• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ARAGONWORLDSBK
Paris, le 3 avril 2017

Déclarations des pilotes World Supersport à Aragon

Déclarations des pilotes World Supersport à Aragon

La troisième épreuve du World SSP 2017 s'est disputée ce week-end à Aragon, en Espagne. Pour compléter notre compte rendu en quasi-direct, voici les déclarations des pilotes Supersport à l'issue de la course espagnole... brillamment remportée par le français Lucas Mahias !

Imprimer

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu dimanche, en quasi direct, le déroulement de la course de Mondial Supersport sur le circuit d'Aragon (pour les retardataires, lire WSSP Aragon : première et magnifique victoire pour Lucas Mahias !).

Ci-dessous les déclarations des pilotes qui se sont illustrés dimanche : honneur au vainqueur... français !

Déclarations des pilotes World Supersport à Aragon

Lucas Mahias (Yamaha n°144), 1er

"Le dernier tour était complètement fou, mais pas seulement ce tour, toute la course ! J'ai livré de nombreux combats, c'était très difficile ! Quelques pilotent se battaient pour la première place, mais j'ai choisi une bonne stratégie au début : me contenter de suivre les autres pilotes car il y avait beaucoup de vent, il était difficile d'avoir un bon rythme pour la course. Je suis très content parce que Sheridan arrivait à aller plus vite dans la ligne droite, mais je savais que j'étais rapide dans le sinueux où il n'était pas aussi confiant. Le résultat est vraiment bon pour moi et pour Yamaha. Un grand merci donc à mon équipe pour leur dur labeur ce week-end. Au début, je n'étais pas si confiant mais on a vraiment réussi notre coup".

Déclarations des pilotes World Supersport à Aragon

Sheridan Morais (Yamaha n°32), 2ème

"C'était une excellente course et je suis heureux d'offrir à mon équipe un autre podium après le superbe podium de Niki en Thaïlande. J'attends avec impatience les prochaines courses où nous savons que nous pourrons nous battre pour la victoire. La course s'est plutôt bien passée. J'ai essayé de mettre ma tête dans le guidon et d'attaquer pour creuser un écart, mais c'est vraiment difficile à faire dans cette catégorie. En fin de compte, nous étions tout proche de la victoire, je suis heureux de cette deuxième place et je tiens à remercier mon équipe pour cela".

Déclarations des pilotes World Supersport à Aragon

Patrick Jacobsen (MV Agusta n°99), 3ème

"Je suis plutôt content du résultat aujourd'hui, car un problème de tressautement (le fameux "chattering", NDLR) m'a empêché de me battre pour la première place. C'est un vrai plaisir de monter sur le premier podium avec MV Agusta Reparto Corse cette saison, car ils travaillent tellement fort : nous méritons tous ce résultat. Merci à mon équipe pour le travail que nous avons accompli aujourd'hui. Nous attendons un résultat encore meilleur à Assen".

Déclarations des pilotes World Supersport à Aragon

Jules Cluzel (Honda n°16), 4ème

"Je pense qu'on ne pouvait pas faire mieux ce week-end. Partir de la 14ème place sur la grille et terminer 4ème est bien. J'ai lutté avec le grip arrière et j'ai essayé de trouver une solution. Au final, j'ai simplement tenté de terminer la course sans commettre de fautes. Nous avions des points très forts comme le freinage. Si nous travaillons bien sur le grip arrière, alors nous deviendrons très bons. Je suis confiant et nous devons gagner des courses pour amasser des points. Ce sera l'objectif de la prochaine course".

Déclarations des pilotes World Supersport à Aragon

Federico Caricasulo (Yamaha n°64), chute

"J'étais bien en course aujourd'hui, mais j'ai eu un problème de passage de vitesse et je suis tombé. J'étais remonté de la 13ème au 2ème, c'était génial : je me sentais bien et mon R6 fonctionnait très bien. Je suis tombé dans le virage n°3 et je me suis malheureusement fracturé la clavicule gauche. Cependant, je serai de retour et prêt pour Assen".

Déclarations des pilotes World Supersport à Aragon

Kenan Sofuoglu (Kawasaki n°1), chute

"Il y a longtemps que je n'étais pas monté sur la moto et pour le moment, en course, je ne peux pas dire que je suis assez confiant pour creuser l'écart sur tout le monde. J'ai décidé de suivre quelques pilotes, mais quand j'ai vu qu'ils pensaient tous en être au dernier tour, dans le dernier virage - même au début de la course - j'ai laissé quatre ou cinq personnes prendre les commandes. C'était une longue course, j'économisais donc mon pneu et je pilotais comme il faut. Ensuite, des pilotes encore plus lents ont commencé à m'attaquer, je me suis donc rapprocher un peu du groupe de tête. Mais un des pilotes a commis une erreur et m'a mis hors course. Terminer ainsi fait mal car nous ne le méritions pas. Je suis triste pour mon équipe, mais j'ai beaucoup roulé ce week-end et j'ai retrouvé un peu confiance. Mon pouce n'est pas un problème. J'ai mal au dos, il me fait encore mal maintenant, mais je n'ai rien de cassé".

.

.

.

Les derniers essais MNC

Triumph Daytona 660 : le Petit test MNC en 5 minutes

Pas le temps, le courage ou le besoin de visionner notre essai complet de la Daytona 660 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer au guidon de la nouvelle sportive - de route - Triumph en allant directement à l'essentiel.
Essai MT-09 2024 : Yamaha révolutionne son roadster

La MT-09 a soufflé cet hiver ses 10 bougies ! Yamaha lui offre comme cadeau une profonde mise à jour 2024 pour fêter ce cap important…. Et pour lui permettre surtout de régner sur le segment des roadsters "maxi-mid-size" composé notamment des Z900, Street Triple 765 et 990 Duke. Test MNC !
Nouveautés 2024 2 commentaires
Essai Honda CBR600RR 2024 : C'est Bon de la Revoir !

Retirée du catalogue européen en 2017, la Honda CBR600RR fait son retour avec son 4-cylindres en ligne de 121 ch et son silencieux sous la selle caractéristique. Comme au bon vieux temps du Supersport ! Moto-Net.Com l'a (re)découverte sur le circuit de Portimao (Portugal)... sous la pluie. Essai.
Essai vidéo Honda CBR1000RR-R Fireblade SP 2024

Honda met un peu d'eau dans son vin pour déradicaliser son incendiaire CBR1000RR-R 2024... Manque de bol : l'eau en question s'est écoulée jusqu'au circuit de Portimao où Moto-Net.Com s'est mouillé pour amadouer les 217,6 ch de la Fireblade haut de gamme SP, avec gestion électronique de l'amortissement Öhlins ! Récit dans notre essai vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Horaires du Grand Prix d'Espagne MotoGP 2024

Deux semaines après sa démonstration à Austin (Texas, USA), Maverick Vinales pourra-t-il confirmer à Jerez où l'an dernier, son coéquipier chez Aprilia avait signé la pole position ? Les pilotes espagnols sont nombreux à vouloir briller à domicile : MNC attend notamment Marc Marquez et Pedro Acosta au tournant… ou plutôt dans le dernier virage !
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 9 commentaires
  • En savoir plus...