• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
FRATELLI D’ITALIA
Paris, le 13 février 2023

Test Sepang 2023 : Ducati et Aprilia bétonnent, Zarco et Quartararo questionnent

Test Sepang 2023 : Ducati et Aprilia bétonnent, Zarco et Quartararo questionnent

Valentino Rossi peut être fier : son frangin Luca Marini et son champion Pecco Bagnaia ont tourné sous 1’ 58 aux tests officiels MotoGP 2023 de Sepang. Les Aprilia officielles jouent des guidons avec les Ducati... sauf celle de Zarco, reléguée en 16ème position. Quartararo sur sa Yamaha termine 17ème, à une seconde du leader. Chronos et bilan.

Imprimer

Ce deuxième week-end de février 2023 avaient lieu les Mondiaux de ski alpin, le Tournoi des Six Nations, le Superbowl... Oui d’accord, mais c’était surtout le traditionnel retour en piste des vedettes du MotoGP sur le circuit de Sepang en Malaisie, tenues écartées de leurs motos durant une pause hivernale de trois mois.

Les prototypes de l’Intercontinental Circus - de plus en plus moches... non enfin, de plus en plus sophistiqués donc aux lignes de plus en plus déstructurées - étaient chauds après les trois jours de "Shakedown", ce rodage assuré par les pilotes de développement de chaque marque et par les débutants.

Pour rappel en 2023, l’unique "rookie" est Augusto Fernandez : accueilli par l’écurie française GasGas Tech3 et 22ème de ce test, le champion Moto2 en titre ne doit pas être confondu avec Raul Fernandez, remarquable 11ème du classement ce dimanche soir, au sein de son nouveau team Aprilia RNF.

Test Sepang 2023 : Ducati et Aprilia bétonnent, Zarco et Quartararo questionnent

Sans aucune surprise, c’est une Ducati qui se hisse tout en haut de la feuille des temps combinés des trois journées d’essais officiels (voir les chronos en bas d’article). Petite surprise peut-être : il s’agit de la Desmosedici n°10 et non de la n°1 ! Mais cette "dernière" - la première en 2022, il faut suivre ! - n’est pas loin...

En tête du Shakedown grâce à son précieux pilote d’essai (Michele Pirro en 1’ 59,803), Ducati s’impose aussi à l’issue de ce premier "vrai" test de la saison en compagnie du discret mais solide pilote du team VR46, Luca Marini qui a tourné quasiment deux secondes plus vite que son compatriote et collègue .

Test Sepang 2023 : Ducati et Aprilia bétonnent, Zarco et Quartararo questionnent

"Vainqueur" des derniers tests officiels 2022 à Valence - les premiers de la saison 2023 ! -, le demi-frère de Valentino Rossi confirme sa grande forme et sa stupéfiante vitesse en bouclant les 5543 mètres de large ruban d’asphalte en 1’ 57,889, soit à un petit dixième de seconde du record absolu inscrit par Jorge Martin lors des qualifs du GP de Mailaisie 2022 en octobre dernier.

Marini à un dixième du record absolu !

"Nous avons fait de bons progrès en termes de frein moteur, de traction et de sensation sur l'avant", précise Luca tout sourire, avant de signaler qu’il a "également gardé un bon rythme dans la course sprint (le MotoGP change de format en 2023, NDLR !), dans les petits 59, et j'ai aussi tenté quelques simulations de dépassement".

Les ambitions du vice-champion Moto2 2020 pour sa troisième saison en catégorie reine des Grand Prix moto sont donc confirmées : Marini est en quête de son premier podium en MotoGP, de sa première victoire aussi, et souhaite - nettement - améliorer sa 12ème place dans l’ordre mondial.

Test Sepang 2023 : Ducati et Aprilia bétonnent, Zarco et Quartararo questionnent

Le "Numero Uno" du MotoGP termine à un souffle de son grand copain de la VR46 Academy : à huit centièmes de seconde seulement, ce qui signifie que Francesco Bagnaia est le second à avoir tourné sous 1’ 58 sur la piste malaise ce week-end. Les 18 pilotes suivants se trouvent dans la même seconde... Et que c’est lent ? Excellent, pardon !

"Après la pause déjeuner aujourd'hui (hier dimanche, NDLR), nous avons apporté une modification à la nouvelle moto qui nous a permis de l'amener au même niveau que celle de l'année dernière", témoigne le champion du monde 2022. "C'était mon objectif, donc nous ne pouvons qu'être satisfaits".

Bagnaia estime qu’il lui reste pas mal de boulot "pour améliorer d'autres aspects de la moto et la rendre plus maniable, mais nous avons encore deux jours d'essais au Portugal pour ce faire". Sur le circuit de Portimao où s’ouvrira la nouvelle saison, le pilote de pointe Ducati testera à nouveau "les deux solutions aérodynamiques testées ici".

Test Sepang 2023 : Ducati et Aprilia bétonnent, Zarco et Quartararo questionnent

Le nouveau coéquipier de "Pecco" confirme que la GP23 n’est pas encore au point : "au début, j'ai eu du mal à m'adapter à la nouvelle moto, mais cet après-midi, nous avons compris ce qui devait être amélioré, ce qui m'a permis d'être rapide sur un tour comme sur le rythme de course".

Enea Bastianini rassure ses nouveaux employeurs et fait trembler ses rivaux en déclarant que "Pecco avait le même feeling que moi, ce qui a facilité la comparaison des données et la discussion avec les ingénieurs. Nous n'avons toujours pas décidé quel carénage nous utiliserons cette année parmi ceux que nous avons essayés ici à Sepang, et nous les essayerons à nouveau à Portimao".

Des Ducati et Aprilia pas au point, mais au top ?

Le bestial n°23 (troisième au championnat 2022) a beau achever ce premier roulage de l’année 2023 à 18 centièmes de son chef de file, il est écarté du "podium" par une autre machine italienne... venue de Noale et non de Bologne : l’Aprilia d’usine n°12 de Maverick Vinales qui se sent comme pousser des ailes !

Test Sepang 2023 : Ducati et Aprilia bétonnent, Zarco et Quartararo questionnent

"Aprilia a beaucoup travaillé cet hiver et je me sens déjà beaucoup plus à l'aise sur la RS-GP", savoure le "Top Gun" espagnol. "Il reste clairement des points à améliorer, en partie parce que lors de ces premiers tests, nous avons essayé beaucoup de composants différents sans aller en profondeur dans les détails des réglages", analyse-t-il.

Auteur d’un excellent 1’ 58,036, Vinales roule déjà trois quarts de seconde plus vite que lors des épreuves qualificatives du dernier GP de Malaisie. "Dans l'ensemble, je pense que nous avons un potentiel technique plus élevé qu'à la fin de la saison dernière", se réjouit le "champion du monde des essais hivernaux", trop inconstant malheureusement sur l’ensemble d’une saison. Jusqu’à maintenant, du moins.

Test Sepang 2023 : Ducati et Aprilia bétonnent, Zarco et Quartararo questionnent

Grand animateur surprise du championnat MotoGP en 2022, Aleix Espargaro classe sa propre Aprilia au sixième rang derrière Jorge Martin, l’homme le plus rapide sur la piste de Sepang, qui s’était planté en course l’an dernier en cherchant coûte que coûte à s’imposer sur - humilier ?! - ses confrères Bagnaia et Bastianini...

Le remarquable - formidable, effroyable, redoutable ?! - tir groupé de Ducati est complété dans le Top 9 par Fabio di Giannantonio, Marco Bezzecchi et la nouvelle recrue du team Gresini, Alex Marquez. Son frère Marc termine ce test à une lointaine dixième place aux commandes de sa RCV... de ses quatre RCV, en fait : une 2022, deux 2023 et une "2024" !?

Test Sepang 2023 : Ducati et Aprilia bétonnent, Zarco et Quartararo questionnent

Les fans du n°93 du HRC retiendront de ces trois journées de compétition - intenses mais écourtées par des chutes de pluie samedi et dimanche - que leur idole a pu rouler sans gène au niveau de son humérus droit... Il devance par ailleurs son nouveau "bras droit" Joan Mir, 12ème à un gros dixième de seconde de son compatriote et nouveau coéquipier.

Un seul pilote Ducati semble être passé à côté de ce premier test à Sepang : Johann Zarco, relégué à pas loin d’une seconde du leader. Quatrième représentant de l’usine de Bologne sur l’ensemble de la saison dernière, notre double champion de Moto2 (2015 et 2016) débute 2023 à une anonyme 16ème place. Aïe ?

Test Sepang 2023 : Ducati et Aprilia bétonnent, Zarco et Quartararo questionnent

Au micro de nos confrères de Motogp.com hier soir, le n°5 du team Pramac se voulait rassurant : "le classement final n’est pas vraiment à l’image du bon travail effectué aujourd’hui". Johann souligne d’ailleurs que le chrono n’était pas son objectif principal. Après tout, il a déjà prouvé qu’il était rapide sur Ducati : 4 poles, 5 records du tour, 9 podiums... mais zéro victoires, toujours.

Zarco satisfait et Quartararo inquiet...

"Le but est de se sentir bien sur la moto", martèle Zarco, or "aujourd’hui il y a vraiment eu de bons pas en avant pour que je puisse contrôler au mieux cette Ducati, car j’ai tendance à pouvoir rouler vite mais pas dans l’aisance que j’aime". Une facilité, une symbiose que vise prioritairement le français, "parce que sur les 42 courses ce sera fondamental d’être à l’aise".

Notre second représentant au plus haut niveau de la vitesse moto était moins convaincant, car lui-même moins convaincu ! Seulement 17ème au terme des trois roulages, Fabio Quartararo repart avec "une sensation un peu mixte... très content avec les pneus usés, le moteur, mais dès qu’on doit mettre un pneu neuf on n’a aucun potentiel", conclue notre savoureux "20" français.

Test Sepang 2023 : Ducati et Aprilia bétonnent, Zarco et Quartararo questionnent

Cela inquiète grandement et légitimement notre champion MotoGP 2021 car "on sait très bien qu’en ce moment en MotoGP, si on ne se qualifie pas bien, on ne peut pas se battre pour des victoires, surtout avec les Sprint Race maintenant", prévoit le combatif vice-champion du monde 2022, auteur de son meilleur chrono dès le deuxième jour... comme Miguel Oliveira, 15ème sur sa nouvelle Aprilia satellite.

Sur la seconde Yamaha M1 (désormais seule moto du plateau équipée d'un 4-cylindres-en-ligne suite à l’abandon de Suzuki), Franco Morbidelli complète le Top 20. Le n°21 du team Yamaha Monster est "déjà" devancé par deux nouveaux duos : Jack Miller sur la KTM RC16 d’usine et Alex Rins sur la RCV alignée par le team LCR Castrol.

Test officiel MotoGP 2023 à Sepang : les chronos des jours

Test Sepang 2023 : Ducati et Aprilia bétonnent, Zarco et Quartararo questionnent

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Yamaha MT-09 2024 : notre essai complet en vidéo

La MT-09 s'est vendue à près de 200 000 exemplaires dans le monde en 10 ans. Malgré ce succès retentissant, le roadster Yamaha est devancé en France par la Z900, rattrapé par la Street Triple 765… Pour bien attaquer 2024 et ses rivales, la firme d'Iwata fait évoluer sa moto une troisième fois : essai !
Guide pratique du Salon du 2 Roues de Lyon 2024

Le plus grand salon 2-roues de France s'apprête à ouvrir ses portes, le jeudi 7 mars ! Durant quatre jours, des milliers de motards vont essayer de nouvelles motos et scooters, tester des équipements, rencontrer des pilotes, participer à des concours, assister à des shows, voir des expositions... Demandez le programme !
Petit test MNC : la Kawasaki Eliminator 500 en 6 minutes

Pas le temps de visionner notre essai complet de l'Emiminator 500 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Quatre minutes seulement (bon, six en l'occurence, désolé...) pour vous placer au guidon du petit custom Kawasaki en allant directement à l'essentiel.
Le permis de conduire se dématérialise en 2024

Le célèbre papier rose cartonné peut désormais se doubler d'une version numérique, à télécharger sur son téléphone via l'application officielle France Identité. Ce permis de conduire dématérialisé se déploie progressivement en France depuis le 14 février. Explications.
Triumph Daytona 660 au prix de 9795 euros : good deal ?

Le constructeur anglais rescucite une appellation emblématique en 2024 avec sa nouvelle Daytona 660, sur la base de son excellent roadster Trident 660. Son prix contenu à 9795 euros comptera également parmi les qualités de la Triumph face à ses concurrentes. Panorama.
Sportive 1 commentaire
Il y a 10 ans : Duel R1200RT Vs FJR1300 AE, tsars de la route !

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "La BMW R1200RT et la Yamaha FJR1300 comptent parmi les plus souveraines des motos. En 2014, chacune fourbit et modernise méchamment ses armes pour régner. MNC les oppose dans un duel de tsars...". Aujourd'hui, la RT demeure une référence tandis que la FJR a cédé sa place à la Tracer 9 GT+.
Yamaha espérait être plus proche aux essais du Qatar

Malgré des progrès palpables, Yamaha dresse le constat de l'écart encore conséquent de sa nouvelle M1 2024 sur la concurrence au terme des derniers essais d'intersaison sur le circuit de Losail. Le directeur technique de l'équipe officiel espérait avoir davantage recollé Ducati et les autres marques européennes. Explications.
MotoGP 2024 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...