• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PREVIEW - MOTEGI
Paris, le 9 octobre 2017

Horaires et enjeux du Grand Prix du Japon MotoGP 2017

Horaires et enjeux du Grand Prix du Japon MotoGP 2017

Le Grand Prix du Japon, 15ème course MotoGP 2017 ce week-end à Motegi, marque le début de trois courses outre-mer avant la finale à Valence, et donc l'entrée dans la dernière ligne droite pour la course au titre de champion du monde 2017... Présentation, horaires, déclarations et rétrospectives : réglez bien vos réveils !

Imprimer

16 points. C'est désormais l'avance de Marc Marquez sur Andrea Dovizioso au classement du championnat du monde MotoGP, après la victoire du pilote Honda à Aragon et la décevante 7ème place du pilote Ducati.

Avant d'entamer la dernière ligne droite de la saison (les trois courses d'outre-mer au Japon, en Australie et en Malaisie puis la finale à Valence), l'officiel HRC a donc pris une légère option sur ce futur titre 2017 très disputé, mais tout reste ouvert pour les cinq premiers du classement puisque 100 points restent à prendre... Y compris pour Rossi, s'il parvient à augmenter la cadence de son unité de production de miracles !

Horaires et enjeux du Grand Prix du Japon MotoGP 2017

Déclarations et objectifs des pilotes 

Marc Marquez, Honda Repsol (1er, 224 points) : "Il reste quatre GP pour finir la saison et on doit se donner à 100% sur chacun, à commencer par les trois d'affilée (Japon, Australie et Malaisie, NDLR). Ces courses sont toujours exigeantes à cause des décalages horaires et cette année le championnat est serré, donc ce sera encore plus délicat. Le plus important pour nous c'est que depuis Montmeló, on a fini sur le podium à chaque course, sauf à Silverstone. On a bien géré toutes les conditions sur les différents circuits, ce qui nous donne confiance et montre qu'on est au niveau partout. On a de bons souvenirs au Japon, on a gagné l'an dernier et obtenu le titre deux fois, mais cette année c'est une autre histoire et il faut rester concentré pour être prêt à faire face à toutes les situations. Les conditions de pistes à Motegi peuvent varier considérablement, il faudra qu'on travaille dur sur les réglages pour trouver un bon compromis entre les grosses accélérations et les freinages. On fera le maximum et on attaquera à fond pour faire encore un bon résultat devant les fans de Honda".

Andrea Dovizioso, Ducati Team (2ème, 208 points) : "Motegi est un circuit particulier, l'un de mes favoris parce qu'il faut freiner très fort, et je suis sûr qu'on pourra de nouveau jouer aux avant-postes sur cette piste. Je suis plutôt confiant car on a toujours fait de bons résultats ici en MotoGP, avec deux pole positions et une deuxième place l'an dernier. Les quatre prochaines courses seront cruciales pour le titre et on est prêt à se battre jusqu'à la fin".

Horaires et enjeux du Grand Prix du Japon MotoGP 2017

Maverick Viñales, Yamaha Movistar (3ème, 196 points) : "Le Grand Prix du Japon est l'un de mes préférés de la saison et c'est la course nationale de Yamaha. J'espère faire du bon boulot et prendre des points supplémentaires pour le championnat, c'est crucial pour continuer à se battre pour le titre. Sur les prochaines épreuves, il faudra qu'on essaie de travailler encore mieux que d'habitude. Il faut continuer à se battre en étant ultra motivé, même si ce ne sera pas facile de combler mon retard sur le leader sur la dernière partie de la saison. Je vais essayer de bosser encore plus dur et j'arrive au Japon avec l'objectif d'apprendre et d'être encore meilleur. Je suis convaincu qu'avec le soutien des fans sur le circuit de Motegi, on pourra se donner à 100%".

Dani Pedrosa, Honda Repsol (4ème, 170 points) : "Je suis impatient de rouler sur le circuit de Honda au Japon ! Non seulement les fans sont très particuliers - ils sont incroyablement passionnés et amoureux de Honda et du sport, ce qui fait qu'on se sent bien -, mais la piste est géniale. J'ai eu de bonnes sensations sur ce tracé dès la première fois, quand j'avais 15 ans. Il convient bien à mon style de pilotage. Malheureusement l'an dernier j'ai fait une grosse chute et je me suis blessé, mais j'espère que cette année on va poursuivre sur notre lancée et faire une bonne course. On va vraiment se donner à 100% pour y arriver !"

GP du Japon : Rossi arrive relativement en forme à Motegi

Valentino Rossi, Yamaha Movistar (5ème, 168 points) : "Après mon retour au GP d'Aragón, j'ai continué mon travail. C'était bien d'avoir deux semaines après la dernière course pour poursuivre ma rééducation, car maintenant on a trois épreuves d'affilée et il sera important d'être en bonne condition physique. J'ai fait tout ce que je pouvais pour être relativement en forme à Motegi, car c'est toujours un GP très important pour Yamaha. J'aime le tracé et je suis content d'être là. On fera tout pour obtenir le meilleur résultat possible".

Johann Zarco, Yamaha Tech3 (6ème, 117 points) : "Motegi approche et je me sens bien après avoir passé deux agréables semaines à la maison, où j'ai rassemblé toute l'énergie nécessaire pour le GP du Japon. C'est un circuit que j'aime bien et les virages sont sympas, avec de grosses zones de freinage. J'ai d'excellents souvenirs de Motegi car j'y ai gagné ma première course en 125 (en 2011, NDLR) et j'y ai assuré mon titre de champion du monde Moto2 en 2015. Je pense que je peux être rapide en piste sur la Yamaha, mais on doit bien travailler avec l'équipe. On devrait avoir une base favorable grâce aux références du team d'usine. Je compte donner mon maximum et j'espère vraiment être en mesure de rester dans le groupe de tête. J'aimerais me battre dans le top 5, et pourquoi pas le podium ? Ce serait fantastique de faire ça au Japon".

Horaires et enjeux du Grand Prix du Japon MotoGP 2017

Jorge Lorenzo, Ducati Team (7ème, 106 points) : "Le podium à Aragon était très important pour l'équipe et il confirme qu'on va dans la bonne direction. Maintenant on aborde la dernière partie de la saison avec trois courses d'affilée et mon objectif est toujours le même : me battre pour le podium et essayer de remporter ma première victoire sur Ducati. Motegi est l'un de mes circuits préférés et j'ai déjà réussi à y gagner plusieurs fois. Je pense que notre moto s'adapte bien aux caractéristiques de cette piste donc on aura une réelle possibilité de faire un bon résultat".

Aleix Espargaro, Aprilia Gresini (14ème, 53 points) : "J'adore le Japon. Pour moi c'est l'un des plus beaux pays du monde. Motegi est un circuit vraiment très exigeant pour nous avec ses grosses accélérations. On a fait du bon boulot à Aragón (6ème à l'arrivée, NDLR), notre moto est réellement compétitive et je me donnerai à 100% pour faire le meilleur résultat possible. L'ambiance dans le team est fantastique, j'ai hâte de passer près d'un mois avec eux".

Andrea Iannone, Suzuki Ecstar (16ème, 37 points) : "Le Grand Prix du Japon sera passionnant pour nous tous, car c'est le GP national de Suzuki. Beaucoup d'ingénieurs vont venir nous voir sur le circuit et ce sera intéressant de rencontrer tous ceux qui développent la moto que je pilote tous les week-ends. C'est une chance de pouvoir leur parler directement et je pense aussi qu'ils seront contents de voir leur GSX-RR faire la course "pour de vrai". Sur le papier, le circuit en lui-même semble bien nous correspondre. On a fait de vrais progrès en termes de développement ces derniers temps et j'espère que la course se passera bien. J'aimerais faire une bonne performance pour les remercier de leurs efforts".

GP du Japon : Baz espère revenir dans les points

Loris Baz, Ducati Avintia (15ème, 39 points) : "J'ai passé trois semaines tranquille, mais en même temps je travaillais pour rechercher les meilleures options pour l'année qui vient en Superbike (le pilote français quitte le MotoGP en 2018, NDLR). Mais maintenant je dois me reconcentrer sur la fin du championnat MotoGP avec trois courses consécutives au Japon, en Australie et en Malasie. Mon objectif est d'améliorer tout ce qu'on peut pour revenir dans les points, ce qu'on n'a pas réussi à faire sur les deux dernières épreuves. Je pense que Motegi est un circuit qui peut bien convenir aux caractéristiques de notre moto. On verra en fonction de la météo mais je suis confiant".

Alex Rins, Suzuki Ecstar (20ème, 27 points) : "C'est toujours sympa de venir au Japon. C'est la première des trois courses d'outre-mer après de longs mois en Europe. C'est intéressant de rencontrer une culture aussi riche et exotique, ça nous permet de mieux connaître et apprécier d'autres modes de vie. Je suis très heureux de découvrir ce circuit sur une machine de MotoGP et ce sera sympa de rencontrer tous ceux qui bossent à l'usine sur le projet MotoGP. Sur les trois prochaines courses consécutives, on va voir si tout fonctionne bien après nos tests à Aragon. J'ai hâte de rouler et je pense qu'on peut faire beaucoup mieux qu'à Aragon, qui est un circuit qui ne nous convenait pas. J'aimerais marquer de gros points et essayer de finir la saison le mieux possible".

Les données pneumatiques du GP du Japon 2017

"Nous sommes face à un des plus gros challenges de l’année", avoue d'emblée le manager deux-roues chez Michelin Motorsport : "alors qu’on approche de la fin de saison et de l’attribution des titres, ces trois épreuves outre-mer représentent un très gros effort en termes de logistique. Nous avons d’ores et déjà envoyé 70% des pneumatiques par voie maritime, le reste sera transporté par avion. Il n’est jamais facile de prévoir les conditions qui nous attendent, notamment en Australie, mais nous avons une bonne expérience avec la saison passée et cela nous aide dans notre préparation, à moins qu’il neige !"

"La première course au Japon se déroule sur un circuit très difficile pour les pneus à cause des freinages violents pour des courbes à 90 degrés", poursuit Piero Taramasso : "il faut des pneus capables d’encaisser tous ces efforts, mais aussi dotés d’une bonne mise en température car il peut faire froid à Motegi le matin. Le revêtement offre un bon grip. Nous proposons les pneumatiques les plus performants possibles afin d’assurer le meilleur spectacle comme depuis le début de saison".

Horaires du Grand Prix du Japon MotoGP 2017

Vendredi 13 octobre 2017

  • Essais libres 1 Moto3 : de 02h00 à 02h40
  • Essais libres 1 MotoGP : de 02h55 à 03h40
  • Essais libres 1 Moto2 : de 03h55 à 04h40
  • Essais libres 2 Moto3  : de 06h10 à 06h50
  • Essais libres 2 MotoGP  : de 07h05 à 07h50
  • Essais libres 2 Moto2  : de 08h05 à 08h50

Samedi 14 octobre 2017

  • Essais libres 3 Moto3 : de 02h00 à 02h40
  • Essais libres 3 MotoGP : de 02h55 à 03h40
  • Essais libres 3 Moto2 : de 03h55 à 04h40
  • Qualifications Moto3 : de 05h35 à 06h15
  • Essais libres 4 MotoGP : de 06h30 à 07h00
  • Qualifications MotoGP Q1 : de 07h10 à 07h25
  • Qualifications MotoGP Q2 : de 07h35 à 07h50
  • Qualifications Moto2 : de 08h05 à 08h50

Dimanche 15 octobre 2017

  • Warm-up Moto3 : de 01h40 à 02h00
  • Warm-up Moto2 : de 02h10 à 02h30
  • Warm-up MotoGP : de 02h40 à 03h00
  • Départ course Moto3 : 04h00
  • Départ Course Moto2 : 05h20
  • Départ course MotoGP : 07h00

Le circuit de Motegi

Horaires et enjeux du Grand Prix du Japon MotoGP 2017

Rétrospective des Grands Prix du Japon MotoGP

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel Honda CB1000R 2018 Vs Triumph Speed Triple RS : duo chic pour duel de choc

Deux nouveaux maxiroadsters débarquent en 2018 : la CB1000R, très attendue chez Honda et la Speed Triple, surprise de Triumph. Deux motos aux approches similaires qui s'affrontent donc sur MNC : en route pour un duel de belles et rebelles !
Tous les Duels 4 commentaires
Duel Triumph Street Triple R Vs Yamaha MT-09 SP 2018 : triple muse !

Les nouvelles suspensions de la Yamaha MT-09 SP lui offriront-elle la rigueur nécessaire pour tenir la cadence de la Triumph Street Triple R, référence des roadsters sportifs ? MNC oppose ces deux artistes de l'arsouille à moteur 3-cylindres : accrochez-vous, ça décoiffe !
Tous les Duels 5 commentaires
Essai Yamaha Niken : essayer la moto trois-roues, c'est la dompter !

Depuis plus de dix ans, les ingénieurs Yamaha se creusent la tête pour proposer une moto aux performances inédites en virage. Leur solution ? Ajouter une roue à l'avant pardi ! Moto-Net.Com est parti dans les Alpes, en Autriche, pour tester cette inédite machine à trois roues baptisée Niken. Essai.
Roadster 14 commentaires
Duel BMW R Nine T Pure Vs Kawasaki Z900RS 2018 : reculer pour mieux rouler

Envie d'une moto rétro aux courbes désirables et excitante en courbes ? Forte en gueule comme en moteur ? Ça tombe bien : la nouvelle Kawasaki Z900RS pointe son joli phare rond vers ce créneau rétro-sport défriché avec succès par la BMW R Nine T, convoquée ici dans sa déclinaison Pure pour ce nouveau duel MNC !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Tourist Trophy : mieux cerner le ''mortel'' tracé de l'Ile de Man

Comment saisir l'ampleur du défi que relèvent chaque année les pilotes moto du Tourist Trophy ? En regardant leurs terrifiantes vidéos embarquées, bien sûr. Mais il existe une image qui, à elle seule, permet de comprendre à quel point cette épreuve est ardue : une oeuvre intitulée ''Race Tracks to Scale''...
Culture 2 commentaires
Les routes allemandes plus sûres grâce aux panneaux en plastique

Après trois ans d'expérimentation dans le Bade-Wurtemberg, des panneaux de virage en plastique - et non plus en acier - vont être adoptés en Allemagne. Un énorme progrès en termes de sécurité pour les motards, dont devrait s'inspirer la France. Explications.
Vote à l'Assemblée nationale : votre député est-il pour ou contre les 80 km/h ?

L'Assemblée nationale publie la liste des députés ayant voté pour ou contre la motion de rejet préalable de la proposition de loi contre les 80 km/h hier matin. En clair : votre député a-t-il fait obstruction à l'examen de la proposition de loi contre les 80 km/h ? Instructif...
Radars 1 commentaire
Préparation Yamaha XSR900 Alter par Dab Motors

Simon Dabadie, fondateur de l'atelier Dab Motors basé à Biarritz (64), s'est servi de technologies numériques avancées pour transformer radicalement une Yamaha XSR900. Modélisation virtuelle puis impression en 3D ont notamment été utilisées pour créer cette "Alter". Présentation.
Denis Masséglia, seul député LREM indépendant sur la question des 80 km/h !

Denis Masséglia, jeune député du Maine-et-Loire (49), est le seul membre du groupe La République en Marche à avoir osé voter "contre" le rejet de la proposition de loi contre les 80 km/h hier à l'Assemblée nationale. Quelques grammes d'indépendance dans un monde de moutons ? Le Journal moto du Net, indépendant depuis 1999, se devait naturellement de s'y intéresser...
Nouveauté Indian 2019 : la FTR1200 est dans les starting-blocks

Le champion 2017 - et 2018 bientôt ! - de Flat Track américain entre dans la phase trois de son programme : après la compétition et la préparation, Indian a profité du festival Wheels and Waves pour annoncer la commercialisation en 2019 de la FTR1200...
Nouveautés 2019 6 commentaires
Les députés En marche refusent le vote de l’Assemblée nationale sur les 80 km/h

Malgré la mobilisation de députés d'horizons très divers - de la France insoumise aux Républicains en passant par la Nouvelle gauche ou les non-inscrits -, les députés de La République en marche ont réussi à éviter le vote sur les 80 km/h ce matin à l'Assemblée nationale. Moto-Net.Com a interrogé l'un des auteurs de cette proposition de loi contre les 80 km/h, le député (LR) de l'Orne Jérôme Nury. Interview vidéo.
Radars 7 commentaires
  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.