• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 15 juin 2014

Course Moto GP en Catalogne : Marquez, ''sept'' énorme !

Course Moto GP en Catalogne : Marquez, ''sept'' énorme !

Marc Marquez remporte devant son public sa septième course consécutive de la saison MotoGP 2014 et offre au passage sa 100ème victoire en MotoGP 4-temps à Honda. Longtemps leader de ce GP de Catalogne, Valentino Rossi profite d'une erreur de Pedrosa dans le dernier tour pour s'intercaler entre les deux officiels HRC.

Imprimer

Marc Marquez remporte devant son public sa septième course consécutive de la saison MotoGP 2014 et offre au passage sa 100ème victoire en MotoGP 4-temps à Honda. Longtemps leader de ce GP de Catalogne, Valentino Rossi profite d'une erreur de Pedrosa dans le dernier tour pour s'intercaler entre les deux officiels HRC.

Départ : Jorge Lorenzo réalise un départ fabuleux qui lui permet de plonger in extremis sous la roue avant de Dani Pedrosa dans le premier virage à gauche. Très bien parti lui aussi, Valentino Rossi emboîte le pas à son coéquipier, tandis que Pedrosa et Marquez se jaugent dans l'aspi des Yam' officielles.
Marc Marquez prend rapidement l'avantage sur le n°26, sous les yeux d'un Stefan Bradl très consistant en ce début de course. Suivent à courte distance Dovizioso, Pol Espargaro et Aleix Espargaro.
Tapi dans le dosseret de selle de Rossi, Marquez réalise le meilleur tour en course et observe ses deux rivaux. Le tenant du titre est ainsi aux premières loges lorsque Valentino Rossi sonne la charge sur Lorenzo, qu'il double une première fois par l'intérieur. Le Majorquin réplique aussitôt et repasse en tête mais Rossi insiste et le redouble le virage suivant !
Marc Marquez se mêle au baston et dépasse à son tour Jorge Lorenzo, qui passe de la première à la troisième place en moins d'un demi-tour. A domicile, l'officiel Yamaha ne peut évidemment pas aussi vite rendre les armes : le n°99 repousse son freinage après le panneau "trop tard" au bout de la ligne droite des stands et repasse devant Marquez. 
Celui-ci tente de répliquer aussitôt, sans succès, mais parvient finalement à reprendre le meilleur sur Lorenzo par l'intérieur. Dani Pedrosa profite de l'occasion pour se débarrasser lui aussi du n°99 et se porte dans la foulée aux côtés de son coéquipier, à qui il montre sa roue avant pour lui manifester son envie de le dépasser.
"Pedro" parvient à passer mais se fait aussitôt reprendre au freinage par Marquez. Cette passe d'armes fait les affaires de Rossi, qui profite de ces dépassements pour prendre une très légère avance. Cal Crutchlow est une nouvelle fois contraint à l'abandon, vraisemblablement en proie à un souci technique - a priori lié à l'électronique - sur sa Ducati.
A treize tours de l'arrivée, Rossi, Marquez et Pedrosa ont créé un écart d'1,447 sec sur Lorenzo, lui-même à plus de deux secondes de Stefan Bradl. Un tour plus loin, Marc Marquez se porte à l'intérieur de Rossi au freinage de la ligne droite des stands, visiblement avec l'intention de passer. Au dernier moment, l'Espagnol se ravise et termine son action dans le dégagement bitumé : pas facile à prendre au freinage "l'ancien", hein ?!
Grâce à cette erreur du champion en titre, Rossi dispose désormais d'une marge d'une seconde sur le trio recomposé "Marquez-Pedrosa-Lorenzo". Sans grande surprise toutefois, Marc Marquez comble vite cet écart et revient dans l'échappement de la M1 officielle à 8 tours de l'arrivée. 
Pedrosa est toujours scotché dans le sillage de son chef de file, tandis que Lorenzo s'efforce de suivre mais accuse plusieurs longueurs de retard. Visiblement, le n°99 est en délicatesse avec son pneu avant car il entre en courbe avec une certaine - et relative - retenue.
Le tour suivant, Marquez porte son attaque au freinage de la ligne droite des stands et passe en tête de la course. Soudain, coup de théâtre : Marquez lève la main et ralenti, aussitôt imité par Dani Pedrosa qui vient de doubler Rossi. Les deux officiels ont en effet aperçu - trop tard - un drapeau jaune sorti pour signaler la chute de Mike di Meglio et veulent par conséquent laisser repasser l'officiel Yamaha pour ne pas risquer de sanction…
"Sur le coup, je n'ai pas compris pourquoi Marc levait la main et je pense que Dani non plus", expliquera "Vale" à l'arrivée. "J'ai cru qu'ils voulaient signaler de la pluie mais la piste était sèche alors j'ai continué à pousser".
L'Italien repasse alors en tête mais Marquez le redouble rapidement, une démarche imitée par Dani Pedrosa à quatre tours de l'arrivée. Le n°46 a désormais quelques longueurs de retard sur les officiels Honda alors que se profilent les derniers tours…
Arrivée : Nez dans la bulle, Dani Pedrosa fait les freins à Marquez à l'entame du dernier tour, mais son coéquipier rétorque immédiatement. "Pedro" recommence quelques virages plus loin, passe en tête, et doit de nouveau céder face à Marquez ! Décidé à tenter son va-tout, le n°26 s'approche de l'arrière de la RC213V à l'entrée d'un long droit… et manque de flanquer son coéquipier par terre en venant frôler sa roue arrière ! La manoeuvre était certes osée mais bon sang ce qu'elle était belle… surtout que tout le monde termine sur ses roues ! A croire que la pugnacité de Marquez commence à déteindre sur son coéquipier !
Néanmoins contraint d'élargir pour éviter la chute, Dani Pedrosa voit passer devant lui Valentino Rossi, superbe deuxième de cette course mémorable. Pour plaisanter, le n°46 porte un léger coup de poing dans le casque de Marquez pendant le tour d'honneur puis fait mine de l'étrangler dans le parc fermé ! 
Les trois héros de cette très belle représentation se congratulent avec sincérité en se marrant comme trois gamins qui viennent de se tirer une bonne bourre. Bref, tout le monde est ravin jusqu'à ce qu'on les informe que la direction de course étudie attentivement les dernières images de la course… 
Même si Marquez et Pedrosa ont obligeamment "cédé le passage" à Rossi tout à l'heure, ils ont doublé sous drapeau jaune, ce qui signifie qu'un éventuel déclassement est possible puisqu'il est interdit de doubler dans ces conditions… 
Fort heureusement, la direction décidé - à raison - de s'en tenir là : une décision sensée puisqu'il apparaît évident que les règles du sport ont été appliquées entre "gentlemen", sur la piste.

Départ : Jorge Lorenzo réalise un départ fabuleux qui lui permet de plonger in extremis sous la roue avant de Dani Pedrosa dans le premier virage à gauche. Très bien parti lui aussi, Valentino Rossi emboîte le pas à son coéquipier, tandis que Pedrosa et Marquez se jaugent dans l'aspi des Yam' officielles.

Marc Marquez prend rapidement l'avantage sur le n°26, sous les yeux d'un Stefan Bradl très consistant en ce début de course. Suivent à courte distance Dovizioso, Pol Espargaro et Aleix Espargaro.

Tapi dans le dosseret de selle de Rossi, Marquez réalise le meilleur tour en course et observe ses deux rivaux. Le tenant du titre est aux premières loges lorsque Valentino Rossi sonne la charge sur Lorenzo, qu'il double une première fois par l'intérieur. Le Majorquin réplique aussitôt et repasse en tête, mais Rossi insiste et le redouble le virage suivant !

Marc Marquez se mêle au baston et dépasse à son tour Jorge Lorenzo, qui rétrograde de la première à la troisième place en moins d'un demi-tour. A domicile, l'officiel Yamaha ne peut évidemment pas aussi vite rendre les armes : le n°99 repousse son freinage au panneau "presque trop tard" au bout de la ligne droite des stands et repasse devant Marquez  !

L'insubmersible n°93 tente de répliquer aussitôt mais sans succès, puis parvient finalement à reprendre le meilleur sur Lorenzo par l'intérieur. Dani Pedrosa profite de l'occasion pour se débarrasser lui aussi du n°99 et se porte dans la foulée aux côtés de son coéquipier, à qui il montre sa roue avant pour lui manifester son envie de le dépasser...

"Pedro" parvient à passer, mais se fait aussitôt reprendre au freinage par Marquez. Cette passe d'armes fait les affaires de Rossi, qui profite de ces dépassements pour prendre une très légère avance. Cal Crutchlow est une nouvelle fois contraint à l'abandon, vraisemblablement en proie à un souci technique - a priori lié à l'électronique - sur sa Ducati.

A treize tours de l'arrivée, Rossi, Marquez et Pedrosa ont créé un écart d'1,447 sec sur Lorenzo, lui-même à plus de deux secondes de Stefan Bradl. Un tour plus loin, Marc Marquez se porte à l'intérieur de Rossi au freinage de la ligne droite des stands, visiblement avec l'intention de passer. Mais au dernier moment, l'Espagnol se ravise et termine son action dans le dégagement bitumé : pas facile à prendre au freinage "l'ancien", hein ?

Grâce à cette erreur du champion en titre, Rossi dispose désormais d'une marge d'une seconde sur le trio recomposé "Marquez-Pedrosa-Lorenzo". Sans grande surprise toutefois, Marc Marquez comble vite cet écart et revient dans l'échappement de la M1 officielle à 8 tours de l'arrivée. 

Pedrosa est toujours scotché dans le sillage de son chef de file, tandis que Lorenzo s'efforce de suivre mais accuse plusieurs longueurs de retard. Visiblement, le n°99 est en délicatesse avec son pneu avant car il entre en courbe avec une certaine - et relative - retenue.

Le tour suivant, Marquez porte son attaque au freinage de la ligne droite des stands et passe en tête de la course. Soudain, coup de théâtre : Marquez lève la main et ralentit, aussitôt imité par Dani Pedrosa qui vient de doubler Rossi. Les deux officiels ont en effet aperçu - trop tard - un drapeau jaune sorti pour signaler la chute de Mike di Meglio et veulent par conséquent laisser repasser l'officiel Yamaha pour ne pas risquer de sanction !

"Sur le coup, je n'ai pas compris pourquoi Marc puis Dani levaient la main", expliquera "Vale" à l'arrivée. "J'ai cru qu'ils voulaient signaler de la pluie, mais la piste était sèche alors j'ai continué à pousser".

Le Docteur repasse donc en tête mais Marquez le redouble rapidement, une démarche imitée par Dani Pedrosa à quatre tours de l'arrivée. Le n°46 a désormais quelques longueurs de retard sur les officiels Honda alors que se profilent les derniers tours...

Arrivée : Nez dans la bulle, Dani Pedrosa fait les freins à Marquez à l'entame du dernier tour, mais son coéquipier rétorque immédiatement. "Pedro" recommence quelques virages plus loin, passe en tête, mais doit de nouveau céder face à Marquez ! Bien décidé à tenter son va-tout, le n°26 s'approche de l'arrière de la RC213V à l'entrée d'un long droit... et manque de flanquer son coéquipier par terre en venant frôler sa roue arrière ! La manoeuvre était certes osée, mais qu'elle était belle... surtout que tout le monde termine sur ses roues ! A croire que la pugnacité de Marquez commence à déteindre sur son coéquipier...

Néanmoins contraint d'élargir pour éviter la chute, Dani Pedrosa voit passer devant lui Valentino Rossi, superbe deuxième de cette course mémorable. Pour plaisanter, le n°46 porte un léger coup de poing dans le casque de Marquez pendant le tour d'honneur, puis fait mine de l'étrangler dans le parc fermé ! 

Les trois héros de cette très belle représentation se congratulent avec sincérité en se marrant comme trois gamins qui viennent de se tirer une bonne bourre. Bref, tout le monde est ravi - à part Lorenzo qui tire une gu...e de six pieds de long dans son box -, jusqu'à ce que la direction de course fasse savoir qu'elle étudie attentivement les dernières images de la course...

Car même si Marquez et Pedrosa ont obligeamment "cédé le passage" à Rossi, ils ont doublé sous drapeau jaune et encourent un éventuel déclassement puisque c'est interdit...

Fort heureusement, la direction décide - à juste titre - de s'en tenir là. Il est en effet clair que les règles du sport ont été appliquées entre "gentlemen" sur la piste. Au championnat, Marc Marquez reste donc solidement installé en tête avec le score parfait de 175 points, devant Rossi (117) et Pedrosa (112). Quatrième avec 78 points, Lorenzo accuse presque 100 longueurs de retard sur leader.... l'équivalent de quatre victoires !  

Rendez-vous dès demain pour les déclarations des pilotes et notre analyse complète du GP de Catalogne 2014 : restez connectés !

Résultats du Grand Prix MotoGP de Catalogne 2014

  1. Marc MARQUEZ Honda 42'56.914
  2. Valentino ROSSI Yamaha +0.512
  3. Dani PEDROSA Honda +1.834
  4. Jorge LORENZO Yamaha +4.540
  5. Stefan BRADL Honda +11.148
  6. Aleix ESPARGARO Forward Yamaha +14.213
  7. Pol ESPARGARO Yamaha +16.127
  8. Andrea DOVIZIOSO Ducati +16.175
  9. Andrea IANNONE Ducati +18.040
  10. Bradley SMITH Yamaha +24.781
  11. Yonny HERNANDEZ Ducati +37.153
  12. Scott REDDING Honda +42.921
  13. Nicky HAYDEN Honda +43.299
  14. Michele PIRRO Ducati +55.157
  15. Hiroshi AOYAMA Honda +59.191
  16. Broc PARKES PBM +1'00.906
  17. Michael LAVERTY PBM +1'01.284
  18. Colin EDWARDS Forward Yamaha +1'06.121
  19. Hector BARBERA Avintia +1'25.195
  20. Michel FABRIZIO ART +1'40.665

Non classés 

  • Mike DI MEGLIO Avintia 8 Tours
  • Cal CRUTCHLOW Ducati 15 Tours
  • Alvaro BAUTISTA Honda 22 Tours
  • Karel ABRAHAM Honda 24 Tours

Conditions de piste: Dry | Air : 22ºC | Humidité : 61% | Sol : 34ºC

Classement provisoire du championnat MotoGP 2014

  1. Marc MARQUEZ Honda SPA 175
  2. Valentino ROSSI Yamaha ITA 117
  3. Dani PEDROSA Honda SPA 112
  4. Jorge LORENZO Yamaha SPA 78
  5. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA 71
  6. Pol ESPARGARO Yamaha SPA 58
  7. Aleix ESPARGARO Forward Yamaha SPA 54
  8. Stefan BRADL Honda GER 50
  9. Andrea IANNONE Ducati ITA 41
  10. Bradley SMITH Yamaha GBR 40
  11. Alvaro BAUTISTA Honda SPA 34
  12. Yonny HERNANDEZ Ducati COL 27
  13. Nicky HAYDEN Honda USA 26
  14. Scott REDDING Honda GBR 25
  15. Hiroshi AOYAMA Honda JPN 24
  16. Cal CRUTCHLOW Ducati GBR 15
  17. Karel ABRAHAM Honda CZE 13
  18. Colin EDWARDS Forward Yamaha USA 8
  19. Michele PIRRO Ducati ITA 7
  20. Danilo PETRUCCI ART ITA 2
  21. Hector BARBERA Avintia SPA 2
  22. Broc PARKES PBM AUS 1

    .

    .

    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Identifiez-vous pour publier un commentaire.

    .

    Les derniers essais MNC

    Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
    Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
    Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
    Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.

    A lire aussi sur le Journal moto du Net

    Interview de Pierre-Yves Bian, prêt pour le TT 2024 malgré sa blessure

Pierre-Yves Bian n'avait pas pris son pied (blessé) lors des essais du Tourist Trophy 2023, mais cela n'avait pas empêché le pilote français de terminer deuxième en catégorie Supertwin ! Cette année, le poulain de Peter Hickman débarque sur l'Ile de Man avec une clavicule fragilisée, mais se sent mieux... Interview MNC.
    La 93ème victoire de Ducati au Mugello… avec Marc Marquez ?

Pecco Bagnaia est le grand favori du Grand Prix d'Italie 2024. Mais il se pourrait qu'un autre pilote Ducati s'impose, comme en France ou au Portugal ! À Portimao justement, Jorge Martin avait signé la 89ème victoire de la firme de Bologne en MotoGP, sur sa Desmosedici n°89… Or ce week-end, Ducati vise son 93ème succès. Simple hasard ?
    Italie 3 commentaires
    Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
    Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
    Guides pratiques 1 commentaire
    Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.

    Calendrier MotoGP 2024

    Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

    GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
    GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
    GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
    GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
    GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
    GP de France moto 12 mai : GP de France
    GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
    GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
    GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
    GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
    GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
    GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
    GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
    GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
    GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
    GP moto d'Inde 22 septembre : GP d'Inde
    GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
    GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
    GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
    GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
    GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
    GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

    SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

    • En savoir plus...