• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#AMERICASGP 2022 COURSE
Paris, le 10 avril 2022

Enea Bastianini double la mise au GP des Amériques MotoGP

Enea Bastianini double la mise au GP des Amériques MotoGP

Le pilote Ducati-Gresini Enea Bastianini remporte sa deuxième victoire MotoGP au Grand Prix des Amériques devant la Suzuki d'Alex Rins et la Ducati de Jack Miller, longtemps leader. Quartararo et Zarco sont respectivement 7ème et 9ème. Compte rendu et classements.

Imprimer

Départ : le Grand Prix des Amériques s'élance sous le soleil et devant plusieurs célébrités, dont Kenny Roberts Senior coiffé du traditionnel chapeau texan. Jack Miller est le plus rapide à réagir à l'extinction des feux et s'élance devant le poleman Jorge Martin, Bagnaia, Bastianini, Quartararo, Zarco, Rins, Mir et les frères Espargaro. 

Marc Marquez, qualifié 9ème sur cette piste où il s'est imposé à sept reprises en huit participations, rate complètement son départ : sa Honda "ratatouille" à qui mieux mieux sur la grille, faisant perdre neuf places à l'officiel HRC désormais 18ème !

Jack Miller et Jorge Martin s'arsouillent en tête devant l'excellent Bastianini, alors que Marco Bezzecchi est contraint à l'abandon. Zarco est insistant sur Bagnaia, à qui il tente de chiper la 4ème place sous les yeux intéressés de Fabio Quartararo… 

Chute d'Alex Marquez, décidément pas au rendez-vous cette année… Son frère remonte à la 10ème place, mais à 10 sec du leader. Belle bataille entre Johann Zarco et Alex Rins pour la 4ème place : l'officiel Suzuki fait les freins au pilote Pramac, qui tente de reprendre l'avantage grâce à l'allonge de sa Ducati. 

Mais rien n'y fait : Rins transforme son dépassement, avant de passer Enea Bastianini le tour suivant. Sauf que "Bestia" se défend ! Le n°23 reprend sa place à Rins, puis se permet d'attaquer et doubler Jorge Martin, pour récupérer la 2ème place derrière Jack Miller. Et "Bestia" ne paraît pas vouloir s'arrêter là…

Fabio Quartararo, 8ème, accuse 4 secondes sur leader et presque une demi-seconde sur son compatriote Johann Zarco devant lui. Marc Marquez revient à une belle 9ème position, meilleur tour en course à la clé. Sacré retour de l'officiel Honda.

Bestia monte en puissance

A six tours de l'arrivée, le suspens monte d'un cran : Bastianini signe le meilleur tour en course et recolle au leader, Jack Miller. Les deux Ducati ont 1,4 sec d'avance sur la Suzuki GSX-RR d'Alex Rins, qui s'est lui-même forgé un écart suffisant sur Joan Mir (+1,387 sec).

Enea Bastianini se porte à la hauteur de Miller dans la ligne droite et le double au freinage à 5 tours de l'arrivée ! Marc Marquez poursuit sa remontée avec Fabio Quartararo à ses trousses : les deux pilotes officiels sont désormais 6ème et 7ème.

"Bestia" coupe la ligne d'arrivée en vainqueur - comme au Qatar - avec sa "vieille" Desmosedici 2021. Le pilote Gresini de 25 ans, né à Rimini (Italie), s'impose devant la Suzuki d'Alex Rins (+2'058 sec) et Ducati d'usine de Jack Miller (+2'312 sec). Joan Mir et Pecco Bagnaia complètent le top 5.

Marc Marquez - invaincu au COTA sauf sa chute en 2019 - termine cette quatrième course de la saison à la 6ème position, à 6,617 sec du vainqueur. L'officiel Honda - qui admet "avoir peur" à certains moments - devance d'une courte tête Fabio Quartararo, qui ne s'est pourtant pas épargné dans les derniers tours pour tenter de le dépasser !

Jorge Martin, Johann Zarco et Maverick Viñales complètent le Top 10 devant Aleix Espargaro, Brad Binder, Pol Espargaro et Takaaki Nakagami. Andrea Dovizioso décroche le point de la 15ème place à 29,319 sec (!) du leader : le vétéran italien, à la rue depuis son retour sur Yamaha, peut néanmoins se consoler de devancer la M1 Factory de Franco Morbidelli.

Le(s) point(s) au championnat

Enea Bastianini reprend à Aleix Espargaro les rênes du provisoire MotoGP avec 61 points contre 56 pour Alex Rins, qui fait preuve de cette régularité qui lui a jusqu'ici fait défaut. De quoi convaincre Suzuki de le prolonger pour 2023, alors que le marché des transferts est en ébullition dans l'attente de savoir si Quartararo va quitter Yamaha ?!

Toujours est-il qu'Aleix Espargaro occupe la troisième place du championnat après quatre courses disputées, soit sa meilleure position à ce stade de mémoire de MNC : l'espagnol tente d'en profiter pour négocier à la hausse son prochain contrat avec Aprilia. Le n°41 devance Joan Mir, quatrième à 15 longueurs du leader.

Fabio Quartararo, 7ème à 6,76 sec du vainqueur au Circuit Of The Amricas (COTA), se maintient à la 5ème place au provisoire avec 17 points de retard sur Enea Bastianini. Le niçois ne cache pas être en contact avec d'autres constructeurs pour 2023, lassé du manque de performances de sa Yamaha : le champion en titre a pris jusqu'à 17 km/h dans la vue par les Ducarti pendant les essais !

La prochaine course MotoGP, le Grand Prix du Portugal, est prévu dans les "montagnes russes" de Portimao du 22 au 24 avril : restez connectés !

Résultats et classement du GP des Amériques 2022

 

 

Classement provisoire MotoGP après le GP des Amériques

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Triumph Daytona 660 : le Petit test MNC en 5 minutes

Pas le temps, le courage ou le besoin de visionner notre essai complet de la Daytona 660 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer au guidon de la nouvelle sportive - de route - Triumph en allant directement à l'essentiel.
Essai MT-09 2024 : Yamaha révolutionne son roadster

La MT-09 a soufflé cet hiver ses 10 bougies ! Yamaha lui offre comme cadeau une profonde mise à jour 2024 pour fêter ce cap important…. Et pour lui permettre surtout de régner sur le segment des roadsters "maxi-mid-size" composé notamment des Z900, Street Triple 765 et 990 Duke. Test MNC !
Nouveautés 2024 2 commentaires
Essai Honda CBR600RR 2024 : C'est Bon de la Revoir !

Retirée du catalogue européen en 2017, la Honda CBR600RR fait son retour avec son 4-cylindres en ligne de 121 ch et son silencieux sous la selle caractéristique. Comme au bon vieux temps du Supersport ! Moto-Net.Com l'a (re)découverte sur le circuit de Portimao (Portugal)... sous la pluie. Essai.
Essai vidéo Honda CBR1000RR-R Fireblade SP 2024

Honda met un peu d'eau dans son vin pour déradicaliser son incendiaire CBR1000RR-R 2024... Manque de bol : l'eau en question s'est écoulée jusqu'au circuit de Portimao où Moto-Net.Com s'est mouillé pour amadouer les 217,6 ch de la Fireblade haut de gamme SP, avec gestion électronique de l'amortissement Öhlins ! Récit dans notre essai vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Horaires du Grand Prix d'Espagne MotoGP 2024

Deux semaines après sa démonstration à Austin (Texas, USA), Maverick Vinales pourra-t-il confirmer à Jerez où l'an dernier, son coéquipier chez Aprilia avait signé la pole position ? Les pilotes espagnols sont nombreux à vouloir briller à domicile : MNC attend notamment Marc Marquez et Pedro Acosta au tournant… ou plutôt dans le dernier virage !
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 9 commentaires
  • En savoir plus...