• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SECONDE COURSE ANNULÉE
Paris, le 27 octobre 2018

WorldSBK Qatar (2) : la dernière course de la saison tombe à l'eau

WorldSBK Qatar (2) : la dernière course de la saison tombe à l'eau

Si les pilotes du World Supersport ont eu droit à leur finale 2018 en début de soirée au Qatar - course remportée par Mahias, le titre revenant à Cortese -, ceux du World Superbike en ont été privé : les conditions de piste ne leur permettaient pas de courir en toute sécurité. Explications.

Imprimer

Moto-Net.Com était dans les starting-blocks pour relater à ses lecteurs l'ultime course de la saison WorldSBK 2018. Pour preuve, voici l'introduction que nous vous avions concocté, en amont de cette 26ème course qui n'aura malheureusement jamais lieu...

Ce que MNC prévoyait :

Jonathan Rea a la possibilité d'instaurer trois nouveaux records dans "sa" catégorie : la victoire ce samedi soir porterait à 18 son nombre de succès cette saison, du jamais vu en World Superbike ! Ce serait également la première fois qu'un pilote réalise six doublés de suite... Enfin, en inscrivant 12 points supplémentaires, il battrait son précédent records de points (556 en 2017).

Mais pour ce faire, le n°1 du team Kawasaki va devoir dépasser au moins huit pilotes : large vainqueur hier en première manche, "Johnny" est effectivement relégué en neuvième position sur cette dernière grille de départ de la saison 2018. Il s'installera derrière ses camarades de podium, Tom Sykes et Alex Lowes.

Quatrième de la première manche WSBK qatarie et auteur d'un remarquable et très "re-Marquez" rattrapage de l'avant dans l'ultime virage (merci Eurosport UK pour le "replay" ci-dessus), Eugene Laverty a hérité de la pole position ce samedi.

Le n°50 Aprilia partira devant la Ducati n°33 de Marco "Alternatif" Melandri - parfois brillant, parfois invisible, jamais moyen - et Loris "Électrisant" Baz qui a mis le feu à la fin de course hier soir et qu'on espère voir en aussi grande forme aujourd'hui. Ou en meilleure forme encore, sur une piste partiellement sèche ?!

Ce qui s'est finalement passé...

C'était compter sans les trombes d'eau - et de sable ! - qui se sont abattues ce samedi matin au Qatar ! Les impressionnantes images postées par les pilotes et teams du World Superbike tout au long de l'après-midi faisaient craindre l'annulation de la seconde manche Superbike, mais aussi et surtout, celle du Supersport !

Retardée et raccourcie à 12 tours au lieu de 17, la finale du WSSP a finalement pu avoir lieu. Mais les rigoles d'eau encore présentes sur la piste et les bordures totalement immergées ont eu raison de la catégorie supérieur. "Suite à la course World Supersport, la commission de sécurité (composée de la FIM, de l'organisation du WSBK et des pilotes SBK) s'est rencontrée", informe la direction de course.

"Suite à une augmentation de l'eau stagnante, et prenant en compte les différences de puissance et de pneus des motos WorldSBK et WorldSSP, cela nous a amené à décider que la tenue d'une course ne se ferait pas dans des conditions de pleine sécurité".

La décision peut paraitre étrange, mais elle se justifie : les machines de Superbike bénéficient d'assistances électroniques certes, mais elles développent une centaine de chevaux de plus. Leurs réactions sur de minuscules flaques d'eau pourraient être désastreuses.

Plus critique : les Supersport roulent sur le sec avec des pneus rainurés, qui offrent un semblant de grip sur surface détrempée. En Superbike, il faut choisir entre slick et pneu pluie. Or ni l'un ni l'autre ne permet de courir sur une piste globalement sèche mais parsemée de dangereuses rigoles d'eau...

"Malheureusement, cela met un terme prématuré à la saison 2018, Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) terminant l'année avec 545 points et 17 victoires", concluent les organisateurs. "Chaz Davies (Aruba.it Racing – Ducati) termine deuxième du championnat, 23 points devant Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK Team)".

Quant à notre Loris Baz "inter-national" (BMW Althea), il échoue à un petit point du Top 10 mondial avec un total de 137 points inscrits et deux sixièmes places comme meilleur résultat : il y a un mois lors de la première manche à Portimao, et il y a tout juste 24 heures en première manche à Losail.

Classement final du championnat du monde Superbike 2018

WorldSBK Qatar (2) : la dernière course de la saison tombe à l'eau

.

.

.

Les derniers essais MNC

Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !
Kawasaki Eliminator 500 : notre essai en vidéo

Avec sa selle et son tarif tous deux aux ras des pâquerettes, l’Eliminator 500 affiche de hautes ambitions : concurrencer la Rebel 500 qui domine en France le segment des petits customs principalement destinés aux motards débutants (permis A2). Moto-Net.Com a testé la nouvelle Kawasaki... Voici notre compte-rendu en vidéo !
Nouveautés 2024 1 commentaire

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le permis de conduire se dématérialise en 2024

Le célèbre papier rose cartonné peut désormais se doubler d'une version numérique, à télécharger sur son téléphone via l'application officielle France Identité. Ce permis de conduire dématérialisé se déploie progressivement en France depuis le 14 février. Explications.
Triumph Daytona 660 au prix de 9795 euros : good deal ?

Le constructeur anglais rescucite une appellation emblématique en 2024 avec sa nouvelle Daytona 660, sur la base de son excellent roadster Trident 660. Son prix contenu à 9795 euros comptera également parmi les qualités de la Triumph face à ses concurrentes. Panorama.
Sportive 1 commentaire
Yamaha espérait être plus proche aux essais du Qatar

Malgré des progrès palpables, Yamaha dresse le constat de l'écart encore conséquent de sa nouvelle M1 2024 sur la concurrence au terme des derniers essais d'intersaison sur le circuit de Losail. Le directeur technique de l'équipe officiel espérait avoir davantage recollé Ducati et les autres marques européennes. Explications.
MotoGP 2024 3 commentaires
Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Petites mises à jour 2024 pour la grande Triumph Tiger 1200

Lancée en 2012, totalement refondue en 2022 et habilement customisée l'été dernier, la Tiger 1200 connaît une série de mises à jour pour 2024 visant à améliorer son moteur, le confort des versions Pro et la garde au sol des modèles GT. Le maxitrail Triumph en profite aussi pour revoir la coloration de ses pelages... Présentation.
Les couleurs et objectifs de Johann Zarco chez Honda-LCR

L'équipe LCR a dévoilé les nouvelles livrées 2024 de ses Honda RC213V satelittes dont l'une revient à Johann Zarco, nouveau venu dans la structure de Lucio Cecchinello. Le cannois de 33 ans, rassuré par les tests hivernaux, ambitionne d'évoluer dans le Top 10 et de décrocher quelques podiums.
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...