• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TUTTI VA BENE
Paris, le 8 juin 2021

La combinaison Alpinestars de Quartararo fonctionnait... alors quoi ?

La combinaison Alpinestars de Quartararo fonctionnait... alors quoi ?

Comment Fabio Quartararo s’est-il retrouvé torse nu aux commandes de sa Yamaha à la fin du Grand Prix de Catalogne 2021 ? L’équipementier Alpinestars a inspecté son matériel immédiatement après la course... et ne peut répondre à cette question qui en soulève d’autres. Explications.

Imprimer

Les avaries techniques sur les machines de MotoGP arrivent de temps à autre : logique, dans la mesure où les constructeurs innovent constamment, exploitent considérablement, flirtent et dépassent parfois des limites sur de nombreux plans mécaniques, électroniques, aérodynamiques, pneumatiques, etc.

Les problèmes concernant la protection des pilotes sont fort heureusement bien plus rares. De mémoire de Moto-Net.Com, l’incident auquel Fabio Quartararo a dû faire face dimanche est inédit. Quel pilote de Grand Prix moto a dû finir une course avec sa combinaison grande ouverte ?! Aucun, dans l’ère moderne du MotoGP en tout cas.

Si à la toute fin du Grand Prix MotoGP de Catalogne 2021, la vue du torse de notre savoureux "20 français" a pu plaire à quelques téléspectateurs(trices), elle a surtout donné des sueurs froides à ses fans et ses proches, laissée pantoise la direction de course et généré une vive polémique dans le paddock.

En voyant les images en direct, Moto-Cet.Com échafaudait plusieurs hypothèses. Quelle mouche a piqué le pilote Yamaha ? Ou quelle guêpe plutôt, piégée sous le cuir et rendue folle de rage, poussant Fabio à ouvrir sa fermeture éclair et quitter sa protection thoracique afin de libérer la malheureuse et furieuse bête ?

 La combinaison Alpinestars de Quartararo fonctionnait... alors quoi ?

Ou bien l’airbag se serait-il déclenché lors d’une manoeuvre un peu trop brutale, incitant l’actuel patron de la discipline à ouvrir tant bien que mal sa combinaison pour respirer plus librement et piloter plus efficacement ? Et si le curseur avait tout simplement cédé sous de trop fortes contraintes ?

Le fait qu’une fois la ligne d’arrivée franchie, Quartararo referme sa combi apparemment sans souci n’a fait qu’épaissir le mystère. Et l’on ne pouvait logiquement pas compter sur le pilote pour livrer la raison de sa mésaventure - corsée par deux pénalités - dès sa descente de moto. Il fallait attendre l’inspection et le retour de son équipementier...

Combi ouverte, chaîne en or qui brille

"Après la course MotoGP dimanche sur le circuit de Barcelona-Catalunya, l'équipe de développement Alpinestars Racing a commencé à enquêter sur l'intégrité de la combinaison de course de Fabio Quartararo", informe justement Alpinestars dans un communiqué envoyé la nuit dernière.

Or "lors de l'analyse initiale effectuée dans le camion situé dans le paddock MotoGP, l'équipe a constaté que la combinaison était en état de marche normal, toutes les fermetures éclair et les attaches fonctionnant parfaitement", déclare le "garde-du-corps" italien.

 La combinaison Alpinestars de Quartararo fonctionnait... alors quoi ?

"De plus, tous les composants de la combinaison, y compris le système d'airbag Tech-Air, étaient intacts et fonctionnaient parfaitement", assure l’équimentier, soulignant qu’il doit encore approfondir son étude "dans le laboratoire au siège social d'Alpinestars, où tous les tests et analyses seront effectués pour mieux comprendre la cause de ce qui s'est passé pendant la course".

"Le système d'airbag ne s'est pas déployé pendant la course, il a fonctionné comme prévu car il n'y a pas eu d’impact", insiste Alpinestars qui a l’obligation depuis 2018 d’équiper ses pilotes de l’Intercontinental Circus d’un airbag... et propose ce dispositif aux motards du monde entier : les enjeux commerciaux sont donc colossaux !

 La combinaison Alpinestars de Quartararo fonctionnait... alors quoi ?

Autre problématique soulevée par cet incroyable incident : la réaction de la direction de course... ou plutôt son absence ! Dès le problème repéré - facilement et rapidement grâce à la caméra embarquée ! -, ne fallait-il pas contraindre Fabio à passer dans la voie des stands afin de se rhabiller ? Fallait-il carrément le disqualifier pour marquer le coup ? Car le règlement se veut parfaitement clair...

Selon le premier point de l’article 2.4.5.2, "l'équipement doit être porté, correctement attaché, à tout moment pendant l'activité sur piste". En revanche, le règlement n’énonce pas la sanction encourue par le pilote qui ne respecterait pas cette règle. A quoi donc correspond la pénalité de trois secondes infligée à Quartararo, trois heures après la fin de course ?

Enfin, une petite interrogation au sujet de l’airbag... "Chaque pilote doit commencer chaque séance sur piste avec un système d'airbag fonctionnel. Une fois l'airbag déployé, la responsabilité de poursuivre la séance d’essai ou la course incombe au coureur". N’est-il pas curieux de contraindre les pilotes à se protéger contre une vilaine chute... mais pas contre une seconde ?! Car cela arrive. C’est arrivé à Marc Marquez et Alex Rins au GP de France 2021 !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Ça roule pour le marché français des - grosses - motos en avril 2024

En avril, remonte les files ! Malgré la mise en œuvre du contrôle technique, la prolifération et diversification des radars, certaines interdictions de rouler ou de stationner gratuitement, les français perçoivent encore et toujours la moto comme une solution, et non comme un problème. La preuve ? Ils en achètent toujours plus ! Bilan.
Grand Prix de France 2024 : les photos du MotoGP au Mans

Sélection des meilleurs clichés de Penny Rise Photos au Mans à l'occasion du Grand Prix de France 2024. Dans le viseur de notre photographe : le doublé de Jorge Martin, les "remontadas" de Marc Marquez, les efforts de Fabio Quartararo et Johann Zarco sur leur proto en perte de vitesse... et quelques umbrella-girls ! Galerie.
Todd remporte la North West 200 malgré l'invincible Irwin

Les vedettes du MotoGP n'étaient pas les seules à rouler ce week-end : très loin du Mans, au nord-ouest, les stars des courses sur route disputaient la North West 200… Irwin y poursuit sa série de victoires en Superbike (11 !) mais Todd est déclaré pilote de l'édition 2024. "Congratulations" aussi à McGuinness et McWilliams qui s'offrent un podium à 52 et 60 ans !

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 22 septembre : GP d'Inde
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...