Trophy 2024... Il les a même sonné lors de la finale Superbike : Peter Hickman est tombé (pas de bobo) et la Fireblade de Michael Dunlop a craqué ! Compte-rendu de la ''famous'' Senior TT où Jonathan Goestchy termine à une fabuleuse 19ème place.
Duel vidéo : Yamaha Tmax 560 Vs Honda X-ADV 750

Moto-Net.Com oppose les deux meilleures ventes dans la catégorie des maxi-scooters : le Yamaha Tmax 560 en version haut de gamme Tech Max et le Honda X-ADV 750. Lequel choisir en 2024 ? Réponses dans notre duel vidéo complet !
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire
Marc Marquez dans l'équipe officielle Ducati en 2025... et 2026 !

C'est officiel : après avoir rompu son contrat avec les Rouges de Tokyo l'an dernier et une (demi) année de période d'essai concluante chez Gresini, Marc Marquez signe un CDD de deux ans chez les Rouges de Bologne ! L'octuple champion du monde de Grand Prix moto fera équipe avec le triple champion Pecco Bagnaia jusqu'en 2026.
MotoGP 2024 16 commentaires

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan 22 septembre : GP du Kazakhstan
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...