• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#BRITISHGP COURSE
Paris, le 7 août 2022

GP de Grande-Bretagne : Bagnaia déroule, Zarco dérape, Quartararo déguste

GP de Grande-Bretagne : Bagnaia déroule, Zarco dérape, Quartararo déguste

Francesco Bagnaia entame gaz en grand la rentrée de la classe reine à Silverstone : l'officiel Ducati, tout en maîtrise, décroche sa deuxième victoire consécutive devant l'impressionnant Maverick Viñales et Jack Miller. Résumé du GP de Grande-Bretagne, meilleurs moments vidéos et classements.

Imprimer

Le départ du Grand Prix de Grande-Bretagne est donné devant 41 000 spectateurs autour du circuit de Silverstone, sous un beau soleil d'été mais seulement 22°C. Ces conditions incitent à la prudence en matière de pneus : la majorité des pilotes optent pour le médium à l'avant, sauf Miller, Bastianini, Di Giannantonio et Quartararo qui retiennent le tendre. 

A l'arrière, le pneu dur fait la quasi unanimité sauf auprès d'Espargaro (Pol), Nakagami, Binder et Quartararo, décidément partisan de solutions plus tendres. Fabio est le seul à choisir cette combinaison "soft-médium", gage d'un début de course performant mais de possibles difficultés sur la fin…

Les feux s'éteignent et le poleman Johann Zarco transforme sa position de pointe en holeshot : le n°5 vire en tête dans le premier virage, bien décidé à profiter de son excellent rythme pour tenter d'accrocher sa première victoire en MotoGP. Sa Ducati Pramac est suivie de près par Quartararo, Miller, Bagnaia et Rins, auteur d'un départ canon de la 11ème à la 5ème place !

Aleix Espargaro - qui souffre au pied droit depuis sa chute en FP4 - recule à la 7ème place derrière son coéquipier Viñales. Zarco boucle le premier tour de 5,9 km - le plus long du championnat - avec Quartararo dans son sillage. Rappelons que l'officiel Yamaha doit observer un "Long Lap" dans la voie prévue à cet effet. Cette pénalité - contestable - sanctionne son dépassement qui s'est terminé par sa chute et la gêne d'Aleix Espargaro au GP des Pays-Bas.

Le n°20 exécute sa pénalité à 17 tours de l'arrivée, sans perdre trop de temps : la Yamaha emprunte le dégagement de tour rallongé et ressort devant Maverick Viñales, alors cinquième sur l'Aprilia ! L'entraînement auquel il s'est assidûment livré pendant les essais porte ses fruits, tout comme le format particulièrement favorable - car rapide - de ce "Long Lap".

Zarco perd l'avant et une possible victoire…

Puis, catastrophe : Johann Zarco perd l'avant de sa Ducati dans le virage 8 ! Le cannois s'est-il déconcentré sous la pression de ce possible succès qui lui tendait les bras ? Heureusement, le tricolore ne se blesse pas mais repart bon dernier…

Jack Miller récupère la tête de la course, mais l'officiel Ducati a fort à faire face à Alex Rins : l'officiel Suzuki finit par le dépasser dès le tour suivant ! Francesco Bagnaia est aux premières loges de ce duel à l'avantage de la GSX-RR, tandis que Fabio Quartararo est déjà revenu à la 4ème place à une demi-seconde du trio de tête !

Le tenant du titre est suivi de près par Jorge Martin et Maverick Viñales, alors qu'Aleix Espargaro est légèrement décroché à la 7ème position devant Joan Mir. La réussite ne sourit décidément pas à Zarco, rappelé à son box par son équipe qui a détecté un souci technique sur sa Desmosedici suite à sa chute…

Alex Rins creuse de son côté l'écart sur les Ducati officielles, avec jusqu'à 8 dixièmes d'avance sur Miller et Bagnaia. "Pecco" réagit et double son coéquipier pour contrer cette échappée. L'italien attaque fort pour revenir à 4 dixièmes d'Alex Rins dans le 10ème tour, soit la moitié de la course. Et Bagnaia continue à se rapprocher…

Les deux hommes évoluent un ton au-dessus de Jack Miller, troisième à une demi-seconde. Le n°43 est ramarré par Jorge Martin et Maverick Viñales, qui est parvenu à dépasser Fabio Quartararo grâce à la puissance du V4 de Noale. Le niçois - 6ème - perd du terrain : sa Yamaha n°20 décroche à sept dixièmes de l'Aprilia n°12...

Bagnaia prend les commandes

Francesco Bagnaia passe en tête devant Rins le tour suivant, sans réelle surprise au regard de la facilité avec laquelle l'italien est parvenu à combler l'importante avance prise par Alex Rins. Le n°63 enchaîne aussitôt deux tours ultra-rapides pour se mettre à l'abri, avec un avantage d'un quart de seconde. 

Alex Rins s'essouffle derrière le leader et se fait dépasser par Jack Miller, qui se verrait bien signer un doublé Ducati. Fabio Quartararo, lui, continue à tirer la langue : le tricolore se fait doubler par Bastianini puis menacer par Oliveira. Doit-on y voir une conséquence de son choix de pneus, plus tendres ? Pendant ce temps, Joan Mir chute...

"Pecco" Bagnaia continue à dérouler en tête, mais soudain la situation évolue à trois tours de l'arrivée : Viñales dépasse Miller pour récupérer la deuxième place, son meilleur résultat depuis son arrivée chez Aprilia. "Mack" met ensuite le turbo en direction de Bagnaia et lui fait l'intérieur à deux tours de la fin !

L'officiel Ducati réplique pour reprendre la première place, désormais conscient que la victoire n'est pas encore acquise ! Le n°63 hausse son rythme dans le dernier tour pour décrocher Viñales : l'ancien pilote Yamaha résiste mais commet quelques erreurs dont tire profit Bagnaia pour verrouiller sa victoire, sa deuxième d'affilée après son succès aux Pays-Bas fin juin.

Le(s) point(s) au championnat MotoGP

Francesco Bagnaia remonte à la troisième place au provisoire grâce à cette quatrième victoire de la saison, soit une de plus que Fabio Quartararo. Si cette réussite souligne le talent de l'italien et le potentiel de sa moto, l'inconstance de Bagnaia le relègue à encore 49 points du leader français : 131 points contre 180 pour Fabio.

Rançon des quatre résultats blancs de l'officiel Ducati en quatorze courses, souvent sous la pression de ses rivaux comme au GP de France puis au GP d'Allemagne. "Pecco" peut cependant se réjouir de reprendre le leadership du clan Ducati à Enea Bastianini et sa "vieille" Desmosedici : l'honneur est sauf !

"Bestia" - excellent 4ème à Silverstone après un splendide effort final - recule à 62 points du premier, avec quatre unités d'avance sur Johann Zarco. Le malheureux pilote français perd gros avec ce troisième résultat blanc : Johann est désormais cinquième avec 114 points, à 66 longueurs de Quartararo. 

Fabio, justement, reste solidement installé en tête du championnat malgré son recul jusqu'à la 8ème place finale à Silverstone. Mieux encore : le tenant du titre accroît d'un point son avance sur Aleix Espargaro (22 pts), qui termine courageusement cette course juste derrière le n°20 malgré la douleur à ses chevilles. 

Ducati conserve par ailleurs la première place au classement constructeurs avec 91 points d'avance sur Yamaha et 96 sur Aprilia, tandis que Suzuki continue à dégringoler en raison de l'inconstance de ses pilotes depuis l'annonce du retrait des GSX-RR l'an prochain : le blason d'Hamamatsu est avant-dernier à 161 pts de Ducati, devant la lanterne rouge Honda (183 pts de retard).

Honda - qui a subi l'humiliation de ne placer aucun pilote dans les points en Allemagne pour la première fois depuis la création du HRC - est de nouveau passé près du désastre total à Silverstone : la première RC213V - celle de Nakagami - n'apparaît qu'à la treizième position en Grande-Bretagne devant la moto d'usine de Pol Espargaro… 

Pas de quoi remonter le moral de Marc Marquez - devant son écran pendant la course -, qui remuscle son bras droit depuis quelques semaines et qui occupe toujours la meilleure position Honda au général malgré son absence depuis fin mai : le n°93 est 14ème avec 60 points, soit 15 de plus que Nakagami, 18 de plus que Espargaro et 33 (!) sur son frère Alex !

La prochaine course, le Grand Prix d'Autriche, est prévue le 21 août sur le circuit du Red Bull Ring, tracé ultra-rapide traditionnellement favorable aux Ducati : Pecco Bagnaia y poursuivra-t-il sa remontée sur Fabio Quartararo ? Restez connectés !

Résultats du GP de Grande-Bretagne MotoGP 2022 

Classement provisoire MotoGP après le GP de Gde-Bretagne 2022

 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Triumph propose sa Street Triple 765 R ''A2'' aux nouveaux motards !

C'est une petite modification qui risque de faire grand bruit chez les nouveaux permis moto : à la rentrée prochaine (septembre 2024), il sera possible de se rôder sur une Street Triple 765 R ! En limitant son 3-cylindres à 95 chevaux et grâce à un kit 35 kW (47,5 ch), le ''roadstar" de Triumph devient compatible avec le permis A2. Yummie !
Les petites vieilles Yamaha de GP roulées par Rossi, Rea et compagnie

Fondé en 2021, le Yamaha Racing Heritage Club a pour objectif de protéger et célébrer le riche patrimoine de Yamaha en Grand Prix moto, World Superbike, Motocross et Rallye Raid. Certaines machines, présentes à Jerez pour les Yamaha Racing Experience, ont été pilotées par de grands champions : Rossi, Rea, Cadalora, Canepa, etc. Retour en vidéo !
La relève du champion turc Toprak Razgatlioglu est déjà assurée !

Zayn a déjà énormément de succès sur Instagram : le fils de Kenan ''quintuple champion de World Supersport'' Sofuoglu avait notamment fait sensation sur internet en pilotant seul une Goldwing à 3 ans, en conduisant une Ferrari à 4 ans… Cette année, le mini n°54 vient de remporter ses premières victoires à moto et en kart. Ça promet...
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan22 septembre : GP Kazakhstan (annulé !)
GP moto de San Marin 22 septembre : GP d'Emilie-Romagne
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...