• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COURSE SUPERSPORT
Paris, le 25 mars 2018

WSSP Thaïlande : Krummenacher Vs Mahias, jusqu'au bout !

WSSP Thaïlande : Krummenacher Vs Mahias, jusqu'au bout !

Longuement menée par Jules Cluzel, la deuxième course du World Supersport 2018 s'est achevée de manière MotoGPesque (!) entre Randy Krummenacher et Lucas Mahias... Le pilote suisse et le champion français confirment qu'ils sont les deux hommes forts du championnat. Moto-Net.Com vous raconte...

Imprimer

Le long mois de coupure n'a absolument pas cassé le rythme de Lucas Mahias : le poleman et vainqueur de la première épreuve du World Supersport 2018 à Phillip Island (Australie) a signé hier après-midi une magistrale Superpole sur le tracé de Buriram (Thaïlande) !

Derrière notre champion du monde 2017 se classe une autre pointure du championnat du monde SSP, française qui plus est : Jules Cluzel ! Le "Coq Supersportif" doit trouver deux dixièmes de seconde pour disputer la victoire à son - notre - compatriote n°144.

Caricasulo sur la seconde Yamaha d'usine se qualifie sur le premier rang, mais à une demi-seconde de son coéquipier. Cortese, Krummenacher et West forment la deuxième ligne. Mike di Meglio sur la Yamaha du GMT94 part de la 20ème place.

Départ : La R6 de Mahias se cabre légèrement à l'extinction des feux rouges : le poleman est rejoint par ses voisins du premier rang ! Lucas passe premier dans la cassure n°2 mais Cluzel et Caricasulo s'imposent à l'épingle n°3 et s'installent devant le champion du monde.

Le peloton est à quelques longueurs : Krummenacher, Okubo, Cortese, Wilairot, Warokorn, West et Kraisart bouclent un top 10 très dense. Notre troisième représentant, Mike di Meglio, est 22ème (sur 26) aux commandes de sa R6 "Tuned in France".

Le trio de tête s'éloigne du peloton dès le 2ème tour... Seul Krummenacher parvient à attaquer suffisamment fort pour remonter sur Mahias qui suit de - très - près son coéquipier et surveille Cluzel qui ne s'échappe pas... pour l'instant ?

Lucas dépasse son coéquipier Federico au freinage de la courbe n°8 et se loge immédiatement dans la roue de "Julo". Le champion n°144 vient de boucler le meilleur chrono en course mais se contente ensuite de calquer son rythme sur celui de "l'ouvreur".

Caricasulo se montre lui aussi particulièrement sage en ce début de course : le n°64 italien suit le duo français sans déclencher la moindre attaque. Krummenacher et Cortese en profitent pour ramarrer le groupe de tête en instaurant le meilleur tour en course. Le Top 5 est 100% Yamaha.

Jules Cluzel élargit dans le dernier virage, juste avant d'entamer le 9ème tour : Lucas Mahias est comme contraint de prendre les rênes de la course ! Un tour plus tard cependant, au bénéfice d'une belle prise d'aspi, le n°16 retrouve la tête du cortège. Mike di Meglio occupe la 19ème position (trois abandons).

Au début du 11ème tour, toujours au - très gros - freinage de l'épingle n°3 très propice aux dépassements, Krummenacher dépasse Caricasulo : le pilote suisse se retrouve juste derrière les deux français ! Deuxième en Australie derrière Mahias, "Krummenator" vise la victoire...

À cinq tours de la fin, Cluzel perd l'avant dans le virage n°5 ! Sa R6 n°16 plonge dans les graviers et n'en ressortira pas... Krummenacher hérite du commandement : il est passé devant Mahias dans la longue ligne droite du circuit. La Yamaha officielle semble pédaler moins vite que sa rivale privée !

Bien qu'il tire un poil court, Mahias parvient à maintenir la pression sur Krummenacher, notamment dans la longue portion sinueuse du milieu de tracé. Lucas tente de passer devant Randy dans le dernier virage mais loupe la corde et se fait logiquement doubler en sortie de courbe. La bataille pour la victoire est lancée !

Le n°21 et le n°144 haussent le ton et larguent rapidement leurs deux poursuivants aux n°64 et 11. Notre champion du monde jauge son adversaire, se place à l'intérieur dans l'ultime virage mais ne tente pas sa chance : il reste encore deux tours à parcourir.

Krummenacher boucle l'avant-dernier tour un soupçon plus vite que Mahias et débute le dernier tour avec un tiers de seconde d'avance sur le leader au championnat... Les deux rivaux réalisent un dernier tour impeccable, mais Randy qui joue sur la défensive perd quelques centièmes de seconde dans chaque virage...

Tant et si bien que Mahias revient au niveau de Krummenacher au déclenchement du tout dernier freinage ! Randy a beau se placer en milieu de piste (!), Lucas se place plus l'intérieur encore et freine un peu plus tard ! Notre champion rate de peu la corde, contrairement à "Krummenator" parfaitement placé.

Le suisse peut visser la poignée dans le coin sans - trop - malmener son train arrière, tandis que notre compatriote doit un peu plus se maitriser pour éviter de trop glisser... voire de partir en highside ?! Les deux R6 sortent de l'ultime virage au coude à coude, littéralement, mais la n°21 s'impose logiquement.

Federico Caricasulo déboule sur la ligne d'arrivée une seconde plus tard : le second pilote d'usine Yamaha a réussi, lui, à remporter son duel face à la Yamaha privée de Sandro Cortese. Le Top 5 est complété par le local de l'étape Warokorn.

Le pilote Kawasaki n°99 devance confortablement Anthony West (Kawa n°13) et Raffaele de Rosa (MV Agusta n°12). Nikki Tuuli termine premier pilote Honda, mais à une distante neuvième place, juste devant Luke Stapelford, premier pilote Triumph.

Mike di Meglio se classe 18ème, à un souffle de l'estonien Soomer et juste devant Okubo, coéquipier de Kenan Sofuoglu qui était forfait pour ce deuxième rendez-vous de la saison 2018 et reste incertain pour la suite... Le quintuple champion du monde Supersport doit prendre sa décision dans les jours à venir.

Le duel entre Krummenacher et Mahias est aussi intense sur la piste qu'au classement général ! Les deux hommes forts du championnat totalisent tous deux 45 points à l'issue des deux premières courses : une victoire et une deuxième place chacun.

De même, Caricasulo et Cortese se sont échangés les troisièmes et quatrièmes places en Australie et en Thaïlande : leurs compteurs affichent donc 29 points. Sixième puis septième en course, De Rosa occupe la cinquième place du provisoire avec 19 points.

Jules Cluzel qui pouvait prétendre au podium, repart de Buriram sans marquer le moindre point et sort du Top 10 mondial... Le n°16 va devoir attendre trois semaines et le troisième rendez-vous World Superbike à Aragon (Espagne) pour améliorer la situation.

Résultat de la course WSSP 2018 à Buriram

WSSP Thaïlande : Krummenacher Vs Mahias, jusqu'au bout !

WSSP Thaïlande : Krummenacher Vs Mahias, jusqu'au bout !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Cette catégorie nous offre vraiment des courses sublimes. Ce dernier tour, à l'image de certaines arrivées du MotoGP, est à marquer d'une pierre blanche : mous et extrasensibles s'abstenir !

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

HJC commercialise le casque de Quartararo au GP de France 2024 

Ce n'est pas une grande surprise : les hordes de supporters de Fabio Quartararo ont adoré le casque que leur idole portait pour ''son'' Grand Prix de France 2024. Comme en 2023 donc, HJC tire une série limité du Rpha 1 Quartararo Le Mans Special peint en bleu et rose, avec diablotin qui tire la langue...
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Horaires du Grand Prix de Catalogne MotoGP 2024

Exceptionnellement décalé en septembre, le GP de Catalogne 2023 avait été dominé par les deux Aprilia officielles ! Cette année, le deuxième Grand Prix espagnol (sur quatre !) retrouve sa date traditionnelle... et sera gagné par une Ducati ? Martin est favori chez lui devant Bagnaia, Marquez et Bastianini, mais Vinales, Acosta et Binder sont chauds aussi.
Catalogne 2 commentaires
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Ça roule pour le marché français des - grosses - motos en avril 2024

En avril, remonte les files ! Malgré la mise en œuvre du contrôle technique, la prolifération et diversification des radars, certaines interdictions de rouler ou de stationner gratuitement, les français perçoivent encore et toujours la moto comme une solution, et non comme un problème. La preuve ? Ils en achètent toujours plus ! Bilan.
  • En savoir plus...