• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 4 septembre 2016

GP de Grande-Bretagne - Course Moto2 : Lüthi gagne, Zarco dérape

GP de Grande-Bretagne - Course Moto2 : Lüthi gagne, Zarco dérape

Tom Lüthi remporte une victoire nette et sans bavure à Silverstone devant Morbidelli et Nakagami, signant sa deuxième victoire de la saison Moto2 lors du GP de Grande-Bretagne 2016. Johann Zarco, sixième à l'arrivée, est rétrogradé à la 22ème place pour son dépassement raté sur Lowes, qui a causé la chute du pilote…

Imprimer

Tom Lüthi remporte une victoire nette et sans bavure à Silverstone devant Morbidelli et Nakagami, signant sa deuxième victoire de la saison Moto2 lors du GP de Grande-Bretagne 2016. Johann Zarco, sixième à l'arrivée, est rétrogradé à la 22ème place pour son dépassement raté sur Lowes, qui a causé la chute du pilote britannique à domicile...

Départ : Jonas Folder, futur coéquipier de Johann Zarco chez Tech3, surprend tout le monde et s'installe en tête devant le poleman Sam Lowes et Johann Zarco, leader du championnat. Alex Rins serre les dents depuis sa 19ème sur la grille, les infiltrations reçues à la clinique mobile ne dissimulant pas toutes les douleurs ressenties à sa clavicule fracturée à l'entraînement.

L'espagnol pointe à la 20ème place au premier tour, loin de son projet de marquer des points pour éviter de voir trop augmenter son écart de 19 points sur le leader Zarco... Ce même Zarco réalise comme d'habitude un début de course observateur, taxant toutefois assez facilement Folger quand l'allemand cède la première place à Lowes. 

Alex Marquez, très fort durant les essais, chute à 14 tours de l'arrivée tandis que Sam Lowes mène les débats en maintenant Johann Zarco à un quart de seconde. Franco Morbidelli est troisième devant Folger et Lüthi, très rapide et agressif à l'approche de la mi-course.

Tom Lüthi surprend tour à tour Zarco puis Lowes pour se porter à la première place : superbe performance de la part du suisse, lourdement blessé suite à sa chute à Brno ! Sam Lowes, un temps "désorienté" par le dépassement de Lüthi, rétrograde au quatrième rang derrière Morbidelli à dix tours de l'arrivée.

Mais le britannique se reprend rapidement et dépasse l'italien pour revenir au contact de Zarco, qui suit en forçant le rythme de Lüthi. Sam Lowes se fait pressant sur Johann Zarco, lui montrant sa roue avant à plusieurs reprises avant de le dépasser à trois tours de l'arrivée. 

Accrochage Zarco-Lowes

Le français tente de répliquer dans le virage n°16, retardant au maximum son freinage dans cette longue courbe à gauche. Mais le n°5 entre bien trop vite et doit soudain relever sa moto pour éviter la chute. Dans sa manoeuvre, Johann emporte vers l'extérieur Sam Lowes qu'il tentait de passer par l'intérieur...

Les deux hommes filent côte à côte vers le dégagement, où Lowes perd à domicile le contrôle de sa moto tandis que Zarco en ressort sans chuter pour repartir 7ème. Lowes remonte en selle et repart courageusement au 23ème rang, copieusement agacé par le "raté" de son rival, dont la manoeuvre est examinée par la direction de course.

Arrivée : Thomas Lüthi, seul en tête suite à l'accrochage "Zarco-Lowes", file sans être inquiété vers sa seconde victoire de la saison, prenant une belle revanche sur sa dernière course terminée dans la douleur d'une chute. Franco Morbidelli et Takaashi Nakagami complètent le podium.

Johann Zarco franchit la ligne d'arrivée à la sixième position, mais apprend à l'arrivée que sa conduite jugée "irresponsable" lui vaut une pénalité de 30 secondes qui le fait rétrograder à la 22ème place... derrière Sam Lowes, justement ! De fait, le français - qui n'est pas coutumier des erreurs sur d'autres pilotes - ne marque aucun point.

"J'attendais la fin de course pour produire mon effort quand Lowes m'a doublé, j'ai répliqué aussitôt pour ne pas perdre l'avantage mais ça n'est pas passé et j'ai malheureusemennt entraîné Sam dans le bas-côté en cherchant à rester sur mes roues. J'ai redressé mon levier de frein pour finalement décrocher la 6ème place", décrit le champion en titre, très amer d'avoir écopé d'un tel déclassement.

"Je ne comprends pas bien : normalement, nous sommes désormais pénalisés sur notre permis à points dans ce genre de cas, mais là on a décidé de m'infliger 30 secondes de pénalité et je perds 10 points", tempête le français qui souhaiterait porter réclamation face à cette décision, ce qui ne semble pas être l'avis de son manager Aki Ajo...

Si il est vrai que la manoeuvre optimiste de Johann était limite et donc sujette à sanction, la décision de la direction de course paraît critiquable : à croire que la nationalité britannique du pilote impliqué dans ce malheureux accrochage a joué un rôle dans la sévérité de la sanction attribuée à Johann qui, rappelons-le, est loin d'être un pilote "chaud" souvent impliqué dans des actions musclées...

Au final, le pilote qui réalise la meilleure opération est Alex Rins, huitième à l'arrivée alors qu'il s'élançait de la 19ème position avec une épaule en vrac ! Par conséquent, l'écart du futur pilote Suzuki sur Zarco passe de 19 à 10 points, alors que Rins s'élançait avec l'unique objectif de ne pas trop en perdre !

Résultats du Grand Prix Moto2 de Grande-Bretagne 2016

Classement provisoire du championnat Moto2 2016

Brad Binder remporte sa quatrième victoire de la saison Moto3 2016 à Silverstone devant Bagnaia et Bendsneyder. L'officiel KTM renforce son énorme avance au provisoire sur le malheureux Jorge Navarro, victime d'une lourde chute suite à un accrochage avec Mansi et Migno.
Départ : Enea Bastianini prend le meilleur départ sur une piste encore froide (16°C) mais sèche pratiquement partout, à l'exception de zones encore légèrement humides. L'italien se fait rapidement dépasser par le poleman Francesco Bagnaia, tandis que Mir, Antonelli, Rodrigo (14ème sur la grille !) et Martin sont à l'affût à quelques encablures.
Jules Danilo a perdu plusieurs places au départ et pointe au neuvième rang, tout comme Fabio Quartararo qui apparaît au 23ème rang. Le leader du championnat, Brad Binder remonte vite aux avant-postes et s'installe dans le sillage du leader, "Peco" Bagnaia. Le Sud-africain ne tarde pas à attaquer le n°21, et le passe avec aisance pour installer sa KTM officielle en tête.
Jorge Navarro, 18ème sur la grille, excecute une superbe remontée et rejoint le premier groupe de 7 pilotes à 13 tours de l'arrivée. Sacrée perf' de la part de l'ancien coéquipier de Fabio Quartararo, actuellement second au provisoire (avec 61 pts de retard sur Binder) malgré son forfait à Assen en raison d'une méchante fracture tibia-péronné contractée en entraînement. 
L'espagnol poursuit son effort pour revenir à la deuxième place à 11 tours de l'arrivée derrière Bagnaia et devant Binder. Un tour plus tard, le pilote Honda prend les commandes à l'italien : en sept tours, Navarro est passé de la 18ème à la 1ère place ! Dans le même temps, Fabio Quartararo apparaît dans les dégagements du circuit, visiblement trahi techniquement par sa KTM…
"C'est un désastre, les techniciens analysent la moto pour identifier le problème, que je pense provenir du moteur. Déjà que je ne me sentais pas à l'aise…", regrette le tricolore.
Le tête de course passe de gants en gants entre Navarro, Binder, Bagnaia puis Bastianini à quatre tours de l'arrivée, alors que le wild card Stefano Martin (17 ans) joue les troubles fêtes en titillant les leaders alors qu'il partait de la 34ème place sur sa Mahindra ! L'italien terminera finalement à la quatrième place, à la surprise générale.
A deux tours de l'arrivée, Jorge Navarro manque de percuter Mansi et parte au tapis dans un long droit en entraînant Migno à suite, causant l'abandon des deux pilotes. Navarro, encore convalescent au niveau de sa jambe, se relève difficilement et paraît souffrir physiquement…
Arrivée : Comme à son habitude, Brad Binder produit son effort dans les derniers tours : le Sud-africain se porte en tête et se forge une avance suffisante pour aller décrocher la victoire avec 0,183 sec d'avance sur Bagnaia et 0,336 sec sur Bendsneyder, auteur de son premier podium sur la KTM officielle.
Le leader du championnat, auteur de huit podiums dont quatre victoires en onze courses, porte son avance à 86 points sur Navarro, qui perd de nouveau de gros points en raison de sa chute à Silverstone. Francesco Bagnaia profite de sa seconde place pour remonter de la 5ème à la 3ème position au provisoire, avec 8 points de retard sur Navarro.  
Jules Danilo, ralenti par un souci d'embrayage et une crampe à la jambe, termine à la 11ème position, loin de ses objectifs initiaux : "je suis déçu car j'avais fait un bon week-end", soupire le français à l'arrivée.
Même déception évidemment pour Fabio Quartararo, suite à son nouveau résultat blanc qui le fait plonger à la 13ème place au provisoire. Suite à son passage de Honda à KTM, le niçois éprouve beaucoup de difficultés pour revenir aux avant-postes, pertubé aussi par des problèmes d'entourage.
Le français a ainsi récemment décidé de se séparer de son exigeant manager espagnol Edourdo Martin, chez qui il vivait en Espagne depuis ses débuts météoriques en championnat espagnol (CEV). El Diablo s'est rapproché depuis l'Autriche de l'ancien pilote Randy de Puniet et de son manager Eric Mahé afin de puiser des conseils pour la suite de sa carrière.
Un peu lassé du Moto3, Quartararo est pressenti l'an prochain en Moto2, notamment auprès du team Pons. El Diablo serait très tenté d'accepter cette montée de classe, même si son objectif de briller en Moto3 n'est clairement pas atteint…
Résultats du Grand Prix Moto3 de Grande-Bretagne 2016
Classement provisoire du championnat Moto3 2016

      .

      .

      Commentaires

      Ajouter un commentaire

      Identifiez-vous pour publier un commentaire.

      .

      A lire aussi sur le Journal moto du Net

      L'équipe française Tech3 vise le titre Moto3 pour GasGas en 2024

Un an après leurs collègues en MotoGP, les membres de l'écurie française Tech3 en Moto3 revêtent le rouge GasGas ! L'objectif de leur pilote de pointe Daniel Holdago sur la (KTM) RC4 est le titre mondial qui lui a glissé des gants en 2023. L'espagnol est rejoint par l'australien Jacob Roulstone, nouvelle pépite de la filière Red Bull. Présentation.
      Yamaha MT-09 2024 : notre essai complet en vidéo

La MT-09 s'est vendue à près de 200 000 exemplaires dans le monde en 10 ans. Malgré ce succès retentissant, le roadster Yamaha est devancé en France par la Z900, rattrapé par la Street Triple 765… Pour bien attaquer 2024 et ses rivales, la firme d'Iwata fait évoluer sa moto une troisième fois : essai !
      L'Europe rejette la visite médicale pour le permis de conduire, mais...

Après le contrôle technique pour rouler à moto, le contrôle médical pour conserver son permis ? Les eurodéputés ont majoritairement votés non, considérant que les conducteurs doivent eux même évaluer leur aptitude à conduire. En France toutefois, l'idée n'est pas abandonnée, bien au contraire. Explications...
      Permis moto 1 commentaire
      Les Journées K-awasaki en tournée sur trois circuits en 2024 !

Limitées depuis 2018 à une simple mais prestigieuse étape sur le circuit Bugatti du Mans, les Journées K se rendront en 2024 sur deux circuits supplémentaires et pas moins intéressants : Alès et Dijon-Prenois. Organisés sur deux jours, ces roulages sont ouverts aux clients Kawasaki… et à leurs copains !
      La Virée Auvergnate Dunlop remet le couvert en 2024

La Virée Auvergnate Dunlop repart pour un tour ! Comme prévu à l'issue de sa première édition réussie, la randonnée trails et maxitrails organisée par Greg Fayard avec le soutien du manufacturier anglais est reconduite pour 2024 avec de nouveaux itinéraires notamment... et une inscription à gagner sur le stand AXA Passion au Salon de Lyon !
      Petit test MNC : la Kawasaki Eliminator 500 en 6 minutes

Pas le temps de visionner notre essai complet de l'Emiminator 500 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Quatre minutes seulement (bon, six en l'occurence, désolé...) pour vous placer au guidon du petit custom Kawasaki en allant directement à l'essentiel.
      Guide pratique du Salon du 2 Roues de Lyon 2024

Le plus grand salon 2-roues de France s'apprête à ouvrir ses portes, le jeudi 7 mars ! Durant quatre jours, des milliers de motards vont essayer de nouvelles motos et scooters, tester des équipements, rencontrer des pilotes, participer à des concours, assister à des shows, voir des expositions... Demandez le programme !

      Soutenez le Journal moto du Net

      Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

      ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

      Calendrier MotoGP 2023

      Plateau : Les pilotes et leurs motos 2023

      GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

      Pré-saison 2023

        Calendrier MotoGP 2023

      Courses 2023

      GP moto du Portugal 26 mars : GP du Portugal
      GP moto d'Argentine  2 avril : GP d'Argentine
      GP moto des Amériques 16 avril :  GP des Amériques
      GP moto d'Espagne 30 avril : GP d'Espagne
      GP de France moto 14 mai : GP de France
      GP moto d'Italie 11 juin : GP d'Italie
      GP moto d'Allemagne 18 juin : GP d'Allemagne
      GP moto des Pays-Bas 25 juin : GP des Pays-Bas
      GP moto du Kazakhstan 9 juillet : GP du Kazakhstan
      GP moto de Grande-Bretagne 6 août : GP de Grande-Bretagne
      GP moto d'Autriche 20 août : GP d'Autriche
      GP moto de Catalogne 3 septembre : GP de Catalogne
      GP moto de San Marin 10 septembre : GP de San-Marin
      GP moto d'Inde 24 septembre : GP d'Inde
      GP moto du Japon 1er octobre : GP du Japon
      GP moto d'Indonésie 15 octobre : GP d'Indonésie
      GP moto d'Australie 22 octobre : GP d'Australie
      GP moto de Thaïlande 29 octobre : GP de Thaïlande
      GP moto de Malaisie 12 novembre : GP de Malaisie
      GP moto du Qatar 19 novembre : GP du Qatar
      GP moto de Valence 26 novembre : GP de Valence


      SAISON 2023   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

      • En savoir plus...