• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#BRITISHGP ILS ONT DIT
Paris, le 8 août 2022

Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.

Imprimer

Francesco Bagnaia - Ducati Factory (5ème en qualifs, 1er en course, 3ème au provisoire) : "Je ne m'attendais pas du tout à gagner aujourd'hui : jusqu'à hier, je briguais plutôt un Top 5 au regard du rythme de certains ici. Mais nous avons décidé de courir avec un pneu avant médium, car nous n'étions pas sûrs que le tendre puisse tenir. Au début, je n'étais pas spécialement ravi de cette décision, mais, en course, c'était le bon choix : cela m'a permis d'être encore rapide même si le pneu arrière était usé. Merci à mon équipe car, grâce à leur soutien, j'ai pu gagner cette course, l'une des meilleures victoires de ma carrière".

Maverick Viñales - Aprilia Factory (2ème en qualifs, 2ème en course, 9ème au provisoire) : "Au départ, je n’ai pas pu utiliser le Ride Device arrière (le système de blocage mécanique de l'amortisseur, NDLR) et tout le monde m'est passé devant. Mais j’ai pris ça calmement car je savais que j’avais un bon rythme et que je récupérerai des places. Ce fût le cas et je suis même parvenu à revenir et attaquer Pecco dans les derniers tours. Nous avions un rythme fantastique aujourd’hui et les pneus ont travaillé de manière admirable. Mais le temps perdu au départ puis les efforts pour le rattraper se sont payés à la fin. Pour autant, je suis très, très heureux ! Aprilia travaille de façon géniale : peu à peu, nous devenons plus forts et aujourd’hui je me suis senti très fort".

Jack Miller - Ducati Factory (3ème en qualifs, 3ème en course, 6ème au provisoire) : "C'est agréable d'être d'emblée de retour sur le podium après cinq semaines de break (presque six en réalité, NDLR !). Durant la seconde moitié de la course, j'ai commencé à souffrir un peu avec le pneu avant, ce qui a accéléré l'usure du pneu arrière. En tout cas, je suis content de ce résultat, la moto marche bien, et nous avons fait de grands pas en avant depuis les essais de Barcelone. Maintenant, je souhaite continuer à travailler dans ce sens pour devenir de plus en plus forts. Nous sommes sixièmes du championnat, mais la troisième place n'est pas loin (l'australien est à 24 points du troisième : son équipier Bagnaia, NDLR)".

Enea Bastianini - Ducati Gresini (8ème en qualifs, 4ème en course, 4ème au provisoire) : "Quatrième est certainement un très bon résultat, surtout que mon aileron arrière s'est cassé après un contact au premier tour, mais terminer si près du podium m'a laissé un goût d'inachevé… Nous avons réalisé une belle remontée et peu importe qui j'ai dépassé : l'important était d'aller le plus haut possible (petite pique à l'attention de Jorge Martin qu'il a taxé dans le dernier tour et avec lequel il est en compétition pour le guidon d'usine Ducati, NDLR)".

Miguel Oliveira - KTM Factory (13ème en qualifs, 6ème en course, 10ème au provisoire) : "Une bonne course, durant laquelle je me suis amusé. Il était même possible d'être un peu plus haut dans le classement, mais partir de la cinquième ligne est toujours difficile. Je suis content de ce bon week-end : toutes les séances se sont bien déroulées. Nous avons fait quelques dépassements et cela a également contribué à la confiance. J'espère que nous pourrons nous améliorer et faire un peu mieux en Autriche".

Fabio Quartararo - Yamaha Factory (4ème en qualifs, 8ème en course, 1er au provisoire) : "Je ne suis évidemment pas content du tout de cette course... J'ai beaucoup souffert à cause du pneu arrière médium (Fabio est le seul à avoir retenu un tendre à l'avant et un médium à l'arrière, NDLR) : nous avons fait une assez grosse erreur de ne pas tester le pneu dur pendant les essais, car c'était l'option à retenir pour terminer sur un bon rythme. Après la pénalité du long tour, j'étais derrière quatre pilotes mais le pneu arrière a surchauffé : à partir de là, je n'avais plus de performances et notre course était terminée. Nous avons cédé 40 points en deux manches à Pecco (Bagnaia, NDLR) et nous devons nous réveiller : c'est notre principal rival en ce moment et il est dans une phase où il semble difficile à arrêter".

Aleix Espargaro - Aprilia Factory (6ème en qualifs, 9ème en course, 2ème au provisoire) : "La douleur n'était pas une excuse (l'espagnol s'est fait mal aux cheville en essais libres 4, NDLR). Même si je n'arrivais pas bien à bouger sur la moto et à l'aider à tourner, pendant la course je n'ai pas eu trop mal. Certes la chute n'a pas aidé, mais la vérité c'est que je n'étais pas rapide aujourd'hui, car je manquais de traction à droite. C'est d'autant plus dommage que j'ai perdu une bonne opportunité de reprendre des points sur Fabio".

Pol Espargaro - Honda Factory (18ème en qualifs, 14ème en course, 17ème au provisoire) : "Pour résumer, nous avons eu un week-end compliqué... On a vraiment eu du mal dans les premiers tours et c'est là qu'on a perdu le contact car en fin de course la vitesse n'était pas si mauvaise. Le rythme était correct, mais j'étais 21ème au premier tour : j'ai fait mon chemin pour revenir dans les points, mais difficile de prétendre à beaucoup plus quand on part de si loin. Cela étant, c'était bien de terminer une course après en avoir raté deux. En Autriche, je serai plus fort et nous viserons un meilleur résultat".

Johann Zarco - Ducati Pramac (1er en qualifs, chute en course, 5ème au provisoire) : "J'ai manqué de chance aujourd'hui : la température élevée (22°C dans l'air et 43°C au sol, NDLR) m'a incité à prendre le pneu médium à l'avant, plutôt que le tendre. Sur le fond, c'était un bon choix puisque Pecco a gagné avec ce pneu, mais me concernant il semble que ce soit la cause de ma chute car nous avons toujours un peu moins d'adhérence avec cette gomme. J'ai eu peur de prendre le tendre et de ne pas finir sur un bon rythme, alors que je me savais capable de rester rapide jusqu'à la fin. Je me sentais suffisamment à l'aise avec le médium pour assurer la dernière partie de course, mais je me suis fait surprendre dans le virage 8 dans le 5ème tour… J'ai les boules : on passe de héros à zéro pour un rien. C'est dur".

La prochaine course, le Grand Prix d'Autriche, est prévue le 21 août sur le circuit du Red Bull Ring, tracé ultra-rapide traditionnellement favorable aux Ducati.

Résultats du GP de Grande-Bretagne MotoGP 2022 

Classement provisoire MotoGP après le GP de Gde-Bretagne 2022

 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Premier semestre 2024 excellent pour les gros cubes, lent pour les 125

Le marché français du motocycle est stable, avec 110 257 immatriculations enregistrées au premier semestre 2024 (-0,8%)... Certes, mais sur la même période les 125 cc ont baissé de -7,5 % tandis que les grosses cylindrées résistent à +1,8 %. Bilan !
Et si Marc Marquez ne gagnait plus en MotoGP ?

Deux ans et huit mois séparent Marc Marquez de sa dernière victoire en MotoGP, décrochée sur Honda lors du Grand Prix de San Marin 2021. Désormais sur Ducati, l'octuple champion du monde est de retour sur le podium… mais pas encore sur la plus haute marche, même sur son circuit du Sachsenring !
Allemagne 6 commentaires
Remontée de files à moto : l'expérience sans fin

Huit ans (!) déjà que l'État botte en touche sur la remontée de files à moto et scooter au lieu de légaliser cette pratique indispensable à la fluidification du trafic. Huit ans (!!) que la Circulation interfiles (CIF) fait l'objet d'une expérimentation grandeur nature dans plusieurs départements... de nouveau reconduite jusqu'au 15 septembre 2024 !
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan 22 septembre : GP du Kazakhstan
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...