• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
OBJECTIF GRAND PRIX
Paris, le 14 octobre 2021

La FFM se met en quatre pour faire briller la France en vitesse moto

La FFM se met en quatre pour faire briller la France en vitesse moto

Les succès - et le futur titre ?! - de Fabio Quartararo en MotoGP vont nécessairement susciter des vocations chez les jeunes français. La Fédération Française de Motocyclisme se tient prête à les accueillir à travers un nouveau programme de vitesse moto établi sur quatre niveaux. Explications et interview du président Sébastien Poirier.

Imprimer

Ces dernières années, les Bleu(e)s, Teddy Riner et Clarisse Agbegnenou, Florent et Laure Manaudou, Tony Parker et Céline Dumerc, Gaël Monfils et Caroline Garcia, Renaud Lavillenie et Mélina Robert-Michon, Martin Fourcade et Perrine Laffont ont grandement contribué au succès de leur discipline auprès des jeunes.

En 2022 toutefois, certains de nos bambins pourraient se détourner des traditionnels football, rugby, handball, judo, natation, basket, tennis, athlétisme, ski, etc. Depuis deux ans en effet, la Marseillaise résonne aussi en MotoGP. Cela fait vibrer les grands… et rêver les petits !

Pour le président de la Fédération Française de Motocyclisme (FFM) Sébastien Poirier, il est évident que les succès de Fabio Quartararo dans la catégorie reine des Grand Prix moto vont attirer de nouveaux pratiquants. À plus forte raison si notre "Diablo-lique" pilote remporte le titre mondial, ce qui constituerait une première pour un pilote français !

La vitesse moto, combien ça coûte ?

Avant de gagner quelques millions d’euros par saison en tant que pilote d’usine en MotoGP, il va falloir mettre la main au porte-monnaie... En Mini OGP France par exemple, "il faut compter entre 10 000 et 15 000 euros pour participer à une saison complète incluant l’acquisition de la moto (3000 à 6000 euros selon si celle-ci est neuve ou d’occasion), les entraînements, l’équipement du pilote, les déplacements, les pièces, etc."estime la FFM.

 

Pour rouler en Objectif Grand Prix France, une saison coûte "entre 20 000 et 35 000 euros", calcule encore la fédération, précisant qu’une moto s’achète neuve dans les 15 000 euros, ou d’occasion dans les 10 à 12 000... "À noter, l’acquisition d’une machine représente une certaine somme notamment pour participer à la catégorie OGP. Cependant ces motos se revendent très facilement et perdent peu de valeur d’une année sur l’autre".

Cependant, la refonte de la filière vitesse moto en France n’est pas uniquement générée par les brillants et constants résultats du n°20 Yamaha, ni par ceux moins réguliers mais aussi réjouissants du n°5 Ducati Johann Zarco, que MNC n’oublie pas ! Pas plus que le combatif Jules Cluzel en World Supersport ou le sous-employé Loris Baz en World Superbike, d’ailleurs.

Naturellement ravi de voir deux de nos compatriotes briller actuellement sur les pistes de l’Intercontinental Circus, le président de la FFM s’interdit de s’endormir sur "ces" lauriers : "nous sommes périodiquement et légitiment interrogés sur l’avenir de la France en vitesse, sur les générations de pilotes montantes".

Pour assurer la relève de Fabio et Johann, la FFMoto a décidé de transposer son fructueux programme en motocross à la vitesse, qui s’étage sur quatre principaux niveaux. "L’objectif est d’accompagner les jeunes pilotes de l’initiation, via les écoles Française de motocyclisme, vers le haut niveau".

"Ce schéma pyramidal n’a rien d’extraordinaire", reconnaît volontiers le président de la fédération qui doit axer ses efforts sur la base : à ce jour, seulement deux écoles labellisées enseignent la vitesse et une dizaines de clubs éducatifs proposent cette activité. Ce n’est pas suffisant !

Très courant en Espagne, le recours aux structures de karting doit permettre à la FFM de multiplier le nombre de lieux de pratiques : "aujourd’hui une cinquantaine de pistes de kart acceptent les minimotos en France, sur un total d’environ 350", comptabilise son président.

La FFM se met en quatre pour faire briller la France en vitesse moto

C’est dans le but de développer les partenariats avec les clubs de kart - et créer de nouveaux clubs de minimoto ! - que la FFM a embauché un agent chargé de recenser, visiter et homologuer les pistes de kart. Ainsi, les enfants pourront s’initier et se perfectionner en toute sécurité sur des machines adaptées aux tracés.

Dans un second temps, les plus mordus âgés d’au moins 7 ans pourront s’inscrire à des compétitions : championnat de ligue Mini OGP (niveau 2 de cette nouvelle filière "Objectif Grand Prix" qui remplace le 25 Power Vitesse), puis championnat de France Mini OGP (niveau 3) et championnat de France OGP (niveau 4, dans le cadre du FSBK).

La FFM se met en quatre pour faire briller la France en vitesse moto

Là encore, le vivier d’espoirs devrait mécaniquement augmenter grâce à l’extension du nombre de championnats organisés : deux ligues seulement en 2021 (Normandie et Occitanie), mais six de plus dès l’an prochain (Auvergne Rhône Alpes, Bourgogne Franche Comté, Centre Val de Loire, Nouvelle Aquitaine, Pays de la Loire et Provence).

Comme avec les écoles, l’objectif de la FFM avec ces championnats régionaux est de couvrir l’ensemble du territoire (13 régions au total pour rappel). Les meilleurs de chaque ligue (répartis en deux catégories 115 et 160) pourront ensuite s’inscrire au championnat de Mini OGP national (115 et 160 toujours, Mini GP France sur Ovhale en prime), avant de monter en "catégorie reine"...

La FFM se met en quatre pour faire briller la France en vitesse moto

Le championnat Mini OGP, ouvert aux pilotes âgés de 11 à 18 ans, se disputera l’an prochain sur Honda NSF250R ou Pré moto 3 (châssis libre et moteur KTM, Yamaha ou Beon). Mais attention, le second type de montures ne pourra plus être aligné à compter de 2023, dans un souci d’harmonisation...

Considérée par la FFM comme "l’antichambre de l’European Talent Cup qui se déroule en Espagne et où il faut rouler pour se faire repérer, le championnat OGP se disputera sur les mêmes machines : des NSF250 (à boitier unique et limitée à 102 db en France) chaussées de gommes Bridgestone pour les deux saisons à venir comme en ETC".

Pour dynamiser sa filière vitesse France, la FFM constitue deux collectifs : celui du Mini OGP réunissant les meilleurs pilotes sur circuits de kart, celui de l’OGP avec les meilleurs pilotes sur grands circuits, et l’équipe de France Grand Prix qui intégrera vraisemblablement le vainqueur du championnat OGP.

La FFM se met en quatre pour faire briller la France en vitesse moto

Pour dynamiser le championnat de France Superbike cette fois, la FFM s’associe avec Claude Michy, Le patron du plébiscité Grand Prix de France moto s’est rendu sur deux épreuves 2020 du FSBK et croit pouvoir améliorer "ce championnat déjà bien structuré avec de bons partenaires"...

"Il faut juste lui redonner une dynamique pour attirer les spectateurs", analyse l’oragnisateur du GP de France, "pour réussir il faut de bonnes idées c’est certains, mais aussi de la caillasse et de la promotion". Ajouter au savoir-faire fédéral une pointe de faire-savoir, en somme !

Enfin, pour valider cette nouvelle filière vitesse moto en France, la Fédération Française de Motocyclisme est "très fière de pouvoir compter sur un pilote emblématique" : Johann Zarco, parrain de ce projet. Encore focalisé sur sa propre carrière, le double champion du monde de Moto2 a toutefois prévu de se libérer pour aller voir ses filleul(e)s tourner en rond... mais pas pour rien !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !
Kawasaki Eliminator 500 : notre essai en vidéo

Avec sa selle et son tarif tous deux aux ras des pâquerettes, l’Eliminator 500 affiche de hautes ambitions : concurrencer la Rebel 500 qui domine en France le segment des petits customs principalement destinés aux motards débutants (permis A2). Moto-Net.Com a testé la nouvelle Kawasaki... Voici notre compte-rendu en vidéo !
Nouveautés 2024 1 commentaire

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Triumph Daytona 660 au prix de 9795 euros : good deal ?

Le constructeur anglais rescucite une appellation emblématique en 2024 avec sa nouvelle Daytona 660, sur la base de son excellent roadster Trident 660. Son prix contenu à 9795 euros comptera également parmi les qualités de la Triumph face à ses concurrentes. Panorama.
Sportive 1 commentaire
Yamaha espérait être plus proche aux essais du Qatar

Malgré des progrès palpables, Yamaha dresse le constat de l'écart encore conséquent de sa nouvelle M1 2024 sur la concurrence au terme des derniers essais d'intersaison sur le circuit de Losail. Le directeur technique de l'équipe officiel espérait avoir davantage recollé Ducati et les autres marques européennes. Explications.
Fiche technique moto Honda CB500 Hornet 2024

Moteur, partie cycle, dimensions, coloris et prix de la Honda CB500 Hornet 2024 : toutes les caractéristiques et infos commerciales indispensables pour les motards à propos de la remplaçante de la CB500F sont sur notre fiche technique Moto-Net.Com.
Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Petites mises à jour 2024 pour la grande Triumph Tiger 1200

Lancée en 2012, totalement refondue en 2022 et habilement customisée l'été dernier, la Tiger 1200 connaît une série de mises à jour pour 2024 visant à améliorer son moteur, le confort des versions Pro et la garde au sol des modèles GT. Le maxitrail Triumph en profite aussi pour revoir la coloration de ses pelages... Présentation.
Bagnaia et Ducati éclipsent leurs rivaux aux tests du Qatar 

1'50.952 : c'est le chrono absolument stratosphérique avec lequel le champion MotoGP en titre Francesco Bagnaia termine les deux jours d'essais sur le circuit de Losail ! L'officiel Ducati est suivi par son équipier Enea Bastianini et l'Aprilia d'Aleix Espargaro. Fabio Quartaro et Johann Zarco, distancés, sont respectivement 14ème et 17ème.
MotoGP 2024 2 commentaires
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

Calendrier MotoGP 2023

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2023

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2023

GP moto du Portugal 26 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  2 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 16 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 30 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 14 mai : GP de France
GP moto d'Italie 11 juin : GP d'Italie
GP moto d'Allemagne 18 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 25 juin : GP des Pays-Bas
GP moto du Kazakhstan 9 juillet : GP du Kazakhstan
GP moto de Grande-Bretagne 6 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 20 août : GP d'Autriche
GP moto de Catalogne 3 septembre : GP de Catalogne
GP moto de San Marin 10 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 24 septembre : GP d'Inde
GP moto du Japon 1er octobre : GP du Japon
GP moto d'Indonésie 15 octobre : GP d'Indonésie
GP moto d'Australie 22 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 29 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 12 novembre : GP de Malaisie
GP moto du Qatar 19 novembre : GP du Qatar
GP moto de Valence 26 novembre : GP de Valence


SAISON 2023   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...