• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SEPANG - DOVIZIOSO S'EXPLIQUE
Paris, le 30 octobre 2017

GP de Malaisie - Dovizioso (1er) : "Nous ne pouvions pas faire mieux !"

GP de Malaisie - Dovizioso (1er) : "Nous ne pouvions pas faire mieux !"

Discret, travailleur, fin tacticien et combatif : les qualificatifs ne manquent pas pour décrire Andrea Dovizioso. Avec cette sixième victoire de l'année remportée au GP de Malaisie 2017, l'italien se montre également imperméable à la pression qu'il continue à exercer sur Marc Marquez jusqu'au GP de Valence ! Déclarations et analyse MNC.

Imprimer

Andrea Dovizioso, Ducati (3ème en qualifs et 1er en course) :  "Nous ne pouvions pas faire mieux. Nous avons réalisé un week-end parfait en étant rapides quelles que soient les conditions. Nous avons nettement progressé sur le sec et nous savions déjà que la moto fonctionnait bien sur le mouillé. Le niveau de grip était très mauvais sur les premiers tours à cause de la pluie, mais probablement aussi en raison des dépôts de gomme laissés sur la piste par les Moto3 et Moto2. Cela m’a donc pris du temps pour retrouver le même feeling qu’aux essais. J’ai analysé mes points forts comme mes points faibles tout en remontant sur Jorge, qui était très rapide. J’ai dû me concentrer pour en venir à bout".

"Pour reprendre ces 21 points (l'écart qui sépare désormais Dovi de Marquez au classement général provisoire, NDLR), il faut que quelque chose se passe... La pression est là, mais Marc l’a déjà gérée par le passé. Et s'il remporte le championnat, cela signifie qu’il a été le plus fort : la preuve ici à Sepang, où il termine 4ème malgré un week-end difficile. Nous devons essayer de gagner. Personne ne nous attendait là et nous devons déjà en tirer le côté positif. Mais cette année, tout peut arriver, on ne sait jamais... Nous étions détendus en arrivant ici et nous le serons également à Valence".

L'analyse Moto-Net.Com : Andrea Dovizioso peut être fier de lui ! L'italien a brillamment repoussé l'échéance du titre à la finale à Valence (Espagne) grâce à cette nouvelle victoire acquise sans trembler, malgré les conditions difficiles du GP de Malaisie 2017. Du grand "Dovi", aussi à l'aise sur le sec pendant les essais que sur le mouillé en course.

Avec cette victoire signée devant son coéquipier Lorenzo, l'officiel Ducati porte à six succès son solde victorieux de l'année, soit cinq de plus que lors de ses meilleures saisons en 2009 et 2016 ! Dovizioso compte autant de premières places que Marc Marquez, dont l'avantage diminue de 33 à 21 points du fait de la victoire de l'italien et la 4ème place du pilote HRC. Tout se jouera donc sur le circuit Ricardo Tormo !

Qu'il parvienne ou non à décrocher le titre face à Marquez à Valence, le n°4 pourra déjà se vanter d'avoir maintenu jusqu'au bout la pression sur le quintuple champion du monde des Grands Prix, chose que ni Viñales, ni Rossi et encore moins Pedrosa ne sont parvenus à faire en 2017. Lui-même l'avoue avec honnêteté : personne ne l'attendait à pareille fête !

Quant à l'éventualité que Lorenzo l'ait volontairement laissé passer en fin de course, Dovizioso - qui n'a pas ménagé ses efforts pour revenir sur le majorquin - sourit en expliquant : "Jorge s’est réellement battu et il a perdu l’avant. J’ai pu analyser chaque détail en le suivant".

Même son de cloche pour Lorenzo, qui avoue s'être vu par terre dans le virage n°15  : la vidéo ci-dessous valide clairement ses propos ! Le n°99 balaie par ailleurs d'un revers de la main les soupçons "d'arrangement" nourris suite à l'envoi d'un message sur son tableau de bord pour lui indiquer de changer de cartographie moteur juste avant que Dovizioso ne le double en porfitant de sa frayeur dans la courbe 15.

Le majorquin a néanmoins précisé qu'il "savait ce qu'il avait à faire en tant que pilote professionnel", sans avoir besoin de recevoir de consigne d'équipe pour favoriser son coéquipier dans sa course au titre. Autrement dit, si Lorenzo était bien décidé à rester le plus longtemps possible en tête de la course, il se serait effacé au profit de "Dovi" et du titre pour son équipe.

"Jorge n’a jamais essayé de créer de mauvaises situations dans le box, c'est un garçon intelligent", approuve Dovizioso. Fort heureusement pour la beauté du sport, la victoire ne s'est finalement pas jouée sur tapis vert pour le n°4, qui s'est livré à une course splendide pour prolonger le suspens !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
La 93ème victoire de Ducati au Mugello… avec Marc Marquez ?

Pecco Bagnaia est le grand favori du Grand Prix d'Italie 2024. Mais il se pourrait qu'un autre pilote Ducati s'impose, comme en France ou au Portugal ! À Portimao justement, Jorge Martin avait signé la 89ème victoire de la firme de Bologne en MotoGP, sur sa Desmosedici n°89… Or ce week-end, Ducati vise son 93ème succès. Simple hasard ?
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
La France organise le Supermoto Des Nations 2024 au circuit Carole

Le championnat du monde par équipe de Supermotard est de retour en France, sur le circuit Carole ! Disputée chaque année dans un pays différent, cette compétition oppose les plus grandes nations de la discipline… et à la fin, c'est la France qui gagne : les Bleus courront pour une treizième étoile, la dixième d'affilée ! Bande-annonce et billetterie.
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 22 septembre : GP d'Inde
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...