• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP - JAPON (15 SUR 18)
Paris, le 12 octobre 2015

Déclarations et analyse du GP du Japon MotoGP

Déclarations et analyse du GP du Japon MotoGP

Après chaque course Moto GP, retrouvez les déclarations des principaux pilotes de la catégorie reine et l'analyse de leurs succès (et de leurs échecs) par la rédaction de Moto-Net.Com. Débriefing du Grand Prix du Japon Moto GP 2015 au Motegi.

Imprimer

Le Japon sourit à Rossi... et à Zarco !

La pluie tombée sur le Motegi la veille et le matin des courses a sensiblement modifié l'état des forces en présence lors du GP du Japon 2015. Redoutablement adroits, Niccolo Antonelli et Dani Pedrosa en ont profité pour surprendre les favoris, le jeune italien signant sa deuxième victoire de la saison en Moto3 tandis que l'expérimenté espagnol renoue avec la gagne en MotoGP, pour la première fois depuis le GP de République thèque 2014.

En Moto2 en revanche, ni la pluie ni le brouillard accroché dans les reliefs montagneux du circuit japonais n'ont perturbé Johann Zarco, sacré champion du monde 2015 suite au forfait de l'infortuné Esteve Rabat.

Auteur d'une éclatante pole position - record du tracé à la clé -, le français n'a rien lâché en course malgré des conditions changeantes. "Zarco-corico" remporte au Japon sa septième victoire de l'année (la huitième de sa carrière) au terme d'un Grand Prix aussi parfaitement maîtrisé que sa superbe saison (lire MNC du 11 octobre 2015 : présentation de la carrière de Johann Zarco et analyse de sa trajectoire vers le titre 2015).

Si Valentino Rossi repart du Japon avec la satisfaction d'avoir porté son avance au championnat à 18 points sur Jorge Lorenzo - à qui la pluie réussit décidemment moins qu'au n°46 -, Johann Zarco peut d'ores et déjà savourer sa fin de saison en profitant du bonheur offert par sa réussite, scellée sur ce circuit même où il remporta son premier Grand Prix en 125 cc en 2011.

Même titré, Zarco conserve l'objectif de gagner !

"C'est un peu étrange de devenir champion du monde dans ces conditions... Je n'aurais jamais imaginé me retrouver dans une telle situation. J'avais une belle avance au classement, j'étais concentré sur mon week-end pour préparer la course, je savais que je pouvais décrocher le titre dimanche... Là, j'ai un peu de mal à réaliser même si j'ai déjà reçu pas mal de messages de félicitations", confesse le français de 25 ans.

"Je suis bien évidemment heureux de concrétiser tout le travail accompli depuis mes débuts en Grands Prix. Ce titre, j'y ai cru dès la première course au Qatar. A Doha, je termine 8ème à cause d'un problème technique alors que je menais la course. Tout le monde s'attendait à ce que je rentre au stand fou de rage. Cela n'a pas été le cas, bien au contraire. En fait, j'ai goûté ce jour-là, pour la première fois, ce feeling incroyable qu'on éprouve en sentant qu'on est le plus fort", raconte le premier tricolore titré en GP depuis Mike di Meglio en 2008.

"Même si je n'ai pas obtenu un bon résultat, j'ai su à ce moment que je pouvais devenir champion du monde. Maintenant, il faut rester concentré. J'ai décidé de remettre mon titre en jeu l'an prochain et je dois pour cela conserver la même mentalité, la même application. Il faut continuer à enchaîner les succès. (...). Même s'il n'y a plus d'enjeu, il faut rester concentré car on pratique un sport dangereux".

Après l'épreuve japonaise, le cannois s'est déclaré ravi d'avoir pu atteindre son objectif qui était de s'imposer pour fêter son titre avec panache. "J'étais venu ici pour gagner, je l'ai fait. On va maintenant pouvoir aborder les trois prochaines courses l'esprit libre. Il n'y a plus d'enjeu, mais l'objectif reste le même : essayer de gagner. C'est le meilleur moyen de ne pas faire d'erreur", projette le n°5 qui avait fait exécuter un salto arrière à une figurine à son image après avoir appris le forfait de Rabat vendredi, avant d'en faire un "vrai" depuis le réservoir de sa moto dimanche !

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Gustave, Rossi n'a pas trop apprécié les déclarations de son co-équipier, dans une interview, où il déclare qu'il n'était pas à 100% au Montegi car il était malade...et il a habillé l'ibère pour l'hiver, je cite : « Je pense que c’est irrespectueux vis- à-vis de moi de dire que c’est la faute à un manque de chance. Moi aussi, je pourrais trouver des excuses à chaque fois que j’arrive derrière lui (Jorge Lorenzo), plutôt vingt fois qu’une ». Lorsqu’on l’interroge sur le fait que Jorge Lorenzo a usé plus rapidement ses pneus que lui, il ne passe pas par quatre chemins : « je pourrais dire que j’ai été plus intelligent mais on dira que j’ai été plus chanceux » Cela doit commencer à lui chauffer les oreilles les complaintes perpétuelles de Lorenzo et les blablas de ceux qui font la course avant la course. Comme si Rossi avait volé des points à ses concurrents directs? Il n'en est rien cette année, les points se gagne difficilement sur la piste et Rossi les a gagné sur la piste. Ces adversaires sont tellement forts que la performance est d'autant plus remarquable......sauf pour ceux qui ne suivent le champion que depuis Aragon.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
@Bailpat67: 5 étoiles à ton post, cela veux dire que motonet confirme ce que tu dis, donc motonet n'est pas infaillible, je m'explique: On a monté à Pedrosa un pneu AR medium NEUF sur la grille car il avait initialement choisit un dur rodé. Il le dit lui même, il devait roder ce pneu! Alors quand tu dis "il n'a pas "SU suivre...", cela me semble un peu disons injuste... Quand à la bagarre en course, peut être n'en était il pas capable avant a cause de ses avant bras ré-opérés en début de saison! Au vu de sa lutte (victorieuse) contre Rossi à Aragon, il semble que les choses aillent mieux. De toute façon, sur ces sites, 90% des lecteurs ou "posteurs" sont pro ou fan de Rossi, donc rien d’étonnant à ce que à ce que un commentaire ou souhait différent de ce que souhaite la majorité passe inaperçu! J’étais moi même pro rossi, surtout lorsqu'il est passé chez yam en 2004, par contre, lors de l'arrivé de Lorenzo dans l'écurie, certaines actions de sa part n'ont pas été au niveau de son talent... Pour en revenir à Dani, il a eu tellement de malchance, il a tellement souffert de blessures, il a été éclipsé par Stoner puis par Marquez, sans se plaindre, sans évoquer son "syndrome des loges" et il est toujours là et je suis heureux pour lui que malgré son gabarit "jockey" (qui ne doit pas faciliter le pilotage d'un pur-sang de 260cv), qu'il puisse montrer maintenant son talent. Victoire "opportuniste" selon cire42... Que dire de l'avance de Rossi au championnat alors?
Bestof: 
1
Lectures: 
0
je n'ai jamais autant vu d'engouement pour supporter Pedrosa que cette annee ci sur les forums et les deux autres annees c'etait pour Marquez.... Cela semble a geometrie variable... en ce qui concerne cette course, je ne vois pas de strategie deliberee.. lorenzo fonce ( comme d'hab) rossi essaye de le suivre (comme d'hab) et Pedrosa si il avait pu les aurait suivis tous les deux des le debut... Mais il n'a pas su , donc il a moins tape dans ses pneus et a pu les depasser.... Ce n'est que mon humble avis devant mon poste de Tv... Mais je le reconnais j'ai une petite preference pour les bagarreurs comme rossi et marquez...ce qui ne m'empeche pas de reconnaitre l'immense talent de pedrosa et lorenzo. Cette saison est superbe, on voulait du suspense... On est servi...V

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !