• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GUERRE DU GOLFE
Paris, le 7 mars 2007

Baptême des 800 samedi au Qatar...

Baptême des 800 samedi au Qatar...

L'intercontinental Circus entre dans une nouvelle ère du MotoGP samedi au Qatar avec la première course des 800 : les 21 pilotes du championnat 2007 sont tous impatients d'enfourcher leurs nouvelles montures sur la piste de Losail... Bande annonce !

Imprimer

Samedi s'ouvrira - enfin ! - le Championnat du monde de MotoGP 2007 ! Après cinq mois d'essais hivernaux témoignant plus ou moins bien du niveau de chacun (lire notre Dossier spécial), les pilotes vont se retrouver sur la piste de Losail et devront jouer cartes sur table...

Afin de disposer de conditions climatiques plus supportables, le Grand Prix du Qatar a été avancé d'un mois, chipant de ce fait à Jerez l'honneur d'ouvrir la nouvelle saison ! C'est donc sur une piste atypique que le championnat 2007 va s'ouvrir...

Un circuit aux mille et un visages...

Le Qatar étant une presqu'île de la péninsule persique, le ruban de bitume constituant la piste est bien évidemment perdue au beau milieu du désert.

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Combiné au fort vent qui peut y souffler, le sable tient donc un rôle prépondérant lors des rendez-vous qataris, comme le souligne Jean-Philippe Weber, nouveau responsable de la compétition chez Michelin : "comme toujours au Qatar, nous savons que le travail effectué est susceptible d'être perturbé par le sable : si le vent se lève, la piste risque d'en être maculée, ce qui diminue l'adhérence et agit sur les pneus comme du papier de verre".

Conséquence directe de ce phénomène : les pilotes ont vite fait de nettoyer la trajectoire idéale qu'il leur faut suivre scrupuleusement pour profiter d'une meilleure adhérence. En course, les dépassements sont donc limités : "une bonne place sur la grille devient donc encore plus importante", prévoit ainsi Randy de Puniet.

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Et si le vent se lève malencontreusement dans la nuit, les conditions de grip peuvent changer du tout au tout, ce qui rend la tâche des mécanos et de leur pilote particulièrement délicate... Car outre le sable qu'il dissémine sur la piste, le vent joue les éléments perturbateurs dans la longue ligne droite du circuit.

S'il est un facteur qui ne change pas en revanche, c'est bien cette ligne des stands ! Longue de 1068 mètres, c'est l'une des plus longues du calendrier et elle permettra de tester la santé de chacun des moteurs inscrit au championnat cette année : V4 Honda et 4-cylindres en ligne Yamaha (tous deux à rappel mécanique des soupapes), V4 Suzuki, V4 Ilmor et 4 en ligne Kawasaki (à rappel pneumatique) et V4 Ducati (au célèbre système exclusif "Desmodromique").

1. Nicky Hayden

"Ce sera un grand moment de m'aligner avec la plaque de numéro un sur ma moto : j'en rêve depuis que je suis gosse !", confie Nicky Hayden, champion du monde 2006 (lire Moto-Net du 30 octobre 2006). Un titre historique, certes, mais que l'américain considère à juste titre comme "de l'histoire ancienne".

"On n'a pas le temps de profiter de la gloire et de se reposer", insiste l'ancien n°69 qui, en bon professionnel, souhaite avant tout "se battre pour défendre mon titre", et ce dès la première course. Or celle-ci s'annonce particulièrement ardue...

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Car au Qatar, Nicky avoue avoir réalisé cet hiver des tests difficiles, marqués par deux chutes (lire Moto-Net du 16 février 2007). Ces dernières ayant quelque peu altéré sa confiance en sa nouvelle RC212V, le Number One avait préféré rendre la main.

De retour à Losail pour l'ouverture du championnat, Hayden n'en reste pas moins l'un des favoris : "j'ai terminé troisième ici (en 2005, NDLR) et deuxième l'an dernier, donc j'espère m'améliorer d'une place samedi !", conclue habilement le pilote Honda !

4. Alex Barros

Après une année passée au sein du Mondial Superbike, Alex Barros revient "chez lui", sur la scène de l'Intercontinental Circus qu'il connait depuis... 1986 ! Armé d'une Ducati GP7 et de pneus Bridgestone au même titre que Capirossi, le n°4 du team D'Antin avait montré à l'occasion des essais de Phillip Island qu'il pouvait être très rapide (lire Moto-Net du 2 février 2007).

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

"Les tests au Qatar se sont très bien passés et nous avons trouvé de bons réglages pour la course", se réjouit le lévrier brésilien. Nul doute qu'Alex cherchera samedi à rééditer l'excellente prestation de Ruben Xaus : 3ème en 2004 au guidon d'une certain Ducati D'Antin !

5. Colin Edwards

Contrairement à son compatriote Hayden, Edwards aborde le GP du Qatar avec beaucoup de confiance, fort des essais concluants qu'il a effectués en février dernier (lire Moto-Net du 16 février 2007) : "j'étais plutôt rapide chaque jour", rappelle fièrement le pilote Yamaha.

L'an dernier pourtant, la M1 (990 cc) s'était montrée très réticente au tracé qatari et aux montes de pneus qualif... Mais d'après Colin, la nouvelle 800 devrait être bien plus gérable, au Qatar comme sur l'ensemble des circuits de la saison.

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

"Après avoir très bien fonctionné sur des pistes lisses comme Sepang et Losail, nous sommes parvenus à l'adapter aux bosses de Jerez avec des réglages complètement différents", assure la Tornade Texane. Ainsi en ce début de saison, le n°5 n'a d'yeux que pour son objectif 2007 : "gagner des courses !" Un but qu'il convoite depuis son arrivée en MotoGP, voici maintenant trois ans...

6. Makoto Tamada

Après deux années décevantes sur Michelin, Makoto Tamada tentera de vérifier si les Dunlop lui correspondent davantage. Avec le français Sylvain Guintoli, le japonais aura donc la responsabilité du développement des gommes du manufacturier expert en 125 et 250, mais encore novice en catégorie reine.

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Le n°6 et son team français Tech3 bénéficient toutefois d'un certain avantage, car Dunlop n'est pas soumis à la restriction de 31 pneus par week-end, contrairement aux autres manufacturiers. Un léger coup de pouce qui disparaîtra lorsque les deux pilotes totaliseront deux victoires dans la même saison. Autant dire pas tout de suite, même si l'on espère pour eux que cela arrivera le plus vite possible !

7. Carlos Checa

Surfant habilement d'une marque à l'autre et d'un manufacturier à l'autre, Checa possède l'un des CV les plus complets du plateau ! En trois ans, l'espagnol aura ainsi roulé successivement sur Ducati GP5, Yamaha M1 puis Honda RC212V respectivement chaussées de Bridgestone, Dunlop et Michelin !

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Pour 2007, le n°7 dispose donc d'un package a priori très performant : Honda-Michelin. Néanmoins, le catalan ne sera pleinement satisfait de son matériel que lorsqu'il pourra se mesurer aux pilotes les plus rapides. Plusieurs fois cet hiver, Carlos a noté un manque de puissance de sa Honda qui pourrait l'handicaper dès ce week-end...

10. Kenny Roberts Jr

Son problème de budget résolu, la famille Kenny Roberts peut désormais se concentrer entièrement sur la saison à venir. Mue par le nouveau bloc V4 Honda, la KR n'a cessé de progresser tout cet hiver et pourrait bien tirer son épingle du jeu dès la première course.

Classé 6ème du championnat du monde en 2006, Kenny Jr aura à coeur d'améliorer ce résultat cette année, profitant de la remise à plat de tous les projets avec l'introduction de la nouvelle cylindrée, de la diminution d'un litre du réservoir d'essence et de la limitation à 31 pneus par week-end.

14. Randy De Puniet

"Je serai content si nous quittons le Qatar dans le top 10", prévient pour sa part Randy de Puniet. Le pilote français devra pour cela trouver les bonnes gommes de course lors des essais de jeudi et vendredi, les tests de février n'ayant pas été concluants sur ce point (lire Moto-Net du 16 février 2007).

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Sa tâche ne sera pas facilitée non plus par le léger manque de vitesse de pointe de sa nouvelle ZX-RR. Pour compenser, la Kawa a heureusement démontré d'excellentes aptitudes "dans les virages grâce à sa grande maniabilité", rassure le jeune parisien.

Pour terminer dans les dix premières places, Randy devra impérativement rester à l'aspi de motos plus puissantes dans la longue ligne droite des stands ! De même, pour ne pas perdre de places dans les derniers mètres, il devra négocier parfaitement le dernier virage qui commande la lointaine ligne d'arrivée. À condition bien sûr qu'il la franchisse, car Randy n'a jusqu'à présent jamais terminé le GP du Qatar...

19. Olivier Jacque

La stratégie sera la même pour son coéquipier et compatriote Olivier Jacque, qui compte également sa vitesse de passage en courbe - "l'un des atouts de la nouvelle Ninja", estime OJ - pour contrebalancer le déficit en ligne droite.

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

En termes d'objectifs, OJ ne sait pas s'il peut raisonnablement viser le top 10 : "je n'ai pas encore tout à fait atteint le rythme de course", confesse le pilote français. Mais c'est bien connu : la "grenouille chinoise" a plus d'un tour dans son sac !

"Je suis sûr que la course va être serrée et sympa", prévoit en tout état de cause le n°19 français qui souhaite conserver tout au long de la saison à venir l'élan initié cet hiver par les progrès constants du team Kawasaki.

21. John Hopkins

Toujours sur Bridgestone mais chez Suzuki cette fois, John Hopkins tentera quant à lui de retrouver l'excellent rythme qu'il détenait avant sa lourde chute sur la piste de Losail lors des derniers essais.

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

"J'étais dégouté d'avoir loupé les derniers tests (à Jerez, NDLR), car il nous restait encore un peu de travail et je voulais vraiment aller chercher la voiture", regrette l'anglo-américain... Animateur coutumier des essais hivernaux, le n°21 n'a jusqu'à présent jamais réussi à transformer ses bons essais pendant la saison.

"Je suis plus exalté par cette première course que je ne l'ai jamais été dans toute ma carrière", avertit cependant John, fermement déterminé à "montrer ce dont Suzuki et moi-même sommes capables !" Le coup de pied de frustration rageusement adressé à sa GSV-R l'an dernier lors du même GP est visiblement bien loin !

24. Toni Elias

Toni Elias le sait : il revient de loin ! Après avoir sorti Rossi du premier virage de la saison 2006 à Jerez (lire Moto-Net du 27 mars 2006), le pilote espagnol s'était fait très discret tout au long de la saison... Mais l'espagnol fait confiance en la belle étoile qui orne son n°24 et affirme croire à la "continuité".

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Vainqueur de l'inoubliable épreuve d'Estoril, Elias a en effet été le seul pilote l'an dernier à mater Rossi dans les tout derniers tours d'une course ! Grâce à cela, le jeune hispanique s'est assuré une deuxième année au sein du team Gresini, où il se trouve "à l'aise et bien soutenu".

Alors qu'en début d'hiver, Toni se plaignait d'un manque de ressenti au niveau de ses nouveaux pneus - Gresini est passé chez Bridgestone cet hiver -, l'espagnol aurait trouvé des gommes plus à son goût : "nous cherchons une bonne base offrant le meilleur équilibre entre la moto et les nouveaux pneus que Bridgestone a apportés à Jerez afin de mieux correspondre à mon style de pilotage". Le Qatar serait-il le dernier test pour Elias avant son début de saison, chez lui à Jerez ?

26. Dani Pedrosa

Contrairement à Elias, Pedrosa devrait être efficace dès la première séance d'essai. Très constant durant les tests hivernaux, toujours en tête de liste, Dani est en effet ravi de sa nouvelle camarade de jeu : "j'ai pris beaucoup de plaisir à piloter la RC212V en essais et son format plus compact me permet de bouger plus facilement que sur la 990", analyse le petit Asimo de Honda.

Le meilleur rookie 2006 souligne cependant que de bons tests en pré-saison ne font pas tout : "ce sera intéressant de voir comment les nouvelles 800 se comportent au final sur une course", explique-t-il. Les simulations de course offrent en effet des informations non négligeables en termes d'usure pneumatique, de consommation et de sollicitation physique mais elles ne prennent pas en compte un facteur important : la baston !

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Pedrosa se souvient d'ailleurs trop bien de sa course qatarie l'an dernier : après un départ loupé, le n°26 avait disputé une longue bataille avec Melandri, "appréciable mais frustrante également parce qu'elle m'a empêché de rejoindre le groupe de tête en fin de course", regrette-t-il !

Au vu de son formidable duel à Jerez contre Rossi (lire Moto-Net du 27 février 2007) et de ses excellents chronos sur gommes qualif cet hiver, Dani ne devrait pas avoir trop de mal à se placer en première ligne... et tuer le suspens dès le début de la course ? Réponse samedi !

27. Casey Stoner

A l'instar de Honda et Pedrosa, Ducati en recrutant Stoner fait un pari sur l'avenir. Le tout est de savoir s'il s'agit d'un futur proche ou non... Le pilote australien, pour sa part, se dit déjà satisfait des performances de sa GP7 officielle et de son nouveau manufacturier (Bridgestone).

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Lors des essais sur le circuit de Losail, Casey assure avoir entretenu un "bon rythme de course", prometteur pour le premier Grand Prix ! "J'ai réalisé de bonnes courses ici par le passé", renchérit le n°27, vainqueur de l'épreuve 2004 en 250 et 5ème l'an dernier pour sa deuxième course en MotoGP.

33. Marco Melandri

Cette année encore, le célèbre n°33 sera un sérieux prétendant à la victoire chaque week-end, voire au titre en fin de saison s'il parvient à palier son manque de régularité. Vainqueur à trois reprises l'an dernier, Marco bénéficiera cette saison de pneus Bridgestone : le meilleur moyen de se différencier des teams officiel Repsol-Honda et Fiat-Yamaha, et donc de les battre ?

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Cette stratégie employée par Ducati dès 2004 avait en effet permis à Loris Capirossi d'atteindre la troisième place du championnat l'an dernier. Mais cette arme est à double tranchant : si sur certaines pistes, les pneus nippons se comportent merveilleusement bien, sur d'autres elles marquent le pas face aux gommes françaises. De plus, cet hiver, les pneus qualif japonais se sont montrés en retrait face à la dernière génération de Michelin...

Mais Marco Melandri se montre confiant : "nous nous sommes longuement préparé cet hiver, travaillant méthodiquement et nous concentrant sur le rythme de course plutôt que sur un unique tour chrono", avertit le Hérisson italien. Les paris sont lancés !

46. Valentino Rossi

Naturellement, celui qui aura la plus haute cote en 2007 au près des turfistes sera Valentino Rossi... Privé de son titre l'an dernier par l'extrême régularité d'Hayden en début de saison, plusieurs soucis techniques et une chute lors de la dernière course, le septuple champion du monde devrait trouver dans ce revers une sorte de second souffle.

"Notre but est très simple : gagner !", expose sans ambages Vale, qui pour la première fois depuis cinq an n'a pas à défendre son titre mais à le reconquérir...

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Et en ce qui concerne sa première marche vers un huitième titre, l'italien se montre parfaitement confiant : "j'aime beaucoup le Qatar, c'est rapide et plaisant à courir et j'ai gagné deux fois ici", rappelle le Doctor.

Quant à ses adversaires, le n°46 n'oublie pas comme chaque année de citer nommément ses "favoris" : "Dani Pedrosa a semblé être le plus constant lors des essais, mais je pense que Nicky Hayden, Loris Capirossi et mon propre coéquipier Colin Edwards se battront également pour le titre"...

50. Sylvain Guintoli

Assuré du titre de meilleur rookie puisqu'il est le seul débutant cette année, Sylvain Guintoli devra faire preuve de patience et de persévérance. Profitant en ce début de saison d'une M1 quasi-identique à celle de Rossi, le troisième pilote français aura l'importante tâche - avec son coéquipier Tamada - d'aider Dunlop à développer ses pneus.

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Meilleur privé l'an dernier au guidon de son Aprilia 250 Equipe GP de France Scrab, Sylvain tournait à la fin de cet hiver une seconde moins vite que ses adversaires directs. Espérons qu'en accrochant de bons wagons en course, le n°50 de Tech3 progressera encore plus vite !

56. Shinya Nakano

Équipé du même matériel que Hayden et Pedrosa, Shinya Nakano n'a pas profité du même nombre d'heures de roulage cet hiver : "nous avons réalisé quatre séances d'essais cet hiver et nous sommes à environ 80% de notre potentiel maxi", considère le japonais.

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Selon lui, les courses avec les 800 devraient être "plus disputées, bien que les dépassements y seront peut-être plus difficiles", rendant en conséquence les phases de qualification encore plus importantes. Or sur gommes tendres Michelin, le n°56 a encore des progrès à faire : "je sens bien leur grip et leur potentiel, mais je n'arrive pas encore à les utiliser correctement", concède-t-il bien volontiers.

C'est pourquoi ce week-end, Super Shinya s'est fixé comme but de "franchir la ligne d'arrivée et d'engranger de précieux points, car la saison 2007 sera très longue"... Une saison au bout de laquelle Gianluca Montiron, son team manager, aimerait bien voir son poulain pointer "dans le top 5", alors que Tamada n'est encore jamais entré dans le top 10.

65. Loris Capirossi

"Cette année est très importante pour moi, car je sais qu'il ne me reste plus beaucoup de saisons, peut-être une, deux ou plus, je ne suis pas sûr", note Capirossi qui fêtera ses 34 ans le 3 avril. "Je suis donc plus déterminé que jamais à faire de mon mieux", lance vaillamment le pilote Ducati !

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Et comme le bon vin, il semble que Capi-T-Rex se bonifie avec le temps : 9ème du championnat en 2004, 6ème en 2005 et 3ème l'an dernier... Qui sait à quelle place terminera Loris cette saison ?

Pour la première course en tout cas, le nain rouge vise haut : "nous avons fait de bonnes préparations durant les tests avec quelques bonnes séries de tours, donc je pense que nous sommes prêts à nous battre pour le podium", prévient le célèbre n°65.

66. Alex Hofmann

Confirmant les dires de son homonyme et coéquipier, Alex Hofmann considère que ses "excellents tests" effectués sur la piste de Losail devraient lui permettre d'être très rapide ce week-end aux commandes de sa Ducati.

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

"Le circuit en tant que tel n'est pas très rapide et il y a de nombreux changements de directions, ce qui demande une moto agile et équilibrée", note le pilote allemand qui sait qu'il bénéficie cette année "d'un matériel très compétitif" !

71. Chris Vermeulen

Que ce soit en Superbike ou l'an dernier en MotoGP, la piste de Losail n'a jusqu'à maintenant pas réussi à Chris Vermeulen : 8ème puis 4ème sur sa CBR1000RR en 2005, l'australien avait été contraint à l'abandon l'an dernier...

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

"le Qatar est un circuit atypique sur lequel nous avons eu un peu de mal", se remémore le poulain de Barry Sheene avant d'ajouter que "la nouvelle moto et les derniers pneus devraient avoir leur impact cette année".

Alors qu'aux derniers tests du Qatar, son coéquipier Hopkins se classait à une superbe deuxième place, Chris était relégué à la 17ème. Toutefois, il est bon de rappeler que l'australien n'avait pas chaussé de gommes tendres : la surprise du week-end nous viendra-t-elle du n°71 ?

88. Andrew Pitt

En revanche, trouver Andrew Pitt - son compatriote et ancien adversaire de Mondial Supersport puis Superbike - en bonne place samedi révèlerait plus du miracle que de la surprise... Pour ce premier GP, le pilote australien attend bien une amélioration du côté de son moteur, mais il est probable que la Ilmor ne se battra que pour les derniers points.

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

"Samedi (à Jerez, NDLR), j'ai parcouru 22 tours de manière constante et réalisé des chronos raisonnables : la régularité est la clé de la course donc je me sens confiant pour la course", souligne le n°88 qui n'a plus couru en MotoGP depuis ses piges Moriwaki en 2004.

Champion du monde Supersport en 2001 avec Kawasaki, le pilote monté en MotoGP l'année suivante avec les Verts devra prendre son mal en patience et continuer à développer consciencieusement sa moto pour espérer se battre pour le top 10 en fin de saison !

99. Jeremy McWilliams

Pour sa part, Jeremy McWilliams devra avant tout recouvrer sa pleine forme physique : lourdement tombé lors des premiers essais à Jerez en novembre, l'irlandais affirme heureusement ne pas être trop gêné par sa jambe"encore un peu faible" lorsqu'il pilote.

Doyen du plateau - il aura 43 ans le 3 avril ! -, McWilliams compte comme principaux faits d'armes dans la catégorie une pole à Phillip Island sur la Triple Proton de Kenny Roberts et une pole ainsi que deux 3èmes places au guidon de l'Aprilia bicylindre.

 Le Grand Prix du Qatar MotoGP 2007 : la présentation sur Moto-Net

Le n°99, qui devenu un habitué des petites structures - et donc des grands défis ! -, représente ainsi une source d'information et de développement inestimable pour le nouveau team anglais de Brixworth.

D'ailleurs, Jeremy pourrait très bien se faire remarquer à l'occasion de séances qualif, à condition que sa Ilmor se comporte correctement avec des gommes tendres Michelin très efficaces. Un trio à ne pas sous-estimer, donc !

7. Alexis Masbou

Il ne roule pas en MotoGP, mais en 125 : Alexis Masbou sera également à suivre de près ! Au sein du team FFM Honda GP (lire Moto-Net du 18 janvier 2007), le français cherchera à relancer sa carrière internationale après avoir connu une année 2006 difficile.

"Nous avons réalisé une simulation de course et trouvé la géométrie de notre Honda 125 RS qui permettra aux pneus que nous avons choisis de tenir toute la course ", affirmait Alain Bronec, son responsable sportif plein d'espoir, à l'issue des tests du Qatar il y a quelques jours.

De son côté, Alexis se veut lui aussi rassurant : "les temps sont très serrés, car entre le cinquième et le dixième (lui-même, NDLR) il y a moins de 5 dixièmes de seconde d'écart. C'est vraiment de bon augure pour le Grand Prix, d'autant que c'est un circuit que j'apprécie ". Espérons pour lui que les conditions n'auront pas trop changé d'ici samedi !

Enfin, Mike di Meglio (n°63 Humangest Racing Team 125) et Jules Cluzel (n°16 Angaia Racing 250) seront eux aussi à encourager ! Rendez-vous donc dès lundi sur Moto-Net pour le grand retour du célèbre J. Arsouille et de son non moins célèbre tour par tour !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Rossi en pole d'un chouiamètre face à Stoner, c'était chaud! Surtout derrière, tu trouves encore Edwards, Elias et Pedrosa dans un mouchoir de poche. De Puniet pas mal, 8e devant Hayden... OJ 14e, c'est un peu conforme à ce qu'il attendait. Par contre, dur dur pour Tamada, loin derrière Guintoli. Je trouve qu'il s'est pas mal débrouillé pour sa première qualif en MotoGP, avec des pneus qui doivent de toute façon progresser. Il peut espérer rentrer dans les points samedi. Vivement la course...
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Apparement le problème de carburant va demander une bonne gestion de la conso pour ne pas finir en panne sèche. Sur la ligne droite la + longue de la saison, ils vont se battre pour ne pas avoir la pression aéro du 1er, tous à l'aspi !!! Y aura t-il des stratégies de "non leadership" sur les premiers tours ??? PS : peut-on voir la course en direct sur Google Earth ? ;o))
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Méfiance, méfiance ! Les yam sont bien, une Ducat est dans la place, les Honda sont en embuscade, les Kawa un peu à la traîne...mais les qualifs c'est demain et, à mon avis, certains attendent cette séance pour sortir les armes lourdes ! Pedro-le-petit-robot a notamment la fâcheuse habitude de se promener guillettement pendant 3 séances d'essais avant de changer son ratelier de dents de lait pour des crocs de loup-garou !!!! Attendons demain et après-demain l'entrée en lice de nos deux juges de paix avec, par ordre d'apparition à l'écran, le chrono et la baston sur piste. Dites : c'est encore loin demain ?

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel vidéo : Yamaha Tmax 560 Vs Honda X-ADV 750

Moto-Net.Com oppose les deux meilleures ventes dans la catégorie des maxi-scooters : le Yamaha Tmax 560 en version haut de gamme Tech Max et le Honda X-ADV 750. Lequel choisir en 2024 ? Réponses dans notre duel vidéo complet !
Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Davey Todd gagne la Senior TT 2024 par double KO !

Vainqueur de la première - et seule - course Superstock, Davey Todd avait perturbé les cadors du Tourist Trophy 2024... Il les a même sonné lors de la finale Superbike : Peter Hickman est tombé (pas de bobo) et la Fireblade de Michael Dunlop a craqué ! Compte-rendu de la ''famous'' Senior TT où Jonathan Goestchy termine à une fabuleuse 19ème place.
Duel vidéo : Yamaha Tmax 560 Vs Honda X-ADV 750

Moto-Net.Com oppose les deux meilleures ventes dans la catégorie des maxi-scooters : le Yamaha Tmax 560 en version haut de gamme Tech Max et le Honda X-ADV 750. Lequel choisir en 2024 ? Réponses dans notre duel vidéo complet !
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire
Marc Marquez dans l'équipe officielle Ducati en 2025... et 2026 !

C'est officiel : après avoir rompu son contrat avec les Rouges de Tokyo l'an dernier et une (demi) année de période d'essai concluante chez Gresini, Marc Marquez signe un CDD de deux ans chez les Rouges de Bologne ! L'octuple champion du monde de Grand Prix moto fera équipe avec le triple champion Pecco Bagnaia jusqu'en 2026.
MotoGP 2024 16 commentaires

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan 22 septembre : GP du Kazakhstan
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...