• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 15 mai 2012

Lorenzo face au défi du Grand Prix de France...

Lorenzo face au défi du Grand Prix de France...

Battu deux fois de suite par Casey Stoner, Jorge Lorenzo peut déloger l'officiel HRC de la tête du championnat MotoGP 2012 en s'imposant ce week-end au Bugatti lors du Grand Prix de France moto. Mais le pilote Yamaha est-il prêt à prendre tous les risques pour gagner ?

Imprimer

Battu deux fois de suite par Casey Stoner, Jorge Lorenzo peut déloger l'officiel HRC de la tête du championnat MotoGP 2012 en s'imposant ce week-end au Bugatti lors du Grand Prix de France moto. Mais le pilote Yamaha est-il prêt à prendre tous les risques pour gagner ?

L'amour du risque !

Actuellement, un seul petit point sépare les deux hommes forts de la catégorie après trois courses : le compteur de Stoner affiche 66 points grâce à sa troisième place au Qatar et ses deux victoires en Espagne et au Portugal, tandis que celui de Lorenzo indique 65 points grâce à son succès à Losail et ses deux secondes places à Jerez et à Estoril.

Pour le pilote Yamaha, l'objectif est clair : remporter le quatrième Grand Prix 2012 ce week-end dans la Sarthe pour briser la spirale positive dans laquelle évolue actuellement son rival de chez Honda, et par là même reprendre le commandement du championnat.

"Nous arrivons en grande forme puisque nous avons pris l'une des deux premières places à chacune des trois premières courses de l'année. J'espère continuer comme ça au Mans", ambitionne Jorge Lorenzo : "nous avions eu un peu de mal l'an dernier (lire MNC du 16 mai 2011, NDLR), surtout au niveau de l'accélération, mais je pense que ce sera différent cette fois-ci".

Victorieux sur le tracé français en 2009 et en 2010 avec la Yamaha YZR-M1, Lorenzo a en effet subi la domination des Honda RV212 de 800 cc de Stoner et de Dovizioso et de la Ducati GP11 de Rossi lors du GP de France 2011. Pour le Majorquin, la pilule avait été d'autant plus difficile à avaler que Le Mans est un circuit sur lequel les Yamaha se sont toujours montrées à l'aise ces dernières saisons.

"C'est une piste qui va bien à mon style de pilotage et nous essayerons de nous battre pour la victoire, mais toujours en pensant au championnat", confirme le n°99. Une déclaration qui trahit une approche plutôt défensive qu'offensive de la course : en cas de bagarre pour la victoire, Lorenzo la jouera "placé sur le podium" plutôt que "cassé dans le bac à graviers" !

Soit exactement la méthode qu'il a appliquée à Estoril il y a quinze jours : quand Stoner a accéléré la cadence en fin de course, l'Espagnol l'a laissé filer en courbant l'échine pour assurer les gros points de la seconde place. Sur le papier, difficile de jeter la pierre au champion du monde 2010 : risquer une chute et un résultat blanc pour une simple question d'orgueil n'est pas la meilleure façon de remporter un championnat.

De la même façon, se blesser à ce stade - la saison vient à peine de débuter - aurait des conséquences dramatiques : les courses s'enchaînent quasiment sans temps mort jusqu'à la trêve estivale, prévue après le Grand Prix de République tchèque le 26 août !

No pain, no gain...

D'un autre côté, sans péril pas de gloire : "Jorgueil Lorenshow" doit conserver cette combativité qui l'a mené au titre à déjà trois reprises dans sa carrière (deux fois en 250, une fois en MotoGP) pour maintenir la pression sur son rival. Si Casey Stoner ne se sent pas menacé, sa confiance en lui - déjà énorme ! - ne fera que croître et à chaque victoire, l'Australien deviendra encore un peu plus dur à battre la fois suivante...

Sans compter que Dani Pedrosa n'est qu'à quelques longueurs des deux hommes de tête avec 52 points au provisoire : de plus en plus à l'aise avec la seconde RC213V officielle, le petit catalan n'hésitera pas une seconde à "tordre" son vieux copain Lorenzo si celui-ci hésite ou assure !

Or, face aux deux pilotes Repsol, Jorge Lorenzo est pour l'instant le seul à défendre les couleurs Yamaha : transparent depuis le début de la saison, Ben Spies espère rebondir dans la Sarthe et renouer avec la compétitivité attendue d'un pilote d'usine...

"Je suis impatient de remonter sur la moto cette semaine. Je suis en train de reprendre confiance, nous avons trouvé de bons réglages qui fonctionnent et je pense que nous pourrons faire un autre pas en avant au Mans", a confié le Texan. Spies reviendra-t-il aux affaires ce week-end au Mans ? Lorenzo prendra-t-il l'ascendant sur Stoner ou ce dernier va-t-il signer une troisième victoire consécutive ?

A suivre ce week-end en direct sur Moto-Net.Com : restez connectés !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Yamaha MT-09 2024 : notre essai complet en vidéo

La MT-09 s'est vendue à près de 200 000 exemplaires dans le monde en 10 ans. Malgré ce succès retentissant, le roadster Yamaha est devancé en France par la Z900, rattrapé par la Street Triple 765… Pour bien attaquer 2024 et ses rivales, la firme d'Iwata fait évoluer sa moto une troisième fois : essai !
Guide pratique du Salon du 2 Roues de Lyon 2024

Le plus grand salon 2-roues de France s'apprête à ouvrir ses portes, le jeudi 7 mars ! Durant quatre jours, des milliers de motards vont essayer de nouvelles motos et scooters, tester des équipements, rencontrer des pilotes, participer à des concours, assister à des shows, voir des expositions... Demandez le programme !
Petit test MNC : la Kawasaki Eliminator 500 en 6 minutes

Pas le temps de visionner notre essai complet de l'Emiminator 500 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Quatre minutes seulement (bon, six en l'occurence, désolé...) pour vous placer au guidon du petit custom Kawasaki en allant directement à l'essentiel.
Le permis de conduire se dématérialise en 2024

Le célèbre papier rose cartonné peut désormais se doubler d'une version numérique, à télécharger sur son téléphone via l'application officielle France Identité. Ce permis de conduire dématérialisé se déploie progressivement en France depuis le 14 février. Explications.
Triumph Daytona 660 au prix de 9795 euros : good deal ?

Le constructeur anglais rescucite une appellation emblématique en 2024 avec sa nouvelle Daytona 660, sur la base de son excellent roadster Trident 660. Son prix contenu à 9795 euros comptera également parmi les qualités de la Triumph face à ses concurrentes. Panorama.
Sportive 1 commentaire
Il y a 10 ans : Duel R1200RT Vs FJR1300 AE, tsars de la route !

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "La BMW R1200RT et la Yamaha FJR1300 comptent parmi les plus souveraines des motos. En 2014, chacune fourbit et modernise méchamment ses armes pour régner. MNC les oppose dans un duel de tsars...". Aujourd'hui, la RT demeure une référence tandis que la FJR a cédé sa place à la Tracer 9 GT+.
Yamaha espérait être plus proche aux essais du Qatar

Malgré des progrès palpables, Yamaha dresse le constat de l'écart encore conséquent de sa nouvelle M1 2024 sur la concurrence au terme des derniers essais d'intersaison sur le circuit de Losail. Le directeur technique de l'équipe officiel espérait avoir davantage recollé Ducati et les autres marques européennes. Explications.
MotoGP 2024 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

Calendrier MotoGP 2023

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2023

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2023

GP moto du Portugal 26 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  2 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 16 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 30 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 14 mai : GP de France
GP moto d'Italie 11 juin : GP d'Italie
GP moto d'Allemagne 18 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 25 juin : GP des Pays-Bas
GP moto du Kazakhstan 9 juillet : GP du Kazakhstan
GP moto de Grande-Bretagne 6 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 20 août : GP d'Autriche
GP moto de Catalogne 3 septembre : GP de Catalogne
GP moto de San Marin 10 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 24 septembre : GP d'Inde
GP moto du Japon 1er octobre : GP du Japon
GP moto d'Indonésie 15 octobre : GP d'Indonésie
GP moto d'Australie 22 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 29 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 12 novembre : GP de Malaisie
GP moto du Qatar 19 novembre : GP du Qatar
GP moto de Valence 26 novembre : GP de Valence


SAISON 2023   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...