• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SOFT POWER
Paris, le 9 janvier 2024

Il y a 10 ans : Opposé à l'ECU unique, Honda menace de quitter le MotoGP

Il y a 10 ans : Opposé à l'ECU unique, Honda menace de quitter le MotoGP

Souvenez-vous, il y a 10 ans jour pour jour, MNC publiait : "Ce n'est pas la première fois que Honda brandit la menace d'un retrait du MotoGP depuis que le promoteur (Dorna) pousse les constructeurs à adopter une centrale électronique (ECU) unique, mais le nouvel avertissement lancé par son service course en ce début d'année laisse à penser que le débat est loin d'être clos..."

Imprimer

Moto-Net.Com réédite cet article de 2014 en lien direct avec ces récentes publications :

Il y a dix ans, donc, sur le Journal moto du Net...

Ce n'est pas la première fois que Honda brandit la menace d'un retrait du MotoGP depuis que le promoteur (Dorna) pousse les constructeurs à adopter une centrale électronique (ECU) unique, mais le nouvel avertissement lancé par son service course en ce début d'année laisse à penser que le débat est loin d'être clos...

"La raison pour laquelle Honda dispute des Grands Prix est le besoin de développement technologique. Nous pensons que les GP sont le meilleur banc de test pour cela", rappelle Shuhei Nakamoto, vice-président du HRC.

"Si les occasions de développer disparaissent, Honda perd une raison très importante - en fait, une raison fondamentale - de justifier la dépense de tout cet argent. La position de Honda n'est pas nouvelle : je l'ai dit à d'autres reprises et je ne plaisantais pas !" Voila qui a le mérite d'être clair...

Pour mémoire, Dorna est parvenu après moult tractations à obtenir des trois constructeurs prototypes (Ducati, Honda et Yamaha) qu'ils utilisent dès la saison prochaine le boîtier développé par le fournisseur du championnat, Magneti Marelli (lire notamment notre Guide des Grands Prix 2013 et nos points réglementaires du 29 juillet 2013 et du 18 octobre 2013). Mais la mesure n'a pratiquement aucun impact en termes de performances, puisque si le contenant est imposé, le contenu, lui, est libre !

En clair : la Ducati GP14, la Honda RC213V et la Yamaha YZR-M1 2014 embarqueront certes le même boîtier, mais à l'intérieur les précieux logiciels développés à grands frais par les ingénieurs italiens et japonais continueront à gérer aux petits oignons les démarrages, les wheelings, le patinage ou encore le frein moteur de ces motos désormais cataloguées dans la nouvelle classe "Factory".

A terme toutefois, l'objectif est d'harmoniser le niveau de ces aides au pilotage en imposant non seulement un boîtier, mais aussi des logiciels communs : c'est la solution mise en place dès 2014 pour les motos de la catégorie "Open", au sein de laquelle figurent les compé-clients Honda RCV1000R, le package moteur et éléments de châssis M1 loué par Yamaha à NGM et quelques CRT.

Pour Dorna, cette uniformisation constituerait un excellent moyen de diminuer les coûts et d'améliorer le spectacle, car l'égalité sur le plan "électronique" profiterait aux seuls talents de pilotage. Un raisonnement séduisant sur le papier, mais dont l'application pourrait provoquer jusqu'au retrait du constructeur champion du monde en titre...

Placé devant cette extrémité, Carmelo Ezpeleta, le boss de Dorna Sports, laissera-t-il Honda continuer à élever ses précieuses "puces savantes" ? Rien est moins sûr, puisque c'est en leur faisant miroiter la perspective d'un MotoGP plus abordable car moins sophistiqué que le promotteur espère parvenir à séduire d'autres constructeurs, comme BMW et pourquoi pas Kawasaki et KTM...  A suivre de près sur MNC : restez connectés !

Intéressant, non ?

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

24 Heures Motos 2024 : une parade et moins de pétarades

Pour la première fois en 47 éditions, les motos engagées aux 24 Heures du Mans 2024 vrombiront dans les rues du Mans, le mercredi 17 avril entre 15 et 16 heures. A l'inverse, le public sera prié de la mettre en sourdine chaque nuit entre minuit et 8 heures du matin. Explications.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Horaires du Grand Prix des Amériques MotoGP 2024

Certes l'an dernier à Austin, Marc Marquez était absent et de nombreux pilotes n'avaient pas vu le drapeau à damier : Bagnaia, Martin, A.Espargaro, Miller, Binder, etc. Mais le podium composé de Rins sur Honda (remplacé par Zarco en 2024...), Marini sur Ducati et Quartararo sur Yamaha faisait plaisir à voir. Il est enthousiasmant même, pour cette année. Programme !
MotoGP 2024 1 commentaire
Comment remplir un constat amiable après un accident de moto ?

Un constat européen d'accident - ou constat amiable - doit être transmis à son assureur dans les cinq jours après un accident de circulation afin de déterminer les responsabilités. Les conseils Moto-Net.Com et de la Mutuelle des Motards pour bien remplir ce formulaire crucial pour la prise en charge des dégâts. Suivez le guide !
Fabio Quartararo reste sur la Yamaha M1 d'usine en 2025 et 2026 !

Depuis quelques semaines, la rumeur enflait dans le paddock MotoGP : Fabio Quartararo pourrait passer chez Aprilia l'an prochain… L'annonce est tombée ce matin : Fabio Quartararo est fidèle à son employeur Yamaha ! Les Bleus restent soudés et convaincus qu'ils peuvent redevenir champions. Explications.
MotoGP 2024 16 commentaires
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Fin des vignettes et cartes vertes, le mémo assure le relais

Ce n'était pas un poisson d'avril : depuis hier, les motards - scootéristes, automobilistes, etc. - n'ont plus à poser le papillon vert sur leur véhicule, ni à plier l'attestation annuelle dans leur portefeuille. Il faut en revanche conserver un "mémo véhicule assuré" à sortir en cas de pépin. Explications.
  • En savoir plus...