• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#SPANISHGP - ANALYSE
Paris, le 20 juillet 2020

Marc Marquez blessé : une opportunité à saisir pour le titre MotoGP !

Marc Marquez blessé : une opportunité à saisir pour le titre

Marc Marquez, invaincu au championnat MotoGP depuis 2016, s'est fracturé l'humérus droit dans sa grosse chute à quatre tours de l'arrivée du GP d'Espagne à Jerez et pourrait également manquer la prochaine course sur ce même circuit dimanche prochain... De quoi ouvrir d'alléchantes perspectives à ses rivaux : le malheur des uns ne fait-il pas le bonheur des autres ?! Décryptage.

 

Imprimer

C'était le scénario à éviter : une blessure au premier round de cette "drôle" de saison, alors que le Covid-19 réduit le championnat à treize courses (pour l'instant...) réparties sur seulement dix-huit semaines. Un format "marathon" inédit, très éprouvant physiquement et mentalement : faut-il attaquer d'emblée ou s'épargner pour éviter l'impair ?

Marc Marquez, fidèle à sa réputation, a tranché : gaz à fond pendant les essais et encore un peu plus en course ! Battu en qualifications par Quartararo et Viñales, le n°93 a bien tenté de donné le change en déclarant samedi soir "avoir abandonné la chasse à la pole car ma mission était accomplie avec une première ligne : il faut savoir saisir la limite car la saison ne fait que commencer et plein de courses vont s'enchaîner".

Des propos plein de sagesse... qu'il contredira dès le lendemain en partant une première fois à la faute dès le cinquième tour, sauvetage miraculeux terminé dans les graviers à la clé ! Piqué au vif à domicile, malgré l'absence de public pendant cette première course à huis clos, l'officiel Honda s'est ensuite livré à une spectaculaire remontée qui évoque celle du GP d'Argentine 2018.

Dans cette situation, toute l'étendue véritable du talent de Marc Marquez se révèle : sa supériorité en matière de vitesse est à couper le souffle en l'absence de filtre et de retenue. Mais aussi (sur)doué soit-il, Marquez se laisse encore parfois dépasser par les évènements : c'est au tapis que s'est terminée sa démonstration...

L'octuple champion du monde était sur le point d'attaquer Maverick Viñales pour le gain de la deuxième place à cinq tours de l'arrivée, quand sa Honda est partie dans un méchant high side à la sortie du virage 3. Marquez, de loin de le plus rapide en piste à ce moment, avait doublé pas moins de treize pilotes avant sa violente chute !

"La piste était très difficile"

"Selon moi, Marc avait le meilleur rythme de nous tous", confirme Fabio Quartararo, heureux vainqueur de cette incroyable ouverture de saison. "Mais les conditions ont radicalement changé entre les essais et la course : le grip était vraiment mauvais, difficile à comprendre. Maverick s'est fait surprendre à deux reprises, puis Marc : la chaleur et la gomme déposée par les Moto2 et Moto3 font que la piste était délicate".

 

"Je lui souhaite un prompt rétablissement et j'espère le revoir bientôt en piste", ajoute le futur pilote officiel Yamaha, qui signe sa première victoire en catégorie reine à 21 ans. Un succès net et sans bavure, enlevé avec 4,6 sec d'avance sur la M1 d'usine de Viñales et 5,946 sec sur la Ducati officielle de Dovizioso. 

Pas sûr toutefois de revoir Marc Marquez dimanche prochain sur ce même tracé pour le Grand Prix d'Andalousie : la tête d'affiche du HRC souffre d'une fracture de l'humérus droit, une blessure suffisamment grave pour l'éloigner des circuits. D'autant que cette zone est sa faiblesse : Marquez s'est justement fait opérer cet hiver de l'épaule droite pour résorber une luxation récurrente....

"Marc souffre d’une fracture complète de la diaphyse humérale, pas complètement déplacée, avec une paralysie possible du nerf radial, mais nous n’en sommes pas certains", commente le docteur Xavier Mir. "Son bras ayant été immobilisé, ils ont décidé de retourner à Barcelone pour qu’il puisse être correctement soigné".

"À ce stade, nous ne pouvons donc pas dire s’il pourra être présent le week-end prochain ou à Brno (le 9 août, NDLR) ou en Autriche (le 16 août, NDLR). À vrai dire, ce n’est pas le moment : nous en saurons plus d’ici quelques jours", faisait savoir dimanche soir Angel Charte, directeur médical du MotoGP.

"Parfois les choses ne se passent parfois pas comme prévu, mais le plus important est de se relever et d'avancer", commente l'intéressé avec philosophie sur les réseaux sociaux. "J'espère que vous avez apprécié cette remontée ! Maintenant je dois me faire opérer (mardi prochain, NDLR) afin de réduire la fracture de l'humérus. Je vous promets de revenir dès que possible et plus fort".

Marquez "out", Quartararo, Viñales et Dovizioso "in" ?!

Marc Marquez, favori à sa propre succession au titre MotoGP, risque fort de manquer la prochaine épreuve et pourrait par conséquent ne marquer aucun point en deux courses : du jamais vu depuis son arrivée parmi l'élite en 2013. Une catastrophe pour le n°93... mais une aubaine pour ses concurrents !

Soyons honnêtes : battre l'espagnol à la régulière est extrêmement difficile tant le binôme "Marquez-RCV" se montre implacable avec quatre titres consécutifs depuis 2016, auxquels s'ajoutent deux couronnes supplémentaires en 2013 et 2014. Seule la saison 2015 lui a échappé ! L'an passé, cette insolente réussite s'est traduite par 18 podiums dont 12 victoires en 19 courses.

A ce jour, trois pilotes sont en mesure de remettre en question cette suprématie : le triple vice champion du monde, Andrea Dovizioso, le pilote officiel Yamaha Maverick Viñales et Fabio Quartararo sur sa M1 privée. Et le jeune tricolore, plusieurs fois battu sur le fil par Marquez l'année dernière, pose une sérieuse option avec sa belle victoire d'hier : le voila libéré d'un poids !

"La situation de Marc ne change rien pour moi", assure pourtant "El Diablo". "La semaine prochaine je peux tomber à mon tour et ne marquer aucun point : tout le monde peut chuter ou rencontrer un problème technique. Et puis on connaît tous la mentalité de Marc : c'est un gagnant", prévient le n°20, en refusant de se laisser griser par le succès...

Marquez sous pression... 

Cette prudence est tout à l'honneur du pilote Petronas-SRT, dans la mesure où la vélocité de Fabio est en grande partie responsable de la chute du champion du monde. Car ne nous y trompons pas : c'est bien sous l'effet de la pression des Yamaha que Marc Marquez a commis deux erreurs d'appréciation à quinze tours d'intervalle ! 

"Marc était beaucoup plus rapide, mais il est tombé à deux reprises et, ça, c'est une erreur", analyse Andrea Dovizioso, qui connaît les réactions de son rival espagnol sur le bout des gants : en témoignent ses superbes victoires arrachées à Marquez dans le dernier virage ces trois dernières saisons !

"Je pense que sa situation change quelque chose", poursuit le pilote officiel Ducati, qui par ailleurs n'a toujours pas conclu d'accord avec son employeur... "Parce que Mac a perdu des points alors que le championnat est court et serré, mais surtout parce qu'il s'est blessé au point de manquer une course".

"Quand Marc est là, c'est différent"

"Ce "zéro" change beaucoup de choses", martèle "DesmoDovi", avant de poursuivre en assurant que Quartararo et Viñales "ont une chance de remporter le titre, tous les deux. Et quand Marc est là, c'est différent au championnat", conclut avec honnêteté celui qui est sans doute le mieux placé pour savoir à quel point l'espagnol est difficile à battre !

Rappelons par ailleurs que deux autres pilotes ont dû déclarer forfait ce week-end : Alex Rins, incertain pour la prochaine course suite sa fracture doublée d'une luxation de l'épaule, ainsi que Cal Crutchlow qui espère participer au Grand Prix d'Andalousie dimanche malgré sa fracture du scaphoïde contractée lors de sa chute au warm-up.... 

"Le Dr Mir va m'opérer au poignet à Barcelone mardi matin", annonce le n°35. "Je reviendrai sur le circuit, et j'espère en piste, vendredi", ambitionne le pilote LCR, qui va céder le guidon de sa RCV semi-officielle à Alex Marquez l'an prochain. Restez connectés !

Résultat MotoGP du Grand Prix d'Espagne 2020

 Quartararo vainqueur du GP d'Espagne MotoGP 2020 !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

HJC imagine et vend le casque de Quartararo, des années 80/90

Au récent GP d'Allemagne 2024, Fabio Quartararo faisait équipe avec Remy Gardner (remplaçant d'Alex Rins). Mais imaginez que notre champion de MotoGP 2021 ait roulé avec Wayne Gardner, côtoyé Schwantz, Rainey, Doohan et Lawson en GP500. À quoi aurait ressemblé son casque ? La réponse avec ce V10 FQ20 Retro commercialisé par HJC !
Nouvelle victoire renversante pour Honda aux 8 Heures de Suzuka 2024

La Fireblade n°30 a remporté hier la 45ème édition des 8H de Suzuka, confirmant l'expertise de Honda sur son tracé. Mais cette emblématique victoire a failli lui glisser des jantes à cause d'une pénalité… et de la R1 du YART qui a parcouru 220 tours elle aussi (record battu) et monte sur le podium devant sa grande rivale EWC 2024, la GSX-R Yoshimura SERT Motul… Compte-rendu(s).
Triumph propose sa Street Triple 765 R ''A2'' aux nouveaux motards !

C'est une petite modification qui risque de faire grand bruit chez les nouveaux permis moto : à la rentrée prochaine (septembre 2024), il sera possible de se rôder sur une Street Triple 765 R ! En limitant son 3-cylindres à 95 chevaux et grâce à un kit 35 kW (47,5 ch), le ''roadstar" de Triumph devient compatible avec le permis A2. Yummie !
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
GP moto du Kazakhstan22 septembre : GP Kazakhstan (annulé !)
GP moto de San Marin 22 septembre : GP d'Emilie-Romagne
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...