• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ABOULE LOSAIL !
Paris, le 7 mars 2008

Le Grand Prix du dimanche soir...

Le Grand Prix du dimanche soir...

Dimanche soir au Qatar débutera enfin la nouvelle saison de MotoGP. Au programme de l'Intercontinental Circus pour 2008 : cinq constructeurs, deux manufacturiers, dix teams et surtout 18 pilotes sur 18 circuits... pour autant de week-ends de folie !

Imprimer

Dimanche soir à 21 heures (heure française), les pilotes entameront la 60ème saison de Grand Prix Moto. Et comme l'an dernier (lire Moto-Net.Com du 7 mars 2007), c'est l'épreuve qatarie qui ouvre le bal MotoGP !

Sauf qu'une différence majeure marquera cette 5ème édition du GP du Qatar : le premier Grand Prix de la saison se disputera de nuit (lire Moto-Net.Com du 7 septembre 2007)...

Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

Situé à quelques kilomètres de Doha, la capitale du Qatar, le circuit de Losail proposera donc, en plus de ses superbes enchaînements de courbes rapides et de sa longue ligne droite (1068 m), de toutes nouvelles conditions de piste !

Contes des 800cc et une nuit

La température sera considérablement plus fraîche que l'an dernier : "à minuit, elle était descendue à 18°C", indiquait Jean-Philippe Weber, directeur de la compétition moto chez Michelin, à l'issue des essais de la semaine dernière.

Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

"Nous allons devoir faire face à un tout nouveau défi cette année, surtout en raison de la température nocturne qui sera 20°C plus basses que l'an dernier", note de son côté Hiroshi Yamada, l'homologue de Weber chez Bridgestone.

L'humidité sera également un facteur décisif : "en début de soirée, l’air était assez sec, mais avec la baisse des températures, le taux d’humidité est monté à 75%, ce qui est très élevé", note le responsable français.

"Suite à ces tests, nous allons fabriquer encore plus de pneus à Clermont-Ferrand pour ces conditions spécifiques. Environ 30% des pneus dont nous disposerons à Losail jeudi auront été conçus suite à ces tests", conclut Weber, qui peut se satisfaire des résultats de ses pilotes la nuit (lire Moto-Net.Com du 4 mars 2008).

Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

Enfin, construit à quelques centaines de mètres seulement du Golfe persique, le circuit est fréquemment balayé par de forts vents ou "brises thermiques", qui déposent régulièrement du sable sur la piste et peuvent considérablement gêner les pilotes dans leurs trajectoires... Gare aux excès de fougue !

Les temps de références à Losail :

  • Meilleur tour : Jorge Lorenzo - Yamaha (Michelin) - 1'54.552 (tests 2008)
  • Meilleur tour officiel : Valentino Rossi - Yamaha (Michelin) - 1'55.002 (pole 2007)
  • Meilleur tour en course : Casey Stoner - Ducati (Bridgestone) - 1'56.528 (2007)

    Les vainqueurs à Losail :

  • En 2007 : Casey Stoner - Ducati (Bridgestone)
  • En 2006 et 2005 : Valentino Rossi - Yamaha (Michelin)
  • En 2004 : Sete Gibernau - Honda (Michelin)

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Alors que les pilotes sont sur le point de prendre la piste, exécutons un dernier tour de paddock : "sont nominés pour le titre de champion du Monde MotoGP 2008..."

    Team Ducati Marlboro - Bridgestone

    1. Casey Stoner : ze niou "Number One"

    Le champion du monde 2007 est sans conteste le grand favori pour cette nouvelle saison. La Ducati - que Casey semble être le seul à savoir manier - a évolué en douceur : impérial au guidon de la GP7 avec laquelle il a enlevé dix victoires, on voit mal Casey peiner aux commandes de la GP8 !

    "Cet hiver, les ingénieurs Ducati ont apporté quelques petites modifications à la moto qui ont produit une amélioration générale notable", prévient même le nouveau "Number One"... D'après lui, les bas régimes et le comportement de l'italienne en sortie de courbe, notamment, auraient été perfectionnés.

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Question pneumatiques, Stoner se montre tout aussi confiant : "les Bridgestone ont bien marché sur toutes les pistes où nous avons effectué des tests, y compris ceux de nuit au Qatar, donc de ce point de vue je suis également très content".

    Il n'y a peut-être qu'en qualification que Stoner devra se cracher dans les gants pour déloger des Repsol Honda et une Fiat (la Michelin de Lorenzo) particulièrement véloces lors des essais hivernaux... mais sur un seul tour !

    Quant au fait que le GP d'ouverture se dispute de nuit, cela ne l'effraie pas outre mesure : "j'ai déjà disputé quelques courses de speedway et dirt-track de nuit quand j'étais junior en Australie", se souvient le pilote de 22 ans.

    33. Marco Melandri : le hérisson de Ravenne

    Finalement, la pression au sein du team officiel Ducati pourrait davantage s'exercer sur le coéquipier de Casey : Marco Melandri ! Il remplace Loris Capirossi, qui, s'il n'a jamais réussi à s'adapter à la 800, a tout de même écrit les plus belles pages de Ducati sur la Desmo 990.

    Débarquant du team satellite Honda Gresini, Marco se voit enfin confier en 2008 les commandes d'une machine d'usine... Et la machine championne du monde qui plus est : l'Italie toute entière l'attend au tournant !

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Capable du meilleur - on se souvient de sa superbe fin de saison 2005 - comme du moins bon, le Hérisson de Ravenne devra donc se montrer à la hauteur, d'autant que d'autres stars italiennes accèdent cette année en catégorie reine et pourraient bien l'éclipser...

    "Nous avons travaillé dur cet hiver pour tenter d'améliorer mes sensations avec la moto et même s'il nous reste encore du boulot, je me sens mieux", assure le n°33.

    Même sa piètre 15ème place lors des tests nocturnes et ses résultats décevants sur l'ensemble des essais hivernaux n'entachent pas son optimisme : "nous nous concentrions sur les réglages en gommes de course, pas sur un simple tour lancé", rétorque Melandri. Pourrait-il "faire son Stoner" dimanche soir ?

    Team Honda Repsol - Michelin

    2. Dani Pedrosa : "Asimo"

    Seul team à ne pas avoir subi de changement de pilotes, le team HRC Repsol est paradoxalement l'équipe sur laquelle il est le plus difficile de statuer ! Deuxième du championnat 2007 grâce à sa victoire à Valence (et à l'abandon de Rossi, lire Moto-Net.Com du 5 novembre 2007), Dani Pedrosa demeure néanmoins un sérieux prétendant au titre !

    Arborant le n°2 sur sa Honda, le jeune espagnol a sans doute mal digéré le succès du n°27 l'an dernier, son ennemi favori en 250... Mais il tient à préciser que c'est bien lui le vice champion et qu'il ne lui reste qu'une seule marche à gravir... Cette année ?

    C'est loin d'être gagné d'avance pour le petit protégé de Honda. D'abord parce que Dani s'est blessé à la main droite lors des essais de Sepang fin janvier. Il n'a pas pu prendre part aux deux tests suivants et ses performances s'en ressentaient la semaine dernière encore.

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    On se rappelle toutefois de l'honorable 3ème place du catalan au GP de Malaisie en 2006, alors qu'il s'était ouvert le genou deux jours plus tôt... Seulement si la Clinica Mobile avait réussi à shooter Dani pour qu'il ne sente plus la douleur durant les 45 minutes de course, doper la RCV pour la nouvelle saison semble être un exercice bien plus difficile !

    Le second handicap auquel Pedrosa devra faire face - au moins en début de saison - sera... sa moto ! "Les problèmes de développement du moteur de la RC212V 2008 ont affecté ces derniers mois de dur labeur", admet d'ailleurs publiquement le HRC.

    Tant et si bien que les deux pilotes officiels devraient s'aligner au Qatar avec les moteurs 2007 (à rappel de soupape classique et non pneumatique) logés dans un châssis 2008 et un autre de 2007, histoire de comparer... Pour rappel, Pedro avait signé avec la RCV 2007 les quatre dernières poles de l'année. Va-t-il poursuivre sa série ? Réponse samedi soir après les qualifs...

    69. Nicky Hayden : "The Kentucky Kid"

    De l'autre côté du box qu'il occupe pour la sixième année consécutive, Nicky Hayden tentera d'oublier une saison 2007 bien terne : pas une victoire, seulement trois podiums, 127 points récoltés pour une 8ème place au classement 2007... Le champion du monde 2006 peut faire bien mieux!

    Toujours aussi appliqué - acharné ? -, le n°69 était encore cet hiver le pilote à avoir accumulé le plus de kilomètres. Un gage de motivation et d'engagement, mais pas nécessairement de réussite ! Il en faudrait toutefois davantage pour abattre l'américain, ravi de revenir aux affaires sérieuses...

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    "La piste est superbe, les coursives incroyables, le grip est bon, c'est un circuit sûr avec beaucoup de dégagements et tout ce dont on a besoin", s'enflamme le pilote Honda ! "La seule chose qui me manque : les 100 000 spectateurs qui acclament comme des fous leurs pilote favori" !

    Avec deux haltes aux États-Unis cette année (à Laguna Seca où il a une revanche à prendre après son fauchage par Hopkins, puis à Indianapolis, lire Moto-Net.Com du 7 septembre 2007), Nicky aura bien d'autres occasions d'entendre son nom scandé par le public... À condition qu'il réussisse son début de saison !

    Team Honda Jir Scot - Michelin

    4. Andrea Dovizioso : l'autre vice champion du monde

    Alors qu'en 2007, Sylvain Guintoli était le seul "rookie", la catégorie reine accueille cette année pas moins de quatre nouveaux venus. Parmi eux figure Andrea Dovizioso, champion du monde 125 en 2004 puis véritable "Poulidor" de la 250...

    Au guidon d'une Honda moins rapide que les Aprilia - enfin, seulement celle de Lorenzo ces deux dernières années -, l'italien n'a vraiment pas démérité dans la catégorie quart de litre. Et c'est tout logiquement que Dovi se retrouve aux commandes d'une RCV satellite au sein du team Jir Scot !

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Pour ce qui est des résultats aux essais, en revanche, on ne s'attendait pas à le voir si vite aussi bien placé ! Surpris un premier temps par les performances de la 800, sur pneus qualif' surtout, Andrea n'en est pas moins resté scotché au top 5 sur l'ensemble des essais hivernaux.

    D'ailleurs, Dovizioso lui-même ne pensait pas figurer si vite aux avant-postes. Mais progressivement, il a pris confiance : "je pense que nos tests ont montré notre vraie valeur sur la piste, c'est pourquoi je m'attends à me battre avec les meilleurs pilotes ce week-end", déclarait hier le n°4.

    Team Yamaha Tech3 - Michelin

    5. Colin Edwards : "Texas Tornado" 2 : le retour ?

    L'ancien pilote officiel Yamaha semble avoir trouvé au sein du team Tech3 un second souffle ! Toujours bien placé à l'issue de chaque test hivernal, le double champion du monde de Superbike (2000 et 2002) est aujourd'hui l'un des pilotes les plus expérimentés du plateau... À surveiller de près !

    Et dès ce week-end, le n°5 pourrait bien faire hisser haut les couleurs (le bleu et le jaune) de l'équipe française d'Hervé Poncharal, comme le laissaient espérer ses dernières sessions sur pneus usés !

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    "Je suis enthousiaste pour la première course. Le team Tech3, Yamaha et Michelin ont travaillé très dur et l'équipe entière a accompli du bon boulot cet hiver", déclare Colin, tombé littéralement "amoureux" de son pneu avant pendant les derniers tests (lire Moto-Net.Com du 4 mars 2008).

    Espérons donc pour le sympathique texan - et pour notre équipe "nationale" ! - que cette excellente forme perdure jusqu'à l'automne prochain... Au moins !

    52. James Toseland : "DjiTi" from Superbike

    Aux côtés de Colin évoluera un autre champion du Mondial Superbike : James Toseland. Titré pour la seconde fois dans cette catégorie en octobre dernier (lire notre Dossier spécial Mondial SBK 2007), l'anglais a décidé de quitter Honda pour Yamaha...

    Il a donc atterri cet hiver au sein d'un nouveau team, au guidon d'une nouvelle moto équipée de nouvelles gommes. Il passe ainsi d'un manufacturier unique, Pirelli, à un Michelin avide de revanche. Et force est de constater que pour l'instant, James s'en est fort bien tiré !

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Il pointait même en 2ème position des essais la semaine dernière... Prudence toutefois, puisqu'il s'agit d'un circuit qui fait également office de piste d'ouverture du bal Superbike... Edwards, Xaus et Bayliss y ont décroché des podiums mais n'ont jamais atteint un niveau suffisant pour briguer le titre à la fin de la saison...

    Seul Nicky Hayden, issu du championnat de Superbike américain, a réussi cet exploit... Points communs entre Nicky et James ? Ils sont jeunes, athlétiques et savent parfaitement gérer la pression, que ce soit en course ou tout au long d'un championnat. So, why not ?

    Team Suzuki Rizla - Bridgestone

    7. Chris Vermeulen : Lucky Number Seven

    En 2006, un certain Chris Vermeulen s'était déjà échappé du Team Honda Ten Kate. Il était alors vice champion du monde et avait lui aussi préféré changer de marque pour monter en MotoGP, plutôt qu'attendre qu'un éventuel guidon de RCV se libère.

    Chez Suzuki depuis deux ans, l'australien a décroché l'an dernier sa première victoire en catégorie reine (à l'occasion d'un GP de France particulièrement animé, lire Moto-Net.Com du 21 mai 2007) et cumule pour le moment "seulement" cinq podiums.

    "Do I Look Like I Give A Fuck, Mate ?" (dans la langue de Molière : "Ai-je l'air d'en avoir quelque chose à "biiip", mec ?"), rétorque pour lui l'inscription présente sur le dosseret de selle de sa Suzuki GSV-R... En bon australien, Chris ne se prend pas la tête et veut avant tout courir : "c'est mon boulot", rappelle-t-il !

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Après tout, Vermeulen a tout de même permis au Team Rizla Suzuki - avec l'aide de son ex-coéquipier Hopkins - d'obtenir la 3ème place du championnat par équipe derrière les Ducati et Honda officielles ! Arborant cette année le glorieux n°7 "barré" de Barry Sheene, son mentor, il cherchera personnellement à faire mieux : il était 6ème au classement des pilotes.

    "Je suis sûr que cette course créera un engouement et que beaucoup de personnes la suivront pour voir ce que ça donne. Pour moi, le plus dur sera de rester éveillé, je suis du genre "couche-tôt", mais je suis certain que ça ira", plaisantait hier Chris.

    65. Loris Capirossi : le phoenix "Capirex"

    Septième du championnat, soit une place derrière son nouveau coéquipier, Loris Capirossi a obtenu l'an dernier quatre podiums. Et il doit sa victoire au Japon (lire Moto-Net.Com du 24 septembre 2007) davantage à une bonne gestion des conditions climatiques qu'à son adéquation avec la Ducati GP7. Alors que dans le même temps, le jeune Stoner collectionnait les victoires !

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Transféré cet hiver chez Suzuki, le célèbre n°65 compte donc profiter de ce changement de monture pour rebondir et recouvrer son meilleur niveau. Un souhait qui ne s'est pas directement traduit dans ses résultats lors des essais d'intersaison...

    Naviguant en milieu de tableau, Loris n'a pas réalisé une seule fois de vrai "temps canon" au guidon de sa Suzuki officielle. "Nous avons fait beaucoup de tests avant d'aborder la première course et nous sommes presque prêts. Nous utiliserons les journées d'essai pour régler quelques trucs, mais je suis sûr qu'au soir de la course, nous serons parés à 100%", affirmait néanmoins hier Capirex.

    Team Kawasaki - Bridgestone

    13. Anthony West : la fourmi "Ant"

    Parachuté en MotoGP à la place d'Olivier Jacque au beau milieu de la saison 2007 (lire Moto-Net.Com du 21 juin 2007), Anthony West n'y a pas connu le même succès qu'en Mondial Supersport. Remplaçant Kevin Curtain au pied levé sur la R6 officielle, l'australien avait remporté deux manches sur trois... l'an dernier également !

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    La saison 2008 sera beaucoup moins décousue pour ce pilote, ce qui devrait lui permettre de mieux progresser. Heureusement, car le jeune "Aussie" part du fond du classement : pas tout à fait à son aise sur la ZX-RR, Anthony avoue avoir été déçu par ses chronos cet hiver.

    Et malheureusement pour le pilote Kawa, le GP d'ouverture ne devrait pas lui faciliter la tâche : "je suis assez inquiet en ce qui concerne les températures de nuit au Qatar, car il y fait si froid que ça affecte les pneus plus que je ne peux le supporter", notait West, parti à la faute pendant les tests...

    21. John Hopkins : Grass-"Hopper"

    Également parti à la faute - mais en Australie -, John Hopkins avait pour habitude de briller lors des essais hivernaux puis de passer davantage inaperçu en cours d'année. En 2007 toutefois, l'anglo-américain a fait preuve de plus de constance que par le passé et a obtenu une remarquable 4ème place au championnat.

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Une performance qui lui a permis de sauter de Suzuki à Kawasaki en 2008 ! Plutôt bien placé lors des premiers tests, le n°21 a malheureusement vu sa progression freinée par un violent high side à Phillip Island. "Je sens que ma blessure ne devrait pas poser trop de problème, car la douleur a beaucoup diminué depuis la semaine dernière", tient à rassurer John.

    Ce week-end, "Hopper" pilotera donc pour la première fois la Ninja officielle et il se pourrait bien qu'il surprenne son monde : "nous avons fait d'importants progrès avec les gommes de course et d'autres pièces lors des essais", prévient même Hopkins !

    Team Honda LCR - Michelin

    14. Randy de Puniet : la gaaagne !

    "Compte tenu du potentiel de Stoner, de la vélocité de Rossi, du matériel dont disposent Hayden et Pedrosa (...), nous espérons finir la saison 2008 dans les cinq premiers au championnat en nous battant pour le podium à chaque fois que l’ensemble "mise au point et pneus" nous le permettra", annonce d'emblée Lucio Cecchinello sur le site officiel de son team LCR.

    De son côté, Randy se montre plus timide : "je n’aime pas tellement donner de chiffre précis concernant la position finale que je dois atteindre au championnat, car mes adversaires sont très affûtés et agressifs, mais nous travaillons dur pour nous immiscer à une place honorable parmi les protagonistes du MotoGP".

    Pour preuve, le pilote français et son team n'ont pas compté le nombre de boucles effectuées pendant les tests... Mais nous si : 1354 tours bouclés à Valence, Jerez, Sepang et Losail ! Un nombre de tours que seul Hayden doit être à même de dépasser !

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Tout ça pour trouver "une bonne base de réglages pour la moto, si bien que nous n’avons pas effectué de modifications majeures pendant les derniers tests", se réjouit notre n°14 national, n°11 international en 2007 sur la Kawa officielle.

    Très rapide en qualification, Randy doit encore se perfectionner en course et surtout ne pas confondre vitesse et précipitation - plus facile à dire qu'à faire ! - lors des premiers tours. Or dans sa dernière déclaration, le pilote parisien laisse entendre qu'il possède un bon rythme sur gommes de course. Patience, donc !

    "Le binôme Honda/Michelin fonctionne bien et mes résultats sont plutôt positifs, surtout mon rythme en pneus de course. J’ai vraiment hâte de courir au Qatar car les nouvelles conditions me conviennent assez bien avec des températures plutôt fraîches. Et je n’ai pas de problème particulier avec les ombres sur la piste", déclarait hier Randy de Puniet. Vivement dimanche, comme dirait l'autre...

    Team Ducati Alice - Bridgestone

    24. Toni Elias : l'étoile filante espagnole

    Fin 2006, Toni Elias avait remporté l'une des plus belles batailles jamais disputées en MotoGP, à l'occasion du GP d'Estoril (lire Moto-Net.Com du 16 octobre 2006). Devançant Valentino Rossi de 2 millièmes sur la ligne d'arrivée, l'espagnol venait de sauver sa place au sein du Team Honda Gresini !

    Une saison plus tard - tout juste marquée par deux podiums -, Toni a trouvé refuge chez D'Antin. Avec les deux Alex (Barros et Hofmann) poussés vers la sortie, l'équipe italo-espagnole souhaitait en effet s'aligner avec deux jeunes outsiders...

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Souvent relégué en bas de tableau cet hiver, le n°24 croit beaucoup en son équipe, en Ducati et en Bridgestone. Après tout, il n'y a pas de raison que Stoner soit le seul à gagner avec cet équipement !

    "Je suis sûr que grâce aux essais vendredi et samedi, nous pourrons trouver le bon équilibre sur la moto afin d'obtenir une bonne place sur la grille et faire une course sympa", espère Toni. Après avoir battu le "grand" Rossi à la régulière, pourrait-il désormais ajouter le "grand" Stoner à son tableau de chasse ? Réponse dimanche !

    50. Sylvain Guintoli : le "Frenchie"

    Résidant en Angleterre avec sa petite famille, Sylvain Guintoli n'en demeure pas moins français ! C'est d'ailleurs à l'occasion du GP de France que la cote du "meilleur pilote privé de 250" est montée en flèche, tant du côté des spectateurs que des hauts responsables de l'Intercontinental Circus...

    Pour sa première saison complète de MotoGP en 2007, le pilote français utilisait une M1 chaussée de pneus Dunlop. Persévérant, le pilote se fera plusieurs fois remarquer lors de séances qualif' et terminera même au pied du podium japonais à Motegi !

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Au final, il termine en 16ème position avec 50 points, soit 12 de plus que son coéquipier Makoto Tamada ! Il n'en fallait pas plus pour susciter l'intérêt du team d'Antin, qui lui fournira cette année une Ducati GP8 chaussée de Bridgestone...

    Un équipement de champion du monde pour notre n°50 préféré, malheureusement blessé... "Je ne sais pas encore si je serai complètement d'attaque, mais je ne voulais pas débuter la saison en loupant le premier Grand Prix", remarquait hier le drômois.

    "Je suis extrêmement content d'être de retour en course et j'ai hâte de m'asseoir sur la moto sur la grille de départ ! À ce moment là, les sourires s'effaceront de tous les visages et les choses deviendront sérieuses", piaffe Guintoli.

    Team Yamaha Fiat - Bridg' et Mich'

    46. Valentino Rossi : The Doctor

    Deux ans que Valentino Rossi court après "sa" couronne ! Après se l'être fait piquer par le "métronome" Nicky Hayden en 2006, c'est "l'imbattable" Casey Stoner qui, en 2007, la lui a chipée... Et pour ne rien arranger, sa Yamaha tombe en panne lors de la finale à Valence et lui fait perdre "sa" 2ème place au général au profit de Pedrosa...

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Piqué - une deuxième fois, donc - dans son orgueil, celui qui reste pour beaucoup le pilote le plus rapide du plateau a décidé de rouler en 2008 sur les mêmes gommes que le nouveau champion du monde. L'italien a donc découvert cet hiver les gommes japonaises, mais s'est révélé incapable de battre Stoner...

    "Yamaha a travaillé très dur cet hiver et notre moto est très bonne", insistait hier encore le n°46, même si "bien sur, il reste quelques petites choses à peaufiner". Des petits riens qui se traduisent par quelques centièmes ici ou là, et aboutissent à des temps légèrement en retrait par rapport aux meilleurs pilotes cet hiver... et cette saison ?

    48. Jorge Lorenzo : "Por Fuera"

    De l'autre côté du box - scindé en deux depuis que les deux pilotes officiels Yam' ne courent plus avec les mêmes pneus -, Jorge Lorenzo s'apprête lui aussi à relever un important défi. Sacré deux fois de suite champion du monde en 250 cc (2006 et 2007), l'espagnol débarque en catégorie reine avec la ferme intention de réussir... Et il le peut !

    Depuis les essais chez lui à Jerez fin novembre, le n°48 n'est pas descendu du trio de tête. Mieux, la semaine dernière, c'est lui qui signait le meilleur temps des essais, battant le record officiel de Rossi de près d'une demi seconde.

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Grand admirateur de Max Biaggi, Lorenzo pourrait-il imiter l'Empereur romain et remporter son tout premier GP en catégorie reine ? Pour rappel, son compatriote et homologue (espagnol et double champion du monde de 250 également), Dani Pedrosa, avait presque réussi l'exploit en 2006 !

    Un pilote qui remporte son premier GP dès sa première participation à l'occasion du premier GP "by night" ? La victoire serait pour Lorenzo triplement belle ! Mais il n'y songe même pas : "c'est nouveau pour moi et je ne sais pas à quoi m'attendre pour cette première course, je souhaite simplement faire de mon mieux".

    Team Honda Gresini San Carlo - Bridgestone

    15. Alex de Angelis : la vraie surprise ?

    Quatrième et dernier rookie de l'année, Alex de Angelis n'a pas été aussi rapide que ses petits camarades cet hiver, mais il est resté dans le top10 depuis les essais australiens. Troisième du championnat 250 l'an dernier, il fait partie des jeunes loups aux dents - très - longues qu'il faudra surveiller de près... Et ce, dès ce week-end !

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    "Je suis satisfait du rythme de course que nous avons entretenu au début de la dernière session", dévoilait le week-end dernier le jeune san-marinais, avant de tempérer sa joie : "le problème, c'est qu'à partir de 22h il commence à faire vraiment froid et humide".

    Surpris par ces changements brusques de température et d'humidité, le n°15 du team de Fausto Gresini est parti à la faute, heureusement sans gravité. "Je suis optimiste pour la course même si nous devrons faire particulièrement attention dans les premiers tours, car les pneus prennent un peu de temps à monter en température", note prudemment Alex.

    56. Shinya Nakano : "Super Shinya"

    Enfin, affublé de son inséparable n°56, Shinya Nakano tentera, à l'image de Capirossi ou Edwards, de montrer aux minots de la "deux et demi" ou du Superbike que l'expérience peut faire la différence...

    Grand Prix du Qatar MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

    Pas toujours, il est vrai, puisque le pilote japonais s'est lui aussi laissé surprendre par les conditions de piste changeantes lors des derniers tests au Qatar ! Contraint de stopper ses essais plus tôt que prévu, Shinya ne s'est heureusement pas blessé et sera de retour pour sa 8ème saison en catégorie reine à 100% de ses capacités.

    Gageons que Nakano agira selon les bons conseils de son coéquipier ! Espérons d'ailleurs que l'ensemble des 16 autres pilotes fassent de même, sans quoi rentrer dans les points ne deviendrait qu'une simple formalité : "restez sur vos roues et attendez que trois pilotes chutent..." !

  • .

    .

    Commentaires

    Bestof: 
    1
    Lectures: 
    0
    Première ligne 100% Yam, myamm.... Victoire Michelin pour cette 1ere qualif. Ils ont dû enduire leurs slicks de colle ma parole... et une colle qui prend à froid! car la piste était à 14 degrés. ça change des 45 degrés de l'an dernier. On verra demain si leurs pneus course sont du même tonneau. A l'évidence, ce GP n'est pas représentatif de ce qu'on verra cette année. Choses sûres, les rookies vont être très forts, Yam aussi ( si la conso ne l'handicape pas comme l'an dernier ou ils devaient limiter la puissance pour finir les courses!). Casey 4eme à 0.8" mais premier Bridg. Vale 7eme, 2eme Bridg à 0.4 de Casey. RdP 5eme et première Honda, qui s'est loupé cette année encore puisque Nicky à fait 6eme, mais en choisissant le modèle 2007! Pas de Suz ni Kawa dans les dix premiers, because Bridg. sans doute. Ce que l'on peut dire encore c'est que Casey est un sacré client car les Ducat suivantes sont 14, 16 et 17eme. Mélandri fait mois bien (pour l'instant...) que Capi puisqu'il est à 2" de casey: énorme!

    Ajouter un commentaire

    Identifiez-vous pour publier un commentaire.

    .

    Les derniers essais MNC

    Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
    Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
    Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
    Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.

    A lire aussi sur le Journal moto du Net

    Interview de Pierre-Yves Bian, prêt pour le TT 2024 malgré sa blessure

Pierre-Yves Bian n'avait pas pris son pied (blessé) lors des essais du Tourist Trophy 2023, mais cela n'avait pas empêché le pilote français de terminer deuxième en catégorie Supertwin ! Cette année, le poulain de Peter Hickman débarque sur l'Ile de Man avec une clavicule fragilisée, mais se sent mieux... Interview MNC.
    La 93ème victoire de Ducati au Mugello… avec Marc Marquez ?

Pecco Bagnaia est le grand favori du Grand Prix d'Italie 2024. Mais il se pourrait qu'un autre pilote Ducati s'impose, comme en France ou au Portugal ! À Portimao justement, Jorge Martin avait signé la 89ème victoire de la firme de Bologne en MotoGP, sur sa Desmosedici n°89… Or ce week-end, Ducati vise son 93ème succès. Simple hasard ?
    Italie 3 commentaires
    Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
    Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
    Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.

    Calendrier MotoGP 2024

    Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

    GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
    GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
    GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
    GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
    GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
    GP de France moto 12 mai : GP de France
    GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
    GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
    GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
    GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
    GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
    GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
    GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
    GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
    GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
    GP moto d'Inde 22 septembre : GP d'Inde
    GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
    GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
    GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
    GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
    GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
    GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

    SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

    • En savoir plus...