• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 17 juillet 2016

GP d'Allemagne, MotoGP : Marquez assèche les Yamaha

GP d'Allemagne, MotoGP : Marquez assèche les Yamaha

Marc Marquez porte un énorme coup au moral de ses adversaires en s'adjugeant sa septième victoire consécutive depuis la pole position au Sachsenring lors du GP d'Allemagne 2016. Non seulement l'officiel Honda a fait preuve d'intelligence, mais aussi d'une stratégie affûtée sur le séchant. Rossi et Lorenzo finissent respectivement 8ème et 15ème... 

Imprimer

Marc Marquez porte un énorme coup au moral de ses adversaires en s'adjugeant sa septième victoire consécutive depuis la pole position au Sachsenring lors du GP d'Allemagne 2016. Non seulement l'officiel Honda a fait preuve d'intelligence, mais aussi d'une stratégie affûtée sur le séchant. Rossi et Lorenzo finissent respectivement 8ème et 15ème... 

Départ : Stefan Bradl est contraint au forfait à domicile suite à sa chute au warm-up... Sur une piste encore détrempée, Marc Marquez transforme sa pole en holeshot dans le premier virage devant Valentino Rossi, qui taxe le leader du championnat quelques virages plus loin. Andrea Dovizioso passe lui aussi l'officiel Honda, suivi de la Ducati de Scott Redding. 

Le point pneumatique au Sachsenring

Même si la pluie a cessé bien avant le départ, la course MotoGP se déroule sur un bitume trempé : tous les pilotes optent par conséquent pour les pneus pluie proposé par Michelin. Petite déception pour les clermontois, qui avaient conçu un slick avant asymétrique spécifiquement pour le Sachsenring... 

Certains pilotes ont néanmoins choisi une gomme moins tendre à l'avant, comme Danilo Petrucci, Cal Crutchlow, Alvaro Bautista, Scott Redding, Jack Miller et Tito Rabat. Les autres s'élancent avec la solution extra-soft pluie à l'avant. A l'arrière, tout le monde a choisi la solution tendre.

Jack Miller est en embuscade à la 6ème place, fort d'une superbe remontée depuis sa 16ème place sur la grille : comme à Assen, on retrouve les mêmes virtuoses du mouillé aux avant-postes, à l'exception d'Hernandez qui chute. Dovizioso double Rossi avant de se faire croquer par Danilo Petrucci, 4ème sur la grille, qui fait à son tour parler ses talents d'équilibriste et l'aisance de la Ducati sur le mouillé.

A 23 tours de l'arrivée, le pilote Pramac mène les débats devant la Ducati de Dovizioso, la Yamaha de Rossi, les Honda de Miller et Marquez et les Ducati de Barbera et Pedrosa. Jorge Lorenzo pointe à la 12ème place. Ducati conforte son avantage avec le dépassement de Barbera sur Marquez, alors que sa moto date déjà de deux saisons !

Danilo Petrucci chute à 21 tours de l'arrivée, sa moto commençant à prendre feu dans les boxes tandis qu'il repart sur son mulet ! L'italien, alors solide leader, est brièvement rejoint dans les graviers par Marc Marquez, qui élargit dans le dégagement d'un gauche rapide mais parvient à s'en sortir sans encombre, à la huitième place.

A 15 tours de l'arrivée, Andrea Dovizioso mène la course avec 2,2 sec d'avance sur Barbera et presque 3 secondes sur Rossi, incapable de résister au rythme du pilote Ducati Avintia. Miller et  Crutchlow complètent le Top 5, tandis que Iannone rentre au stand pour repartir sur sa seconde moto équipée de pneus intermédiaires. Le pari est tentant car la trajectoire est désormais pratiquement sèche...

A 13 tours de l'arrivée, Marc Marquez fait le pari d'un asséchement rapide du bitume : l'officiel Honda passe par son stand récupérer sa seconde RCV montée en pneus slicks. La démarche est osée, car la piste est encore fraîche...

Loris Baz rentre aussi à son box pour changer de moto, mais son mulet n'est pas prêt et le français perd de nombreuses secondes... 

Trois tours plus tard, Marquez a porté ses slicks à température : l'officiel HRC est désormais le plus rapide en piste, et de loin, ce qui lui permet de remonter très rapidement sur les hommes de tête. Devant, Dovizioso, Rossi, Barbera and Co jonglent comme ils le peuvent sur des pneus pluie désormais totalement ruinés...

Conscients du problème, Dovizioso, Rossi, Cructhlow et Barbera entrent à la queue leu-leu aux stands à huit tours de l'arrivée pour repartir avec leur mulet équipé des bons pneus. Lorenzo suit la même démarche le tour suivant, mais c'est trop tard : Marquez aligne désormais des tours rapides comme des perles et sera désormais impossible à rattraper avec des pneus neufs qu'il faut d'abord faire chauffer...

Arrivée : Cal Crutchlow est le pilote qui s'en tire le mieux, parvenant à accrocher la deuxième place à presque 15 secondes de Marquez. Le britannique réduit l'écart jusqu'au drapeau à damiers, suivi d'Andrea Dovizisiozo, Scott Redding, Andrea Iannone, Dani Pedrosa, Jack Miller et Valentino Rossi. 

Marc Marquez remporte avec intelligence son septième Grand Prix d'Allemagne consécutif au Sachsenring avec une dizaine de secondes d'avance sur Crutchlow et Dovizioso. Redding finit quatrième - très déçu alors qu'il sentait le podium à sa portée - devant Iannone, Pedrosa et Miller.

"Je n'étais pas à l'aise avec les pneus pluie en début de course, d'autant que je n'aurais pas du choisir ce pneu avant tendre", confesse Marquez qui est passé à deux doigts de la correctionnelle quand il est sorti dans les graviers. Mais la réussite était du côté du n°93, en pleine confiance sur sa RCV lorsqu'il est passé en pneus slicks : "franchement, je suis aussi rentré car je n'avais rien à perdre à ce moment : je savais que je ne pouvais pas terminer la course avec les gommes pluie".

"J'aurais dû rentrer deux tours avant", avoue de son côté Andrea Dovizioso, néanmoins très satisfait d'accrocher un podium après un début de saison délicat. Même satisfaction pour Crutchlow, qui s'est rué sur son téléphone en descendant de sa Honda pour contacter son épouse, Lucy, qui doit mettre au monde leur premier enfant dans les jours à venir !

Rossi termine à une modeste 8ème place, tandis que Lorenzo sauve in extremis le point de la 15ème position : c'est la soupe à la grimaces dans le clan Yamaha, tout comme chez Suzuki dont les deux motos échouent au-delà du Top 10 (12ème pour Vinales, 14ème pour Espargaro).

Au provisoire, Marc Marquez porte son avantage sur Jorge Lorenzo à 48 points (170 contre 122), soit presque deux victoires d'avance, tandis que Rossi est à 59 points de l'officiel Honda. Cette victoire construite avec intelligence par Marquez et son équipe va tourmenter les officiels Yamaha pendant toute la pause estivale : le n°46 accuse 26,5 sec de retard sur le vainqueur et le champion du monde en titre pointe carrément à 1'17 !

Et le clan d'Iwata l'a d'autant plus mauvaise que son éternel rival Honda revient à un point seulement au classement constructeur !

Résultats et classement MotoGP du GP d'Allemagne 2016

Classement provisoire du championnat MotoGP 2016

      Les records MotoGP au Sachsenring

      • Record absolu du tour : Marc MARQUEZ en 1'20.336 (2015)
      • Record du tour en course : Marc MARQUEZ en 1'21.530 (2015)
      • Vitesse maxi : Andrea DOVIZIOSO à 298,2 km/h (2015)

      .

      .

      Commentaires

      Ajouter un commentaire

      Identifiez-vous pour publier un commentaire.

      .

      A lire aussi sur le Journal moto du Net

      L'équipe française Tech3 vise le titre Moto3 pour GasGas en 2024

Un an après leurs collègues en MotoGP, les membres de l'écurie française Tech3 en Moto3 revêtent le rouge GasGas ! L'objectif de leur pilote de pointe Daniel Holdago sur la (KTM) RC4 est le titre mondial qui lui a glissé des gants en 2023. L'espagnol est rejoint par l'australien Jacob Roulstone, nouvelle pépite de la filière Red Bull. Présentation.
      Yamaha MT-09 2024 : notre essai complet en vidéo

La MT-09 s'est vendue à près de 200 000 exemplaires dans le monde en 10 ans. Malgré ce succès retentissant, le roadster Yamaha est devancé en France par la Z900, rattrapé par la Street Triple 765… Pour bien attaquer 2024 et ses rivales, la firme d'Iwata fait évoluer sa moto une troisième fois : essai !
      L'Europe rejette la visite médicale pour le permis de conduire, mais...

Après le contrôle technique pour rouler à moto, le contrôle médical pour conserver son permis ? Les eurodéputés ont majoritairement votés non, considérant que les conducteurs doivent eux même évaluer leur aptitude à conduire. En France toutefois, l'idée n'est pas abandonnée, bien au contraire. Explications...
      Permis moto 1 commentaire
      Les Journées K-awasaki en tournée sur trois circuits en 2024 !

Limitées depuis 2018 à une simple mais prestigieuse étape sur le circuit Bugatti du Mans, les Journées K se rendront en 2024 sur deux circuits supplémentaires et pas moins intéressants : Alès et Dijon-Prenois. Organisés sur deux jours, ces roulages sont ouverts aux clients Kawasaki… et à leurs copains !
      La Virée Auvergnate Dunlop remet le couvert en 2024

La Virée Auvergnate Dunlop repart pour un tour ! Comme prévu à l'issue de sa première édition réussie, la randonnée trails et maxitrails organisée par Greg Fayard avec le soutien du manufacturier anglais est reconduite pour 2024 avec de nouveaux itinéraires notamment... et une inscription à gagner sur le stand AXA Passion au Salon de Lyon !
      Petit test MNC : la Kawasaki Eliminator 500 en 6 minutes

Pas le temps de visionner notre essai complet de l'Emiminator 500 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Quatre minutes seulement (bon, six en l'occurence, désolé...) pour vous placer au guidon du petit custom Kawasaki en allant directement à l'essentiel.
      Guide pratique du Salon du 2 Roues de Lyon 2024

Le plus grand salon 2-roues de France s'apprête à ouvrir ses portes, le jeudi 7 mars ! Durant quatre jours, des milliers de motards vont essayer de nouvelles motos et scooters, tester des équipements, rencontrer des pilotes, participer à des concours, assister à des shows, voir des expositions... Demandez le programme !

      Soutenez le Journal moto du Net

      Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

      ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

      Calendrier MotoGP 2023

      Plateau : Les pilotes et leurs motos 2023

      GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

      Pré-saison 2023

        Calendrier MotoGP 2023

      Courses 2023

      GP moto du Portugal 26 mars : GP du Portugal
      GP moto d'Argentine  2 avril : GP d'Argentine
      GP moto des Amériques 16 avril :  GP des Amériques
      GP moto d'Espagne 30 avril : GP d'Espagne
      GP de France moto 14 mai : GP de France
      GP moto d'Italie 11 juin : GP d'Italie
      GP moto d'Allemagne 18 juin : GP d'Allemagne
      GP moto des Pays-Bas 25 juin : GP des Pays-Bas
      GP moto du Kazakhstan 9 juillet : GP du Kazakhstan
      GP moto de Grande-Bretagne 6 août : GP de Grande-Bretagne
      GP moto d'Autriche 20 août : GP d'Autriche
      GP moto de Catalogne 3 septembre : GP de Catalogne
      GP moto de San Marin 10 septembre : GP de San-Marin
      GP moto d'Inde 24 septembre : GP d'Inde
      GP moto du Japon 1er octobre : GP du Japon
      GP moto d'Indonésie 15 octobre : GP d'Indonésie
      GP moto d'Australie 22 octobre : GP d'Australie
      GP moto de Thaïlande 29 octobre : GP de Thaïlande
      GP moto de Malaisie 12 novembre : GP de Malaisie
      GP moto du Qatar 19 novembre : GP du Qatar
      GP moto de Valence 26 novembre : GP de Valence


      SAISON 2023   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

      • En savoir plus...