• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SEPANG - LORENZO S'EXPLIQUE
Paris, le 30 octobre 2017

GP de Malaisie - Lorenzo (2ème) : "Je savais quel comportement adopter"

GP de Malaisie - Lorenzo (2ème) : Je savais quel comportement adopter

Jorge Lorenzo monte sur le podium pour la troisième fois sur Ducati, à qui le majorquin offre le premier doublé de la saison 2017 derrière son coéquipier Dovizioso. Le n°99, longtemps leader du GP de Malaisie, termine devant Zarco et Marquez, dont l'avance au championnat diminue à 21 points avant la finale à Valence le 12 novembre. Déclarations et analyse MNC.

Imprimer

Jorge Lorenzo, Ducati (6ème en qualifs et 2ème en course) :  "J’ai pris un bon départ, mais Marc s’est montré assez agressif au premier virage et j’ai dû redresser la moto. Néanmoins je me sentais à l’aise, tout particulièrement au freinage, ce qui m’a permis de revenir sur Johann, même s’il attaquait fort. Et puis je me suis emparé des commandes. Je restais toutefois concentré, j’essayais de conserver mon rythme sans trop taper dans mon pneu arrière."

"Mais après quelques tours, je me suis retrouvé en difficulté avec l’avant... Je me suis fait quelques frayeurs, notamment dans le virage 15 où j’ai failli tomber. C’est à ce moment-là qu'Andrea m’a doublé. J’essayais d’être prudent au freinage pour éviter le drame car il y a toujours un risque d’accrochage ! Mais je savais déjà quel comportement adopter dans cette situation."

"Je savais que le titre mondial était important, que si Marc tombait, que s’il terminait quatrième ou cinquième... Oui je voulais gagner et attaquer jusqu’au bout, mais le pneu avant montrait des signes de faiblesses grandissants. Et puis lorsque la pluie s’est accentuée dans le dernier tour, j’ai vu qu’Andrea avait ralenti... Au point de tenter quelque chose ? Non, car il y aurait eu 90% de chances de tomber !"

L'analyse Moto-Net.Com : Jorge Lorenzo, pourtant peu friand des courses sur le mouillé, a su tirer profit de la supériorité de la Ducati dans ces conditions pour surfer habilement vers son troisième podium après ses troisièmes places au GP d'Espagne et au GP d'Aragon. Sacré contraste avec sa prestation transparente en Australie dimanche dernier (15ème) !

Au regard de sa rapide remontée sur Zarco et du rythme qu'il a ensuite imprimé, la première victoire sur Ducati était même à la portée du quintuple champion du monde des Grands Prix. Mais c'était sans compter la perte d'adhérence de son pneu avant, qui s'est brusquement dérobé à cinq tours de l'arrivée dans le virage 15...

Refroidi par sa chute évitée de peu, Lorenzo s'est ensuite contenté de la deuxième place derrière son coéquipier, signant par la même occasion le premier doublé Ducati depuis le GP d'Autriche 2016. Cette deuxième place - son meilleur résultat chez les Rouges - lui permet aussi d'égaler le nombre de podiums (3) obtenus par son ancien coéquipier Valentino Rossi pendant ses deux saisons sur Ducati !

Coupons toutefois court aux débats : le fossé est énorme entre la Ducati 2017 pilotée par Lorenzo et celle avec laquelle Rossi se battait en 2011 et 2012 ! La preuve avec les six victoires remportées cette année par Dovizioso - qui placent Ducati en lice pour le titre pour la première fois depuis l'ère Stoner ! -, ou encore les quatre podiums de Petrucci sur sa GP17 privée. (Fin de la parenthèse "comparons ce qui est comparable" !)

Toujours est-il que le majorquin avoue avoir tout donné pour rester le plus longtemps possible à la première place, tordant le cou aux soupçons de consignes d'équipe données par Ducati pour qu'il s'efface en faveur de Dovizioso. Le transfuge Yamaha précise néanmoins avoir été parfaitement conscient des enjeux et qu'il aurait adapté son comportement au besoin. 

"Il est évident que dans certaines situations, il faut penser à l'équipe et aux personnes qui travaillent dur pour parvenir à ramener ce titre", a commenté Gigi Dall'Igna, directeur du team Ducati Corse. Si selon l'italien aucune consigne d'équipe n'a été donnée à Lorenzo - y compris lors de l'envoi d'un message pour changer de mapping sur son tableau de bord, que le majorquin assure ne même pas avoir vu ! - , ce genre de situation avait néanmoins été abordée par le team : "certains choix, même s'ils sont douloureux, doivent être faits malgré tout", révèle Dall'Igna interrogé par Sky Sports Italie.

S'il n'a finalement pas eu besoin d'offrir la victoire à "Dovi", Lorenzo se dit satisfait de l'issue de cette course malaise qui prolonge le suspens pour le titre entre Marquez et Dovizioso jusqu'à Valence. Le majorquin y jouera de son côté son ultime tentative pour chiper à Johann Zarco la 6ème place au classement général 2017...

Mais avec 17 points de retard sur le français (154 contre 137), Jorge Lorenzo sait que l'avantage penche clairement en faveur du pilote Yamaha Tech3 ! Ducati allumera par conséquent deux cierges dans l'espoir que le sort sourie à ses pilotes à Valence : le premier pour Dovizioso - qui pointe à 21 points de Marquez - et le deuxième pour Lorenzo ! 

Dans les deux cas, l'italien comme le majorquin doivent espérer une contre-performance de leurs rivaux pour gagner une place au classement... et rafler le titre mondial pour Dovizioso ! Enfin, Ducati défendra aussi sa deuxième place au classement constructeur, que la victoire de Dovizioso à Sepang lui a permis de reprendre à Yamaha. 

Seulement deux petits points séparent désormais les Rouges de Bologne des Bleus d'Iwata Yamaha (303 contre 301), tandis que Honda est déjà assuré de recevoir le titre constructeur avec ses 29 points d'avance. 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

HJC commercialise le casque de Quartararo au GP de France 2024 

Ce n'est pas une grande surprise : les hordes de supporters de Fabio Quartararo ont adoré le casque que leur idole portait pour ''son'' Grand Prix de France 2024. Comme en 2023 donc, HJC tire une série limité du Rpha 1 Quartararo Le Mans Special peint en bleu et rose, avec diablotin qui tire la langue...
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Horaires du Grand Prix de Catalogne MotoGP 2024

Exceptionnellement décalé en septembre, le GP de Catalogne 2023 avait été dominé par les deux Aprilia officielles ! Cette année, le deuxième Grand Prix espagnol (sur quatre !) retrouve sa date traditionnelle... et sera gagné par une Ducati ? Martin est favori chez lui devant Bagnaia, Marquez et Bastianini, mais Vinales, Acosta et Binder sont chauds aussi.
Catalogne 2 commentaires
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Ça roule pour le marché français des - grosses - motos en avril 2024

En avril, remonte les files ! Malgré la mise en œuvre du contrôle technique, la prolifération et diversification des radars, certaines interdictions de rouler ou de stationner gratuitement, les français perçoivent encore et toujours la moto comme une solution, et non comme un problème. La preuve ? Ils en achètent toujours plus ! Bilan.

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 22 septembre : GP d'Inde
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...