• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PREMIÈRE COURSE SUPERBIKE
Paris, le 26 octobre 2018

WorldSBK Qatar (1) : Rea maîtrise, Lowes, Laverty et Baz électrisent !

WorldSBK Qatar (1) : Rea maîtrise, Lowes, Laverty et Baz électrisent !

Battu par Sykes en Superpole sur le circuit de Losail, Rea s'est vengé en remportant une nette - et 17ème ! - victoire cette saison. Lowes et Laverty ont livré une épique bataille jusqu'au dernier virage pour la troisième marche du podium... Et Baz nous a éblouis en fin de course !

Imprimer

Les Aprilia officielles marchaient fort au Qatar... Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de mémoire vive que les autres - se souviennent principalement que c'est sur ce circuit aussi plat que rapide que Sylvain Guintoli et sa RSV4 avaient remporté leur titre 2014, face à Tom Sykes et sa ZX-10R.

L'année suivante, Leon Haslam et Jordi Torres s'étaient relayés sur la plus haute marche du podium qatarie, juste avant que l'usine de Noale ne se retire du championnat du monde. Or hier, Eugene Laverty a renoué avec la tradition, hissant son Aprilia (privée) en haut de la feuille des temps.

Ce soir en Superpole 2 en revanche, le pilote irlandais n°50 n'a pu signer "que" le quatrième meilleur temps. Il sera accompagné au deuxième rang par son coéquipier italien Lorenzo Savadori (Aprilia n°32) et par l'espagnol Xavi Forés, repêché en SP1 aux commandes de sa Ducati privée n°12 !

Battus par Laverty et séparés de huit millièmes de seconde à l'issue des trois séances d'essai libre vendredi (!), Jonathan "Champion" Rea et Tom "Super" Sykes ont réussi à se transcender sur gommes tendres. Le n°1 a quasiment égale son record du tour instauré l'an dernier... Mais le n°66 l'a battu !

Sykes placera donc sa Ninja en tête de la grille de départ pour la sixième fois de la saison... et pour la 48ème fois de sa carrière en World Superbike ! Moins véloce sur gommes dures, il devra se méfier de Rea qui partira derrière lui, et d'Alex Lowes qui complètera le premier rang de cette première manche.

Sixième de la première journée, Loris Baz se qualifie à une brillante septième place au guidon de sa BMW S1000RR n°7. Le "Guépard Haut-Savoyard" devancera deux pilotes auteur d'un doublé cette année : Michael van der Mark (Yamaha n°60) et Marco Melandri (Ducati n°33). Le deuxième du championnat, Chaz Davies (Ducati n°7) partira d'une lointaine 12ème place...

DépartJonathan Rea prend un meilleur départ que Tom Sykes et vire devant son coéquipier, Alex Lowes, Eugene Laverty, Xavi Forés, Marco Melandri, Lorenzo Savadori, razga, Michael van der Mark, Chaz Davies, Loris Baz, etc. Le "Number One" réalise un premier tour impeccable qui étire doucement mais sûrement le peloton...

Au début du 2ème tour, Laverty dépasse Lowes et se place dans le sillage de Sykes... L'irlandais voit-il d'un mauvais oeil Rea s'éloigner seul en tête ? Le champion nord-irlandais compte trois quarts de seconde d'avance à l'entame du 3ème tour. Et il est le plus rapide en piste !

Forés ne parvient pas à suivre le rythme lui et perd rapidement le contact du trio Sykes, Laverty et Lowes. Parti de la neuvième place sur la grille, Melandri occupe toujours la sixième place mais arrive tout juste à suivre le n°12 espagnol. Une grosse seconde derrière Marco, Van der Mark ouvre la piste à deux turbulents pilotes...

Le 4ème tour est effectivement animé par Davies et Razgatlioglu qui se bagarrent pour la huitième place... ou la septième de Van der Mark plutôt ? Juste derrière eux, Savadori se contente d'observer. Baz fait tout son possible pour hisser sa BMW n°76 à la hauteur de l'Aprilia n°32...

Jonathan Rea compte une grosse seconde d'avance. Fin calculateur, l'impitoyable JR semble alors calquer son rythme sur celui de son coéquipier. "Johnny" ne vise pas seulement la victoire : il veut battre le record de victoires en une saison WSBK (il lui faut impérativement doubler la mise au Qatar) et cherche battre son total de points inscrit en 2017 (il ne lui en manque plus que 37)...

Une seconde et demi derrière la seconde Kawasaki d'usine (la n°66, de Sykes, vous suivez ?), Lowes et Laverty s'échangent la troisième place dans le 6ème tour... La Yamaha n°22 parait plus efficace dans les portions sinueuses du tracé, tandis que l'Aprilia n°50 est plus rapide dans le dernier secteur rapide et dans la ligne droite !

Une nouvelle seconde et demi plus loin, Forés et Melandri enchainent les tours plus sagement car ils chevauchent tous deux des 1199 Panigale R. La n°12 du team Barni tient tête à celle d'usine n°33... La seconde machine officielle, la n°7, est remontée en septième position. Elle tourne un peu plus vite que ses consoeurs, mais accuse deux seconde de retard.

Peu après la mi-course, Baz intègre le Top 10 en dépassant Savadori ! Notre pilote "inter-national" se retrouve dans l'aspiration de Razgatlioglu. Le rookie turc et sa Kawasaki privée n°54 sont rapidement (a)battus par "Bazooka". Loris continue d'attaquer dans l'espoir de remonter VDM qui le précède d'une bonne seconde.

À six tours de la fin, Jonathan Rea baisse progressivement de rythme, mais ses poursuivants ralentissent davantage ! L'avance du "Number One" dépasse les deux secondes sur Sykes, quatre secondes sur le duo Laverty et Lowes, huit secondes sur le duo Forés et Melandri, onze secondes sur Davies, douze sur Van der Mark rejoint par Baz...

Notre cher n°76 tourne quasiment une demi-seconde plus vite que sa cible néerlandaise : à trois tours de la fin, Loris se retrouve en mesure d'attaquer Michael ! Ce dernier prend malheureusement l'aspiration de Chaz Davies dans la ligne droite et reprend quelques longueurs à Baz...

En quelques virages toutefois, le français se hisse de nouveau dans la roue arrière de la Yamaha n°22... qui attaque justement la Ducati n°7 ! Trop généreux dans son attaque, "Magic Michael" s'éclipse à l'extérieur du virage et doit laisser repasser "Chazie", resté sur la bonne trajectoire.

Loris profite de l'écart de Van der Mark pour le doubler et dépasse Davies dans la foulée. Nettement plus rapide - endurant en fait - que ses deux rivaux, notre digne représentant s'échappe avec un joli butin : une septième place, synonyme de quatrième place sur la grille demain !

Alors que les deux premières marches du podium sont verrouillés depuis longtemps - trop longtemps... - par les deux Kawasaki d'usine, la Yamaha officielle et l'Aprilia nous offrent un final de toute beauté ! Lowes tient à rester devant Laverty pour éviter de se faire déposer dans le dernier bout droit.

Plus éblouissants que les projecteurs qataris, Alex et Eugene se battent et se frottent littéralement carénage contre carénage pour tenter de prendre l'ascendant dans l'ultime boucle. Le n°22 anglais glisse sa R1 sous la RSV4 de l'irlandais n°50 au milieu du rapide triple droit...

Lowes aborde l'ultime virage en tête et emprunte une trajectoire mi-défensive pour ne pas se faire surprendre sur les freins, mi-offensive pour ne pas se faire taxer à l'accélération... Laverty pour sa part, tâche de coller au plus près de son adversaire.

La conclusion de ce formidable "remake" de baston Dovizioso-Marquez se conclue, inévitablement, par une perte de l'avant miraculeusement sauvée ! Dans le rôle du sauveur cette fois : Laverty, qui interprète à merveille le quintuple champion de MotoGP.

Légitimement déçu d'échouer au pied du podium ce vendredi soir, Eugene Laverty peut d'ores et déjà se consoler en s'imaginant partir de la pole position demain, loin, très loin devant son coriace adversaire Alex Lowes. Le pilote Yamaha partira en effet du troisième rang, devant Tom Sykes et Jonathan Rea.

Pour Loris Baz, cette première course qatarie est complètement satisfaisante. Grâce à une erreur de Forés dans le dernier tour, le pilote français termine finalement sixième et égale ainsi son meilleur résultat de la saison. Il s'alancera demain de l'extérieur du premier rang, à côté de Melandri (cinquième).

Rendez-vous demain pour la dernière course Superbike de la saison (départ à 18h, comme aujourd'hui). Et ne loupez surtout pas la finale du World Supersport 2018 : Jules Cluzel est en mesure de décrocher son premier titre mondial. Restez connectés !

Résultat de la 1ère course WSBK 2018 à Losail

WorldSBK Qatar (1) : Rea maîtrise, Lowes, Laverty et Baz électrisent !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !
Kawasaki Eliminator 500 : notre essai en vidéo

Avec sa selle et son tarif tous deux aux ras des pâquerettes, l’Eliminator 500 affiche de hautes ambitions : concurrencer la Rebel 500 qui domine en France le segment des petits customs principalement destinés aux motards débutants (permis A2). Moto-Net.Com a testé la nouvelle Kawasaki... Voici notre compte-rendu en vidéo !
Nouveautés 2024 1 commentaire

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Petites mises à jour 2024 pour la grande Triumph Tiger 1200

Lancée en 2012, totalement refondue en 2022 et habilement customisée l'été dernier, la Tiger 1200 connaît une série de mises à jour pour 2024 visant à améliorer son moteur, le confort des versions Pro et la garde au sol des modèles GT. Le maxitrail Triumph en profite aussi pour revoir la coloration de ses pelages... Présentation.
Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Bagnaia et Ducati maintiennent la cadence aux tests du Qatar

Le champion du monde MotoGP Francesco Bagnaia ouvre les tests au Qatar avec le meilleur temps devant son dauphin, Jorge Martin. Aleix Espargaro suit les Ducati sur son Aprilia, très en forme ce lundi, alors que Johann Zarco et Fabio Quartararo sont respectivement 9ème et 10ème. Résultats et classement de la première journée.
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
Les couleurs et objectifs de Johann Zarco chez Honda-LCR

L'équipe LCR a dévoilé les nouvelles livrées 2024 de ses Honda RC213V satelittes dont l'une revient à Johann Zarco, nouveau venu dans la structure de Lucio Cecchinello. Le cannois de 33 ans, rassuré par les tests hivernaux, ambitionne d'évoluer dans le Top 10 et de décrocher quelques podiums.
Marché moto et scooter : le show et l’effroi en janvier 2024

À l’image de la météo en France, le marché français du motocycle a connu un premier mois de l’année 2024 extrêmement contrasté. Agréablement douillet pour certains constructeurs, sinistrement frisquet pour d’autres, janvier a été globalement négatif : -6,4 % par rapport à 2023... Bilan.
Bilans marché 1 commentaire
Yamaha Blu Cru Pro Days 2024 sur le circuit de Nogaro 

Le service compétition de Yamaha organise deux journées de roulage sur le circuit de Nogaro (32) réservées aux pilotes de vitesse à ses couleurs. Trois groupes seront formés le week-end du 16 et 17 mars, sous la houlette de l'école de pilotage H2S. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...