• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
AUSTRALIE - QUALIFS - ILS ONT DIT
Paris, le 22 octobre 2016

GP d'Australie : les déclarations après les qualifs

AUSTRALIE - QUALIFIS - ILS ONT DIT

Marc Marquez s'est joué des conditions délicates des qualifications du GP d'Australie pour décrocher à 23 ans sa troisième pole consécutive à Phillip Island, la 65ème de sa jeune carrière. L'officiel Honda récupère le record de pole en Grands Prix devant Rossi et Lorenzo (64 chacun), noyés par les conditions humides pendant les essais (15ème et 12ème). Débriefing.

Imprimer

Marc Márquez (1er) : "Les conditions météo ont rendu ce week-end compliqué. Il fallait être rapide mais aussi avoir la bonne stratégie. Jusqu’ici nous étions sortis au bon moment, avec les bons pneus. Pour les qualifications, le vent était assez fort et la piste séchait rapidement. Les prévisions annonçaient une pluie imminente mais je voyais que la piste était sèche. J’ai donc choisi de changer de pneus pour mettre les bons (slicks à la place des intermédiaires), quitte à perdre trois minutes, et au final mon chrono était suffisamment rapide pour que nous ayons la pole. Maintenant nous devons attendre pour voir si nous allons courir sur le sec, sous la pluie, ou si ce sera une course flag-to-flag. Vu la météo, je suis content d’avoir eu le titre au Japon, ça aurait été plus compliqué ici !"

Cal Crutchlow (2ème) : "Nous sommes un peu déçus parce que nous espérions avoir la pole. Je suis d’habitude le premier à passer sur les slicks mais au final j’ai changé d’avis, j’ai pris la mauvaise décision et nous avons perdu un peu de temps. Nous avons fini deuxièmes et au final Marc a fait un excellent tour. Les conditions étaient difficiles, nous avions un peu plus d’expérience en étant passé en Q1 mais nous ne serions pas passés par là si je n’avais pas fait d’erreur lors des essais libres. J’ai été surpris par nos chronos sur les pneus pluie mais aussi par ceux que nous avons faits sur slicks, alors qu’il n’y avait pas de gomme sur la piste. Nous allons avoir trente minutes de warm-up et nous allons essayer de nous préparer au mieux pour ce que nous espérons être une course disputée".

Pol Espargaro (3ème) : "J’ai débuté la Q2 très tôt comme ils prévoyaient de la pluie en fin de séance. Je m’étais préparé à attaquer d’entrée avec mes pneus intermédiaires pour signer le meilleur tour possible, lorsque j’ai vu Marc se jeter dans la voie des stands devant moi. L’espace d’un instant j’ai hésité à le suivre. Mais finalement je suis resté un tour de plus en piste. J’ai ensuite réalisé que j’avais fait le mauvais choix. Je devais moi aussi rentrer et j’étais un peu inquiet car j’avais déjà perdu un tour. J’ai fini par changer de pneus. C’était un peu un pari car si la pluie arrivait, j’étais dernier. Mais la chance a cette fois été de notre côté. Nous avons fait du bon boulot".

Jorge Lorenzo (12ème) : "Nous avons atteint la seconde séance de qualifications par chance, parce qu’il y a des pilotes qui avaient mis les pneus intermédiaires lorsque la piste n’était pas encore suffisamment sèche. C’est pourquoi j’ai pu finir deuxième et passer en Q2. Passer sur slicks était probablement le plus mauvais scénario pour moi parce que j’avais besoin de progresser et que les conditions étaient difficiles et dangereuses. Nous n’avons pas eu de chance avec la météo. Soit il y pleuvait trop fort, soit il y avait du vent et il faisait très froid. Aujourd’hui il était très compliqué d’être rapide dans ces circonstances".

Valentino Rossi (15ème) : "C’était une journée vraiment bizarre. Les conditions évoluaient sans cesse et malheureusement dès le matin, nous n’étions pas suffisamment rapides. Nous étions un peu inquiets, car je n’avais pas forcément un bon feeling sur le sec comme sur le mouillé. Notre week-end avait plutôt bien commencé pourtant, mais ce samedi nous avons rencontré quelques soucis. Quand j'ai commencé la Q1, il y avait 8°C et beaucoup d'eau... Malheureusement, ça s'est asséché très vite. Je me suis arrêté et j'espérais repartir avec l'autre moto en pneus intermédiaires, malheureusement elle n'était pas prête. Peut-être qu'avec les deux intermédiaires j'aurais pu améliorer mon chrono. On a fait des erreurs avec les pneus, mais le plus gros problème c'est que j'étais tout le temps lent, je n'avais aucune sensation. Il semble que l'on souffre beaucoup dans ces conditions. C'est très frustrant, parce que je n'arrive pas à piloter à la limite. Nous devons progresser en nous basant notamment sur les bons chronos réalisés par Pol Espargaro. Nous devons donc partir du fond de grille... J’espère qu’il y aura une amélioration côté météo d’ici demain, car nous avons beaucoup de mal à faire monter les pneus en température lorsqu’il fait froid et notre moto devient très difficile à piloter. Cette quinzième place est un problème car il est presque impossible de gagner en partant d'aussi loin. Mais si vous avez un bon rythme, vous pouvez faire une bonne course".

Résultats et classements des qualifications MotoGP du GP d'Australie 2016

Horaires du Grand Prix d'Australie MotoGP 2016 (attention au décalage horaire !)

Dimanche 23 octobre (Heure de Paris)

  • Warm-up MotoGP : de 2h40 à 3h00
  • Départ course Moto3 : 4h00
  • Départ Course Moto2 : 5h20
  • Départ course MotoGP : 7h00

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

24 Heures Motos 2024 : une parade et moins de pétarades

Pour la première fois en 47 éditions, les motos engagées aux 24 Heures du Mans 2024 vrombiront dans les rues du Mans, le mercredi 17 avril entre 15 et 16 heures. A l'inverse, le public sera prié de la mettre en sourdine chaque nuit entre minuit et 8 heures du matin. Explications.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Horaires du Grand Prix des Amériques MotoGP 2024

Certes l'an dernier à Austin, Marc Marquez était absent et de nombreux pilotes n'avaient pas vu le drapeau à damier : Bagnaia, Martin, A.Espargaro, Miller, Binder, etc. Mais le podium composé de Rins sur Honda (remplacé par Zarco en 2024...), Marini sur Ducati et Quartararo sur Yamaha faisait plaisir à voir. Il est enthousiasmant même, pour cette année. Programme !
MotoGP 2024 1 commentaire
Comment remplir un constat amiable après un accident de moto ?

Un constat européen d'accident - ou constat amiable - doit être transmis à son assureur dans les cinq jours après un accident de circulation afin de déterminer les responsabilités. Les conseils Moto-Net.Com et de la Mutuelle des Motards pour bien remplir ce formulaire crucial pour la prise en charge des dégâts. Suivez le guide !
Fabio Quartararo reste sur la Yamaha M1 d'usine en 2025 et 2026 !

Depuis quelques semaines, la rumeur enflait dans le paddock MotoGP : Fabio Quartararo pourrait passer chez Aprilia l'an prochain… L'annonce est tombée ce matin : Fabio Quartararo est fidèle à son employeur Yamaha ! Les Bleus restent soudés et convaincus qu'ils peuvent redevenir champions. Explications.
MotoGP 2024 16 commentaires
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Fin des vignettes et cartes vertes, le mémo assure le relais

Ce n'était pas un poisson d'avril : depuis hier, les motards - scootéristes, automobilistes, etc. - n'ont plus à poser le papillon vert sur leur véhicule, ni à plier l'attestation annuelle dans leur portefeuille. Il faut en revanche conserver un "mémo véhicule assuré" à sortir en cas de pépin. Explications.
  • En savoir plus...