• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP VALENCE - DOVIZIOSO S'EXPLIQUE
Paris, le 13 novembre 2017

GP de Valence MotoGP - Dovizioso (abandon) : "Finalement c'était positif que Lorenzo soit devant moi"

GP de Valence MotoGP - Dovizioso (abandon) : Finalement c'était positif que Lorenzo soit devant moi

Longtemps bouchonné par son coéquipier - à qui Ducati intimait sans succès l'ordre de laisser passer le seul challenger de Marquez pour le championnat -, Andrea Dovizioso estime finalement que rester derrière Lorenzo lui a permis d'avoir un pilotage plus fluide... Déclarations et analyse MNC.

Imprimer

Andrea Dovizioso, Ducati Team (9ème aux qualifs, abandon en course et 2ème au championnat) : "J'ai tout essayé et je pense qu'on doit être satisfait de ce week-end. On n'était pas aussi rapide que Marquez mais on s'est battu jusqu'à la fin. J'ai attaqué dès le premier tour, je n'ai pas fait d'erreur et je me suis mis en bonne position, mais malheureusement je n'avais pas beaucoup de cartes à jouer. Au départ j'ai cru que je pouvais passer Jorge, mais dans certains secteurs je perdais du terrain et dans d'autres j'en regagnais".

GP de Valence MotoGP - Dovizioso (abandon) : Finalement c'était positif que Lorenzo soit devant moi

"Finalement, rester derrière lui m'a aidé à avoir un pilotage plus fluide, donc c'était positif qu'il soit devant moi. On était tous à la limite, même Marc qui a de nouveau réussi à se rattraper de justesse et je veux le féliciter car cette année il a réussi à faire la différence. Quoi qui'il en soit, je suis très content de cette saison. Je remercie tous les gars de l'équipe, Ducati et tous ceux qui m'ont soutenu, car on a fait une saison au top, pleine de satisfactions".

L'analyse MNC : Objectivement, Andrea Dovizioso avait peu de chances de remporter le titre ce week-end à Valence, mais il n'a pas à rougir de sa saison. L'italien termine deuxième d'un championnat âprement disputé pendant toute la saison et a réussi à se positionner comme challenger là où l'on attendait davantage Viñales, voire Rossi.

Pourtant, "Desmo Dovi" a cru à ses chances et a longtemps déclaré que le titre était à sa portée. Lorsqu'il prend la tête du classement provisoire cet été au GP de Grande-Bretagne, il affirme haut et fort qu'il peut "se battre pour le championnat". Et même après le GP d'Aragon qu'il termine à une décevante 7ème place, le calme et talentueux pilote souligne qu'il reste encore de "nombreux points à prendre" pour jouer le titre.

GP de Valence MotoGP - Dovizioso (abandon) : Finalement c'était positif que Lorenzo soit devant moi

Sixième en République tchèque, le n°4 monte ensuite soudainement en puissance en signant son deuxième doublé en Autriche et en Grande-Bretagne ! Troisième dans la foulée à San Marin, il cède un peu de terrain la course suivante en Aragon (7ème) avant de réaffirmer ses prétentions en signant sa cinquième victoire au Japon !

A ce stade, Rossi est mathématiquement exclu de la course au titre tandis que Viñales - démoralisé par les soucis de motricité de la Yamaha - n'est plus vraiment une menace. Contre toute attente, Dovizioso devient le dernier et plus solide obstacle entre la couronne mondiale et Marquez !

Loin de se laisser griser par son nouveau statut, l'italien de 32 ans rattrape par une victoire en Malaisie sa course ratée en Australie (13ème, sur un circuit délicat pour Ducati). Il se présente - sans pression apparente - à la finale à Valence avec 21 longueurs de retard sur Marc Marquez, avec qui il partage le même nombre de victoires cette saison (6). 

Tout sourire, Dovi se dit déjà très heureux d'en être arrivé là avant la course : même si le titre lui échappe, son solde de succès et sa constance aux avant-postes sont effectivement une consécration pour ce pilote engagé en MotoGP depuis 2008, qui ne comptait jusqu'à présent que deux succès (en 2009 avec Honda puis en 2016 chez Ducati) !

La course tournera finalement en faveur du pilote Honda, qui disposait d'un confortable matelas d'avance : pour l'emporter, Dovizioso devait impérativement s'imposer et espérer que Marquez termine 12ème. Mission impossible ? Oui et non, finalement, au regard de la chute rattrapée d'extrême justesse par le tenant du titre...

Andrea Dovizioso, lui, n'aura pas cette chance : auteur d'une course bien trop sage pour prétendre à l'exploit, l'italien est parti à la faute à six tours de l'arrivée dans le virage 5. Trois virages précédents, dans le même tour, son coéquipier qu'il suivait sans rien tenter mordait la poussière !

De quoi nourrir de la rancoeur quant à l'attitude Jorge Lorenzo, sommé à plusieurs reprises par son équipe de laisser passer Andrea Dovizioso ? Pas du tout selon Dovi, qui refuse d'entrer dans la polémique ou de s'en servir comme prétexte. Au contraire, de manière très honnête et noble, l'italien assure que suivre le majorquin lui a été salutaire pour se maintenir dans le deuxième groupe. 

"Oui, Jorge aurait pu me faire passer et il ne l'a pas fait, mais je ne le vois pas comme quelque chose qui a conditionné mon résultat. Malheureusement !", avoue avec franchise Andrea Dovizioso. "J'aimerais pouvoir dire le contraire, mais je n'avais rien de plus que ce qu'on a montré. Au final, j'ai eu 24 tours pour faire quelque chose mais je n'avais pas la vitesse".

"Peut-être que j'aurais pu être un peu plus rapide en début de course, car j'étais plus à l'aise que Jorge dans certains secteurs. Mais c'était peu de chose comparé à combien j'ai réussi à rester régulier jusqu'à mon erreur. De l'extérieur on a du mal à voir ça, à quel point un pilote est à la limite, combien de fois il perd l'avant... S'en rendre compte  n'est pas évident, mais pourtant j'étais à la limite". Parole de vice-champion du monde MotoGP 2017 !

Classement général du championnat du monde MotoGP 2017

  1. Marc MARQUEZ Honda SPA (298 points)
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA (261 points)
  3. Maverick VIÑALES Yamaha SPA (230 points)
  4. Dani PEDROSA Honda SPA (210 points)
  5. Valentino ROSSI Yamaha ITA (208 points)
  6. Johann ZARCO Yamaha FRA (174 points)
  7. Jorge LORENZO Ducati SPA (137 points)
  8. Danilo PETRUCCI Ducati ITA (124 points)
  9. Cal CRUTCHLOW Honda GBR (112 points)
  10. Jonas FOLGER Yamaha GER (84 points)
  11. Jack MILLER Honda AUS (82 points)
  12. Alvaro BAUTISTA Ducati SPA (75 points)
  13. Andrea IANNONE Suzuki ITA (70 points)
  14. Scott REDDING Ducati GBR (64 points)
  15. Aleix ESPARGARO Aprilia SPA (62 points)
  16. Alex RINS Suzuki SPA (59 points)
  17. Pol ESPARGARO KTM SPA (55 points)
  18. Loris BAZ Ducati FRA (45 points)
  19. Tito RABAT Honda SPA (35 points)
  20. Karel ABRAHAM Ducati CZE (32 points)
  21. Bradley SMITH KTM GBR (29 points)
  22. Hector BARBERA Ducati SPA (28 points)
  23. Michele PIRRO Ducati ITA (25 points)
  24. Mika KALLIO KTM FIN (11 points)
  25. Sam LOWES Aprilia GBR (5 points)
  26. Katsuyuki NAKASUGA Yamaha JPN (4 points)
  27. Sylvain GUINTOLI Suzuki FRA (1 point)
  28. Michael VAN DER MARK Yamaha NED
  29. Takuya TSUDA Suzuki JPN
  30. Hiroshi AOYAMA Honda JPN
  31. Broc PARKES Yamaha AUS

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les meilleurs moments du GP de Catalogne MotoGP 2024 en vidéo

Le Grand Prix de Catalogne 2024 s'est disputé ce week-end sur le circuit de Montmelo à Barcelone ! Pour fêter son futur départ à la retraite, A.Espargaro s'est imposé samedi en qualifs puis au Sprint. Mais le pilote Aprilia n°41, vainqueur du même GP l'an passé, s'est incliné ce dimanche face au champion Bagnaia, au leader Martin et à l'ancien patron M.Marquez...
Catalogne 1 commentaire
La France organise le Supermoto Des Nations 2024 au circuit Carole

Le championnat du monde par équipe de Supermotard est de retour en France, sur le circuit Carole ! Disputée chaque année dans un pays différent, cette compétition oppose les plus grandes nations de la discipline… et à la fin, c'est la France qui gagne : les Bleus courront pour une treizième étoile, la dixième d'affilée ! Bande-annonce et billetterie.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
La saison MotoGP 2024 sera la dernière d'Aleix Espargaro

Aleix Espargaro a décidé de raccrocher le cuir à la fin de cette saison MotoGP 2024. Le pilote espagnol de 34 ans vient de l'annoncer en amont du Grand Prix de Catalogne, sur le circuit auprès duquel il a grandi et sur lequel il a remporté une mémorable et troisième victoire sur l'Aprilia n°41, devant son coéquipier Maverick Vinales.
Catalogne 8 commentaires
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 22 septembre : GP d'Inde
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...