• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PHILLIP ISLAND
Paris, le 17 octobre 2011

Grand Prix moto d'Australie : déclarations, classements et analyses

Grand Prix moto d'Australie : déclarations, classements et analyses

Après chaque course Moto GP, retrouvez les déclarations et les résultats des principaux protagonistes de la catégorie reine, ainsi que l'analyse de leurs réussites (et de leurs échecs) par la rédaction de Moto-Net.Com. Débriefing du GP d'Australie 2011.

Imprimer

Lorenzo forfait à Sepang

Blessé à la main gauche suite à une lourde chute au warm-up, Lorenzo a dû déclarer forfait pour le Grand Prix d'Australie hier et le Grand Prix de Malaisie le week-end prochain. Hospitalisé à Melbourne, le Majorquin a subi une intervention visant à protéger les nerfs et les tendons de son annulaire endommagés dans sa cabriole. Et malgré son succès, cette opération nécessite une période de guérison trop longue pour que l'ancien champion du monde puisse rouler à Sepang.

Une décision sera prise ultérieurement quant à sa participation au GP de Valence le 6 novembre, qui reste pour l'instant incertaine. Si Lorenzo ne dispute pas les deux dernières courses, seul Dovizioso pourrait lui chiper la deuxième place au classement général puisqu'il ne compte "que" 48 points de retard sur l'officiel Yamaha. L'Italien devra toutefois gagner ces deux Grands Prix et marquer les 50 points qui restent à distribuer...

En raison du forfait de Jorge Lorenzo suite à son énorme chute au warm-up (lire encadré ci-contre), Casey Stoner pouvait se contenter de terminer le Grand Prix d'Australie 2011 à la sixième place pour marquer les dix points nécessaires à l'obtention de son second titre mondial...

Sauf que jouer "l'épicier" chez lui, sur un circuit où il compte déjà quatre victoires consécutives, était naturellement exclu pour le prodige australien : large vainqueur devant Simoncelli et Dovizioso, Stoner n'a fait aucun quartier à "Casey Island" (lire nos résumés des courses Moto GP, Moto2 et 125 à Phillip Island) !

Casey Stoner, Honda-Repsol (1er en qualifs et 1er en course) : "Je crois que personne ne pouvait se douter que les choses allaient si bien se passer aujourd'hui ! La course a été incroyablement difficile, les conditions étaient très dures. J'ai pris de l'avance en début de course et je voyais que la pluie arrivait, mais je n'étais pas sûr qu'elle allait vraiment tomber".

"A un moment, j'ai traversé un mur de pluie et j'ai presque perdu le contrôle parce qu'il n'y avait vraiment aucun signe pour nous prévenir. J'ai cru que j'allais finir dans les graviers ! J'ai réussi à garder le contrôle, j'ai maintenu mon avance sur tout le monde et j'ai réussi à gagner mais c'était un peu tendu ! Je suis désolé pour ce qui est arrivé à Jorge ce matin, c'est un grand coureur et je pense que les choses auraient été différentes s'il avait été là aujourd'hui".

"J'espère que son opération se passera bien et qu'il reviendra en pleine forme. Je ne pourrai jamais suffisamment remercier tout le monde, mon team, Repsol, tous nos sponsors, tous ceux qui ont travaillé si dur tout au long de l'année, un grand merci à tous !"

L'analyse Moto-Net.Com : Sacré champion du monde Moto GP 2011 le jour de ses 26 ans, Casey Stoner réalise une première campagne au HRC proche de la perfection (voir schéma ci-dessous). Auteur de 11 pole positions et de 15 podiums dont neuf victoires, l'Australien a littéralement écrasé ses rivaux : le pugnace Lorenzo bien sûr, mais aussi Pedrosa et Dovizioso qui disposaient pourtant de la même excellente RC212V d'usine que lui.

Aussi démonstratif en piste que renfermé en dehors, Stoner restera dans l'Histoire des Grands Prix comme le génie qui a remporté la première et le dernière couronne en 800 cc : en 2007 avec Ducati et en 2011 avec Honda. Il devient aussi le nouveau "héros" de Honda à qui il offre son premier titre dans cette cylindrée : une distinction qui vient s'ajouter aux quatre titres du blason ailé en Moto GP 4-temps (2002, 2003, 2004 et 2006), et qui portent à 60 (!) le nombre total de titres constructeur de Honda en Grands Prix.

Cinquième pilote à conquérir le titre avec deux constructeurs différents (après Agostini, Rossi, Duke et Lawson), l'Australien compte déjà 32 victoires en Moto GP et occupe actuellement la 5ème position dans le classement des plus grands vainqueurs de la catégorie reine derrière Rossi (79), Agostini (68), Doohan (54) et Hailwood (37).

Avec cette nouvelle saison d'exception, le n°27 fait taire nombre de ses détracteurs tandis que ses adversaires espèrent secrètement que l'arrivée de son premier enfant (prévue pour février 2012) affectera son incroyable vitesse pure... Après tout, Enzo Ferrari (le créateur du constructeur auto éponyme) ne prétendait-il pas qu'un pilote devenu papa perdait une seconde au tour ?

D'un autre côté, Casey Stoner (en photo ci-dessus avec son épouse et ses parents) possède pas mal de marge : dimanche, il a réalisé le meilleur tour en course en 1'30.629, soit 0,857 sec plus vite que le plus rapide de ses poursuivants (Pedrosa) !

Marco Simoncelli, Honda-Gresini (3ème en qualifs et 2ème en course) : "Je suis ravi ! La course a été très dure parce que la météo n'arrêtait pas de changer, j'avais souvent des gouttes sur ma visière et c'était difficile de savoir quand il fallait attaquer. J'ai réussi à creuser l'écart sur Dovizioso et Pedrosa, mais Dovizioso m'a rattrapé lorsqu'il a commencé à pleuvoir et il est passé devant".

"J'ai réussi à rester au contact et à suivre sa trajectoire et dans le dernier tour je suis parvenu à repasser devant. J'avais été deuxième durant toute la course et je ne voulais vraiment pas me faire battre comme ça à la fin. Je suis très content de finir juste derrière le nouveau champion du monde. Je suis aussi désolé pour Lorenzo et j'espère qu'il sera bientôt de retour en piste".

L'analyse Moto-Net.Com : La cote de Marco Simoncelli remonte en Moto GP ! Peut-être rassuré d'avoir reconduit son statut de semi-officiel chez Gresini, le bouillant Italin renoue progressivement avec son panache habituel et signe son meilleur résultat en catégorie reine.

Dans le coup dès les premiers essais libres malgré plusieurs chutes, Simoncelli est parvenu à allier vitesse et régularité en course et surtout à "corriger" de nouveau son compatriote Dovizioso ! Grâce à ce deuxième podium en 2011, le n°58 revient à 17 points de Ben Spies , à qui il peut encore prétendre chiper la 5ème place au classement final MotoGP 2011.

Autant dire que la lutte entre "Sic" et "Speez" (forfait en Australie suite à une chute à 270 km/h en qualifications) constituera probablement l'une des attractions majeures des deux derniers rendez-vous prévus en Malaisie et à Valence !

Andrea Dovizioso, Honda-Repsol (5ème en qualifs et 3ème en course) : "La course a été difficile, l'état de la piste était difficile à cerner, tout comme les conditions. Retrouver le podium et finir devant Dani ici à Phillip Island est un très bon résultat pour nous et c'était notre objectif".

"Je pense que nous aurions pu terminer deuxièmes mais j'ai perdu le contact avec Simoncelli quand Dani m'a doublé. Je suis ensuite revenu lorsque la pluie est arrivée, mais je n'avais plus assez de grip sur le dernier tour. Quoi qu'il en soit, nous sommes toujours troisièmes au championnat et je suis sûr que Dani sera très fort sur les deux dernières courses. Nous allons donc donner le meilleur jusqu'à la fin. Casey a fait une saison incroyable, c'est le pilote le plus rapide en ce moment et je le félicite pour le titre".

L'analyse Moto-Net.Com : Pour Andrea Dovizioso, l'objectif de cette dernière saison chez Honda-Respol est de conserver sa troisième position au championnat du monde, devant le second "chouchou" du HRC Dani Pedrosa.

Désormais à seulement quatre petites longueurs du Catalan (212 points contre 208), il n'aura cependant pas la partie facile : plus compétitif en vitesse pure, Pedrosa arrive en outre sur des circuits qui lui conviennent particulièrement (quatre podiums sur cinq participations en Malaisie, deux victoires et un podium à Valence).

Redoutable finisseur, "Dovi" mettra néanmoins un point d'honneur à tenter le tout pour le tout avant de rejoindre le team Yamaha-Tech3 en 2012 (lire MNC du 11 octobre 2011) : l'Italien veut en effet prouver qu'il a sa place dans une structure officielle. Et pourquoi pas aux côtés de Lorenzo en 2013, si d'aventure ses résultats avec la M1 de Hervé Poncharal se montraient supérieurs à ceux de Spies ?

Dani Pedrosa, Honda-Repsol (8ème en qualifs et 4ème en course) : "La journée a été dure, je n'étais pas à l'aise en début de week-end et c'était pareil au début de la course. J'ai été gêné par le vent au début, j'ai presque perdu l'équilibre et j'ai dû mettre un pied à terre lorsque les feux se sont éteints".

"J'ai fait un mauvais départ, les premiers tours n'étaient pas terribles mais ça allait mieux après. J'ai doublé Andrea et je me suis battu avec lui, mais mon pneu avant était mort pour les derniers tours. Je perdais l'avant lorsque j'essayais d'attaquer et je n'ai pas pu rester avec lui".

"Je tiens à féliciter Casey pour son titre, il a été plus fort tout au long de la saison en étant tout le temps sur le podium, sans faire d'erreur, et il le mérite donc vraiment".

L'analyse Moto-Net.Com : En difficulté dès les essais et mal à l'aise sur les nombreuses bosses du circuit de Phillip Island - qui devrait être resurfacé en 2013 -, Dani Pedrosa a souffert ce week-end en Australie...

Sans doute contrarié de voir son propre coéquipier remporter ce titre après lequel il court depuis 2006, Pedrosa n'a pas trouvé son rythme en qualifs (8ème à 0,896 sec de Stoner) et a perdu toutes chances de combler ce retard suite à un départ raté. En mesure de briguer la troisième place finale, l'Espagnol peut toutefois respirer : Stoner titré, le HRC n'aura pas à lui demander de l'aider sur les dernières courses en s'intercalant entre l'Australien et Lorenzo !

Randy de Puniet, Ducati-Pramac (11ème en qualifs et 6ème en course) : " Je suis très content de ma course. Nous avions un peu manqué de chance en qualifications mais les choses ont finalement tourné en notre faveur. J'ai perdu un peu de temps en essayant de doubler Loris en début de course et une fois devant, quand j'essayais de rattraper Edwards et Hayden, je suis parti trop large à cause de la pluie et j'ai perdu une dizaine de secondes".

"Je me suis battu pour revenir sur le groupe de la neuvième place et il a recommencé à pleuvoir à quatre tours de l'arrivée. Je voyais ceux qui étaient devant moi continuer à rouler très vite et puis il y en a plusieurs qui sont tombés, un à un. Il y en a d'autres qui sont passés aux stands pour changer de moto mais de mon côté j'étais suffisamment en confiance pour continuer sur pneus slicks et ça m'a permis de remporter une excellente sixième place !"

L'analyse Moto-Net.Com : Sixième à l'arrivée de ce Grand Prix rendu compliqué par une météo capricieuse, Randy de Puniet obtient en Australie son meilleur résultat de la saison 2011. Certes, l'absence de Lorenzo et de Spies sur la grille de départ, ainsi que les chutes de Bautista et d'Aoyama sont autant de facteurs qui ont joué en faveur du Français.

Mais encore fallait-il rester sur ses roues - surtout sur une Moto GP aussi rétive que la Ducati ! - et faire les bons choix dans ces conditions extrêmement délicates. Hayden et Capirossi en ont d'ailleurs fait les frais en s'arrêtant au stand pour changer de moto, tandis que Radny bravait les intempéries pour terminer en pneus slicks. Résultat : le n°14 se classe second pilote "100% satellite" derrière Edwards et premier pilote Ducati. Bravo Randy !

Valentino Rossi, Ducati (13ème en qualifs et abandon en course) : "C'est vraiment dommage de chuter comme ça parce que j'aurais pu finir cinquième. Après un bon départ, j'ai perdu un peu de terrain sur Nicky et Bautista mais j'ai petit à petit trouvé mon rythme et j'ai pu les rattraper".

"J'ai malheureusement perdu l'avant en passant Alvaro et je suis vraiment déçu parce que je ne m'y attendais pas du tout. Malgré tous nos efforts, nous n'avons toujours pas résolu ce problème. Nous aurions pu marquer beaucoup de points ici comme au Japon et au lieu de ça nous repartons sans rien. Nous continuons cependant à travailler et nous avons beaucoup de choses à tester pour les prochains essais".

L'analyse Moto-Net.Com : En arrivant à Phillip Island, Valentino Rossi a senti la pression monter d'un cran supplémentaire... Tous les regards étaient braqués sur lui, ou plutôt sur sa Desmosedici qui a remporté les quatre derniers GP d'Australie et qui détient le record de la piste depuis 2008 (1'28.665) avec Stoner !

Aoyama quitte le Moto GP

Hiroshi Aoyama, le coéquipier de Simoncelli au sein du team Honda-Gresini, pilotera sans doute pour la dernière fois une Moto GP le 6 novembre à Valence. A l'issue de l'ultime épreuve de la saison 2011, le sympathique pilote japonais quittera la catégorie reine pour rejoindre Jonathan Rea chez Honda Ten Kate en Mondial Superbike.

Actuellement dixième du championnat avec 94 points, le n°7 n'a pas suffisamment convaincu pour conserver sa place parmi l'élite. "Hiro" quitte le Moto GP après seulement deux saisons, ce qui doit laisser comme un gout d'inachevé au dernier champion du monde 250 cc 2-temps (avec Honda) de l'Histoire des Grands Prix Moto...

Hélas, le miracle espéré par les fans et son employeur n'a pas eu lieu : transparent en essais libres et relégué à plus de deux secondes en qualifications (1'31.980 contre 1'29.975), le génie transalpin a bien redressé la barre au warm-up (4ème), mais connaitra en course une nouvelle désillusion suite à une brutale perte de l'avant...

Déçu, furieux et douloureusement meurtri dans son ego de nonuple champion du monde, le Docteur est pourtant parvenu à garder son calme suite à ce deuxième abandon consécutif. Il s'agit pourtant de son premier résultat blanc à Phillip Island depuis 1997 (en 1996, année de la première participation de Rossi en Grands Prix, le GP d'Australie s'est disputé à Eastern Creek) et de son premier double abandon en course depuis les Grands Prix de Chine et de France en 2006...

Cependant, même s'il s'est publiquement montré "mesuré" dans ses propos, Valentino Rossi a tenu à envoyer un message très clair à Ducati : "si nos résultats ne changent pas l'année prochaine, alors il faudra prendre une décision", a prévenu l'idole italienne dont le contrat avec les Rouges ne porte que jusqu'à fin 2012...

Prochain rendez-vous à Sepang pour le Grand Prix de Malaisie 2011, théâtre de l'avant-dernière manche de la saison le 23 octobre : restez connectés !

Classement général provisoire Moto GP 2011 après le GP d'Australie

Position-Pilote-Moto-Points

  • 1-Casey STONER-Honda-325
  • 2-Jorge LORENZO-Yamaha-260
  • 3-Andrea DOVIZIOSO-Honda-212
  • 4-Dani PEDROSA-Honda-208
  • 5-Ben SPIES-Yamaha-156
  • 6-Marco SIMONCELLI-Honda-139
  • 7-Valentino ROSSI-Ducati-139
  • 8-Nicky HAYDEN-Ducati-132
  • 9-Colin EDWARDS-Yamaha-109
  • 10-Hiroshi AOYAMA-Honda-94
  • 11-Hector BARBERA-Ducati-77
  • 12-Alvaro BAUTISTA-Suzuki-67
  • 13-Cal CRUTCHLOW-Yamaha-57
  • 14-Karel ABRAHAM-Ducati-56
  • 15-Toni ELIAS-Honda-55
  • 16-Randy DE PUNIET-Ducati-49
  • 17-Loris CAPIROSSI-Ducati-36
  • 18-Kousuke AKIYOSHI-Honda-7
  • 19-John HOPKINS-Suzuki-6
  • 20-Shinichi ITO-Honda-3
  • .

    .

    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Identifiez-vous pour publier un commentaire.

    .

    A lire aussi sur le Journal moto du Net

    HJC imagine et vend le casque de Quartararo, des années 80/90

Au récent GP d'Allemagne 2024, Fabio Quartararo faisait équipe avec Remy Gardner (remplaçant d'Alex Rins). Mais imaginez que notre champion de MotoGP 2021 ait roulé avec Wayne Gardner, côtoyé Schwantz, Rainey, Doohan et Lawson en GP500. À quoi aurait ressemblé son casque ? La réponse avec ce V10 FQ20 Retro commercialisé par HJC !
    Nouvelle victoire renversante pour Honda aux 8 Heures de Suzuka 2024

La Fireblade n°30 a remporté hier la 45ème édition des 8H de Suzuka, confirmant l'expertise de Honda sur son tracé. Mais cette emblématique victoire a failli lui glisser des jantes à cause d'une pénalité… et de la R1 du YART qui a parcouru 220 tours elle aussi (record battu) et monte sur le podium devant sa grande rivale EWC 2024, la GSX-R Yoshimura SERT Motul… Compte-rendu(s).
    Triumph propose sa Street Triple 765 R ''A2'' aux nouveaux motards !

C'est une petite modification qui risque de faire grand bruit chez les nouveaux permis moto : à la rentrée prochaine (septembre 2024), il sera possible de se rôder sur une Street Triple 765 R ! En limitant son 3-cylindres à 95 chevaux et grâce à un kit 35 kW (47,5 ch), le ''roadstar" de Triumph devient compatible avec le permis A2. Yummie !
    Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
    Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
    Guides pratiques 1 commentaire

    Calendrier MotoGP 2024

    Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

    GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
    GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
    GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
    GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
    GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
    GP de France moto 12 mai : GP de France
    GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
    GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
    GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
    GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
    GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
    GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
    GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
    GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
    GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
    GP moto d'Inde22 septembre : GP d'Inde (annulé)
    GP moto du Kazakhstan22 septembre : GP Kazakhstan (annulé !)
    GP moto de San Marin 22 septembre : GP d'Emilie-Romagne
    GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
    GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
    GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
    GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
    GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
    GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

    SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

    • En savoir plus...